Archives du tag ‘abri

Nettoyage de la cabane de jardin et des outils.   90 comments

.

Ça y est, je l’ai fait!

.

.

Etat des lieux avant :

Tout est poussiéreux avec même de la terre sur le sol et plein de toiles d’araignées qui ont bien bossé cet hiver.

j’ai enlevé d’abord la tondeuse et la brouette

.

.

puis sorti tout le reste : outils, pots à trier, trucs à jeter…

J’ai balayé, nettoyé les outils, rangé…

.

.

Et voilà le résultat.

.

Comment ça, on ne voit pas la différence?  Z’êtes gonflés…

.

Publié 22 mars 2020 par Leodamgan dans Aménagement et entretien au jardin d'ornement

Tag(s) associé(s) : , , ,

Serre démontable pour grandes plantes grasses dans la rocaille (suite)   37 comments

.

Nous en étions à peu près là

.

1protection-plantes-grasses-1

.

la dernière fois.

.

2protection-plantes-grasses-2

.

Nous commençons à attacher les plaques de polycarbonate latérales

.

3protection-plantes-grasses-6

.

avec des vis idoines (très bonne marque)  et des équerres.

.

.4protection-plantes-grasses-3

Nous ne calfeutrons pas pour l’instant.

Les plantes restent aérées.

.

5protection-plantes-grasses-4

.

Nous agraferons du voile d’hivernage à l’annonce de fortes gelées.

En attendant, les plantes seront abritées des fortes pluies et de la neige.

.

.6protection-plantes-grasses-5

Nous avons aussi abrité ce yucca rostrata

pour lui épargner les fortes pluies

car il supporte mieux un froid sec (jusqu’à -23°)

qu’un froid humide qui risque de faire pourrir ses racines.

.

.

Publié 2 novembre 2012 par Leodamgan dans Travaux de bricolage

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Plantation des tomates sous abri   13 comments

 ..
J’en étais là
après le montage de l’abri à tomates:
.

https://leodamgan.wordpress.com/2009/05/18/montage-dun-abri-a-tomates-en-2009/

.
 
.
les tomates à planter s’impatientaient.
 .
.
J’ai meublé l’abri à tomates
que nous avons fabriqué.
 .
 

 

.
Les tiges des tomates sont si allongées
et paraissent si fragiles
que je préfère les poser à plat sur le sol.
 .
Un coup de vent mauvais est vite arrivé.
 .
 
.
Je creuse profond,
 .
 
.
je place le plant et sa motte de terre
dans le trou rempli d’eau
 .
 
.
et je comble de terre après.
Les plants sortent encore de 20 ou 30 cm au dessus du sol.
.
Tout l’espace prévu est occupé.
 
.
J’ai planté les variétés suivantes:
 .
  • « Tchèques », petites tomates précoces et résistantes au froid,
  • « Double Rich », grosses tomates orange foncé très riches en vitamines,
  • « Potirons », grosses tomates rouges,
  • « Coeur de boeuf », grosses tomates bien rouges à coeur,
  • « Ananas », jaunes orangées, au goût frais et légèrement acidulé, mais pas très précoces,
  • « Berao », dites ‘tomates en arbre’, mais chez moi, pas si grandes que ça,
  • « Summer Cider », je ne sais pas trop, c’est un paquet de graines cadeau du commerçant,
  • « Climbing Trip », plants censés atteindre 7 m de haut en régions chaudes, culminent à 2m chez moi. Grosses tomates rose foncé pas très précoces.
  • Tomates en grappes dont j’ai perdu le nom, productives,
  • Tomates, petites, productives et précoces dont j’ai perdu le nom aussi, voisines des « Tchèques » sans doute.
  • Tomates cerises « Christmas ».
.
Cela fait 70 plants environ.
.
 ..
 
.
Il me restait des plants.
 .
.
Après en avoir mis dans de grands bacs tels que ceux-ci,
ou des grands pots sur la terrasse en plein soleil,
il m’en restait toujours
et les voisins ne sont pas intéressés par les potagers.
.
 
.
J’ai donc gardé seulement 3 plants par variété comme secours
en cas de problème
et jeté le reste.
 .
Il est généralement conseillé de planter les tuteurs à tomates
avant de mettre les plants en terre
afin de ne pas blesser leurs racines.
.
 .
Mais je mets pas de tuteurs individuels aux tomates,
 .
Je fais des sortes de barrières en bambous
et j’attache les tomates aux bambous horizontaux
que je déplace en hauteur
au fur et à mesure
de la croissance des plants.
 .

Publié 20 mai 2009 par Leodamgan dans Semis et plantations au potager

Tag(s) associé(s) : , ,

Montage d’un abri à tomates   18 comments

 .
Pourquoi un abri à tomates?
 .
Pour protéger des pluies froides
qui peuvent succéder à une grosse chaleur
et déclenchent à coup sûr
le mildiou,
cette vermine  qui contamine les fruits,
lesquels deviennent inconsommables.
 .
.
Une forte attaque de mildiou comme en 2007 stoppe net la production,
et tout est bon à jeter,
 plants et fruits qui ne mûrissent plus mais noircissent.
J’ai mis ça aux déchets verts, surtout pas au compost.
 .
 
.
En 2008, nous avons fait un abri
 qui avait bien marché.
.
Mais cet abri, fait presque par impulsion
au souvenir des ravages exercés par le mildiou en 2007,
tenait vaille que vaille
avec les moyens du bord,
des bâches trop fines et des piquets hétérogènes.
 
 .
.
Cette année, nous avons acheté du matériel plus solide.
 .
Des poteaux à  section carrée,
qui seront mis dans  des supports à enfoncer dans le sol.
Ces poteaux seront boulonnés dans les supports.
 .
Des poteaux ronds qui seront enfoncés directement dans le sol.
 .
Les bas des poteaux sont goudronnés pour résister à l’humidité.
 .
 
.
Les poteaux carrés sont présentés dans les supports
pour faire un pré-trou
.
puis entièrement percés.
 .
 
.
Des boulons sont enfoncés dans les trous.
.
On vérifie ensuite que les boulons sont bien en face des trous des supports.
 .
 
 
.
On reprend les supports pour les enfoncer dans le sol.
 .
C’est un  quelconque poteau « de travail » qu’on a utilisé
pour enfoncer le support dans le sol en tapant sur le haut du poteau avec une masse.
 .
L’intérêt de procéder ainsi au lieu de directement taper sur le support
est de pouvoir vérifier avec un niveau à bulle
que le tout sera bien vertical.
 .
Naturellement, il vaut mieux faire ce travail à deux.
 
 .
.
Vers la fin, on peut taper directement sur le support.
.
Avec une planche et le niveau,
on vérifie que les supports sont à la même hauteur.
.
 
.
Enfin,
on fixe le poteau au support en mettant des rondelles et des écrous sur les boulons.
 .
 
.
Tous les poteaux sont plantés.
 .
Les 2 rangées de poteaux les plus basses
sont constituées par les poteaux ronds.
.
Ceux qui sont situés le plus bas  sont volontairement inclinés pour résister à la tension,
car il va y en avoir.
 .
Dans le même but, les poteaux du fond sont arrimés à des troncs dans la haie.
.
 
.
Ensuite, on perce tous les poteaux à 10 cm du sommet
pour y passer de la cordelette épaisse.
Les cordelettes vont supporter les bâches.
.
 
.
Les bâches sont très solides et armées.
Elles sont munies d’oeillets
qui permettent de les attacher le long des grosses cordelettes.
 .
 
.
Et voilà,
il n’y a plus qu’à planter les tomates
 .
 
.
que j’entends d’ici
ronchonner dans la serre.
 .
 

 

Publié 18 mai 2009 par Leodamgan dans Travaux de bricolage

Tag(s) associé(s) : ,

%d blogueurs aiment cette page :