Archives du tag ‘8 mars

A 45 ans d’écart, les 8 mars se font écho…   58 comments

Pour le jeu concours  https://carnetsparesseux.wordpress.com/2015/03/01/mars-il-y-a-comme-un-echo-jeu-concours/

.

.

Mo me demande de lui faire un petit billet pour le blog..

En ce 8 mars 2015..

.

WBlXzgvlCDlCtC4SxZ0U41sELbQWBlXzgvlCDlCtC4SxZ0U41sELbQ

.

8 mars.. journée de la femme.. comment pourrais-je lui refuser.. de toute façon.. les autres jours non plus..

je ne lui refuse jamais rien.. c’est comme ça..et ça me va ..

A mon âge.. des 8 mars.. j’en ai passé un bon nombre.. mais c’est drôle..  je ne m’en souviens pas .. sauf que bon.. ça fait beaucoup..

.
Sauf un.. celui là..oui..

Le 8 mars 1970:

.2015-03-08_202748 

.
Enfin, elle était arrivée ma bafouille..ma missive.. ma dépêche d’Ems..
j’étais muté.. terminé les trains poste Paris -Orange.. les trajets debout.. dans un couloir surchargé de troufions en différents états de la phase d’imprégnation alcoolique..
Comme un chalut.. en remontant.. ce train raflait tout ce qui porte uniforme..  » les chient dans l’eau » à Toulon.. la légion à Marseille… la biff.. les « gonfleurs d’hélice ». ( moi..)

.
A croire que le vendredi, il y avait une migration de l’armée Française vers le Nord…
Muté.. j’étais muté.. direction le centre de gestion informatique à Châteaudun.. bon.. c’était pas Balard.. parce que là.. faut connaitre. pour y aller . mais bon, c’était pas mal..
Terminé le soleil levant sur le Ventoux.. le hurlement des réacteurs.. l’odeur de kérosène.. la bouffe froide dans le plateau d’alu alvéolé.. et terminé le Mistral.. oui je sais j’ai mis une majuscule.. mais bon.. le Mistral.. c’est quelque chose… un Seigneur.. à en pousser les avions. qu’il faut les arrimer au sol… ce vent qui vous transperce les nuits de garde quand la température lutine le zéro.. des milliards d’aiguilles.. la mésothérapie du conscrit.. malgré la capote en gros feutre.. épaisse comme celle des tableaux de Gromaire.

.
Outre la paperasserie, dans une mutation, faut faire son paquetage.. faire tenir dans un cylindre de toile bleue.. d’environ un mètre de haut et cinquante centimètres de diamètre .. les effets militaires.. ceux que l’on présente lors des revues de paquetage.. cérémonial rituel.. destiné par la hiérarchie.. sans doute à valider que le compte est bon.. mais surtout pour emmerder le peuple.

.
Car la grande muette est généreuse.. elle vous habille de pied en cap.. chaussettes.. sous-vêtements (pas du moderne.. du slip bien grand et lâche..comme celui du personnage de Reiser.. ah oui.. il y a de l’aisance..) mais bon.. on a tout.. les gros croquenots.. serviette nid d’abeille…cirage.. savon.. etc.. et tout doit tenir dans ce boudin.. au final..bien tassé le truc doit peser ses quinze ou vingt kilog facile..
enfin.. j’en sais rien.. mais c’est énorme et encombrant.. en plus pas de prise pour porter ça.. la consigne est simple.. démerde toi.. j’veux pas l’savoir..

.
Donc paré à appareiller.. tenue de sortie avec la capote.. ah oui.. la capote ne se porte pas en fonction de la température.. mais en fonction de dates fixées comme une bulle papale.. par la hiérarchie d’en haut.. très haut.. donc en fonction du redoux ou de baisse subite du mercure.. soit tu transpires comme un Russe au Congo. soit tu te gèles dans ton petit blouson fort seyant.. mais fort léger.. c’est comme ça..

.
Je suis donc parti le vendredi 7 mars.. franchissant pour toujours dans le sens de la sortie.. le poste de police de la BA115.. cap au nord.. les quelques kilomètres à pied vers la gare d’Orange avec mon paquetage n’entamèrent point mon bonheur..pas plus que les dix ou onze heures de train .. j’avais ma feuille de route.. mais je profitais du samedi pour passer voir mes parents.. et le dimanche matin.. direction gare d’Austerlitz.. autorail 422.. ceux qui sont rouge et jaune et qui fonctionnent au diesel.. qui hurlent un bref ‘ pin-onnnnn’ en rase campagne pour affoler le garenne.. rien à voir avec le long sifflement modulé des trains.. ceux qu’on entend au loin la nuit. quand le sommeil tarde..
.

Nouveau l’autorail pour moi.. Nouvelles aussi les gares.. j’abandonnais les noms comme Tain -L’hermitage…. qu’il faut prononcer Taing-l’Hermitageu.. ou Piolenc..
Bonjour la grande plaine de la Beauce.. le grenier de la France comme on apprenait.. le Gâtinais.. le Hurepoix.. Auneau.. Voves.. Bonneval.. tout était neuf.. tout me semblait beau.. oui.. j’étais heureux..

.
S’il faisait beau dans mon cœur.. il n’en était pas de même dehors.. Mars avait arrêté de rire malgré les averses.. il avait même arrêté de bosser.. on peut dire qu’il s’était mis au repos .. en grève.. on strike…et avait laissé l’hiver se pousser du col une dernière fois..
.

Parce que.. le voilà mon souvenir du 8 mars 1970..
Ben quand nous sommes arrivés à la gare de Châteaudun.. avec un autre bidasse comme moi qui ralliait le centre de gestion Informatique… un grand gars sympa de Berguette-Isbergues .. ( j’ai dû lui faire répéter au moins trois fois..) il neigeait.. eh oui.. des gros flocons qui ont tout matelassé.. Un grand coup de ouate pour saluer notre arrivée… bien sur..le soir en allant à  »l’ordinaire troupe.. » .. la popote quoi.. on s’est rajeuni à coups de boules de neige..

L’ambiance était à la joie… moi, il me restait sept mois à tirer.. tout allait pour le mieux… Ce fut un beau jour… et je m’en souviens bien…

.

On nous annonce 19° à Paris pour aujourd’hui 8 mars 2015..

le 8 mars 1970.. il neigeait sur Chateaudun..

.

Marc

Publié 8 mars 2015 par Leodamgan dans Prose à Marc

Tag(s) associé(s) : , , ,

Taille facile des hortensias   9 comments

.
Facile la taille, aujourd’hui:
c’est au tour des hortensias de passer chez le coiffeur.
 .
 
Taille hortensias (1)
.
J’aime procéder en mars plutôt qu’en fin d’automne
.
Taille hortensias (2)
.
car je vois bien les bourgeons au dessus desquels on peut tailler.
En plus la période de fortes gelées est passée dans la région d’Ile-de-France,
même s’il l peut y avoir encore des gelées blanches jusqu’en début avril.
.
 
   Taille hortensias (4)
.
Je procède toujours en deux temps: je commence par couper les têtes fanées pour y voir clair.
Pour l’instant, on ne se pose pas de questions.
.
 
Taille hortensias (5)
.
Ensuite, j’examine les plantes.
Les branches claires sont les vieilles branches
et les foncées sont les nouvelles.
Mais faut-il couper toutes les vieilles branches et laisser toutes les nouvelles?
Cela peut être une solution… Mais le résultat n’est pas forcément joli.
 .
Je regarde bien à plusieurs reprises, et je mitige de la façon suivante et dans cet ordre:
.
  • je coupe les tiges filiformes qu’elles soient vieilles ou jeunes,
  • je  coupe tout ce qui dépasse sur l’allée jeune ou vieux, après tout une allée c’est fait pour passer,
  • je coupe les tiges qui ne portent aucun bourgeon,
  • je coupe les vieilles tiges trop épaisses quand elles ne produisent plus que des ramifications maigrichonnes,
  • enfin, pour terminer, je recule pour jauger la silhouette et j’enlève environ une vieille branche sur deux de celles qui restent  (j’aime avoir un arbuste assez dense)…
.
Si je ne sais pas quoi faire sur le moment, je ne fais rien…
Eventuellement je me rends mieux compte en revenant plus tard. 
.
Taille hortensias (3)
.Voici un exemple.
Je n’ai pas enlevé grand-chose,
en fin de compte.
.
Hortensias1
.
Il faut bien que je vous montre
les hortensias en été…
.
 
%d blogueurs aiment cette page :