Archives de la catégorie ‘Non classé

Les fleurettes de l’île Maurice   54 comments

.

en novembre 2018

.

.

Je reconnais bien la fleur du frangipanier et celles des bougainvillées

...

.

Mais je ne connais le nom d’aucune autre.

Si vous avez des idées?

.

 

Publicités

Publié 3 décembre 2018 par Leodamgan dans Ile Maurice, Non classé

Tag(s) associé(s) : , ,

Les pique-assiettes emplumés de Maurice   67 comments

.

Tous les jours, dès qu’on passe à table, ils arrivent!

.

.

Les plus audacieux : les bulbuls Orphée.

Ils aiment les fruits, la confiture et les miettes de cake.

.

.

Ces sortes de moineaux rouge vif sont des foudis rouges.

.;

La géopélie zébrée est une sorte de pigeon miniature à peu près de la taille d’un merle, particulièrement gloutonne.

Elle peut aussi picorer des miettes de la taille d’une tête d’épingle…

..

le « Martin triste », une variété de merle au cri désagréable et dont des plumes claires au bord des yeux forment un maquillage assez réussi.

. .

le tisserin qui fait des nids en hauteur assez impressionnants ce qui ne l’empêche pas de bien se tenir à (notre) table.

.

.

Enfin le petit moineau avec une patte estropiée mais qui n’a peur de rien.

On l’avait déjà vu il y a deux ans.

C’est un vieux copain.

 

Publié 26 novembre 2018 par Leodamgan dans Faune sauvage, Ile Maurice, Non classé

Tag(s) associé(s) : ,

Ma paillote au bord de l’eau   66 comments

.

Et la paillote fut :

.

.

Pour ce faire: une armature qui ressemble à un vieux parapluie,

des monceaux de fanes de canne à sucre,

de la ficelle en quantité

et un gros trou dans le sol.

.

.

ensuite, du courage et du talent.

On commence par le bas à attacher des bottes d’environ 10 cm de diamètre.

Petit à petit, on recouvre de tour jusqu’au sommet.

Le sommet est constitué d’une botte qui entoure l’extrémité du mât et dont on  replie une partie que l’on coupe en couronne.

On prépare le filet qui maintiendra le tout et empêchera les oiseaux de voler les

.feuilles pour construire leur nid.

.

.

Le filet est posé sur le dessus. On mouille l’ensemble pour assouplir la couverture.

On égalise le tour de la paille et du filet avec un couteau bien affuté.

.

.

On appuie sur le chaume pour pouvoir tendre le filet qu’on va replier sur l’intérieur de l’armature.

.

.

Et voilà, reste à apporter deux chaises-longues et la noix de coco avec la paille.

A vous de jouer?

 

.

 

 

Publié 18 novembre 2018 par Leodamgan dans Ile Maurice, Non classé

Tag(s) associé(s) : ,

Confiture de raisin, pommes, vanille (et rhum)   59 comments

.

Il reste plein de grappes sur la vigne  , on risque de ne pas en venir à bout,

De plus, il reste pas mal de pommes.

On a trouvé sur internet une recette de confiture intéressante qu’on a testée.

.

Il faut :

2 Kg de raisin

1Kg de pommes,

1Kg de sucre

1 citron

des gousses de vanille

.

.

On égrène le raisin (qu’on est censé épépiner mais on a eu la flemme).

On fait cuire le raisin avec  3 cuillères à soupe de sucre et un demi verre d’eau pendant 1 heure (oui!).

on épluche les pommes et on les coupe en morceaux.

..

On passe le raisin au mixer.

On passe aussi les pommes crues au mixer.

On ajoute au raisin : les pommes, le jus du citron, le zeste du citron.

...

On ajoute le reste du Kg de sucre et les gousses de vanille fendues.

On fait cuire pendant encore une demi heure.

On met en pots.

Et le rhum? On en a ajouté une rasade avant de mettre en pots, ce qui n’était pas indiqué dans la recette (un oubli, sûrement…).

.

On en a consommé un pot déjà. Ce n’est pas mal…

 

.Corrections du 5 novembre

1) la bassine en cuivre vient de l’arrière-grand-mère de Marc et non de sa grand-mère

2) on a refait de la confiture aujourd’hui mais cette fois on a passé les raisins au moulin à légumes au lieu du mixer, ce qui a permis de se débarrasser des grains (et de la peau aussi d’ailleurs).

.

 

Publié 4 novembre 2018 par Leodamgan dans conservation et confitures, Non classé

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Les fleurettes de notre jardin en octobre 2018   50 comments

.

Nous avons eu un été indien particulièrement prolongé cette année

ce qui fait que nous avons vu entre le 1er et le 28 octobre:

.

.

amarante pourpre, anémone du Japon,

aster, bégonia,

.

.

campanule portenschlagiana (printanière en principe), chèvrefeuille,

cyclamen, dahlia pourpre,

.

.

dahlia rouge, gaura,

hélianthus, gueule de loup,

.

.

oenothère spéciosa, pélargonium mauve,

plumbago larpentae, rosier Fleurette,

.

.

rosier Iceberg, rosier jaune,

rosier meilland, rosier New face,

.

.

rosier Pierre de Ronsard (un peu fatigué), rosier Smarty,

Rosier The fairy, rosier White fleurette,

.

.

sedum Vésuve, sedum spectabile,

verveine de Buenos-Aires, yucca.

.

Mais la fraicheur matinale nous annonce novembre…

.

Publié 29 octobre 2018 par Leodamgan dans Fleurs du mois au jardin, Non classé

Tag(s) associé(s) : , ,

L’invasion des laitues d’eau.   69 comments

.

Nous pensions avoir eu une bonne idée

.

en achetant quelques laitues d’eau, cinq ou six, pour mettre dans nos bassins.

Ce sont des plantes flottantes. Les fines racines se nourrissent des particules présentes dans l’eau et contribuent à l’éclaircir.

.

Nous avions à meubler :

.

.

le bassin à poissons,

.

.

le petit bassin de la rocaille,

.

.

le petit bassin du talus.

.

.

les laitues d’eau ont vite proliféré,

.

.

mais

.

.

c’était encore acceptable.

.

.

tout de même, quand on n’a plus vu la surface de l’eau

.

.

on s’est dit qu’il fallait réagir

.

alors, on a tout enlevé et mis au compost.

Enfin, on a essayé

car il en reste des petites grosses comme des lentilles d’eau qui s’apprêtent à grossir…

.

Alors, si vous avez un bassin, méfiez-vous!

En plus, elles ne se mangent même pas!

.

Marc nous a cuisiné un chou farci.   83 comments

.

.

En fait  j’aime bien quand il cuisine  mon bonhomme.

D’abord il aime ça.  Il y met tant d’attention et de petits détails et ensuite il me dit qu’il y met un ingrédient introuvable ailleurs: sa tendresse.

Faut dire que sa recette s’étale sur deux jours. il commence par blanchir le chou, c’est le plus facile.
Puis ensuite, et là il  en bave un peu. En fait il se brûle: il ouvre le chou feuille par feuille pour arriver au cœur. Çà fait comme une grosse fleur avec un gros pistil pommé. Il enlève le cœur du chou et l’émince dans sa farce:  un mélange de chair à saucisse, châtaignes en petits morceaux, morilles, auquel il ajoute quelques morceaux de truffes.
Il creuse l’emplacement du trognon de chou et commence  à remplir d’un paquet de son mélange, il referme.
Il dispose une couche de farce tout autour qu’il recouvre de  feuilles et ainsi de suite. En fait il referme le chou  mais entre chaque couche de feuilles il a intercalé de la farce pour obtenir un chou  en strates, quoi.

Ensuite il m’appelle pour que je l’aide à ficeler. Faut dire qu’il n’est pas doué, il n’a pas le geste sur du boucher qui saucissonne son rosbif. Mais bon, moi je  sers juste à poser l’index sur la ficelle:
-« appuie là, merci ».
Il sort SA cocotte en fonte, achetée il y a  bien des années chez Dehillerin, aux halles, du temps où c’étaient les halles.
Il met à rissoler dans de la graisse d’oie des morceaux de lard fumé, de l’oignon et  des carottes coupées en  rondelles, une pincée de sucre (« toujours dans les carottes » dit-il doctement).

Quand c’est rissolé à sa convenance, il déglace avec un coup de cognac ou d’armagnac,  pose son chou ficelé sur ce matelas parfumé, rajoute son reste de châtaignes et de morilles,  mouille à  mi-hauteur avec un mélange bouillon, vin blanc sec et c’est  parti.!

Ça va mitonner  deux ou trois heures à petits bouillons, « faut que ça réduise »   lance-t-il et il couvre.
Je le vois régulièrement jeter un œil, retourner le chou. Au bout de deux bonnes heures, il arrête.

Et le lendemain, avant l’heure du repas, il remet en route un peu plus fort : faut réduire, réduire… C’est son credo.
Je  dois confesser qu’au moment de servir, il y a des parfums qui s’échappent, des fragrances à damner un ermite.
Oui.. je ne devrais pas le dire mais il cuisine bien mon bonhomme…

.

.Et en plus,  il se tape toutes les vaisselles.

Publié 14 octobre 2018 par Leodamgan dans Aliments et boissons, Divertissement, Non classé, Recettes

Tag(s) associé(s) :

%d blogueurs aiment cette page :