Archives du tag ‘concours

Dans l’espace, sur une espèce d’exoplanète,   77 comments

.

Dans le cadre du jeu proposé par Carnets paresseux, ici, je recycle un vieux documentaire

car comme l’a bien dit Lavoisier (après Anaxagore) : « Rien ne se perd, rien ne se crée ».

.

sous la lumière cruciforme

.

1img_5902.

d’un soleil étranger,

.

2img_5925.

 nos intrépides explorateurs combattent de hideux aliens au péril de leur vie.

Ce valeureux fantassin fait partie de ceux qui ont déjà exterminé les abominations marines à tentacules et les féroces chats chevaucheurs d’hippocampes aériens  (horreurs griffues venues de Pluton).

Il reste des monstres blindés, intéressants néanmoins,  car il est possible de les manger sans risquer d’exo-intoxication alimentaire (après les avoir désinfectés dans un court-bouillon parfumé aux herbes aromatiques, toutefois).

.

3img_5965.

D’autres monstres gigantesques rôdent en silence, trahis seulement par leurs traces dans le limon spongieux.

.

4img_5920.

Quelles espèces vivantes nous reste-t-il à rencontrer?

Cette énigmatique statue est-elle faite à l’image d’une race dominante disparue ou à celle de leur divinité?

Et quelle peut être la signification de cette flèche?

N’importe… Si une vie intelligente existe toujours ici, elle ne s’est pas encore manifestée à nos explorateurs.

Il nous faudrait épuiser et vérifier toutes les hypothèses possibles pour trouver des réponses à nos interrogations.

.

5img_5957.

Le prêtre de l’expédition est formel :

ces monolithes témoignent indubitablement d’un culte religieux rendu depuis longtemps au dieu venu du Centaure.

.

6img_5956.

Pour le linguiste de l’équipe, leur écriture reste à déchiffrer (ces stries trop régulières ne sauraient être l’effet du hasard et des intempéries).

.
D’après l’exobiologiste, la faune et la flore de cette planète sont très dangereuses pour nous  malgré leur aspect parfois anodin.

.

7img_5926.

cette végétation rouge, par exemple, qui pourrait nous faire croire en sécurité sur Mars, est si nocive que sa simple vue peut endommager le nerf optique. Evitez donc de la fixer trop longtemps.

.

8img_5934.

Ce qui a adopté la forme d’un gentil papillon vénusien amateur de mimosa et autres gentilles fleurettes est un redoutable parasite sournois, polymorphe et pervers de surcroît.

Avant de comprendre ce qui vous arrive, vous vous retrouvez plus infestés de chenilles qu’une carotte dentellisée par les larves de la mouche de la carotte.

.

98img_5946.

Quant aux champignons, je préfère ne pas même en parler. Ce ne sont pas des champignons, d’abord…

.

10img_5916.

Cachée derrière le buisson vert épineux, c’est probablement l’entrée de l’antre d’un des monstres. Nos courageux astronautes vont l’explorer maintenant.

.

S’ils n’en reviennent pas, ayez une pensée émue pour eux…

.

Publié 12 janvier 2017 par Leodamgan dans concours, Divertissement, Ecriture, Non classé, Prose à Marc

Tag(s) associé(s) : , , ,

Concours agenda ironique d’avril (le quiproquo) : les votes   42 comments

.

C’est le moment de passer aux votes pour une semaine Du 18 au 25 avril.

Le vote s’arrête le 25 avril à 18H

.

Rappel du règlement du concours :

https://leodamgan.wordpress.com/2015/04/02/concours-agenda-ironique-davril-le-quiproquo/

.

Rappel des participations au concours dans l’ordre d’arrivée:

.

Jacou33 :                   http://jacou33.wordpress.com/2015/04/17/corvee-de-pluche/ (non accessible avant le 17 avril)

◘ẅ◘ :                         https://wwwcine.wordpress.com/2015/04/03/quiproquo/

Bruno :                       https://navarrob.wordpress.com/2015/04/03/quiproquo/

Burntoast:                 https://burntoast4460.wordpress.com/2015/04/03/quiproquo/

Nounedeb:                 http://nounedeb.eklablog.com/quiproquo-a115257890

juliette :                      https://juliette2410.wordpress.com/2015/04/04/un-quiproquo-de-taille/

Chachasire :               https://differencepropre.wordpress.com/2015/04/06/4-planches-agenda-davril/

Harpie féroce:            https://harpieferoce.wordpress.com/2015/04/07/le-quiproquo/

Carnets paresseux :  https://carnetsparesseux.wordpress.com/2014/06/27/la-sirene-et-les-tortues/

Marlaguette :             https://destineedepacotille.wordpress.com/2015/04/08/concours-agenda-ironique-davril-le-quiproquo/

La globule :                 https://globule3.wordpress.com/2015/04/09/un-srieux-quiproquo/

Rebecca :                     https://rebeccazartarian.wordpress.com/2015/04/10/concours-davril-le-quiproquo/

Juliette:                       https://juliette2410.wordpress.com/2015/04/10/quiproquo-champetre/

Leodamgan                 https://leodamgan.wordpress.com/2015/04/10/seul-ou-avec-dautres/

Cath41                         http://www.catherinedelhom.com/2015/04/quiproquo.html

Valentyne                    https://lajumentverte.wordpress.com/2015/04/13/deux-en-un-concours-agenda-ironique-et-aujourdhui-une-piece-particuliere/

Va faire le café            https://journalduneassistante.wordpress.com/2015/04/13/hors-sujet-concours-agenda-ironique-davril-le-quiproquo/

1pattedanslencrier     https://1pattedanslencrier.wordpress.com/2015/04/14/concours-agenda-ironique-davril-le-quiproquo/

laurence delis              https://palettedexpressions.wordpress.com/2015/04/15/concours-agenda-ironique-davril-le-quiproquo/

l’ornithorynque           https://capitainecourageux.wordpress.com/2015/04/16/a-perte-de-vue-de-nez-quipro-quo-vadis-pouet-sie-nasale/

.

Rappel des hors-concours :

.

 coquelicotetcompagnie    https://annacoquelicotimages.wordpress.com/2015/04/15/la-bibliothequ

 

 .

Les votes :

Vous connaissez tous les sondages en ligne?

Il faut cliquer dans le carré correspondant à son choix

ou plutôt les carrés correspondant à ses choix,

car, compte-tenu du nombre et de la diversité des textes proposés,

on peut voter ici pour trois textes.

.

                                                        

.

Que cela ne vous empêche pas de lire le texte de Coquelicot  qui est hors concours (à mon grand regret).

.

Qui va organiser le prochain concours?

.

J’ai trouvé bonne l’idée de Carnets paresseux d’organiser un sondage pour choisir le prochain organisateur

(si l’élu est d’accord, bien entendu).

Un seul choix est possible parmi ceux proposés

mais vous pouvez ajouter un nom qui n’est pas dans la liste en face de « Other »

.

.

Publié 18 avril 2015 par Leodamgan dans Divertissement, Non classé

Tag(s) associé(s) : ,

Seul ou avec d’autres   68 comments

.

Ce billet est ma participation au jeu concours  agenda ironique d’avril

dont le règlement et la liste des participants se trouve

ci-dessous:

.

________________________________________________________________________.________________________________

https://leodamgan.wordpress.com/2015/04/02/concours-agenda-ironique-davril-le-quiproquo/

________________________________________________________________________________________________________

..

petite-fille1

.

Seul ou avec d’autres

.

Pourquoi Monsieur le Curé n’est-il pas content de moi? Je fais pourtant tout ce que je peux, je dois être bête.

J’aime bien l’école et beaucoup moins le catéchisme. A l’école, quand nous répétons une explication de l’institutrice avec nos propres mots, elle nous félicite parce que cela prouve que nous avons bien compris.

Au catéchisme, Monsieur le Curé est très mécontent de cela au contraire. Si l’on a appris par coeur que dieu est infiniment bon, pas question de dire qu’il est infiniment gentil. S’il est censé être infiniment puissant, on ne doit pas dire qu’il est infiniment costaud. C’est pourtant la même chose, non? Eh bien non, apparemment.

C’est simple je suis toujours dans les premières à l’école et dernière au classement du catéchisme.

Je cherche pourtant à m’appliquer. Par exemple, dans le petit manuel de catéchisme, à la fin, il y a une liste de péchés au cas où on manquerait d’inspiration en arrivant au confessionnal.
Moi, pour ne pas toujours avouer la même chose, du genre péché de gourmandise, je cherche à varier et je prélève dans la liste un ou deux péchés différents à chaque fois. Comme dans une composition de Français pour laquelle il faut faire montre d’imagination et d’originalité.

Mais je ne suis pas encore assez conforme à la liste, sans doute.

Il faut préciser que chaque ligne de la liste est de la forme suivante :  « j’ai commis (tel péché) seul ou avec d’autres ».

Alors la dernière fois, j’ai pris la ligne concernant la luxure (que je n’avais pas encore utilisée, ignorant ce qu’était ce truc) et affirmé textuellement à Monsieur le Curé :   « j’ai commis le péché de luxure seul ou avec d’autres ».

Eh bien, même là, il n’était pas content!

 

 

Publié 10 avril 2015 par Leodamgan dans Divertissement, Non classé, Souvenirs de Mo

Tag(s) associé(s) : ,

Concours agenda ironique d’avril : le quiproquo   144 comments

.

A la suite du concours d’écriture organisé par « Carnets paresseux » en mars ,

(https://carnetsparesseux.wordpress.com/2015/03/01/mars-il-y-a-comme-un-echo-jeu-concours/)

j’ai gagné le droit d’organiser celui d’avril.

.

En scrutant le calendrier d’avril, j’ai noté comme dates remarquables : le 1er avril, Pâques et la fête de Marc le 25 avril. Par ailleurs, selon Ovide, le mois d’avril, qui fait suite à Mars (mois et dieu de la guerre), est dédié à Vénus.  C’est donc le mois de l’amour; cependant, il ne faut pas se découvrir d’un fil. Je ne vais infliger à personne un concours de blagues du 1er avril et on ne va pas faire de chasse aux oeufs ni parler chiffons. Reste la fête et le mois de l’amour, la fête à nos amours, peut-être… 

Mais cela vous inspirera-t-il? Ne suis-je pas en train de me fourvoyer dans un quiproquo? Et pourquoi pas?  Donc le thème sera :

.

_________________

le quiproquo

_________________

.

Le règlement du jeu-concours:

.

1 – un texte Où il est question du  « quiproquo ». Pas de forme imposée : journal, comptine, conte, fait-divers, lettre, poème, dialogue… Tout est bon ! On peut l’illustrer avec une image. On peut ajouter un épilogue ou un prologue.

2 – de la concision : Le texte ne dépassera pas 800 mots

3 – du calendrier : Le texte doit être publié avant vendredi 17 avril à 18 heures,  ce qui laisse donc deux semaines pour écrire et publier le texte. Merci de déposer les liens vers vos textes ici, dans les commentaires.

Le vote commencera le lendemain, samedi 18 avril, dès que j’aurai compilé les liens dans un nouvel article et mis en place la machine à voter.

Le scrutin  sera clos le samedi 25 avril, à 18 heures.

Les résultats seront proclamés le lendemain.

.._________________________________________________________________________________________________________

 PS :  on n’est pas obligé d’attendre le 17 avril pour publier, il y a des gens curieux…

PS N°2 :  suite à une question posée par une des auteures:

rien dans le règlement ci-dessus n’interdisant de mettre plus d’un texte par participant, c’est, par voie de conséquence, autorisé.

___________________________________________________________________________________________________________

.

Les participations au concours  dans l’ordre d’arrivée:

.

jacou33 :                    http://jacou33.wordpress.com/2015/04/17/corvee-de-pluche/

◘ẅ◘                        https://wwwcine.wordpress.com/2015/04/03/quiproquo/

Bruno :                       https://navarrob.wordpress.com/2015/04/03/quiproquo/

Burntoast:                 https://burntoast4460.wordpress.com/2015/04/03/quiproquo/

Nounedeb:                 http://nounedeb.eklablog.com/quiproquo-a115257890

juliette :                      https://juliette2410.wordpress.com/2015/04/04/un-quiproquo-de-taille/

Chachasire :               https://differencepropre.wordpress.com/2015/04/06/4-planches-agenda-davril/

Harpie féroce:            https://harpieferoce.wordpress.com/2015/04/07/le-quiproquo/

Carnets paresseux :  https://carnetsparesseux.wordpress.com/2014/06/27/la-sirene-et-les-tortues/

Marlaguette :              https://destineedepacotille.wordpress.com/2015/04/08/concours-agenda-ironique-davril-le-quiproquo/

La globule:                  https://globule3.wordpress.com/2015/04/09/un-srieux-quiproquo/

Rebecca:                      https://rebeccazartarian.wordpress.com/2015/04/10/concours-davril-le-quiproquo/

Juliette:                       https://juliette2410.wordpress.com/2015/04/10/quiproquo-champetre/

leodamgan                   https://leodamgan.wordpress.com/2015/04/10/seul-ou-avec-dautres/

Cath41                          http://www.catherinedelhom.com/2015/04/quiproquo.html

Valentyne                    https://lajumentverte.wordpress.com/2015/04/13/deux-en-un-concours-agenda-ironique-et-aujourdhui-une-piece-particuliere/

Va faire le café            https://journalduneassistante.wordpress.com/2015/04/13/hors-sujet-concours-agenda-ironique-davril-le-quiproquo/

1pattedanslencrier     https://1pattedanslencrier.wordpress.com/2015/04/14/concours-agenda-ironique-davril-le-quiproquo/

laurence délis              https://palettedexpressions.wordpress.com/2015/04/15/concours-agenda-ironique-davril-le-quiproquo/

l’ornithorynque           https://capitainecourageux.wordpress.com/2015/04/16/a-perte-de-vue-de-nez-quipro-quo-vadis-pouet-sie-nasale/

.

___________________________________________________________________________________________________________

.

Les hors concours

.

coquelicot                  https://annacoquelicotimages.wordpress.com/2015/04/15/la-bibliotheque-2/

_______________________________________________________________________________________________

Publié 2 avril 2015 par Leodamgan dans Divertissement

Tag(s) associé(s) : , ,

Location saisonnière   39 comments

.

Voici le texte de Marc pour le concours de l’Ornithorynque décrit ici :

http://capitainecourageux.wordpress.com/2013/07/28/dites-33-ou-alors-racontez-le/

.Endroits-abandonnés-15

.

Un  dernier regard..  même si  cette expérience a frôlé la catastrophe… il frissonna  en pensant au drame  qui aurait pu arriver..  il faut quand même laisser  une  situation  propre, pensa-t-il.. ne serait-ce que vis  à vis de soi , ne pas être  critiquable. Ne pas  laisser trainer les ragots  ou détruire les réputations..  mais fuir.. fuir au plus vite..  quitter cet endroit.. ne  jamais y revenir..

.

Tout devait bien se dérouler dans cette foutue location saisonnière.. dépaysement garanti disait  l’annonce.. retour sur le passé.. Une expérience  qui laisse des traces dans la mémoire.. Ca pour laisser des traces, elle va laisser des traces..  en plus de  l’horreur.. financièrement.. il  n’avait pas  osé donner le prix exact à Luna..  Mais ça faisait  quand même  deux bons mois de rétributions.. Tout a un prix  avait-il songé.. et puis  faire plaisir à Luna.. aux enfants.. leur faire découvrir un autre monde.. un  voyage  dans l’ancien temps..

.

Il avait  bien potassé  la documentation, et  le dépaysement était un des buts de cette offre.. voyage long certes.. mais à l’arrivée.. un  ciel bleu comme il  n’en existait plus chez lui.. avec des condensats  d’eau appelés nuages..  un sol couvert d’une plante fine et verte… une couleur qu’il avait oubliée et que les enfants ne connaissaient pas.. une faune.. véritable  conservatoire de la biodiversité  du coin.. des parfums  que les meilleurs chimistes ne peuvent reproduire.. des sensations sur l’épiderme..  ce soleil  autour duquel la planète tourne lui garantissait 12h00 de lumière avec les effets bénéfiques  sur la vitamine D et 12h00 de nuit où le ciel  d’une transparence  extrême laissait  apparaitre les constellations et autres galaxies…

.

Bref,  il  passa  rapidement sur le coût.. et se laissa séduire  par un séjour d’une semaine..  temps local..

.

Pour la nourriture lui avait on assuré.. pas besoin d’emporter et de se charger inutilement.. les provisions du  local était parfaitement conforme aux  besoins en protéines et vitamines et les nouvelles expériences gustatives promettaient des découvertes parfois déconcertantes.  De fait, les portions étaient, en outre, copieuses.

.

Luna et les enfants étaient ravis.. les chambres étaient  très grandes.. spacieuses,  confortables… tout était grand.. les fauteuils.. les chaises…

.

Fatigués de leur long voyage.. ils mangèrent rapidement  les provisions  qu’ils avaient emportées  pour le voyage et se couchèrent avec  l’énervement de la hâte de la découverte du lendemain..

Dehors  la nuit était lumineuse et le ciel saupoudré d’étoiles.. Le sommeil les gagna rapidement…

.

Ils dormaient profondément quand un horrible cri les réveilla en sursaut.. un cri qui se répéta plusieurs fois.. et cessa d’un coup.. Un cri comme ils n’en avaient  jamais entendu..

.

Ils se levèrent  et dans le jour naissant.. n’aperçurent rien que  l’environnement conforme à la photo de l’agence.. avec un ciel bleu rose… et une  langue brumeuse sur la vallon un peu plus bas.

Un peu décontenancés, ils se promirent  d’en parler à l’agence de  location  lors du prochain contact en visioconférence.. une bête locale  sans doute.. Mais là dessus il avait eu des  garanties.. rien de méchant  ou de dangereux..

.

La journée se passa  de découvertes en émerveillements.. tout était différent ici.. le ciel.. l’air.. le sol..  à cause de la végétation.. à cause  de l’ombre.. ou de la brume bleutée qui stagnait  dans les creux.. même le sol humide de  rosée était  une nouveauté. Le temps s’écoula.. L’attrait de la nouveauté.. l’envie de découverte..  Le soir  arrivant .. avec une fraicheur  certaine.. ils décidèrent de rentrer et de retrouver les odeurs de la maison qui  leur était devenue un peu  familière.. Le sommeil vint dans un douce quiétude..

.

Un cri affreux les fit se réveiller.. le même cri que la veille.. un long hululement.. perçant.. qui se réitéra plusieurs fois.. et cessa d’un coup.. décidément..

.

La journée suivante avait été planifiée comme devant être le  point fort du séjour.. celle du retour sur le passé.. l’objet même de  cette grosse dépense et de ce long voyage :  la visite du château de Bodiam de l’East Sussex en Angleterre, universellement connu… Bien sûr il n’en avait pas parlé clairement à Luna ni aux enfants.. pour leur faire la surprise et garder un peu de mystère..

Ce fut le cas.. certes il avait imaginé d’après les photos.. mais lui et la famille restèrent pétrifiés devant le  spectacle.. cette masse imposante.. découpée.. ouvragée.. Il avait en tête les mots qu’il avait lu.. mais ils résonnaient  dans   une confusion d’émotion.. chemin de ronde.. échauguette.. mâchicoulis.. Comment à l’époque.. en cet endroit.. avait on pu construire un tel édifice.. cette masse énorme de blocs de pierre qui semblait  être là depuis des millénaires.. Ils passèrent la journée à faire le tour du château.. estimant les masses.. les volumes.. les hauteurs.. essayant de découvrir les clefs de l’architecture.. comment avaient ils réalisé cette  voute.. et ces sculpture.. ces indentations.. quels en étaient les objectifs..

.

La fascination et l’émerveillement de Luna et des enfants lui firent presque oublier ce  cri  mystérieux qui les réveillait chaque matin.. Tout en  parcourant les escaliers et  en admirant le paysage qui s’offrait grandiose du haut des tours.. il décida d’en savoir plus..

.

Le soir venu. il décida sans rien dire à Luna.. de se faire réveiller un peu avant le point du jour.. il avait consulté la  table des levers de soleil et régla son chronographe..

La nuit était encore sombre quand il se  posta derrière la fenêtre.. le regard  vers l’est.. là  d’où venait conjointement la lueur de  l’aube et ce  cri  si inquiétant.. Le temps lui parut interminable.. il était  inconfortable.. replié à moitié.. se dissimulant au mieux.. il ressentit très vite des crampes  dans les  jambes..

.

Pourtant  objectivement,  il ne se passa pas beaucoup de temps avant que ne commence à rosir l’horizon. pas beaucoup de temps pour qu’un mouvement se précise dans les taillis près de la butte.. une chose approchait.. en émettant un petit  bruit rauque.. le  soleil pointait timidement sa lueur.. et la silhouette de la bête s’offrit en contre-jour..

.

Une bête énorme..  avec des pattes puissantes terminées par de longues  griffes..  qui  s’avançait à pas hésitants..  laissant  ses  griffes en l’air à chaque pas.. de gigantesques griffes acérées.. deux masses  de chair incarnat ornaient sa tête dessus et dessous…

D’un bond.. elle sauta sur la butte.. La vélocité de cet animal  le fit frissonner.. des  griffes pareilles étaient propres à éventrer..

.

La bête se dressa sur la butte.. fit  battre ses bras  et poussa son cri..

.

COCORICOO… COCORICOOO…

.

Zac en défaillit presque.. cet animal faisait presque sa taille..  de la faune locale  lui avait on indiqué sur l’écran.. c’est vrai pour bénéficier de la réduction.. il n’avait pas  mentionné sa planète d’origine.. ce  n’était pas un mensonge..  juste un ‘’oubli’.. l’organisation n’avait pas vérifié.. tant mieux..

.

Retenant son souffle afin de  ne pas attirer l’attention.. il  alla réveiller Luna et les enfants.. et  parlant à voix basse.. leur demanda de chuchoter.. les hâta de faire  un peu de toilette.. un repas rapide.. l’objectif étant de regagner  au plus vite  leur véhicule.. pour rentrer.. Il sentit la sueur lui couler dans le dos.. comment avaient ils pu aller à pied jusqu’au château.. risquer leur vie.. Il eut un spasme de l’estomac.. en y songeant…

Vite, vite..  ne pas attirer  l’attention de cette bête qui avait dû regagner son couvert..

.

il chargèrent  en hâte le véhicule.. sans  parler.. marchant le plus silencieusement possible.. Tout cela parut si long à Zac.. chaque frémissement.. bruissement lui faisait  battre plus fort son coeur droit.. il avait envie de crier.. de hurler d’aller plus vite.. ne pas céder à la panique.. ne pas  courir.. charger.. fermer.. laisser en état pour retrouver la caution.. et rentrer.. rentrer.. pourvu que cette satanée machine démarre..  pas de  bêtise.. pas le moment.. Il appuya sur  le bouton.. la vibration rassurante du 400 hertz.. lui fit baisser son rythme cardiaque.. allez.. on se casse..on se casse..  l’appareil  décolla.. et  commença à prendre de l’altitude…

.

Il  jeta un dernier coup d’oeil.. il ne vit pas la  bête.. mais dans le vallon plus bas.. des  semblables moins colorés.. moins  rouges sur la tête…. ils semblaient gratter le sol..

Zac regarda Luna toute pâle à ses côtés.. le poids qu’il avait sur la poitrine disparut..  il ferma les yeux.. allongea ses  jambes..

.

Zian  son fils interrompit sa  rêverie..  Papa c’est quoi  ça.. ses  petits doigts bleutés lui  présentèrent.. une plume..

.

En même temps, il entendit un grand bruissement d’ailes.

.

Publié 4 août 2013 par Leodamgan dans Divertissement, Non classé

Tag(s) associé(s) : , ,

%d blogueurs aiment cette page :