Archives du tag ‘jardin

Que faire en notre jardin en décembre 2020   55 comments

.

De quoi s’occuper en décembre :

.

RECOUVRIR le bassin de plaques de polycarbonate pour empêcher l’eau de geler (ainsi que les poissons)

ABRITER le bananier dans un cercle de grillage rempli de feuilles sèches et le tout recouvert d’un sac plastique

RAPPROCHER de la maison sous abri les bacs contenant des yuccas et des phormiums

PROTEGER les robinets extérieurs et les purger après avoir coupé leur arrivée d’eau

RECUPERER les bulbes de bégonias en pot pour les stocker en serre

ARRACHER les dahlias après la première forte gelée et stocker les tubercules en serre

FAIRE REMONTER l’abri à agaves sur la rocaille

FAIRE RENTRER le reste de plantes en pots (lourds) dans la serre

FAIRE BECHER le potager et remettre de la vraie terre maraichère

.

.

Et non… Pas de Bretagne pour Noël, elle est à plus de 20 Km, même à vol d’oiseau…

.

Publié 1 décembre 2020 par Leodamgan dans Agenda, Non classé

Tag(s) associé(s) : , ,

Nos fleurettes au jardin en novembre 2020   99 comments

.

Du 1er au 22 novembre.

Ça parait beaucoup au premier abord :

.

.

amarante, anémone du Japon,

azalée, bégonia « Angélique »,

.

.

bégonia « Illumination », bégonia jaune,

bégonia orange, bégonia « Picotee yellow »,

..

bidens annuel, bidens vivace,

campanule portenschlagiana (ben, oui…), dahlia rouge et jaune,

..

mahonia, miscanthus (les graminées comptent comme fleurs),

œillet d’Inde, œnothère biennis,

.

.

oranger du Mexique (se croit au printemps), plumbago larpentae,

rosier « Iceberg », rosier « New face »,

..

rosier « Pierre de  Ronsard », rosier « The fairy »,

rosier « White fleurette », sedum spectabile.

.

Seulement voilà, aujourd’hui, il ne reste presque plus rien…

.

Publié 23 novembre 2020 par Leodamgan dans Fleurs du mois au jardin, Non classé

Tag(s) associé(s) : , ,

Les greffiers…   93 comments

…des voisins dans notre jardin.

Je  n’ai rien de Léautaud, mais j’aime bien les greffiers , ça a un côté mystérieux, quelque chose d’étrange dans le regard.

Ceci dit, je n’ai rien contre les chiens, quand on a ramené Inouk le samoyède de mes parents depuis son élevage natal, 

j’ai quand même passé  deux ou trois nuits couché par terre afin que le chiot puisse venir se blottir contre moi et passer sa nuit sans crainte.

J’avais un peu les côtes en long le matin mais bon…

Bref, les chats j’aime bien.. mais quand même faut pas abuser…

.

Ce n’est pas Raspoutine mais une photo qui lui ressemble.

.

Je  pense souvent à notre chat Raspoutine qui a partagé notre existence un long moment,

et j’avoue qu’il me manque.. sentir ses kilos le soir sur ma poitrine  et son museau dans ma barbe..

Alors, va savoir ce qu’il a inscrit ce bestiau.. quelles traces ou indications a-t-il pu mettre…

C’est que le langage des chats c’est un truc de chats.. eux seuls pigent..

.

.

Toujours est-il qu’il a dû inscrire que la turne était bonne car depuis son départ..

ben c’est pire que la salle des pas perdus.. on en voit défiler des greffiers, des gros, des beaux, des maigres des estropiés, des acrobates..

A croire que dans la  zone pavillonnaire où nous sommes,  le  lieu dit est incontournable..

.

.

Y’a les dodus qui passent par des recoins touffus là où la clôture est moins haute ..

et puis  il y a les sportifs.. eux c’est carrément le saut record du monde.. pfuutt.. un grillage de deux mètres, une rigolade..

Ces chats  ont surement un chez eux..

.

.

Mais pourquoi faut il venir caguer dans les semis de Mo.. ou attraper des poissons du bassin…

(le voisin d’en face m’a dit une fois qu’il avait vu un de ses chats  manger un poisson, Il s’était longtemps demandé où il l’avait  attrapé).

.

.

Et pourquoi crotter sur le paillasson qui sèche au soleil, tout juste lavé et propre..

ou plus simplement s’affaler à l’ombre des palmiers ou se tapir dans les arbustes pour  essayer de chopper un oiseau qui vient boire..

Certes on a mis les mangeoires en hauteur.. mais  le piaf qui vient dans un des bassins…

Ces derniers jours on a vu des touffettes de petites plumes blanches  près du bassin devant. 

Sans doute un pigeon qui a échappé aux griffes du félin..

Ben oui c’est  la nature..  on a vu ça mille fois à la télé..  le lion qui vient se taper la gazelle au moment où elle s’abreuve..

..

Le dernier pensionnaire, le desperado, est un petit chat noir, tache blanche au cou et yeux verts..

Lui,  il a compris qu’il ne lui arriverait rien.. alors quand il nous trouve sur son chemin..

il s’arrête..   nous fixe  l’air de dire.. pas la peine de faire le fort, je sais que tu ne  me feras pas de mal..

Alors oui..  je ramasse les crottes.. Mo met des filets sur le semis des radis..

Et l’autre s’installe..  il a ses coins suivant les moments de la journée..

souvent il vient coller son  museau sur  la vitre de  la porte fenêtre.. il regarde,  inspecte.. savoir comment c’est dedans..

Raspoutine a commencé comme ça..  mais je ne veux pas revivre  ça.. trop dur..

Et puis nous sommes encore souvent en Bretagne ou ailleurs.. que faire du chat ?

Non,  il a le jardin et la bienveillance  des proprios.

Reste le mystère.. pourquoi chez nous..  l’ombre de Raspoutine.. ?

.

.

Réincarnation.. le chat a neuf vies.. alors.. va savoir.. ?

Marc

.

Publié 16 août 2020 par Leodamgan dans chats, Faune domestique, Non classé

Tag(s) associé(s) : , ,

Mortelle floraison…   104 comments

.

de notre havardiana.

.

Il  était venu de Bretagne.. en camion.. avec son compagnon de route.. le yucca rostrata.

Terminée, la pépinière de l’ouest, sa douceur aux embruns salés… sa quiétude des petits matins.

Bonjour la région parisienne, la pollution, le  bruit des réacteurs les avions qui se posent à Orly..

Ils étaient venus.. tout petits dans un énorme camion.. si gros qu’il n’a pu tourner dans notre rue..

et que le vociférant chauffeur a été les livrer chez un ami breton qui habite à  peu de distance, où j’ai été les chercher avec ma petite Twingo..

.

Plantation à l’arrivée

Leur emplacement ayant été depuis longtemps prévu,  je n’ai eu qu’à les  y déposer..

Bien sûr, cet havardiana s’est défendu comme un beau diable.. pensant sa dernière heure arrivée en quittant son pot déjà trop petit pour lui..

Et il m’a piqué, griffé, lacéré..  mais nous  l’avons mis en place..

Robuste de nature et  peu sensible au froid,

Il a quand même eu droit chaque hiver à son abri que nous construisons Mo et moi  pour l’autre gros agave.

Les étés.. les hivers ont passé.. sécheresse.. froid..  Le temps a filé.. comme pour nous.

.

1er mai

Et voilà qu’en ce mois de  mai de confinement, mois où les saints de glace ont mis la chemise hawaïenne et le short à fleurs..

Voilà qu’un matin, j’ai vu qu’en une nuit..  qu’une pointe étrange s’était formée en son centre..

J’ai su tout de suite.. par ma jeunesse toulonnaise .. cet agave faisait SA fleur..  son bouquet final..

Je ne pensais pas que ça viendrait si vite.. une grosse  douzaine d’années.. quinze peut être..

La nature est rude.. violente..

.

8 mai, 15 mai, 20 mai, 30 mai

Cet agave va  fleurir.. cette hampe florale va l’épuiser.. à un point tel que la plante va mourir..

Il va offrir les fleurs à la pollinisation.. les graines tomberont et ses descendants perpétueront la variété..

Mais  hélas.. quel bourdon aux cuisses velues viendra comme la cigogne lui apporter le pollen  ..

Je pense qu’il est le seul havardiana en fleurs dans le coin.. à des kilomètres à la ronde..

Un bourdon Antonov..  façon CCCP?..  mais non

.

Les fleurs

L’histoire pourrait s’arrêter là..

Mais quand  je l’ai sorti de son pot.. dans l’étouffement de ses racines  il y avait de petites pousses que j’ai récupérées ..

.

Rejetons

Aujourd’hui en pot elles constituent la renaissance.. la descendance..

Quand viendra le temps.. sans doute à la fin de  l’été..

Nous enlèverons cette plante et nous planterons un de ses fils

comme nous avons fait l’an passé pour son voisin le gros agave americana..

.

Et   on repartira  pour  10 ans..   lui.. et nous.. (Mais ça..).

.

Publié 14 juin 2020 par Leodamgan dans Concentré de culture jardinière, Non classé

Tag(s) associé(s) : , , ,

Retournement de compost   114 comments

.

Il n’y a pas que le retournement

il faut aussi vider l’emplacement du vieux compost qui est mûr.

Je vous montre tout ça.

.

.

A ce stade, j’ai presque fini de récupérer le vieux compost mûr (plus que deux brouettes!).

Évidemment, des arbustes de la haie sont venues s’en gaver sournoisement mais j’y ai mis bon ordre (au sécateur).

Voilà, l’emplacement est vidé.

J’ai transporté les seaux de compost dans la brouette (c’est qu’ils pèsent…).

..

J’ai étalé le compost au potager à droite et à gauche de l’allée.

j’en ai mis aussi au pied des groseilliers et cassissiers.

En passant, comme j’ai vu des pieds de framboisiers qui vagabondaient, je les ai récupérés pour les confiner avec les pieds-mères.

.

.

Bon maintenant, il faut s’occuper du compost en cours (à gauche). Je l’ai transféré dans l’emplacement libéré par le vieux compost mûr (à droite).

Au cours de ce transfert, le compost est retourné donc, sur le dessus, on a du terreau à moitié composté. Il sera fini au printemps prochain.

Dans l’emplacement maintenant libéré par l’ancien compost en cours, vous apercevez peut-être le rouge-gorge qui m’a aidé tout au long de mon travail?

.

J’espère que mes explications étaient claires?

Sinon n’hésitez pas à me poser des questions.   😉

.

Demain je change d’occupation : je vais fabriquer des masques.

.

Publié 12 avril 2020 par Leodamgan dans Entretien au potager, Non classé

Tag(s) associé(s) : , ,

%d blogueurs aiment cette page :