Archives du tag ‘massif

On n’aime pas couper les arbres mais…   65 comments

.

Il y a des cas où on n’a pas trop le choix.

.

.

Comme pour ce petit arbre qui ombrage un massif de fougères et d’autres plantes.

Certes les fougères supportent l’ombre mais celle-ci était tout de même trop opaque.

C’est un viburnum dit « Winter flame » qui est censé avoir des tiges très colorées jaunes et rouges.

Mais en vieillissant (depuis 30 ans) il n’a plus guère de couleurs.

J’aurais dû le recéper tous les ans pour favoriser l’apparition de jeunes tiges à la base et lui conserver l’aspect d’un arbuste mais j’ai omis…

Et maintenant il est un peu tard.

.

.

On y voit plus clair après l’élimination de ce petit arbre, non?

.

Publié 22 juillet 2018 par Leodamgan dans Aménagement et entretien au jardin d'ornement

Tag(s) associé(s) : , , ,

Projet de rénovation d’un massif à l’ombre.   62 comments

.

Nous avons un projet jardinier,

(un de plus)…

.

0-plan-ombre

.

Projet plus ou moins formalisé ci-dessus.

.

.1-avant

Cela concerne un massif plus qu’ombragé…

Un vrai trou noir.

Une galaxie s’y perdrait.

.

2dessouchage

.

Pour concrétiser le projet de plantation, il faut d’abord déplanter et même dessoucher.

Nous avons éliminé un noisetier (qui a manifesté une résistance passive quoique énergique à ce processus),

un amélanchier (chétif) un viburnum, un tas de jasmins d’hiver qui ne fleurissaient pas à l’ombre,

des géraniums vivaces, du lierre, des mauvaises herbes

et un corète du Japon qui visait des hauteurs himalayennes et ombrageait tout.

(j’ai replanté une partie du corète et du jasmin d’hiver ailleurs).

On s’est retrouvé avec deux bons mètres cubes à mettre aux déchets verts.

.

3-plantes-conservees

.

On a conservé quelques plantes quand même :

un viburnum « Winter flame » que Marc a taillé en strates afin de laisser passer la lumière,

un cotinus pourpre qu’il a taillé presque en « nuages »,

un laurier-tin au feuillage persistant et à la floraison hivernale,

une très vieille pivoine arbustive qu’on garde pour des raisons sentimentales,

.

4-plantes-conservees

.

des sédums à replanter mieux,  un chèvrefeuille à floraison hivernale,

une glycine et une passiflore.

.

5-vue-densemble

.

Néanmoins, cela nous laisse un peu d’espace libre

pour donner cours à notre créativité.

.

9-hostas

.

Nous envisageons l’achat de quelques hostas

que nous avons déjà essayés chez nous

et qui étaient assez résistants aux limaces,

en particulier le sieboldana au feuillage bleu coriace.

.

10-fougeres

.

Ensuite, pour un décor permanent, nous mettrons

diverses fougères à feuillage persistant en hiver

de hauteurs diverses (120 cm, 90 cm, 60 cm et 40 cm).

.

14-darmera-peltata

.

Enfin, nous cherchons une plante à grandes feuilles arrondies comme

Darmera peltata, Astilboïdes,, Pétasites…

Pour l’instant, celles que nous avons vues demandent un sol très humide,

mais nous continuons à chercher.

L’idéal serait une plante:

à (très) grandes feuilles arrondies,

rustique,

au feuillage persistant en hiver,

supportant un terrain sec

et l’ombre.

.

Si vous avez des tuyaux…

.

Publié 11 août 2013 par Leodamgan dans Aménagement et entretien au jardin d'ornement

Tag(s) associé(s) : , , ,

Meubler la bordure d’une très laide clôture en grillage…   55 comments

.

… sans trop boucher la lumière.

.

.1echinops-achillees

Evidemment, en été, ce fouillis végétal coloré

composé d’échinops, d’achillées et de coquelourdes

meuble assez bien le grillage.

.

.2echinops-achillees-hiver

Mais la vue est navrante en hiver.

.

Les parties aériennes des plantes fanées sont coupées à ras

et il ne reste que les souches en pleine terre.

.

Nous ne tenions pas à mettre un mur plein ni une haie épaisse car,

compte tenu de l’orientation de la clôture,

cela nous aurait fait trop d’ombre une bonne partie de la journée.

.

Voici donc notre projet:

.

3projet-cloture1

.

Le grillage restera en place

mais sera partiellement doublé par un claustra de bois

afin de rompre la monotonie

et atténuer la vue du voisinage sans trop boucher la lumière.

.

Les grands bacs gris camoufleront le vilain muret de parpaings.

Les bacs N° 1 et 3 contiendront des plantes aquatiques au feuillage caduc,

le bac N° 2, des bambous de petite taille au feuillage persistant.

.

.

Bac N°1  de gauche à droite:

.

Pesse d’eau (Hippuris vulgaris),  Thalia dealbata,  prêle (equisetum hyemale).

.

.

Bac N° 2:

.

à gauche : Sasa tessellata (1,5 m de haut, buissonnant aux feuilles retombantes et peu traçant)

à droite : Pléioblastus viridistriatus Vagans (60 cm de haut, feuillage jaune strié de vert, peu traçant).

.

.

Bac N° 3:

.

à gauche : Sagittaire (Sagittaria australis ‘Benni Silk Stocking’),

au centre : Acorus gramineus ‘Ogon’

à droite : « Plante à bougies » ( Orontium aquaticum)

.

Le sol sera mis de niveau sous les bacs, il y aura donc des retenues de terre

de part et d’autre par des bordures de bois (non figurées sur le dessin)

étant donné que le terrain est en pente.

Il y aura aussi une finition en bordure de l’allée de ciment.

Le sol devant les bacs sera recouvert de sable et de quelques galets.

Je pense mettre quelques plantes aussi (acanthes et euphorbes).

.

Les travaux sont prévus pour le printemps

mais d’ores et déjà nous allons pouvoir

retirer toutes les souches de plantes installées à cet endroit.

.

Une paille!

.

Publié 17 janvier 2012 par Leodamgan dans Travaux de bricolage

Tag(s) associé(s) : , , ,

%d blogueurs aiment cette page :