Archives du tag ‘Déplacement

Déplacer les tulipes en fleur…   13 comments

 .
…ça marche.
 .
.
Je l’ai découvert en voulant enlever des tulipes jaunes et oranges
à un endroit où ces couleurs ne me convenaient pas.
C’est une erreur imputable au  fait que je récupère les bulbes d’une année sur l’autre,
il a dû y avoir des mélanges au ramassage.
.
Si j’attends la défloraison pour retirer ces bulbes mal placés,
je ne saurai plus desquels il s’agit, évidemment.
 .
Bien sur, j’aurais pu mettre des repères,
mais j’ai préféré essayer de les déplacer en pleine floraison,
d’autant que cela n’aurait pas constitué une grosse perte en cas d’échec.
 .
 
.
Les tulipes oranges sont allées là où il y avait déjà des tulipes oranges,
 .
 
.
et les jaunes ont rejoint leurs semblables.
.
 .
j’ai bien arrosé après la replantation.
J’ai fait ça il y a 4 jours et elles sont toujours pimpantes.
 .
 
.
Et dans le parterre d’origine,
il ne reste plus que les tulipes
roses, rouges, blanches et « noires »
(rouges très foncées, en fait).
Je préfère.
 .
A propos des tulipes, il est généralement admis qu’elles dégénèrent en peu d’années.
.
Ce n’est pas vrai pour certaines.
 .
 
.
comme pour ces tulipes rouges dont j’ai oublié le nom,
.
 
.
des tulipes « Tarda »,
.
 
.
et des tulipes Turkestanica.
 .
Il est à noter que ces tulipes, que j’ai chez moi depuis 5 ans dans de la rocaille,
n’ont jamais été retirées et
 fleurissent fidèlement chaque année.
La rocaille doit leur convenir.
 .
Pour les autres tulipes,
je constate en effet une dégénérescence,
les bulbes se multiplient, deviennent trop serrés
et certains deviennent trop vieux.
 .
 
.
Je retire des massifs ces tulipes là après la défloraison et avant que le feuillage ne soit fâné
(car alors il est trop tard pour savoir où sont les bulbes).
Je fais cela surtout pour récupérer la place afin de planter ou semer autre chose.
 .
Je les mets dans une jardinière avec un peu de terre,
 j’arrose et j’attends que le feuillage sèche complètement.
 .
Ensuite, je divise et trie les bulbes avant de les stocker au sec et à l’ombre.
 .
.
 En ce qui concerne les jonquilles,
je récupère de même leurs bulbes
pour récupérer de la place,
 .
 
.
sauf pour  une touffe importante
qui s’épanouit et s’étend d’année en année
près de la cabane jardin
 sous du gravier extrêmement tassé.
 .
Ils ne me gênent pas en restant là en permanence,
 .
De toute façon, s’il me prenait fantaisie de les retirer,
 .
il me faudrait une pioche,
le sol est comme du béton!
.
 
 .
 
 
 
 

Publié 18 avril 2009 par Leodamgan dans Aménagement et entretien au jardin d'ornement

Tag(s) associé(s) : , ,

Déplacement des ophiopogons   13 comments

.
Dans ma liste de choses à faire en janvier,
j’ai le déplacement des ophiopogons noirs
(Ophiopogon nigrescens pour les botanistes).
 .
Ophiogon negrescens.
Ils sont à l’ombre et on ne les voit pas bien.
 
Mais comme la pluie menace…
 .
ophiopogon (1)
.
je les ai d’abord plantés rapidement dans un gros pot.
 .
Si je suis obligée d’arrêter aujourd’hui pour cause de pluie,
les plantes pourront attendre quelques jours s’il le faut
leur transplantation définitive.
.
 
ophiopogon (2)
.
Ces plantes ont peu de racines.
.
 
ophiopogon (3)
.
J’ai enlevé une partie du sable sous les galets
.
 
ophiopogon (4)
.
et l’ai remplacé par du terreau.
 .
ophiopogon
.
Après plantation,
j’ai remis une couche de sable sur le dessus,
ainsi que quelques galets.
 
.
ophiopogon (5).
Ces ophiopogons devraient s’étoffer en principe.
.
J’ai fini juste à temps,
.

Il commence à pleuvoir, je dois avoir du flair…

.

 

 
 

 

Publié 14 janvier 2008 par Leodamgan dans Aménagement et entretien au jardin d'ornement

Tag(s) associé(s) : , ,

%d blogueurs aiment cette page :