Archives de la catégorie ‘Semis et plantations au potager

Ça a cagué…   102 comments

Ca   a cagué..

Dans le film « La  fille du puisatier ».. quand Raimu demande à Fernandel comment la mine pour creuser a fonctionné..

l’autre répond   « La mine.. elle a cagué »..

Ben nous c’est pareil.. au bout d’une fourche comme disait mon père  quand il voulait signifier un échec..

Au potager, la terre est argileuse, lourde, difficile à bêcher  ..

.

Tomates.

.

Chaque coup de fourche-bêche te ramène  des kg de mottes collantes qu’il faut enlever au couteau à mastic..  un truc qui ruine le dos..

Pourtant ce  n’est pas faute de la travailler et de  vouloir dynamiser le lombric (un copain).

Malgré cela, avec le temps et  grâce aux efforts de Mo, nous avons  eu l’an passé de belles récoltes de tomates, poivrons, piments  etc..

Forts de ce succès nous avons décidé en début d’année de faire un effort budgétaire très significatif et nous avons fait rentrer de la terre : 4 m3..

On a payé un rombier..  qui s’est chargé de commander, faire livrer et brouetter..

Sur le devis nous avions bien fait figurer la mention « terre  maraichère »..

 Terre censée être composée harmonieusement, en doses savamment  élaborées par des techniciens chevronnés,

comme le mec de la  réclame de chocolat qui lisse avec sa spatule..  un truc de labo spatial..

Bref le jour prévu..   le camion a déversé ses 4 m3 de terre  et  le gars a brouetté et étalé  une belle terre marron, fine et fluide..

Avec ça, pensions nous.. ça va être le jardin des Hespérides..

Après  ma pose de prothèse du genou, je me suis senti capable en  avril mai, au moment des semis et autres plantations,

de passer un coup de motobineuse, histoire d’aérer la terre et briser les mottes..

Las..  malgré la volonté farouche de ma motobineuse japonaise ..

Je n’ai rien brisé du tout.. juste brisé les dents sur le mur de l’atlantique.. et aussi brisé autre chose..

La belle terre fine, fluide était devenue un bunker..

Eh oui.. « Sie  kommen »..   les pauvres griffes de mon petit engin rebondissaient sur le sol, l’engin devenait fou.. il se cabrait.. à droite, à gauche..

A force de persévérance et de ténacité.. j’ai réussi à égratigner un peu mais rien d’efficace..

Quand le temps des plantations fut venu.. il a fallu creuser au piochon un trou pour chaque pied de tomates ou autres plantes du soleil..

.

Petits pois qui n’ont pas voulu lever , betteraves et  navets non plus….

Les semis  furent un désastre..

.

Toute la récolte de petits pois…

.

Fort grognon,  (je reconnais que je suis d’un naturel ombrageux), j’ai téléphoné à la société où je pensais que le gars avait acheté sa terre..

Poliment, j’ai exposé mon cas et la dame, très aimable, a déchiré le voile..

« Mon pauvre Monsieur »  m’a t’elle dit, compatissante..

« Ce n’est pas de la terre maraichère que vous avez eu, mais de la terre végétale, J’en suis certaine.. »..

Il va falloir bêcher profondément et rentrer un mélange que je pourrais vous faire… contre la modique somme de  496 euros HT..   etc, etc..

Elle a gentiment recherché dans ses fichiers la facture.. mais manifestement le gars n’avait pas acheté là..

Comme dit mon pote breton : «  Baisé comme un tacaud dans la vase !»

Je l’ai donc appelé le gonze.. je dois dire qu’il a été très contrarié.. et je ne doute pas de sa conscience professionnelle.. 

« vous êtes le deuxième m’a-t-il dit.. » (entre nous… je m’en bat les …)  

« Dès lundi j’irai voir où j’ai acheté la terre..  mais bon ne vous inquiétez pas, à l’automne je viendrai arranger ça .. »

Voilà.. en attendant .. les semis sont un fiasco..

.

Tomates, poivrons, aubergines, piments doux.  La terre met longtemps à absorber l’arrosage.

.

Quelques tomates vertes pour le moment, ce n’est pas brillant…

.

Mo  va  tous les jours  biner et arroser  autour des pieds  de tomates.  Quand je pense qu’on a fait venir du sud ouest.. des pieds de tomates  originaux…

d’Espelette des pieds de piments..  de Petaouchnoke des pieds de poivrons.. etc, etc..

Eh oui en plein confinement on a engraissé les colis Simon..

Bien sûr, il y a des choses plus dures, bien plus graves dans la vie..

mais depuis 40 ans que nous sommes là,  qu’on s’échine à vouloir un potager digne de ce nom..  

Oui, c’est quand même une déception, on y croyait ce coup  ci.. enfer et damnation.. Bah.. on verra l’an prochain..

En attendant.. avant d’aller quérir le miraculeux  mélange à 496 euros HT… On bine aux pieds des plants.. parait qu’un binage vaut deux arrosages..

Tiens ca me fait penser à cette chanson que mon père  ..

« Bavasaka ma sarpata a parda.. malamache malamache..

Buvusuku mu surputu u purdu mu lu muche… »

Terre végétale.. terre maraichère.. pfuuuuu

   

Nos achats de fleurs et de graines pour 2020   97 comments

.

Séduits par des catalogues de pépiniéristes, peut-être même pas trop « photoshopés »?

nous avons fait des achats.

.

Honneur aux fleurs, rien de vraiment original, plutôt des valeurs sures:

.

.

Des envies de bulbes à cultiver en pot:

bégonia « Anglélique » pour sa couleur rose à mi-ombre, bégonia « Gold balcony » au soleil,

bégonia « Illumination » en plein soleil, Glaïeuls d’Abyssinie pour la fin d’été,

...

fuchsia nain « Lady Thumb » à cultiver en bac, fuchsia Riccartonii qu’on peut cultiver en pleine terre,

rosier « Madame A. Meilland », rudbeckia « Goldsturm » pour le talus en fin d’été.

.

Ce bambou est original en revanche : il a des cannes rouges,

il répond au nom de « Fargesia indian wonder »

.

Ce n’est pas le tout d’admirer des fleurs, il faut aussi se nourrir.

Nous avons donc complété les graines qui nous restaient de l’an dernier avec :

.

.

haricot nain « Suprémo » (s’ils le disent…), betterave « Bull’s blood » (Olé…),

carotte  « Subito » (pas presto?), Carotte  « Texto » (ça c’est envoyé…),

.

.

laitue « Cud Voorburgu » (du Nord? jamais essayée encore), mâche Amely (j’espère mieux réussir que les autres années),

laitue pommée « Milan » (je connais), navet « Purple crown » (c’est royal),

..

Et quelques radis pour finir :  radis « Leradical », radis « Gloriette ».

.

Résolument optimistes, nous espérons avoir, en saison, d’aussi jolies images dans notre jardin

que sur ces rutilants catalogues qui nous ont fourni les photos de cet article.

.

Parfums d’Euskadi   101 comments

.

Agur

Bien sûr..  pauvre  Parisien  que je suis  je  n’ai pas la prétention de rivaliser… mais il ne m’est pas interdit d’essayer de retrouver les odeurs de mon enfance..

Quand Mémé L… faisait  rissoler  ses piments dans la grande cheminée.. noircie par les  années.. et quand  elle y ajoutait le jambon.. en tranches épaisses ..   le bruit.. l’odeur .. le gras qui devient translucide..

Que ne donnerais-je pour  m’y retrouver..

..

Alors  Mo a cultivé aubergines, courgettes, piments des landes.. poivrons.. tomates..

C’est la première fois qu’on a eu des légumes comme ceux-là…

J’ai  tenté le poulet basquaise… sans l’irrintzina.. les  maisons d’Haïnoa, ou celles d’Espelette  chargées de piments..

Les noms qui chantent..  Saint-Jean Pied de Port.. Saint Pee sur Nivelle.. Irouleguy..

Et l’Adour avec sa barre.. comme ici à Etel..   petit, je m’imaginais  une barrière en travers de la rivière…

.

.

Il faut  commencer par faire rissoler, jambon de Bayonne, chorizo, poivrons.. et réserver le mélange.

.

.

Puis..  faire rissoler les cuisses de poulet dans la poêle…

J’ai mis un peu de graisse de canard..  « hé té Hilh de pute! »  comme disait mon cher Papu  avec son accent  roulant.. ça ne peut pas faire de mal…

.

.

Ensuite on  remet le mélange  de poivrons..  puis les tomates..  on couvre et on laisse mijoter le temps qu’il faut..

Bien sur il y a du piment d’Espelette.. Sel poivre.. (pas trop).

.

Là on peut boire un coup d’Irouleguy.. ou de Madiran (le vin préféré du bon roi Henry).. Voilà..

.

Et comme on dit .. adishatz..

.

Marc

.

 

Transplantation de cassissiers (près d’un hérisson?).   57 comments

.

Les cassissiers sont vieux, mais donnent toujours.

.

Je les ai déplacés à un endroit plus dégagé et plus ensoleillé.

Ils sont maintenant proches d’une clôture orientée sud-est.

.

cassissiers1.

Le terrain est en pente. On les voit ici depuis le bas

.

cassissiers2.

Et là depuis le haut.

.

hc3a9risson.

En nettoyant la bande de terrain avant la plantation,

j’avais découvert  un tas bien rond de feuilles de bambous.

J’ai supposé que c’était le gite d’un hérisson décidé à hiberner et je n’y ai pas touché.

Je n’ai pas planté de  cassissier  à cet endroit là, tant pis.

Le lendemain, je vois un sillon partant du tas de feuilles

comme si une bestiole rondouillette et courte sur pattes était passée par là

(j’avais ratissé la veille, pourtant).

.

hc3a9risson2

.

Y a-t-il un hérisson là-dessous?

Y en avait-il un qui est parti parce que je l’ai dérangé en travaillant à proximité?

.

La réponse au printemps, sans doute…

.

Achat de graines de fleurs et légumes en février   65 comments

.

En attendant le printemps…

.

1begonias1

.

des bégonias pour la mi-ombre,

.

2fleurs1

.

De l’alysse pour un tapis blanc,  la balsamine (cousine de l’impatiens) pour la mi-ombre,

les capucines en plein soleil, les cléomes aussi (si ces capricieuses veulent bien lever…)

.

3fleurs2

.

Les cosmos en plein soleil,

la giroflée quarantaine pour la fin de l’été, le gypsophile pour accompagner les autres fleurs,

.

4fleurs3

.

le lin rouge est annuel, les pavots d’orient sont vivaces en principe

ces pois de senteur sont annuels, la dernière fleur est une amarante pourpre dont j’ai récupéré les graines.

Il me reste également des graines récupérées de rudbeckias, de monnaie du pape, d’oeillets d’Inde et de genêts.

.

5legumes1

.

J’ai aussi acheté des graines de légumes

dont 2 variétés d’épinards  qui se cultivent à des époques différentes.

.

6legumes2

.

La tétragone a un goût plus fin que les épinards

mais il faut de la patience pour récolter des petites feuilles…

.

Il me restait encore d’autres graines de l’an dernier (navets Boule d’or, betteraves, chicorées…).

.

Où vais-je semer tout ça? Je verrai bien…

Je ne suis pas forcée de tout mettre cette année.

.

Il y a beaucoup d’impulsion dans mes achats de graines de fleurs

pour tout avouer…

.

.

%d blogueurs aiment cette page :