Archives de la catégorie ‘Recettes

Tarte aux pommes et à la cannelle involontaire et confit de canard raté.   49 comments

.

Je voulais faire une tarte avec les pommes du jardin.

.

.

Pour suivre une recette, j’avais demandé à Marc de mettre « crème pâtissière » sur sa liste de courses de la semaine. Mais j’avais oublié de lui faire noter aussi du lait. donc je me suis trouvée prise au dépourvu le dimanche matin venu.

Qu’à cela ne tienne, ce dimanche matin je change mes batteries et ma recette : la crème pâtissière est remplacée par de la compote de pommes (que j’avais faite la veille). Mais pour éviter que la pâte brisée soit détrempée par la compote, j’ai étalé dessus des speculoos concassés et l’ai mise à précuire 10 minutes au four.

Ensuite, j’ai étalé la compote sur le fond couvert de speculoos et garni classiquement avec des lamelles de pommes. Sur ce:  30 minutes de cuisson à 200°.

Résultat pas trop mal ma foi… Il semblerait que j’ai enfin trouvé un truc qui fonctionne vraiment pour éviter les fonds de tarte mouillés. J’ai obtenu une pâte très fine qui avait la consistance des gâteaux secs.  Les speculoos avaient fondu dans la compote.

Marc ne raffole pas de la cannelle (des speculoos) mais a trouvé que ça allait bien avec les pommes. La prochaine fois, j’utiliserai des gâteaux secs  au citron par exemple.

********************************

Un raté plus difficile à avaler (au sens propre) en ce beau dimanche : notre essai de confit de magret de canard. Je préfère ne pas mettre la photo.

La veille, nous avions repéré une recette à faire au four : le magret, plongé dans de la graisse d’oie, est cuit deux heures à 160°. Simple, apparemment? C’est parti!

Résultat : le magret à réduit de moitié en volume et est devenu dur comme du béton.

Nous l’avons jeté, ne tenant pas à nous casser une dent.

Autrefois quand nous habitions Paris, nous avions fait, entre autres, du confit avec des résultats satisfaisants. La recette était différente. C’était en cocotte à feu doux pour des cuisses de canard. Quelle est la différence fondamentale?

.

Amis experts en cuisine : SOS!

.

Publicités

Publié 20 août 2017 par Leodamgan dans Aliments et boissons, Non classé, Recettes

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Ch’pain d’chien.   37 comments

.

.

Prononcer : « ch’pain’t’kien ».

.

Je ne pensais pas que la recette était connue en dehors du Nord/Pas-de-Calais (Hauts-de-France maintenant) dont je suis originaire, mais Marc connaissait la même chose sous le nom de « pudding » dans sa Région Parisienne.

Il se faisait gronder par sa Maman quand il en achetait  en rentrant de l’école car il n’avait plus faim pour le repas.

A la même époque, j’en achetais aussi dans mon Pas-de-Calais mais je ne me faisais pas gronder car je ne racontais pas ça à ma Maman (pas si bête).

C’était le gâteau le moins cher dans toutes les boulangeries/pâtisseries, donc à la portée de toutes les bourses enfantines (20 centimes la part en 1956).

Il faut dire que les boulangers réutilisaient ainsi les restes de viennoiseries et  de pain rassis, même si, pour frimer, ils étalaient parfois dessus un glaçage au chocolat ou à la vanille.

.

Pour les curieux, je donne la recette, mais attention, ça colmate les interstices.

.

Temps de préparation : 10 minutes. Temps de cuisson : 50 minutes

Ingrédients (pour 8 personnes) :

– 300 g de pain (rassis ou non)
– 6 tranches de brioche
– 250 g de raisins sec + 1 bouchon de rhum
– 130 g de cassonade
– 3 œufs
– quelques copeaux de beurre
– 10 cl de rhum
– 1 l de lait
– 2 bouchons de vanille liquide

Préparation:

Préchauffer le four à 220°C (thermostat 7-8).
Faire tiédir le lait avec la vanille et les 80 g de cassonade.
Faire tremper les raisins dans de l’eau chaude additionnée d’un bouchon de rhum.
Couper en morceaux le pain et la brioche, mettre dans un grand saladier et verser le lait tiède par dessus.
Malaxer le tout et ajouter les œufs battus, les raisins égouttés, les 10 cl de rhum.
Beurrer copieusement un moule à gâteau, verser la préparation et saupoudrer avec le reste de cassonade. Poser par dessus quelques copeaux de beurre.
Laisser cuire pendant environ 50 minutes.

 .

Il y a bien sûr des tas de variantes

selon ce qu’on a dans le placard à provisions…

 

Publié 16 avril 2017 par Leodamgan dans Aliments et boissons, Non classé, Recettes

Tag(s) associé(s) : ,

Cake rhum-raisins   56 comments

.

Une bonne association, n’est-ce pas?

Une envie de cuisiner de la pâtisserie, ça nous prend de temps en temps,

trêve de régime!

.

Il faut :

  • 200g de farine
  • 125g de sucre
  • 100g de raisins secs trempés dans du rhum,
  • 80g de beurre
  • 3 oeufs
  • un paquet de levure chimique
  • de la vanille
  • une pincée de sel

.

.

Étape 1 :

Mélangez le beurre pommade et le sucre. Blanchissez le mélange.

(Si on a oublié la veille de sortir le beurre pour le ramollir, on peut tremper le fond du saladier dans de l’eau très chaude en même temps qu’on écrase le mélange beurre/sucre à la spatule. On finit ensuite au fouet).

Étape 2 :

Incorporez les œufs un par un en mélangeant au fouet.

..

Étape 3 :

Ajoutez ensuite les éléments secs : farine, levure et le sel. Mélangez.

Étape 4 :

Ajoutez la vanille.

Étape 5 :

Versez le rhum et les raisins dans la pâte à cake et mélangez bien (pour la dernière fois).

.

.

(au fait, le rhum était du rhum blanc )

.

Étape 6 :

Versez la pâte dans un moule fariné et chemisé (ou un moule en silicone) et faites cuire 40 à 50 minutes à 180°C.

Étape 7 :

Laissez refroidir votre cake pour le servir (un peu de patience malgré le parfum capiteux…).

.

C’est classique, certes, mais cela se laisse manger…

.

Publié 23 mars 2017 par Leodamgan dans Aliments et boissons, Non classé, Recettes

Tag(s) associé(s) : , , ,

%d blogueurs aiment cette page :