Archives du tag ‘limaces; assassinées

Comment j’assassine les limaces   47 comments

Pourquoi parler d’assassinat?
.
Parce que Fanfan
(merci à elle)
 .
m’a offert ce  petit fascicule
plein d’humour
et de vraies techniques de luttes anti-gastéropodes.
 
Je ne voudrais pas porter atteinte aux droits d’auteur,
mais je pense pouvoir citer :
.
une des 50 méthodes parmi les « sérieuses » :
 .
éparpiller des flocons de son ou d’avoine parmi les plantes :
les limaces en raffolent,
mais cela leur fait gonfler l’estomac
au point qu’on a vu certaines exploser littéralement.
Elles ne tardent pas à quitter ce monde de jardiniers cruels.
 
Oh… et puis…
.
Je donne aussi une technique parmi les rigolotes:
 .
1) procurez-vous un enfant.
2) Convainquez-le ainsi que plusieurs de ses camarades de ramasser des limaces à votre place sous prétexte d’organiser une course
3) Donnez une barre chocolatée à l’enfant dont la limace a gagné.
4) Disposez des concurrents à votre guise.
.
Malheureusement mon grand tort fut
de ne pas avoir relu récemment ce précieux ouvrage,
 .
car J’ai mis quelques dahlias « Fluo » en terre il y a deux jours
et le lendemain matin,
quelle vision d’horreur me terrassa?
Des pousses de dahlias à moitié dévorées.
 .
Quand je pense que mon jardin est rempli de plantes
dont les limaces se contre-fichent
et  qu’il suffit  de planter certaines variétés
pour attirer toutes les #@!!!?**… de limaces du canton
en l’espace d’une nuit.
 .
J’ai cru bien réagir en entourant ce qui en restait
de sable sec et de cendres
pour enrayer l’avancée des baveux parasites,
 .
mais les tendres pousses ont encore été mangées la nuit suivante.
 .
J’ai pensé alors que ces ignobles bêtes pouvaient s’être enterrées
blotties contre les tubercules eux-mêmes
afin de pouvoir, la nuit,
escalader simplement les tiges et s’empiffrer dégoûtamment
des feuilles de mes adorables dahlias.
 
Alors j’ai déterré les tubercules,
mais malgré un examen très attentif,
 je n’ai pas vu de ces horreurs sur eux.
 .
 
Néanmoins, je les ai mis à l’abri en pot dans la serre
afin qu’ils se refassent une santé
loin des hideuses bêtes qui rôdent la nuit dans le jardin.
 .
C’est qu’i s’agit de mes dahlias « Fluo »
tout de même!
 .
J’ai failli oublier :
je devais parler de ma façon d’assassiner les limaces.
.
Dans le potager, je retourne méthodiquement toutes les planches chaque soir
 .
 .
 
et je découvre des abominations de ce genre.
 .
Il y en a des rouges, des noires, des brunes, des blêmes…
mais quelle que soit leur couleur, 
 .
ces répugnantes créatures
 sont toutes à l’affût
de mes innocents semis qui lèvent.
  
Donc, je les récolte
(20 à 30 chaque soir)
.
et les mets dans un bocal à demi-rempli d’eau,
fermé, bien sûr
(en plein soleil).
La fin ne se fait pas attendre.
.
 
Pas de pitié pour les gastéropodes!
Wanted
(dead, not alive).
.
.

Publié 28 avril 2010 par Leodamgan dans Divertissement

Tag(s) associé(s) : ,

%d blogueurs aiment cette page :