Archives du tag ‘feutre

Réfection du bassin : 5ème épisode   15 comments

 .
Nous en étions là
.
.
juste avant de partir en vacances le 30 août.
 .
Nous avions couvert le champ opératoire
pour éviter que les pluies éventuelles
ne viennent détremper encore plus la vase du fond
 .
(et couvert aussi notre bac à galets à cause de prévisibles,
importantes et salissantes chutes de poires).
 .
 
.
Au retour, il a bien fallu s’y remettre
 .
(gros soupir).
 .
Les palettes servaient de radeaux pour éviter de s’enfoncer dans la vase
mais celle-ci a très bien séché en 3 semaines.
 .
On a arasé la terre pour avoir une surface plane
et pour qu’elle ait une épaisseur assez constante
au dessus de l’ancienne bâche de butyle, laissée en place.
.
 
.
Ce feutre est destiné à protéger
de crevaisons dues à des angles vifs, des têtes de vis, etc…,
la première bâche de butyle
que nous allons mettre ensuite.

 
.
Nous avons mis une première bâche de butyle
(assez mince)
et, par dessus,
 un cadre en chevrons.
 .
 
.
Sur ce cadre en chevrons,
nous avons vissé des plaques
de contreplaqué hydrofuge de 1cm d’épaisseur.
 .
 
.
Les plaques servent de fond à une sorte de boîte en contreplaqué
dont tous les côtés sont adossés à des chevrons
mis dans de gros porte-piquets en aluminium enfoncés dans le sol
ou à un muret en béton pour l’un des côtés
car il s’agit de supporter la pression de l’eau
(le volume variera entre 2,5 et 3 m3 selon le remplissage).
.
L’espèce de banquette est destinée à supporter
des pots contenant des plantes aquatiques
car on ne veut plus de plantes proliférant
directement dans de la terre de bassin.
On a déjà donné.
.
 
.
La boîte en bois est d’abord recouverte
de feutre géotextile
(ou cas où des bambous malveillants
tenteraient de se faufiler par une jointure),
 .
 
.
puis du deuxième butyle
(plus épais que le premier).
 .
Celui-ci est si lourd qu’il nous a fallu de l’aide
pour le transporter et le positionner.
(merci Cathy!)
A nous deux, ce n’était pas gagné.
 
 .
.
Enfin, arrive l’instant solennel de l’ouverture du robinet
pour le remplissage.
.
 
.
Nous laissons le butyle prendre ses aises sous le poids de l’eau
pendant quelques jours.
 .
Il faudra couper ensuite l’excédent de butyle
et coiffer les bords avec des caches en planches.
 .
Ce sera la phase suivante
et finale, j’espère.
 .

Publié 27 septembre 2009 par Leodamgan dans Bassin aux poissons rouges, Travaux de bricolage

Tag(s) associé(s) : , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :