Archives du tag ‘serre

Travaux de réfection dans la serre   59 comments

.

Ces travaux n’étaient pas planifiés du tout.

.

 

1 nouveaux radiateurs

.

Au début, il s’agissait seulement d’installer de nouveaux radiateurs.

Mais au moment d’essayer la régulation par le thermostat

on s’est aperçu que cela ne marchait pas.

Pire : le courant n’arrivait pas dans  le thermostat.

Et pour s’y retrouver dans cette installation électrique vieille de 30 ans,

ce n’était pas du tout évident.

.

1 Serre avant

.

C’était d’autant moins évident que le fond de la serre était recouvert de frisette de pin

et que tous les fils électriques étaient pudiquement cachés derrière.

.

2 enlèvement frisette

.

Bon…

On a démonté toute la frisette,

poussé un cri d’horreur  devant l’état du mur

et entassé la frisette sous l’appentis accolé à la petite maison

en y ajoutant le bois de bricolage qui était stocké dans la serre.

Ce sera à trier en vue du ramassage mensuel des encombrants.

.

2 Outillage1

.

Momentanément, la serre s’est muée en succursale de magasin de bricolage.

.

3 porte

.

Tout d’abord, nous avons condamné à nouveau la porte qui donne accès à la pièce d’habitation derrière.

Nous avons aussi démonté toutes les prises, boîtes… électriques existantes, même celle située à l’extérieur.

L’installation électrique sera refaite complètement à partir du gros câble blanc d’arrivée de courant

qui passe par la porte.

.

4 connexions

.

On installe (enfin, Marc installe) de nouvelles boîtes de connexion, prises et interrupteurs

avec un disjoncteur sur chaque fil.

.

5 gaines

.

On peut voir sur la deuxième photo comment faire des ouvertures

dans une boîte de connexion avec une petite ponceuse à ruban.

.

Pour aller du thermostat aux radiateurs situés sur des murs opposés,

il faut suivre l’encadrement de la porte,

ce qui fait utiliser une bonne quantité de gaine rigide.

Il n’est pas question de laisser les angles en l’état, bien sûr,

.

6 coudes

.

donc, il faut des coudes de raccordement pour ces angles.

les coudes peuvent être placés en dernier, car ils se clipsent de part et d’autre des fils.

On voit sur la première photo la méthode pour les ouvrir avec deux tournevis.

.

 

7 boîtes connection.

Ca prend tournure avec la fermeture des boîtes,

l’installation d’un nouveau thermostat (la boîte verte)

et un coup de peinture.

.

8 Ciment

.

Bon, on s’occupe de l’état des murs.

Une grande plaque d’enduit s’est détachée du mur,

il y a des fissures  et un jour s’est formé entre le mur et le carrelage

(le sol ayant bougé).

Donc, on a fait du ciment pour réparer tout ça.

.

13 étagères à semis

.

Après avoir passé du crépi sur le mur et peint les gaines et  les boîtes, cela fait plus propre.

J’ai laissé exprès les interrupteurs et cache-prises en gris.

En plus, Marc a installé des étagères et un éclairage spécial pour mini-serres chauffantes.

.

14 travaux finis

.

Et voilà la serre est prête à recevoir les plantes frileuses.

Au fait, à présent, les radiateurs  et le thermostat fonctionnent.

.

Moralité:

Quand on veut changer des radiateurs électriques,

il faut penser à acheter  du ciment, des gaines et fils électriques, de la peinture…

plus ce qui n’est pas  vendu, même le dimanche :

une bonne dose de courage!

.

.

.

Publié 6 octobre 2013 par Leodamgan dans Non classé, Travaux de bricolage

Tag(s) associé(s) : , ,

Serre démontable pour grandes plantes grasses dans la rocaille (suite)   37 comments

.

Nous en étions à peu près là

.

1protection-plantes-grasses-1

.

la dernière fois.

.

2protection-plantes-grasses-2

.

Nous commençons à attacher les plaques de polycarbonate latérales

.

3protection-plantes-grasses-6

.

avec des vis idoines (très bonne marque)  et des équerres.

.

.4protection-plantes-grasses-3

Nous ne calfeutrons pas pour l’instant.

Les plantes restent aérées.

.

5protection-plantes-grasses-4

.

Nous agraferons du voile d’hivernage à l’annonce de fortes gelées.

En attendant, les plantes seront abritées des fortes pluies et de la neige.

.

.6protection-plantes-grasses-5

Nous avons aussi abrité ce yucca rostrata

pour lui épargner les fortes pluies

car il supporte mieux un froid sec (jusqu’à -23°)

qu’un froid humide qui risque de faire pourrir ses racines.

.

.

Publié 2 novembre 2012 par Leodamgan dans Travaux de bricolage

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Serre démontable pour grandes plantes grasses dans la rocaille   37 comments

 .

Nous avons  monté la structure et démarré la couverture.

.

1protection-agaves-0

.

C’est une armature de lambourdes

(lambourde = poteau dont la section fait 38/50 mm),

posée à même le sol et encadrant la rocaille,

qui a été montée progressivement.

.

L’écran bleu qu’on voit dans le fond est une plaque de polycarbonate,

le matériau isolant et translucide

que nous avons choisi pour la couverture.

.

2protection-agaves-4.

Les lambourdes sont raccordées selon les besoins

par des boulons ou par des équerres vissées.

Tout est démontable.

.

3protection-agaves-3

.

En vue du futur remontage de l’an prochain

nous avons noté au feutre indélébile

les indications nécessaires au repérage des éléments.

.

4protection-agaves-1

.

Les plaques de polycarnonate se découpent facilement

à la scie sauteuse.

.

5protection-agaves-5

.

Pour maintenir les plaques de polycarbonate sur les lambourdes

Marc a découpé du profilé d’aluminium

(il y a eu un petit accident, oups!)

.

6protection-agaves-6

.

Les plaques sont juste maintenues contre les lambourdes

mais non percées elles-mêmes.

.

7protection-agaves-7

.

Ce n’est pas tout,

il faut éviter que des vents violent emportent la structure,

donc nous avons arrimé l’armature.

.

Des élingues sont fixées,

d’une part dans le champ des marches d’escalier ou dans le mur de l’autre côté par des équerres chevillées dans le béton,

et d’autre part dans l’armature de lambourdes.

.

.8protection-agaves-44

.

Actuellement, les températures étant clémentes ,

seul le dessus de l’armature est couvert.

Il s’agit d’éviter que le sol soit détrempé par les pluies d’automne,

les plantes grasses redoutant davantage le froid humide que le froid sec.

.

En fin novembre, nous fixerons les plaques latérales

pour protéger du gel, cette fois.

.

(enfin, nous l’espérons…)

.

Publié 7 octobre 2012 par Leodamgan dans Travaux de bricolage

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Semis en terrines   13 comments

Ca ne se mange pas,
ce sont des semis de fleurs.
 
Il importe de ne pas lésiner sur la
 qualité du terreau
utilisé.
 
 
Comment vais-je arriver à gérer tout ça?
Avec les graines récupérées, les graines achetées et les graines cadeaux,
il y a surplus manifeste.
 

 

Les très grosses graines
comme celles du ricin
sont un vrai bonheur,
je les enfonce par trois dans la terre de petits pots.
Facile!
 
Il est beaucoup moins amusant d’ouvrir un paquet
pour apercevoir
quelques traces de poussière
qui sont censées être des graines.
Eviter de pousser un soupir de découragement à ce moment là
(quoique… cela peut évacuer le problème).
 
Il y a des graines amusantes aussi,
comme ces graines récupérées sur des cardons
et qui ne demandent qu’à s’envoler.
Les recouvrir de terreau avant de leur tourner le dos.
On ne sait jamais.
 
 
Tant bien que mal,
tout est semé en terrines au fond percé de trous
ce qui permet en les plongeant dans une bassine d’eau,
d’humidifier le terreau
sans déranger les graines.
  
Les terrines, une fois égouttées,
 sont rangées dans le chassis qui est vide en ce moment.
Lorsqu’il est fermé,
il y règne une température de 12 ou 13° quand il n’y a pas de soleil.
Il faudra mieux faire
pour que les graines lèvent.
 
————————-
CE QUE J’AI SEME :
————————
 
 
    Amarantes tricolores.
   
Basilic pourpre.                               Belles de nuit.                               Cardons. 
 
 
Chardons.                          Cléomes.
  
                Inule.                                     Ipomées. 
  
 Lychnis.                          Mauves blanches.                         Mina lobata. 
 
Mufliers.                         Némésia.
  
Ricin.                        Roses trémières.                             Sorgho.
 
Et où vais-je mettre tout ça
(si ça lève)?
Chaque chose en son temps. 

 

Publié 28 mars 2009 par Leodamgan dans Travaux en serre

Tag(s) associé(s) : , ,

Semis des tomates à la maison   16 comments

.
Parce qu’il faut 20° pour que les graines germent
.
et que notre serre est
seulement maintenue hors gel.
.
Je récupère mes graines d’année en année
sur les tomates de notre potager
ou sur des tomates achetées
(par curiosité),
.
Et même, j’achète des graines parfois.
.
.
Ceci  me donne plus de variétés que je ne peut en semer au potager.
Soit 22 variétés cette année si j’ai bien compté (les petits pots plus les sachets).
.
.
Compte tenu de la température ambiante cette année,
je vais les faire lever
dans la maison.
.
J’utilise habituellement
des petites serres chauffantes.
.
Je vais pouvoir faire
 11 variétés différentes
avec les terrines que je vais mettre dedans.
Les terrines longues pouvant abriter 2 variétés.
.
Il a fallu faire des choix,
.
.
voici les sélectionnées.
.
.
Classiquement, je sème clair ces grosses graines,
.
.
J’imbibe d’eau la terre des terrines
en les plongeant dans une bassine d’eau
pour ne pas déranger les graines en surface.
.
.
et les range dans les serres chauffantes
après les avoir bien égouttées.
.
.
Ensuite, je les branche dans la maison
et je croise les doigts une bonne semaine.
.
Semis des tomates à la maison
 .
Non, ce n’est pas déjà la récolte,
ce sont quelques tomates ramassées en septembre dernier.
.
Cela avait bien marché,
on peut dire.
.

Publié 7 mars 2009 par Leodamgan dans Travaux en serre

Tag(s) associé(s) : , ,

%d blogueurs aiment cette page :