Archives de la catégorie ‘Nettoyage plantes

Tailler un mûrier sans épines   38 comments

.

A mi-août, il est déjà fini le temps

de la récolte sur ce type de mûrier chez moi.

.

1mures3

.

C’est en juillet qu’il donne le plus.

.

2mures3

.

La période de récolte est assez brève

mais on peut en ramasser  un kilo par jour.

.

Il existe plusieurs variétés de mûres sans épines.

J’ai la « Thornless », très acide crue

mais très bonne en confiture.

.

L’entretien consiste à couper

à ras de terre les tiges ayant porté des fruits

et palisser les nouvelles tiges de l’année.

Je fais ça juste après la fin de la récolte.

.

3murrier-avant-taille

.

On n’y voit plus grand-chose

sur ces  tiges enchevêtrées.

.

4 murier detache

.

Il faut soigneusement détacher et bien étaler toutes les tiges

pour distinguer

les vieilles qui ont donné des fruits  des nouvelles.

.

5murier-en-fagots

.

Les vieilles tiges sont déjà trop ligneuses pour aller au compost.

Cela fait des fagots pour le ramassage des déchets verts.

.

6murier-taille

.

Les tiges de l’année sont ensuite attachées à des fils de fer bien tendus.

.

Je trouve que d’année en année,

les nouvelles  tiges sont de plus en plus longues,

en plus elles ramifient.

Va-t-il bientôt falloir un escabeau pour récolter les mûres?

.

7confiture-de-mures

.

Je pense avoir fait une trentaine de pots de confiture cette année,

mais il faut d’abord finir celles

qui me restent de l’an dernier!

.

Publié 17 août 2011 par Leodamgan dans Entretien au potager, Nettoyage plantes

Tag(s) associé(s) : ,

Nettoyage de la campanule Portenschlagiana   5 comments

.
Cette campanule au nom à coucher dehors,
 .
Campanule Portenschlagiana
.
 vivace, persistante et (très) tapissante
je l’ai acquise il y a pas mal d’années
(une petite plante de rien du tout)
et mise dans la rocaille
sans soupçonner alors
sa personnalité résolument expansionniste.
 .
 
Campanule des murailles
.
 Elle est loin d’avoir la sagesse
de la campanule des murailles ci-dessus
(qui pousse plus lentement mais ne nécessite aucun entretien).
.
 
 Escalier en juin
.

Celle-ci meuble bien, il est vrai,

 la rocaille en mai et juin
 .
 Campanules fânées
.
mais devient très laide dès juillet
avec ses longues tiges florales qui sèchent.
 .
La seule solution que j’ai trouvée est de les arracher.
Je les casse par poignées d’un mouvement latéral,
elles viennent très facilement
sans que les plantes se déracinent.
 .
J’en retire  deux brouettes,
tout de même.
.
Escalier en juillet
 .
Il reste des rosettes qui conserveront une taille raisonnable
jusqu’en mai de l’an prochain
et cela permet en outre de revoir la rocaille
 .
puisque rocaille il y a.
 .
 
%d blogueurs aiment cette page :