Archives du tag ‘agaves

Comment obtenir des agaves et des phormiums géants en 5 ans…   46 comments

.

… dans une rocaille bâtie sur un tas de glaise.

.

1-rocaille-agaves-phormium-2016.

Cela commence à devenir inquiétant en 2016 :

les agaves et le phormium deviennent d’année en année de plus en plus difficiles à abriter l’hiver,

ils prennent trop de hauteur et d’ampleur.

.

2-agave-phormium-2016.

l’agave du fond (agave américana) est plus haut que moi avec mon 1m53,

quant au phormium, il dépasse les 2 mètres.

.3-rejetons.

Et non seulement l’agave grandit, mais il prolifère. Il n’arrête pas de faire des rejetons.

J’arrive à extirper ceux du bord mais pas ceux qui surgissent entre ses redoutables bords dentelés,

trop dangereux!

.

4-oxalis-plumbago.

Pour la même raison, je ne peux pas désherber entre les feuilles des agaves.

L’oxalis me nargue de là dessous (à gauche).

.

L’agave de droite (agave havardiana) est encore plus redoutable, les bords des feuilles valent des  rasoirs.

Il devient donc difficile de freiner l’expansion du plumbago larpentae à fleurs bleues

qui cherche à se réfugier entre ses feuilles,

.5-agaves-en-pot.

Les agaves en pot ne poussent guère pourtant.

On imagine mal leur comportement conquérant quand on les lâche en pleine nature.

.6-agaves-2011.

La rocaille a été faite en 2011.

On y a planté un assez grand agave qui végétait en pot depuis une cinquantaine d’années malgré nos rempotages.

Il faisait tout de même des rejetons qu’on récupérait et dont on a planté les plus grands à côté de lui.

On a eu peur que la plantation ne fonctionne pas car, bizarrement, il n’avait presque pas de racines.

La rocaille a été construite sur un tas de glaise auquel on a essayé d’ajouter un peu de terre et qu’on a recouvert de sable.

On avait planté à proximité un phormium de taille raisonnable..

.

7-agaves-2012.

En 2012, nous étions contents, l’agave avait repris du poil de la bête.

C’était encore assez propret, on y voyait clair.

Au premier plan il y avait alors une euphorbe panachée qui a quitté ce monde cruel en 2016.

.

8-agaves-2013.

En 2013, les plantes s’étoffent, surtout le phormium qui semble adorer la glaise.

.

9-agaves-2014.

en 2014, ça devient sérieux. On ne passe plus entre le grand agave et le phormium, ou alors aïe!

.

10-agaves-2015.

En 2015, ça se corse… Le phormium renforce ses visées expansionnistes

et les agaves menacent le passage dans l’escalier.

Mais pour l’instant, on passe toujours. Et en 2016 aussi.

.

Ceci étant,

si vous êtes intéressés par des rejetons

nous pouvons vous en fournir sans problème!

.

Pour avoir un jardin exotique en Ile-de-France.   53 comments

.

(en Bretagne , c’est plus facile…).

.

Si l’on a la chance d’avoir une maison sur un terrain en pente,

il ne faut pas hésiter à faire une rocaille (une vraie).

.

1bassin-rocaille

.

Un bassin avec déversoir en circuit fermé

est bienvenu pour les oiseaux et quelques plantes aquatiques

(mais pas trop, il faut garder un aspect zen).

Les vraies vedettes de cette rocaille installée en terrain argileux sont

les phormiums, les agaves et les yuccas.

Le milieu semble leur convenir à merveille.

.2escalier1

.

Cependant, du côté extérieur de l’escalier dans la rocaille,

il n’est pas interdit de tolérer

quelques plantes indigènes telles que :

céraiste, crucianelles, campanules, rosiers, hortensias Annabelle, anthémis,

dans la mesure où ces plantes supportent bien la sécheresse de ce milieu drainé.

.

3escalier2

.

L’agave « Américana »  s’épanouit monstrueusement depuis son installation il y a 3 ans

et fait beaucoup de rejetons (cadeaux pour ceux que ça intéresse…).

Les phormiums panachés s’associent très bien avec lui.

Il est pratiquement indispensable d’ajouter à ces plantes

de la santoline, du romarin rampant et du thym laineux

pour parfaire le style « plantes de sécheresse » tout en gardant un aspect net.

.

4taille-en-nuage

.

Pour donner un cachet japonais, rien de tel qu’un conifère taillé en ‘nuages’.

Il laisse passer la lumière tout en gardant sa silhouette

moyennant une petite coupe de rafraichissement tous les ans.

.

Nous avons eu celui-ci en solde pour 10 francs il y a 35 ans à la suite d’une tempête qui a ravagé une pépinière.

Il devait faire à peine 50 cm de haut, ce petit végétal

qui n’était pas du tout taillé en nuages à l’époque.

.

Evidemment, il faut protéger certaines plantes des fortes gelées en hiver,

mais il faut savoir ce que l’on veut, non?

.

.

Chaise à porteurs pour gros pots   9 comments

 .
A force de rempoter des grosses plantes,
on se retrouve avec des pots énormes
 .
Reste en serre
.
qui, non seulement ne sont pas manipulables par une personne seule
(hormis  Schwartzenegger peut-être),
mais sont presque impossibles à porter par un couple
sans mettre en péril son harmonie…
.
Il faut donc inventer une astuce.
 .
Chaise à porteurs1
.
Marc a conçu et réalisé
une chaise à porteurs pour gros pots.
 .
Porte pots1
.
Le dessus comporte une moitié amovible qui coulisse:
on ajuste les deux parties autour du pot
juste sous son rebord
et on soulève le tout ensuite.
 .
Il faut dire que ces grands cactus,
même enfermés dans un grillage sont redoutables :
il suffit de frôler les aiguilles
pour en récolter des pointes cassées sous la peau
et il y en a pour des jours avant de pouvoir les retirer.
 .
Quant à l’agave, il n’a qu’une obsession,
c’est de nous griffer avec ses pointes acérées,
c’est pour cela que nous le ligotons
quand il est dans la serre.
 .
Pourquoi les gardons-nous, alors?
.
Bonne question.
.
Sans doute que,
 passé le demi-siécle,
les plantes deviennent vénérables?
.
%d blogueurs aiment cette page :