Archives du tag ‘Nettoyage

Nettoyage de la cabane de jardin et des outils.   90 comments

.

Ça y est, je l’ai fait!

.

.

Etat des lieux avant :

Tout est poussiéreux avec même de la terre sur le sol et plein de toiles d’araignées qui ont bien bossé cet hiver.

j’ai enlevé d’abord la tondeuse et la brouette

.

.

puis sorti tout le reste : outils, pots à trier, trucs à jeter…

J’ai balayé, nettoyé les outils, rangé…

.

.

Et voilà le résultat.

.

Comment ça, on ne voit pas la différence?  Z’êtes gonflés…

.

Publié 22 mars 2020 par Leodamgan dans Aménagement et entretien au jardin d'ornement

Tag(s) associé(s) : , , ,

Pour que les coquelourdes jouent les prolongations   5 comments

 .
On coupe les fleurs fânées
pour que les plantes fleurissent plus longtemps,
 .
tout le monde sait ça.
.

Sinon,

les plantes, satisfaites d’avoir accompli leur travail de reproductrices
vont se reposer sur leurs lauriers.
.
ce qui ne me convient pas.
.
 

 
Coquelourdes (2)
.
mais, sur les coquelourdes, si jolies en juin,
.
 
 
 
A nettoyer
.
cela représente un fameux travail en juillet
.
en plus, il ne faut pas couper n’importe où.
.
Ou couper
.
C’est juste en dessous de la fleur fanée,
au dessus du prochain bouton.
.
Si  je coupe toute la tige, il n’y en aura pas de nouvelle avant l’an prochain

.

Cela se passe comme ça chez moi, en tout cas.
.

 
Nettoyées1
.
On peut penser, devant l’ampleur de la tâche,
qu’il vaut mieux s’y prendre un petite peu tout les jours
en passant.
.
 
Nettoyées2
.
Erreur!
le lendemain ou les jours suivants,
on ne passera pas forcément à côté
ou on passera mais on n’aura pas le  temps
ou on passera mais il pleuvra…
ou on oubliera de passer.
.
Mais les coquelourdes n’oublieront pas de faire des graines
et les tiges se dessècheront complètement.
.
 
Nettoyées3
.
 
Donc mieux vaut le faire
entièrement
tout de suite.
 .
 
 
 
 
 
 
 

Publié 10 juillet 2008 par Leodamgan dans Concentré de culture jardinière, Mes plantes vedettes

Tag(s) associé(s) : , , ,

Nettoyage de la campanule Portenschlagiana   5 comments

.
Cette campanule au nom à coucher dehors,
 .
Campanule Portenschlagiana
.
 vivace, persistante et (très) tapissante
je l’ai acquise il y a pas mal d’années
(une petite plante de rien du tout)
et mise dans la rocaille
sans soupçonner alors
sa personnalité résolument expansionniste.
 .
 
Campanule des murailles
.
 Elle est loin d’avoir la sagesse
de la campanule des murailles ci-dessus
(qui pousse plus lentement mais ne nécessite aucun entretien).
.
 
 Escalier en juin
.

Celle-ci meuble bien, il est vrai,

 la rocaille en mai et juin
 .
 Campanules fânées
.
mais devient très laide dès juillet
avec ses longues tiges florales qui sèchent.
 .
La seule solution que j’ai trouvée est de les arracher.
Je les casse par poignées d’un mouvement latéral,
elles viennent très facilement
sans que les plantes se déracinent.
 .
J’en retire  deux brouettes,
tout de même.
.
Escalier en juillet
 .
Il reste des rosettes qui conserveront une taille raisonnable
jusqu’en mai de l’an prochain
et cela permet en outre de revoir la rocaille
 .
puisque rocaille il y a.
 .
 
%d blogueurs aiment cette page :