Travaux sur le bain d’oiseaux   52 comments

.

On s’est aperçu qu’il devait y avoir une fuite

.

.

dans le circuit fermé entre la fontaine et le bain d’oiseaux.

Une pompe dans le bain d’oiseaux fait monter l’eau dans la fontaine, puis l’eau redescend se jeter dans le bain d’oiseaux.

La fuite se situe dans la descente vers le bain d’oiseaux.

..

On a démonté les tuyau de la descente. Avec tous ces raccords et ces coudes, impossible de voir exactement ce qui fuit.

Nous avons acheté un long tuyau souple pour remplacer avantageusement tout ça. Dommage qu’il ait une couleur voyante. Va falloir camoufler.

On en a profité pour doubler le plastique de protection du bassin (EPDM). On le remplit d’eau pour qu’il prenne sa forme avant de couper l’excédent.

On commence à remonter le cache en planches.

..

Après le remontage de toutes les planches on s’aperçoit qu’un gros bourrelet de bâche de protection est très visible sur le bord. Pas très joli…

Comme il nous restait des planches du même bois exotique (bankiraï) , Marc a monté un cache.

Il est rendu solidaire de l’encadrement existant avec des plaques de métal perforé qu’on a peint en marron pour finir…

.

Un petit travail non prévu au départ  comme souvent dans les pavillons…

.

Publicités

Omelette aux courgettes jaunes du jardin   79 comments

.

Pour la deuxième fois…

.

.

On ne savait pas qu’il existait des courgettes jaunes, On l’a découvert au jardin après avoir planté notre achat en jardinerie.

On l’a découpée en rondelles et mise à fondre sur un peu d’huile d’olive. D’autre part, les œufs sont battus avec beaucoup de ciboulette.

.

.

Cette variété de courgette ne tombe pas en purée.

Elle garde sa forme tout en étant fondante.  On la réserve dans une assiette pendant le début de cuisson de l’omelette.

On la dispose sur la moitié de l’omelette qui finit de cuire. Puis on replie la partie libre de l’omelette.

Je trouve qu’elle a meilleur goût que la courgette verte.

.

Ensuite, on essaiera le flan de courgettes et bien sûr elle intègrera les ratatouilles maison!

.

Publié le 11 août 2019 par Leodamgan dans Aliments et boissons, Récoltes, Recettes

Tag(s) associé(s) : , ,

Qu’allons nous faire au jardin en août 2019   61 comments

.

Ou qu’avons nous déjà fait…

.

.

RECOLTER (un vrai plaisir), les dernières mûres, les premières pommes,  les reines-claudes qui commencent à tomber (je n’en ai jamais eu autant) , les mirabelles aussi (grosse production!), les courgettes, les poivrons, les piments doux des Landes, les aubergines (c’est la première année que j’ai des aubergines, des piments doux des Landes et des poivrons) et les tomates. En revanche, les haricots verts , c’est une catastrophe, les navets n’en parlons pas, il a fait vraiment trop chaud en juin et juillet. Je n’avais d’ailleurs pas semé de petits pois, bonne idée.

FAIRE DES CONFITURES de prunes et mirabelles (et des tartes?) si on ne peut pas tout consommer en frais.

ENSACHER les grappes de raisin en fin de mois pour faire la nique aux guêpes, aux frelons et aux étourneaux. C’est qu’il sera mûr assez tôt.

TRAITER contre le mildiou la vigne, pour les plants de tomates, faut voir…

METTRE DE L’ENGRAIS aux rosiers

NETTOYER les fleurs fanées, branches mortes…

ARROSER les plantes qui semblent souffrir

REBOUCHER les fissures des murets endommagés par les racines de figuiers

REPEINDRE, LASURER…  Bref petits travaux divers et d’été.

RANGER la cabane de jardin et la serre (je ne fais ça qu’une fois par an…)

.

Publié le 5 août 2019 par Leodamgan dans Agenda, Non classé

Tag(s) associé(s) : , ,

Nos fleurettes au jardin en juillet 2019   68 comments

Entre le 1er et le 27 juillet

mais surtout avant la canicule.

.

.

Acanthe mollis (surtout par temps chaud), amaranthe pourpre (se ressème toute seule),

artichaut (un oubli au potager, inconsommable, donc), bégonia,

..

bleuet vivace, buddleia ( apparu spontanément il y a quelques années),

campanule persicifolia blanche (la même en bleu a disparu),  chèvrefeuille (à discipliner),

..

coquelourde (se ressème toute seule), dahlia pourpre,

dahlia rouge et jaune (j’ai oublié son nom), echinops « Ritro blue » (aimé des abeilles),

..

gaura (pour terrains secs, la canicule lui a plu), hémérocalle (je n’en ai presque plus, ça dégénère?…),

heuchère « caramel »,  heuchère ordinaire (mais ennemie du peintre et du photographe),

..

hortensia « Annabelle » (forme un gros buisson très fleuri), hortensia quercyfolia (apprécie l’ombre),

hortensia grandifolia (a bien souffert de la sècheresse), hosta (précocement fleuri et le feuillage jaunit),

..

hydrangea petiolaris (grimpant), impatiens « Balfouri » (semi sauvage, vit sa vie comme elle veut),

knautia, laurier-rose (ne fleurit plus beaucoup),

..

lavande, lysimaque ponctuée (ce qu’il en reste..),

marguerite (va resurgir pour l’an prochain), millepertuis arbustif,

..

molène (dit « Bouillon blanc » , sauvage, en fait), nénuphar,

nigelle de Damas (se ressème seule), œillet d’Inde,

..

autre œillet d’Inde, oenothère biennis (bisannuelle qui se ressème seule, issue de graines sauvages à l’origine),

oenothère spéciosa  (vivace qui adore de soleil), olivier (cultivé en pot),

..

pelargonium mauve,  pelargonium orange,

pelargonium rose, pelargonium rouge,

..

phlox (le pied a plusieurs dizaines d’années!), pied d’alouette bleu (annuelle migrante),

pied d’alouette rose pale (migrant itou), plantain d’eau (dans le bassin),

..

plumbago larpentae (vivace très envahissante), rose trémière (itinérante),

rosier « 14 juillet », rosier « Albéric Barbier »,

..

rosier « Colette » (qui fait une petite remontée), rosier « Feu d’artifice »,

rosier « Danse du feu », rosier « Fleurette »,

..

rosier « Iceberg », rosier jaune,

rosier « Madame Meilland », Rosier « New face »,

..

Rosier « Pierre de Ronsard », rosier « Smarty »,

Rosier « The fairy », Rosier « White fleurette »,

..

santoline, sedum,

sempervivum, stachys lanata,

..

thalia dealbata (aquatique), thym laineux (très tapissant),

valériane, verveine de Buenos-Aires

.

Mais la canicule a brûlé un maximum de fleurs,

même de fleurs de pélargoniums malgré les arrosages.

Publié le 28 juillet 2019 par Leodamgan dans Fleurs du mois au jardin, Non classé

Tag(s) associé(s) : , ,

Mémère, tu t’en souviens?   69 comments

.

demandait Michel

mais ce n’est pas le sujet du jour :

.

.

Un visionnaire, le Michel, non?

.

A part ça, si vous tenez à savoir pour Mémère :

.

.

Mémère, tu t’en souviens, de notre belle époque,
C’était la première fois qu’on aimait pour de bon.
A présent, faut bien l’dire, on a l’air de vieux schnocks,
Mais c’qui fait passer tout, c’est qu’on a la façon.
Tu t’rappell’s ta guêpière, à présent quand j’y pense
J’en rigol’ tout douc’ment mais c’est plus fort que moi,
Comment qu’tu f’rais maint’nant pour y loger ta panse ?
On a pris d’la bouteille tous les deux à la fois.
Mémère, tu t’en souviens comm’ t’as fait des histoires
Pour me laisser cueillir la marguerite aux champs,
Et pourtant c’était pas vraiment la mer à boire,
Ça t’a fait des ennuis mais c’était pas méchant…
Tu t’rappell’s comm’ j’étais, je n’savais pas quoi dire ;
Y a des coups, pour un peu, j’t’aurais bien dit des vers.
T’as bien changé, mémère. Quand je vois ta tir’lire,
Comment qu’ça m’donne envie d’fair’ la route à l’envers !

Mémère, tu t’en souviens des p’tits diabolos menthe,
Des bouteill’s de mousseux du quatorze juillet !
Un éclair au café, j’veux bien mais faut qu’tu chantes !
Chérie, t’as renversé ton verre, faut l’essuyer.
Mon Dieu, c’est pourtant vrai que je t’app’lais chérie
Il n’faut pas m’en vouloir, mais je n’m’en souv’nais plus.
On parle des souv’nirs, mais c’est fou c’qu’on oublie.
J’te d’mande pardon, chérie, et qu’on n’en parle plus.

Mémère, si j’te dis ça, c’est pour te dir’ que j’t’aime,
Te l’dire comm’ ça, tout cru, c’était trop dur pour moi,
Mais au fond, j’suis content, j’vois qu’t’as compris quand même,
Et j’peux te l’dire, mémère, j’ai jamais aimé qu’toi

.

 

Publié le 21 juillet 2019 par Leodamgan dans Ecologie, Non classé

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Premières confitures de mûres   78 comments

.

Les groseilles c’était déjà fait en juin pour la plus grande partie : les plus précoces.

.

.

Nous avons environ 5 mètres de mûriers sans épines le long d’une clôture du potager. Les mûres sont à divers degrés de maturité.

.

.

J’ai ramassé hier 1,9 Kg de mûres.

Par ailleurs, j’ai cueilli aussi le reste de groseilles un peu plus tardives, un petit rien de framboises et un soupçon de groseilles à maquereaux.

.

 

.

Nous avons essayé une nouvelle méthode pour les mûres :

passer les fruits frais au mixer-plongeur avant de les cuire (1 Kg de sucre pour les 1,9 Kg de fruits).

On obtient une sorte de marmelade assez fluide qui s’étale très bien sur les tartines du matin.

.

.

Pour les groseilles, j’ai gardé ma méthode de confiture : les grains entiers  avec même poids de sucre, cette fois, car c’est franchement acide sinon.

Évidemment, il reste les petits grains mais cela ne nous dérange pas.

.

Quant au petit rien de framboises, il a agrémenté une salade de fruits.

Et le soupçon de groseilles à maquereaux?

C’est pour Marc parce que je n’aime pas ça…

Publié le 14 juillet 2019 par Leodamgan dans conservation et confitures

Tag(s) associé(s) : , ,

Communiqué en provenance du Morbihan   87 comments

.

En cette période de canicule de la part d’un copain breton d’Etel :

.

Bonjour les amis.

« La Bretagne ne peut pas accueillir toutes les victimes de la chaleur du monde ».

Un député breton prône la construction d’un mur à la frontière.

« Chaque été, dès que les températures dépassent les 30°, c’est la même chose, nous sommes envahis, ce n’est plus possible » .

Dès ce matin, la police fouillait les TGV en gare de Rennes, faisant redescendre tous les Parisiens et les renvoyant en TER non climatisés vers la gare Montparnasse.

« Donnez-nous au moins une bouteille d’eau, ou du chouchen, soyez humains ! » demandaient des réfugiés parisiens tandis qu’ils étaient poussés à l’intérieur des wagons.

De son côté l’ONU a demandé à la Bretagne de rouvrir sa frontière et d’accueillir les réfugiés.

😉

.

De toute façon nous n’y mettrons pas les pieds en juillet/août…

Publié le 27 juin 2019 par Leodamgan dans Non classé

%d blogueurs aiment cette page :