Archives du tag ‘août

Petits travaux d’été   68 comments

.

Pour commencer, les fameuses boutures du mois d’août.

.boutures2

.

Pour l’instant, j’ai fait des boutures de :

euryops, hélichrysum,

lavande, lavatère

.boutures3

.

romarin, santoline,

sauge pourpre, verveine de Buenos-Aires (ça, c’est un premier essai…).

.

boutures4

.

Pour les boutures, il faut procéder rapidement et pour cela, le mieux est de commencer par :

– faire un tour de jardin auparavant avec un papier et un crayon pour faire la liste des boutures voulues,

– préparer les pots avec le mélange terreux et les étiquettes en fonction des choix.

ensuite le bouturage proprement dit est une formalité…

J’ai donné des explications plus détaillées sur le bouturage

https://leodamgan.wordpress.com/2009/08/17/mes-boutures-en-2009/

.chassis--radis

.

Comme J’avais du mal à récolter des radis en terrain argileux

nous avons réalisé un solide coffrage pouvant contenir 30cm de haut d’un mélange de terreau et de sable.

Si avec ça, on n’y arrive pas, c’est à désespérer.

On a même tenté le radis noir.

Pour l’instant, ça lève.

.chassis-repeint

.

Les châssis étant un peu fatigués,

nous avons lasuré le cadre en bois

et nettoyé les cadres métalliques et les avons peints à la peinture antirouille

(après avoir démonté les « vitres » en polycarbonate).

Après remontage, les salades ont intérêt à bien se tenir.

.compost

.

Le compost est censé être la tirelire du jardinier.

Le moment était venu d’utiliser le compost terminé (à gauche) afin de mettre à sa place le compost en cours (à droite),

ce qui permet en outre de retourner ce compost en cours, donc d’accélérer sa maturation.

Le compost terminé a servi cette année à terreauter les framboisiers.

.goudron

.

C’était un temps idéal pour passer du goudron et du carbonyle

sur des poteaux, des balustrades…

.

poteaux

.

et de la peinture sur la clôture et la porte du potager.

.z lasures

.

Nous avons également passé de la lasure sur les éléments des pergolas

dans la mesure où la végétation installée nous le permettait.

.

z lasures2.

.

Marc a même grimpé sur l’échelle double pour lasurer les planches de rives de la petite maison.

Les planches de rives sont celles tout là-haut au bord du toit.

Mais c’est fini, ça, ouf… Je n’aime pas trop.

.z peinture-sous-sol

.

Nous n’avons pas oublié la maison elle-même.

Nous avons repeint le sol de tout le sous-sol : garage, atelier,

buanderie ainsi que l’escalier d’accès.

.

z ragréage ciment

.

Nous avons fait un peu de ciment aussi : ragréage de l’entrée de garage avec nettoyage et reprise du caniveau

et  tentative de rebouchage des fissures dans le petit muret à côté,

mais ça, c’est à refaire souvent : tout craque en terrain glaiseux…

.

Il reste des choses sur la liste des travaux à faire, mais ça attendra un peu

.z repos chaise-longue11

 

.

car il nous faudrait aussi tester ce truc blanc

qu’on voit au centre de la photo.

.

Publicités

Publié 24 août 2013 par Leodamgan dans Travaux de bricolage

Tag(s) associé(s) : , , , , , ,

Repiquages et plantations en août   21 comments

Vous semiez, ce printemps?
Et bien, plantez maintenant!
 
 
 
 Et ça aussi.
Je vous expliquerai ce que c’est.
 
 
J’ai réussi quelques amarantes tricolores
(tout arrive)
 
 
que j’ai mises en pot,
 
 
et des amarantes pourpres
que j’ai mises en pots aussi
un peu partout.
 
 
Les boutures racinées d’hélichrysum, thym, romarin, sarriette
seront mises en place à l’automne.
 
 
Les cosmos sulphureus
 
qui furent semés en pépinière
 
 
ont été mis en terre sur un talus ensoleillé
(les places sont chères).
 
 
J’avais récupéré des graines sur des fruits d’arbustes de fleurs de la passion
en septembre dernier à Oléron.
 
 
Elles ont germé.
 
 
J’ai mis les plants en pleine terre
en situation abritée
sauf un que je garderai en pot dans la serre
(on n’est jamais trop prudent au nord de la Loire).
 
 
Les marguerites « Reine de mai »
sont défleuries à présent.
 
 
J’ai planté ces pieds défleuris près du tuyau micro-perforé des tomates
en attendant de les disposer ailleurs pour l’an prochain
(je suis une grande déménageuse au jardin).
 
 
J’aime les oeillets de poète.
 
Les semis ont bien marché en pépinière.
Il faut que je trouve un endroits pour les mettre en place, maintenant.
 
 
 
C ‘est la première année que je tente les physalis.
 
 
Les semis ont donné un  peu.
 
 
Et hop! En pleine terre…
J’attends de pied ferme les petites lanternes orange!
 
 
J’avais acheté un paquet de plantes alpines
avec des fleurs variées sur la photo,
mais aucune indication de la composition du mélange.
 
Mais je trouve qu’il y a bien peu de variété dans les plantes levées
et que le feuillage de la plupart ressemble fortement à celui de la giroflée.
 
 
J’ai planté tout ça quand même,
on verra bien le résultat au printemps.
 
 
J’avais récupéré des graines
sur les rudbeckias de l’an dernier
 
 
 et ça marche!
 
Mais c’est peut-être normal?
C’est programmé dans ce but, après tout.
 

Publié 5 août 2010 par Leodamgan dans Semis et plantations ornementaux

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Boutures en août   20 comments

.
Les boutures semi-herbacées

se font en août/septembre.

.
La chaleur de fond suffisante débute autour de 18 à 20°.  
.
C’EST LE MOMENT DE BOUTURER:
  .
 .
 
 
 
 
 
 
 
.
divers  pélargoniums,
.

 


    
                euryops,                                            lavatère vivace,

.

 
     
santoline,                                                                romarin,
 .
 
    
lavande,                                                                       sauge pourpre,
 .
   
hélichrysum,                                                     convolvulus cneorum,
 .
 
  
bruyère,                                                                       absinthe,

.

MATERIEL A PREPARER
.
 

  • des pots et jardinières, bien sûr. Il est, de beaucoup, préférable d’utiliser des récipients en terre cuite à du plastique
  • un sécateur (plus greffoir éventuellement : attention, pointe dangereuse car très affutée…)
  • un cutter,
  • du plastique transparent: des housses  de protection de vêtements qui reviennent du nettoyage (pour de grandes jardinières), ou des sacs plastiques transparents (pour les pots plus petits),
  • des cloches transparentes ou des mini-serres, lorsqu’on en a,
  • une petite pelle,
  • des petits tuteurs ou bambous ou même des baguettes à brochettes… Entre 30 et 50 cm de long,
  • de l’eau,
  • de la poudre d’hormones d’enracinement, 
  • et des étiquettes!

 

.

 
MELANGES TERREUX ET DRAINAGE
 .
Il existe des mélanges tout prêts dans le commerce
qui sont prévus pour la majorité des cas,
mais pour des plantes ayant des besoins particuliers
(bruyère, par exemple, demandant un substrat acide),
la réussite du bouturage dépend beaucoup de
l’adéquation du mélange terreux aux plantes bouturées. .
Il est donc bon d’avoir une réserve
de différents ingrédients pour les préparer:

.

 

  • terre de jardin (dite « terre franche » contenant de l’humus et un peu d’argile ). Ne vous inquiétez pas à ce sujet, il n’y en a pas deux pareilles, mais l’important est qu’elle soit plus compacte que du terreau du commerce  et ni trop acide ni trop calcaire,
  • terreau,
  • terre « de bruyère »,
  • tourbe blonde et tourbe brune,
  • sable,
  • éventuellement de la vermiculite si un mélange très léger est nécessaire,
  • des billes d’argile ou du gravier pour drainer le fond des récipients.

 .

En ce qui me concerne, j’ai utilisé un mélange à parts égales
de terre de jardin, de sable et de terreau pour agrumes

(ce dernier est assez fibreux et corrige le caractère collant de la terre de mon jardin). 
Pour le drainage, j’ai utilisé des gravillons qui ne manquent pas chez moi.
.

 

 

 

 

 PREPARATION DES POTS
 
 .
.
Une astuce efficace pour de nombreuses plantes à bouturer
utilise 2 pots imbriqués, dite astuce
« du double pot »:
.
dans un pot, on met des gravillons pour le drainage, un peu de mélange terreux,
.
on place un 2ème pot plus petit à l’intérieur
et on comble l’intervalle entre les deux pots avec du mélange terreux.

..

Les boutures sont donc bien en contact avec la terre cuite des bords des pots
(ce qui favorise l’émission des racines).

.

 

  
PREPARATION DES BOUTURES
.
 
 .

..

  • Prélever des tiges saines non ramifiées
  • Recouper avec un cutter juste au-dessous d’un noeud (la base d’une une feuille) pour garder des tiges de 10 cm en ne laissant que les 2 feuilles supérieures, sans fleurs. Si les feuilles sont grandes, en éliminer une partie.
  • sur des espèces à tiges courtes comme la bruyère, on peut arracher la pousse-bouture choisie de la branche qui la porte en enlevant un petit morceau de celle-ci (bouture à talon).
.
MISE EN POT  

 

.
 Je plonge la base des boutures dans de l’hormone d’enracinement,
 .
.
Ensuite, je garnis les doubles pots sur le pourtour seulement.
.
Je fais un trou avec une baguette avant  d’y plonger la bouture.
Les boutures sont assez espacées pour que les feuilles ne se touchent pas.
 .
En soulevant un peu le pot du milieu,
par la suite,
on pourra vérifier facilement l’avancement du racinement et l’humidité du terreau.
 .
 
 
COUVERTURE ET MISE A L’OMBRE DES BOUTURES
 
 .
Mes boutures en 2009.
J’ai planté 4 baguettes dans chaque pot
pour soutenir un sac plastique transparent
 qui permettra d’obtenir l’hygrométrie nécessaire
à la réussite du bouturage
 et j’ai rangé le tout au pied de la cabane jardin,
côté nord, toujours à l’ombre, donc.
.
 
SURVEILLANCE DES BOUTURES
 .
  • Il faut veiller à ce que la terre ne se dessèche pas, en arrosant avec parcimonie à l’intérieur du petit pot,
  • mais aérer de temps en temps afin d’éviter une forte condensation sous le plastique, la pourriture est l’ennemi n° 1 des boutures,
  • Il faut jeter les boutures qui sèchent ou ramollissent,
  • Il faut éliminer toutes les fleurs qui pourraient se former, ça fatigue la plante qui est censée faire uniquement des racines pour l’instant.
 .
Et on attend un bon mois, avec espoir
pour enlever le plastique
.
Ces pots passent l’hiver en serre chez moi.
La transplantation  des boutures en pots individuels se fera en mars ou avril.
.

Publié 17 août 2009 par Leodamgan dans Multiplication : bouturage, marcottage, division

Tag(s) associé(s) : ,

Taille des framboisiers à partir de mi-août   10 comments

 .
Je me suis occupée de l’entretien des framboisiers
aujourd’hui. 
 .
Framboisiers1
.
Les framboisiers remontants (Zéva, Sumo, Fall Gold)  
 .
 
Framboisiers2
 
.
 sont en train de donner leur 2ème récolte qui doit durer jusqu’en octobre. 
 .
 
Boutons fleurs framboisiers
.
 et il y a  une profusion de boutons qui présagent
la poursuite de cette bonne récolte.
.
  Cependant, pour  avoir des fruits sains,
il faut nettoyer les framboisiers au fur et à mesure
en même temps qu’on récolte les framboises. 
.
(j’ai déjà évoqué ceci l’an dernier mais un rappel ne nuit pas).
 .
 En effet, les pluies de fin d’été et d’automne
 favorisent l’apparition de pourritures.
un nettoyage assez simple permet de les éviter.
 .
Nettoyage framboises1
.
Les pédoncules qui restent après la cueillette des framboises
moisissent très facilement : à couper.
 .
Nettoyage framboises2
.
Naturellement, on ne laisse pas non plus les fruits moisis,
les spores s’envolent au moindre contact et contaminent les autres.
Les fruits avortés, apparemment secs mais qui moisissent rapidement, sont à éliminer aussi.
.
De plus, à partir de la 2ème quinzaine d’août,
j’enlève une partie des feuilles qui ombragent les fruits,
toujours afin de lutter contre la fraîcheur et l’humidité favorables aux pourritures
 (et favorables aussi aux limaces et escargots alpinistes).  
 .
Framboises mûres
.
Enfin, comme les tiges de framboisiers donnent des fruits en commençant par leur sommet,
quand tout le haut d’une tige a donné ses fruits,
je la raccourcis afin de permettre aux ramifications latérales situées plus bas
 de fructifier à leur tour,
  ce qui n’est pas plus mal,
étant donné que certaines tiges font plus de 2 m…
 .
Par ailleurs j’ai éliminé les tiges brunies 
qui ont fini leur production de juin/huillet.
.
Ce sont les tiges de l’an dernier qui sont en train de se dessécher
  et ne donneront plus rien.
.
 
Récolte Framboises du jour
  .
C’est beaucoup de boulot, certes,
 .
mais cela en vaut la peine, non?
.
 
 

Publié 25 août 2008 par Leodamgan dans Entretien au potager, Framboisiers, Taille

Tag(s) associé(s) : , ,

Taille des vignes grimpantes en août   9 comments

 .
 C’est bien la peine d’avoir alloué
toute une pergola à des vignes
 .
 
Pergola à vigne1.
afin qu’elles s’épanouissent harmonieusement
.
Vigne dans saule1.
pour que ces insatiables
 .
Vigne dans saule2.
aillent escalader le grand saule à côté.
.
Vrilles de glycine.
Suivant cet exemple, la glycine, sur la pergola d’à côté
en profite pour pousser discrètement ses vrilles.
.
 
Tiges vigne coupées.
Il  a fallu en arriver là.
Il y a des tiges de plus de 3 mètres, tout de même.
 .

 

Vigne taillée.
Comme ça, c’est plus propre.
 .
Raisin début août.
En taillant,
 j’ai remarqué qu’elle pourrait faire un effort
 sur la production de raisin.
.
C’est chiche cette année!
 .

 

Publié 4 août 2008 par Leodamgan dans Entretien au potager, Taille de la vigne

Tag(s) associé(s) : , , ,

%d blogueurs aiment cette page :