Archives de la catégorie ‘Ile Maurice

La géopélie zébrée   106 comments

.

La nature nous fait des cadeaux…

 

Celui là n’est pas bien gros.. une petite boule de plumes, un cou  très souple qui  danse d’avant en arrière quand elle marche..

et un œil rond qui vous regarde de côté..

.

.Maurice 2015

Dès  l’aube elle  fait entendre son roucoulement.. comme un appel à se mettre en route.. c’est le signal.. il faut se lever..

.

Vidéo prise sur Youtube

.

Souvent elles se mettent à plusieurs, groupant leurs effort pour tirer du lit les paresseux..

Originaire d’Asie, on la trouve également à Bornéo et dans les Philippines.

Elle a été introduite dans  de nombreuses îles de l’océan Indien..  et même en Polynésie…

C’est dire si ce petit oiseau est pour nous synonyme de vacances…

La geopelie zébrée ressemble à une petite colombe avec des zébrures noires .. elle est la compagne du matin…

.

Maurice 2015

.

Après nous avoir réveillés.. elle vient le plus souvent s’installer sur la table pour partager le petit déjeuner…

Pas farouche.. elle guette de son œil rond, cerné de blanc le moment où on va poser le pain ou le cake à la banane sur la table..  

avant de repartir chercher le jus d’orange et le café…

Au retour.. notre pillarde a soulevé la protection.. et les pieds dans le plat, s’attaque au cake…

Un mouvement de main la fait reculer de quelques centimètres..  et pugnace.. elle revient…

Il est fascinant de la voir picorer des miettes infinitésimales.. à peine plus grosses qu’une tête d’épingle..

le petit toc-toc du bec  sur le bois de la table..

.

Maurice 2015

.

Affables,  elles acceptent de partager avec le bulbul, qui lui, n’hésite pas à venir  carrément dans le creux de la main…

Elle va poursuivre son nettoyage méthodique, la table débarrassée.. allant piqueter la moindre miette coincée dans une rainure..

Ensuite elles repartiront .. et reviendront, mues par je ne sais quelle horloge, pour le repas de midi..

.

.

Parfois  elle est sur la plage..  sur le sommet de la paillote, ou carrément sur le sable brulant.. à donner ses petits coups de becs vifs et précis.

Ou nous faire une petite sérénade…

Attachant, ce petit volatile,  son roucoulement fait partie  du décor.. Il en est  l’âme.

Un jour viendra peut-être où il n’y aura plus d’oiseaux..

ce jour là, l’humanité pourra compter les heures..

.

Coucouroucoucou.. Paloma….

.

Publié 7 juin 2020 par Leodamgan dans Faune sauvage, Ile Maurice, Non classé, Voyages

Tag(s) associé(s) : ,

Les fleurettes de l’île Maurice   57 comments

.

en novembre 2018

.

.

Je reconnais bien la fleur du frangipanier et celles des bougainvillées

...

.

Mais je ne connais le nom d’aucune autre.

Si vous avez des idées?

.

 

Publié 3 décembre 2018 par Leodamgan dans Ile Maurice, Non classé

Tag(s) associé(s) : , ,

Les pique-assiettes emplumés de Maurice   69 comments

.

Tous les jours, dès qu’on passe à table, ils arrivent!

.

.

Les plus audacieux : les bulbuls Orphée.

Ils aiment les fruits, la confiture et les miettes de cake.

.

.

Ces sortes de moineaux rouge vif sont des foudis rouges.

.;

La géopélie zébrée est une sorte de pigeon miniature à peu près de la taille d’un merle, particulièrement gloutonne.

Elle peut aussi picorer des miettes de la taille d’une tête d’épingle…

..

le « Martin triste », une variété de merle au cri désagréable et dont des plumes claires au bord des yeux forment un maquillage assez réussi.

. .

le tisserin qui fait des nids en hauteur assez impressionnants ce qui ne l’empêche pas de bien se tenir à (notre) table.

.

.

Enfin le petit moineau avec une patte estropiée mais qui n’a peur de rien.

On l’avait déjà vu il y a deux ans.

C’est un vieux copain.

 

Publié 26 novembre 2018 par Leodamgan dans Faune sauvage, Ile Maurice, Non classé

Tag(s) associé(s) : ,

Ma paillote au bord de l’eau   66 comments

.

Et la paillote fut :

.

.

Pour ce faire: une armature qui ressemble à un vieux parapluie,

des monceaux de fanes de canne à sucre,

de la ficelle en quantité

et un gros trou dans le sol.

.

.

ensuite, du courage et du talent.

On commence par le bas à attacher des bottes d’environ 10 cm de diamètre.

Petit à petit, on recouvre de tour jusqu’au sommet.

Le sommet est constitué d’une botte qui entoure l’extrémité du mât et dont on  replie une partie que l’on coupe en couronne.

On prépare le filet qui maintiendra le tout et empêchera les oiseaux de voler les

.feuilles pour construire leur nid.

.

.

Le filet est posé sur le dessus. On mouille l’ensemble pour assouplir la couverture.

On égalise le tour de la paille et du filet avec un couteau bien affuté.

.

.

On appuie sur le chaume pour pouvoir tendre le filet qu’on va replier sur l’intérieur de l’armature.

.

.

Et voilà, reste à apporter deux chaises-longues et la noix de coco avec la paille.

A vous de jouer?

 

.

 

 

Publié 18 novembre 2018 par Leodamgan dans Ile Maurice, Non classé

Tag(s) associé(s) : ,

Il fait chaud…   62 comments

…mais on fait trempette, c’est pour ça qu’on n’est pas sur la photo…

Publié 11 novembre 2018 par Leodamgan dans Ile Maurice, Voyages

Tag(s) associé(s) : ,

%d blogueurs aiment cette page :