L’oxydation est l’ennemie de la précision.   79 comments

.

Nous sommes toujours en train de travailler à la cave.

.

.

Après le passage du maçon qui est venu  faire des travaux pour renforcer le mur et étanchéifier.. nous avons décidé de refaire des étagères en bois, pour y stocker nos quelques bouteilles de vin  et  tout le  b..azar  que l’on garde..

Durant  notre labeur..  j’ai lâché une phrase à Mo .. qui m’a répondu  « tu me dis ça à chaque fois »

Cette  phrase est simple et résonne dans ma tête   comme un mantra.. « l’oxydation est  l’ennemie de la précision ».

.

.

Après le bac, je suis entré dans une école à Clichy pour y faire  de l’électronique ..

Cette école avait  décidé que la première année, outre les maths et l’électronique , devait être une année de prise de conscience.. Prise de conscience du terrain..

d’où des séances d’atelier.. en bleu de travail, béret sur la tête..  Un ingénieur doit savoir ce que représente comme travail ce qu’il conçoit . C’était l’idée..

.

.

Donc,  tôlerie, étau-limeur, fraisage, tour.. etc..

Bien sûr on a commencé par le surfaçage.. 3 faces de métal à mettre bien planes avec contrôle à la sanguine.. et, évidemment,  perpendiculaires entre elles..  bonjour la lime… et l’énervement

Les mesures au marbre, pied à coulisse..

Nous avions  deux profs, deux exemples de profs…, d’une infinie bonté.. L’un deux avait cette fantaisie ..  quand il s’adressait  à quelqu’un.. si proche.. il avait   la  manie de tirailler un bouton du bleu de son interlocuteur..

Et  c’est à ce moment là  qu’il lâchait  doctement :

« car, vois tu petit.. l’oxydation est l’ennemie de la précision ».

Ce fut une bonne année..  bien sûr fallait se  taper les maths, le dessin industriel, l’électronique…

.

.

Mais l’atelier.. dans Clichy même.. près de la maison du Peuple.. du marché..  à la pause, on sortait y acheter des crevettes grises..

Les bleus qui devenaient de en plus en plus raides avec le temps..

Et surtout ce savon rose.. pour se  laver les  mains .. le savon qu’on dirait du sable tellement il gratte..  quand on sortait les soirs d’hiver les  mains   piquaient…

J’ai discuté récemment avec un jeune.. parait qu’il existe toujours ce savon..

Un pot.. une matière rose.. on  y creuse un morceau avec trois doigts.. et pof  sous l’eau froide..

Bien sûr on peut en balancer un peu sur la tronche du voisin..

Ça enlève le noir.. la crasse..   peut-être même que la peau  vient avec

.

.

Ahh le souvenir.. cavaler ensuite pour le 74.. porte de Clichy.. le métro

.

.

J’ai gardé certains  outils de cette époque..  j’ai revendu la règle à calcul et le  pied à coulisse pour  faire des sous.. et acheter les bouquins de math chez Gibert..

.

.

Mais j’ai gardé le matériel électrique.. pince plate.. pince à dénuder.. Aujourd’hui encore quand  je bricole.. c’est avec ces outils d’il y a plus de  50 ansMais je n’utilise pas de savon rose..

.

.

Là,   pour l’instant, c’est plutôt scie,  scie circulaire..  scie sauteuse.. on menuise

Mais quand je vais refaire l’électricité

.

.

Oui, j’aimais bien ces cours d’atelier.. même l’énorme fraiseuse.. Huré.. Huret .. ?   j’ai oublié le nom, qui faisait si peur à mes copains..

Une machine  monstrueuse avec une tête mobile comme un saurien  préhistorique  et des fraises … coupantes   comme des rasoirs…..   sauvages..gare  au moment d’inattention..

Moi je l’aimais cette machine.. elle  devait le savoir…

A la fin de  l’année les 4eme année faisaient un projet.. et nous devions les aider dans leur tache..

Je me souviens que j’avais été choisi  pour usiner du laiton à la fraiseuse..  un guide d’ondes.

 Ça coutait cher le laiton.. pas  question de gâcher.. quantité limitée.. comptée..

La machine et moi.. on lui avait mitonné ses pièces..  avec précision.. sans oxydation.. !!!

Il avait eu son diplôme et était venu me remercier

.

.

J’ai toujours eu le gout du travail manuel.. sans doute parce que le père Noël m’avait apporté un petit établi..  quand j’étais très petit.. ou que mon père  m’avait embauché  vers mes 8 ou 9 ans.. pour faire au ciment les joints des briques du mur du jardin.

En tout cas.. j’aime les odeurs.. du bois coupé.. du métal que l’on tronçonne.. de la soudure..

 Ahh  mieux que de l’encens la goutte de soudure bien ronde au bout de la  résistance et ses anneaux de couleurs..

Manque la cithare..  et les colliers de fleurs…

.

Oui…..  je ne sais …  ça se soigne.. peut être.. ?

Marc

Publié 7 novembre 2021 par Leodamgan dans Non classé, Prose à Marc

Tag(s) associé(s) : , ,

79 réponses à “L’oxydation est l’ennemie de la précision.

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Bonsoir Mo et Marc, une chanson me vient en tête, celle du mari bricoleur…. 😉 Oui c’est bon d’en avoir un, qui sait mettre la main à la pâte pendant que madame cuisine vos légumes du potager ,-) merci, bises jill

    J’aime

  2. Qu’elle est belle votre cave, on se croirait chez un caviste ! 🙂
    Oxydation = rouille non ? 🙂

    J’aime

    • Oxydation des métaux (nécessitant de l’air et/ou de l’eau) —-> rouille du fer et de l’acier
      —-> vert-de-gris du cuivre, du bronze, du laiton (ces 2 derniers étant des alliages du cuivre)
      J’ai juste ? ! 😉
      Il doit falloir de l’humidité pour qu’il y ait oxydation…

      J’aime

  3. Ce récit me rappelle mon CAP d’ajusteur qui en fin de compte ne m’a jamais servi.
    Bonne soirée tout les deux.
    Christian

    J’aime

  4. hahaha la règle de calcul, j’ai encore celle de mon époux dans les tiroirs ! Par contre 20 ans après tous les outils sont rouillés dans le garage pas très étanche. Oxydation tu as dit ??? Belle soirée à vous deux

    J’aime

  5. Coucou,
    Je te comprends, je suis moi même assez à l’aise dans un atelier avec les outils. Certainement parce que j’adorais aller bricoler moi aussi avec mon père et qu’il m’y a appris des tas de choses. Je n’ai jamais perdu ce goût et tant mieux, parce que ma moitié a horreur de ça. Il préfère et de loin le jardinage 😉
    Merci pour le partage de ces souvenirs.
    Bises à vous deux et bonne soirée

    J’aime

    • Bonjour Pascale,
      Donc, tu es bricoleuse mais ta moitié se charge du jardinage. ..
      J’aide Marc au bricolage (on ne peut pas toujours tout faire tout seul) et il m’aide pour certaines choses au jardinage, bref on s’arrange pas trop mal. 😉
      Bises et bonne soirée
      Mo

      J’aime

  6. Avec ces nouvelles étagères, il y a de quoi entasser dans la cave !
    Bises et bon dimanche – Zaza

    J’aime

  7. Les colliers de fleurs relèvent de ta très chère épouse Marc
    et voilà la musique

    Bises à vous 2 les amoureux ❣❣❣

    J’aime

  8. Salut,
    Super tu pourras mettre plein de bouteilles.

    Le temps est frais alors on reste au chaud.

    Bonne journée

    J’aime

  9. beau projet

    J’aime

  10. bonsoir à tous les deux , ça oui tous les coins humides sont pas bons pour le matériel en tout genre ! les outils et le bois et +++ , bon je vois que vous avez du travail devant vous !!! alors bon courage !! le plus dur c’est de commencer hi hi bisous belle semaine à tous les deux A+

    J’aime

  11. J’ai beaucoup appris de choses qui ne m’ont pas servi…La pâte Arma.

    J’aime

  12. J’aime beaucoup ta façon de raconter tes anecdotes.

    J’aime

  13. On en a encore au garage de cette pâte abrasive qui nettoie si bien…la peau!
    J’ai lu ce billet à mon mari, ça lui a rappelé sa jeunesse aussi: mécanique, dessin industriel, électronique,…avant de tomber dans l’informatique et les automates programmables.
    Et l’oxydation m’a rappelé la mienne de chimiste avant réorientation à 180°.
    Magnifique cette cave où il ne manque qu’un gros tonneau pour les dégustations 😉
    Je pense que nous fonctionnons comme vous en complémentarité sans secteur réservé strictement à un ou à l’autre, c’est comme ça qu’on est le plus efficace.
    Bonne soirée.

    J’aime

    • Bonjour Bernadette,
      Saurais-tu la marque de la pâte abrasive qui te reste? Marc a oublié le nom de celle qu’il utilisait à son école.
      Moi aussi j’ai fait des études de chimie mais n’ayant pas trouvé de travail dans cette branche, je me suis tournée vers l’informatique et y ai travaillé jusqu’à ma retraite.
      Toi et ton mari êtes donc polyvalents aussi… Bienvenue au club 😉
      On ne pense pas mettre un tonneau dans la cave mais des petites tables.
      Bonne soirée à toi,
      Mo

      J’aime

      • W5, je pense que c’est de chez Aldi et elle n’est pas rose mais est bien abrasive et pratique.
        J’ai travaillé dans des labos de recherche jusqu’à ce que je craque (difficultés de concilier pression professionnelle d’une boîte américaine exigeante et vie familiale) et décide de changer de cap. Rares sont mes copains d’études qui ont fait du travail de labo jusqu’à la retraite, nous avons tous évolué vers plus de gestion administrative.

        J’aime

  14. Quand vous viendrez, je ne vous montrerai pas ma cave, ça me ferait honte.
    Le sole est sableux. C’est pratique car lorsque j’ai besoin de sable, j’en passe avec un tamis de maçon.
    Pour les étagères, des parpaings avec dessus des planches de parquet premier prix.
    Et on peut mettre sur le sol toutes les pierres qu’on trouve dans le jardin.

    J’aime

  15. Tiens…tiens..; ne s’agirait-il pas de l’ENREA de Clichy mon mari y a préparé un BTS electronique de sept 64 à juin 66

    J’aime

    Berthonneau Jocelyne
  16. j’adore ces témoignages, c’est beau!

    J’aime

  17. Sacré établi. Tant de choses à faire… Bravo.

    J’aime

  18. et bien moi, je ne suis pas manuel du tout, et on m’ a dit de ne toucher à rien, parce que fais pire que mieux !
    J’avais pourtant acheté un combiné Kity, et même à part une scie à ruban et un tour à bois, sans avoir aucune notion de menuiserie, encore moins ébénisterie !
    Alors je me contente de jouer du piano, ce qui n’aide pas pour les transformations dans la maison !
    Passe une bonne semaine
    Bisous

    J’aime

  19. Oh non cela ne se soigne pas et c’est bien mieux ainsi. Rien qu’à te lire je sens l’odeur de l’atelier de mon père, il était ajusteur dans l’aéronautique mais bricolait aussi beaucoup à la maison, alors je peux te dire que l’odeur laissée par une lime (qui pousse et repousse c’est ce qu’on dit je crois), celle des soudures fraiches et du bois sciées, cela me fait immédiatement retomber en enfance, c’est un peu ma madeleine de Proust, je ne m’en lasse pas…Quel dommage, je n’ai pas un mari bricoleur, dès qu’il doit faire quelque chose, cela le met de tellement mauvaise humeur, qu’on se dispute !! Heureusement il a découvert le jardinage, le monde des semis et des greffes et là tout va bien ça le rend heureux, OUF !! Bises à tous les deux et merci pour ces pages souvenirs magnifiques (Ah oui j’oubliais, ce n’est pas pour rien que j’ai travaillé plus de 10 ans en lycée pro, les élèves me disaient « Madame vous au moins vous venez nous voir travailler à l’atelier et vous vous intéressez à notre travail…tu te doutes que j’avais mes raisons…)

    J’aime

    • Bonjour Manou,
      J’aime bien tes souvenirs aussi… Cela me fait penser qu’à la maison, mon père détestait les bricolages, et aussi déboucher les éviers, et autres travaux d’urgence, il ronchonnait tant et plus. En revanche, comme ton mari, il adorait s’occuper du jardin. Il savait faire des choses que je n’ai jamais réussies (comme les greffes). Quand j’ai connu Marc, j’étais étonnée de le voir faire sans ronchonner des travaux d’urgence plus ou moins ragoutants (mon père ne m’y avait pas habituée).
      Si tu as gardé de bons souvenirs de tes années d’enseignement, c’est de la chance, il semble que le métier soit de plus en plus difficile…
      Bisous et bonne journée à toi,
      Mo

      J’aime

  20. bonjour
    je vois que vous êtes polyvalents , madame bricole aussi , et jardine , et cuisine super pour vous

    chez moi, un mari artisan à la retraite donc moi je regarde , et ne suis pas bricoleuse rires il ne vaut mieux pas , je suis maladroite rires ..

    moi je cuisine , , c’est mon dada …
    lui il à le garage comme atelier, plus une autre cabane , la sont tous les outils , même ceux du grad Pére et du pére ) …
    ( de même métier )moi ,j ‘ai gardé le bureau , avec mon ordi de secrétaire , j ‘aime pianoter …
    ainsi chacun vaque à ses occupations , ,

    merci de raconter , et c’est vraiment sympa
    bonne journée , a vous deux

    kénavo
    Monica

    J’aime

    • Bonjour Monica,
      J’aime bien aussi recevoir en partage les souvenirs de mes aminautes. Je vois que chacun s’arrange avec ses propres goûts et capacités et ceux de son conjoint… Et c’est très bien comme ça! 😉
      Bonne journée à toi,
      kenavo,
      Mo

      J’aime

  21. Bonjour Mo et Marc !
    Très bon article que je comprends parfaitement ayant été prof technique et qu’avant, j’avais goûté à la chose en tant qu’élève de CET !
    Je me souvient parfaitement du savon liquide rose qui était bien abrasif et de tout le reste aussi ! 😉😊😊
    Merci pour ces souvenirs !
    Bonne journée et bonne semaine !
    Pierre

    J’aime

  22. Je n’ai aucune formation en ce domaine, mais j’adorais farfouiller dans les moteurs des voitures.
    On changeait les bougies, on les réglait avec le jeu de cales, on nettoyait le carburateur, on soufflait dans les gicleurs pour les déboucher et bien sur les vidanges.
    Tout ça est devenu presque impossible avec les nouvelles voitures bourrées d’électronique.
    Quant à l’odeur de la soudure, j’ai baigné dedans, car mon père était électricien et faisait des petites réparations à la maison pour les gens du quartier.
    Que de souvenir !
    Bonne semaine.

    J’aime

    Boucaux Lamy Claudie
    • Bonjour Claudie,
      Ah… Une mécanicienne en automobiles, alors… Je vois qu’il y a de tout chez mes lecteurs et lectrices! 😉
      Sur ce plan, ni Marc ni moi n’intervenons sur les moteurs de voitures, on laisse faire le garagiste! D’autant plus que, comme tu le soulignes, les voitures actuelles sont si pleines d’électronique qu’on ne voit pas ce qu’on pourrait y faire… 😉
      J’ai pu constater à la maison avec Marc qu’il était très utile d’avoir de bonnes connaissances en électricité et électronique!
      Bonne journée,
      Mo

      J’aime

  23. Plus que 10 jours si vous voulez être prêts pour l’arrivée du beaujolais nouveau. 😉
    Sinon, la pâte Arma, quoi d’autre ?

    Et, puisqu’en France il est de tradition que tout finisse par des chansons… 🙂

    J’aime

  24. ah bravo formation technique, il en faut, et nous en manquons, paysan, cours par correspondance j’ai bati une carriere pro, mais je ne savais rien faire, il a fallut que je devienne un mari bricoleur , trois enfants, on ne peut compter sur les pros, trop cher, il faut tout faire soimeme dans un appartement d’abord, le pavillon ensuite, plomberie, electricité, peinture, ciment, il faut faire face , par contre maintenant je ne veux plus toucher à un outil, j’appelle un pro , pour l’entretien courant ! portez vous bien, amities et bises

    J’aime

  25. Coucou. Cela ne se soigne pas et il n’y a pas de vaccin pour cela, n’en déplaise aux big pharmas! 🙂 Cela poste me renvoie à mon enfance, quand mon père s’amusait dans son atelier avec son fer à souder. Et soudain je suis remplie d’émotions. Merci d’avoir fait remonter ces doux souvenirs, comme des Madeleine de Proust. Bises alpines.

    J’aime

  26. Salut
    J’ai un lumbago alors je suis au lit avec un mini ordi.
    Bonne semaine.

    J’aime

  27. Coucou,
    Moi je ne suis pas bricoleuse du tout alors quand j’ai besoin, j’appelle mon fils.
    Bisous à vous 2 et bonne soirée

    J’aime

  28. très important la cave !!!!
    amitié
    tilk

    J’aime

  29. Vous faites une bien belle équipe tous les deux ! Bizzz

    J’aime

  30. Salut,

    Pas mal la semaine en images.

    Je suis toujours un peu cassé avec le lumbago.
    Je n’ai pas dormi de la nuit, j’espère que ca va s’arranger.

    Bonne journée

    J’aime

  31. Quelque chose qui m’est totalement étranger. Et quelque part, je le regrette. Mes frères et plus tard mon fils ont décrété une bonne fois pour toutes que j’étais maladroit. Et chaque fois que j’ai eu un marteau dans les mains, ils me l’ont arraché. Si bien que je n’ai jamais pu devenir bricoleur. Dans una utre vie peut-être … Florentin

    J’aime

  32. Quelques gelées déjà, font qu’il vaut mieux travailler en intérieur, et que pour le jardin, il est urgent de rentrer les fleurs fragiles !
    Heureusement, le soleil ne s’ est pas montré avare !
    Passe une bonne fin de semaine
    Bisous

    J’aime

  33. Eh bien vous voilà à l’abri des frimas dans votre grande cave. Et la perspective d’offrir un beau casier à vos bonnes bouteilles doit vous réjouir…
    Bon bricolage !
    Bises. C&B

    J’aime

  34. Salut,

    Tout va mieux pour le lumbago.

    Je continue à masser avec la pommade t bien sûr plein de médocs.

    Bonne journée

    J’aime

  35. Salut

    Le temps est pourri pour ce dimanche et les oiseaux ont faim en ce début de période de froid.

    Alors j’ai mis le resto en route et ça marche.

    Bonne semaine

    J’aime

  36. Moi qui ne suis pas bricoleur pour un sou; je vous admire.
    Bonne fin de journée Marc et Mo

    J’aime

  37. Quel chantier !!!!! (dans le sens « propre » du terme !) Chui admirative !!! Et j’ai vu passer « Corton » ! Mazette !!! Ça me parle, ça, j’ai une petite vigne à Nuits-Saint-Georges. Bravo et soutien moral :-))

    J’aime

  38. belle cave , bel endroit bien ageancé
    les vins sont bien à l abri , le bois c’est beau
    bonne journée à vous
    kénavo les jardiniers

    J’aime

  39. Bonjour Mo et Marc.
    Il est vrai que l’oxydation est l’ennemie de la précision, et pas que pour le pied à coulisse ou encore « Palmer »..
    Le fer à l’état brut, exposé à l’air libre, s’oxyde, et donc..rouille..à force.
    Car, ne l’oublions pas, il y a toujours un peu d’humidité dans l’air, à plus forte raison dans une cave, comme cave ancienne ou « traditionnelle »..
    Je vois que les travaux ont bien avancé, et qu’il s’agit-là d’un beau chantier !
    Vous avez eu raison pour faire appel à un maçon de métier pour ce qui est de renforcer le mur et étanchéifier celui-ci.
    Pour ce qui est des étagères en bois, le plus simple est souvent le meilleur, n’en déplaise.
    Pour les bouteilles, comme bouteilles de vin, la solution étagère reste une bonne option comme choix.
    Pour..
    Durant notre labeur.. j’ai lâché une phrase à Mo .. qui m’a répondu « tu me dis ça à chaque fois »…
    Là, c’est vous qui voyez entre vous, on pourra difficilement se mettre à votre place pour suivre et comprendre..
    C’est vrai pour..
    Cette phrase est simple et résonne dans ma tête comme un mantra.. « l’oxydation est l’ennemie de la précision ».
    Les souvenirs reviennent et remontent à la surface..
    Après le bac, je suis entré dans une école à Clichy pour y faire de l’électronique ..
    Cette école avait décidé que la première année, outre les maths et l’électronique , devait être une année de prise de conscience.. Prise de conscience du terrain..
    d’où des séances d’atelier.. en bleu de travail, béret sur la tête.. Un ingénieur doit savoir ce que représente comme travail ce qu’il conçoit . C’était l’idée..
    La combinaison bleue..presque..imposée..
    Le contrôle, et contrôle permanent..
    Les mesures au marbre, pied à coulisse..
    Les anciens « profs » étaient « doués » et bien plus patients et instruisaient vraiment, et pas comme d enos jours ou tout va trop vite..à la va vite..
    Nous avions deux profs, deux exemples de profs…, d’une infinie bonté.. L’un deux avait cette fantaisie .. quand il s’adressait à quelqu’un.. si proche.. il avait la manie de tirailler un bouton du bleu de son interlocuteur..
    La phrase qui revient à l’esprit..
    Et c’est à ce moment là qu’il lâchait doctement :
    « car, vois tu petit.. l’oxydation est l’ennemie de la précision ».
    Rien n’est jamais facile..
    Ce fut une bonne année.. bien sûr fallait se taper les maths, le dessin industriel, l’électronique…
    Mais l’atelier.. dans Clichy même.. près de la maison du Peuple.. du marché.. à la pause, on sortait y acheter des crevettes grises..
    Les bleus qui devenaient de en plus en plus raides avec le temps..
    De bons souvenirs en somme..
    Le savon rose ou pâte « Arma »..
    Et surtout ce savon rose.. pour se laver les mains .. le savon qu’on dirait du sable tellement il gratte.. quand on sortait les soirs d’hiver les mains piquaient…
    On ne change pas une équipe qui gagne, du jour au lendemain..
    J’ai discuté récemment avec un jeune.. parait qu’il existe toujours ce savon..
    Un pot.. une matière rose.. on y creuse un morceau avec trois doigts.. et pof sous l’eau froide..
    Des gestes un peu osés pour l’époque..
    Bien sûr on peut en balancer un peu sur la tronche du voisin..
    Il est certain que..ça décape !..
    Ça enlève le noir.. la crasse.. peut-être même que la peau vient avec…
    Les souvenirs..
    Ahh le souvenir.. cavaler ensuite pour le 74.. porte de Clichy.. le métro…
    Il est bien « normal » de garder quelques outils de l’époque..
    J’ai gardé certains outils de cette époque.. j’ai revendu la règle à calcul et le pied à coulisse pour faire des sous.. et acheter les bouquins de math chez Gibert..
    Mais j’ai gardé le matériel électrique.. pince plate.. pince à dénuder.. Aujourd’hui encore quand je bricole.. c’est avec ces outils d’il y a plus de 50 ans …
    Pour..
    Mais je n’utilise pas de savon rose..
    Il y a toujours et encore le « vrai » savon de Marseille..pour tout.
    Les outils dans leur fonctionnalité comme en utilisation diverse.
    Là, pour l’instant, c’est plutôt scie, scie circulaire.. scie sauteuse.. on menuise…
    L’électricité un domaine à part..
    Mais quand je vais refaire l’électricité…
    Il faut bien connaître les schémas électriques pour les réseaux en place, comme prises et interrupteurs, sans oublier les va et vient fort utiles..
    Quand on est intéressé..
    Oui, j’aimais bien ces cours d’atelier.. même l’énorme fraiseuse.. Huré.. Huret .. ? j’ai oublié le nom, qui faisait si peur à mes copains..
    Quand on s’intéresse et que l’on est soi-même intéressé, cela devient vite une passion..
    Les machines, blocs outils..
    Une machine monstrueuse avec une tête mobile comme un saurien préhistorique et des fraises … coupantes comme des rasoirs….. sauvages..gare au moment d’inattention..
    Moi je l’aimais cette machine.. elle devait le savoir…
    Quand on aime une machine pour son travail et ce pourquoi elle est prévue, on en prends soin..normal.
    La confiance installée..
    A la fin de l’année les 4eme année faisaient un projet.. et nous devions les aider dans leur tache..
    C’était bien et beau d’épauler ces élèves dans leur projet, belle complicité en quelque sorte..
    Pas facile..
    Je me souviens que j’avais été choisi pour usiner du laiton à la fraiseuse.. un guide d’ondes..
    Le laiton n’est pas facile à usiner comme tourner et fraiser..
    (J’ai encore des pièces en laiton tournés à l’époque en usine..)
    Le laiton n’étais pas dans les premiers prix..
    Ça coutait cher le laiton.. pas question de gâcher.. quantité limitée.. comptée..
    Du travail bien fait, propre et minutieux..
    La machine et moi.. on lui avait mitonné ses pièces.. avec précision.. sans oxydation.. !!!
    La récompense au bout..
    Il avait eu son diplôme et était venu me remercier…
    Une belle participation comme clin d’oeil..
    Oui….. je ne sais … ça se soigne.. peut être.. ?
    Il n’y a pas besoin de dire, ni de rajouter..ça se soigne..tout le monde a des souvenirs, sans être pour autant des « tics » ou des « tocs », loin delà..
    Très bon après-midi comme fin de journée, à plus..Denis.

    J’aime

  40. Bonjour. Une cave à vin, c’est presque une question existentielle. 🙂 Bonne dégustation dès à présent! Bises alpines et bonne semaine.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :