Archives de la catégorie ‘Faune domestique

Il ne court plus le furet?   46 comments

.

Je crois que c’est ce que nous avons vu dans le jardin.

.

.

Il avait l’air mal en point mais pas effrayé par nous.  Il a fini par partir sans précipitation.

Plus tard, nous l’avons vu pénétrer dans un jardin voisin.

.

.

Et qu’est-il arrivé à ses oreilles?

.

En m’informant sur internet et d’après les photos, je pense qu’il s’agit d’un furet.

J’ai appris que le furet actuel est un animal exclusivement domestique, le furet sauvage étant une espèce différente.

Peut-être a-t-il été abandonné par ses maitres ou s’est-il perdu?

D’après ce que j’ai lu, les furets sont incapables de survivre à l’état sauvage.

A-t-il été attaqué par un chien? Cela pourrait expliquer son état.

Pauvre bestiole!

Publié 22 juillet 2017 par Leodamgan dans Faune domestique, Non classé

Tag(s) associé(s) : , ,

Le drame   39 comments

 

Le drame, que dis-je..   un  émoi  incommensurable dans la résidence.. un mystère..

.

le chat et le renard

.

Les chats disparaissent.. un par un.. le greffier..  un jour était là et le lendemain.. zoup.. terminé le minou..

Bien disparu..  sans laisser de traces.. pas même un poil.. ou un collier anti-puces.. rien..

Un lourd soupçon s’est abattu..

.

Nous ne sommes  plus en 1870 à Paris.. quand on mangeait les chiens et les chats..

On a mangé Kiki, la chienne à ma  tante.. c’est resté une histoire familiale..

Eh oui.. en 1870.. ça clappait mal à Paname et mes aïeux ont dû se résoudre à l’horrible..

Z’ont bouffé Kiki..  becqueté.. en daube, le klebs.. et cette marque.. ce sceau s’est transmis de génération en génération..

Z ‘ont bouffé Kiki..

Un sceau d’infamie que nous trainons.. face à la SPA ou GreenPeace..

Comme les Cheyennes.. on a bouffé du chien..

Mais là.. nous n’en sommes pas là.. même si l’essence est aussi rare que les puces sur le dos d’une truite..

nous n’en sommes pas réduits à jaffer  les greffiers..

.

Alors.. que dire.. que penser..

Un trafic d’organes.. de bestioles pour laboratoire.. va savoir…

Non.. un coupable est désigné.. le goupil.. on l’a vu.. trainer vers le local à poubelles..

Tout beau.. tout  rouquemoute.. avec sa  belle queue.. façon chapeau de Davy Crockett..

Alors c’est forcément lui.. c’est lui ce salopard qui s’embourbe les matous.. bouffe tout..

.

Il doit les emporter tout pantelants et sans défense dans son antre..

Et comme l’ogre..

Préparer son grand couteau.. son grand chaudron.. et zoup..

Un peu de thym, de laurier..  un oignon piqué de clous de girofles..

A table, mes  petits renardeaux..

Regardez ce que Maman vous mijote..

Du matou.. bien tendre..  persillé à souhait…

Elevés au Ronron..  ou à l’autre truc, celui avec la branche de persil.. et la chouette  gonzesse en chemise de nuit qui danse sur la table..

Comme si un chat bouffait du persil.. y’a que les têtes de veau. qui s’en remplissent le tarin..

Mangez mes grands.. régalez vous…  si on manque, je retournerai demain en chercher.. y’en a d’autres..

.

Ma sœur qui vit dans le sud.. celui de Rhett Butler et de Mam’zelle Scarlett..

Là.. ce sont les alligators qui se tapent les chats ou les chiens..

Eh oui..  c’est triste ..

C’est  terrible cette histoire.. mais c’est la nature..

.

Publié 29 mai 2016 par Leodamgan dans Bretagne, Etel, Faune domestique, Faune sauvage, Non classé, Prose à Marc

Tag(s) associé(s) : ,

Le pigeon.   46 comments

.

Pigeon1

.

Alors que planche sciant, sur la pelouse estoit..
Un pigeon peu farouche se posa près de moy.
L’intrigant volatile m’approcha si près que je crus
qu’il voulait de ma part un gratte-gratte en signe de bienvenue….
Tourna autour de moi … dodelinant le cou
Sans une roucoulade ou le moindre crou-crou..
J’aperçus sur chaque patte une bague serrée
Indiquant sans détour que l’oiseau domestiqué,
Sans doute las d’une course trop longue ou bien surestimée,
Avait choisi ce havre pour s’y reposer..
Fit le tour du bassin en claudiquant,
Et par ci, par là picorant..
Son attitude était claire.. de ma part de l’aide était en quête ..
Essayant même d’entrer dans nos appartements par la porte entrouverte..

Emus par tant de peine et sa fatigue extrême..
Nous lui portâmes bol d’eau et une poignée de graines..
Il but bien prestement et pour nous faire honneur
Avala quelques graines sans mettre trop d’ardeur..
Puis s’immobilisa .. et se recroquevillant
S’apprêta à dormir d’un sommeil reposant..
Mon inquiétude fut grande. Le retrouverai-je matin?
Un greffier malveillant fera-t-il son festin?

Ce matin , aux premières lueurs ma pensée fut pour lui ..
Le trouverai-je mourant ou raidi dans la mort..
Bien vite je suis sorti afin de voir dehors..
Notre hôte était parti.. avait repris son vol
Sans doute ragaillardi par nos graines et son bol..

Pas ingrat pour un sou .. et pour nous remercier
Ce gentil voyageur, une petite table basse avait décoré..

Moralité:

c’est dans la merde que l’on reconnait ses amis…

Marc

 

Publié 15 février 2016 par Leodamgan dans Divertissement, Faune domestique, Non classé, Prose à Marc

Tag(s) associé(s) : , ,

Le pigeon et les pigeons.   41 comments

.

C’était hier :

.

IMG_5355

.

Alors que planche sciant,  sur la pelouse estoit..

Un pigeon  peu farouche se posa près de moy.

L’intrigant volatile  m’approcha si près  que je  crus

qu’il vouloit de ma part  un gratte-gratte en signe de bienvenue….

Tourna autour de moi … dodelinant le cou

Sans  une roucoulade ou le moindre crou-crou..

J’aperçus sur chaque patte une  bague serrée

Indiquant  sans détour  que l’oiseau  domestiqué,

Sans  doute las d’une course trop longue  ou bien surestimée,

 Avait choisi  ce  havre pour  s’y reposer..

Toujours claudiquant,  fit le tour du bassin  picorant par ici.. picorant par là son attitude était claire.. de ma part   de  l’aide était en quête ..

Allant même  vouloir entrer dans nos appartements par la porte  entre-ouverte..

Emus par tant de peine et sa fatigue extrême..

nous lui portâmes  bol d’eau et une poignée de graines..

Il but  bien prestement et pour nous faire honneur avala quelques graines  sans mettre trop d’ardeur..

Puis s’immobilisa .. et se recroquevillant s’apprêta à dormir d’un sommeil  reposant..

Mon inquiétude fut grande.  Le retrouverai-je matin?

Un greffier  malveillant fera-t-il son festin?

 

Ce matin  aux premières lueurs ma pensée fut pour lui ..  Le trouverai-je mourant ou raidi dans la mort..

Bien vite je suis sorti afin de voir dehors..

Notre hôte était parti.. avait repris  son vol

Sans doute ragaillardi par  nos graines et  son bol..

 

Pas ingrat pour un sou .. et pour  nous remercier

Ce gentil voyageur, une petite table basse avait décoré..

 

Moralité:  c’est dans la merde que l’on reconnait ses amis…

.

Marc

 

Publié 8 mai 2013 par Leodamgan dans Faune domestique

Tag(s) associé(s) : , , ,

Le sable au jardin, un « crottodrome » à chats.   33 comments


Quand on a réalisé avec soin un petit coin exotique,


pour avoir un effet plus exotique encore,

 on a envie de recouvrir de sol de sable.

.

1yucca-rostratablue.

 

Ce qui constitue un appel irrésistible

.


2gros-matou-17

.

pour tous les raminagrobis du voisinage,

.

3chats-1.

amateurs de litière

.

4chat-3.

bien propre et bien fraiche.

.

5chat-tigre.

Brassens pouvait chanter « j’avais le plus bel amandier du quartier… »

.

6chartreux.

pour nous c’est :

« on a le plus beau greffier du quartier… ».

.

Il est bien connu que cet inconvénient est difficile à éviter,
sauf si l’on dispose d’un pitbull (affaire de goût)

ou d’un arrosage automatique permanent dans le jardin (gaspillage peu écolo).

.

Il existe des produits répulsifs que nous avons testés.
Le test est négatif.

Le plus puant de ces produits,
à peine supportable pour les humains,
ne dérange pas les matous.

On conseille de planter des brindilles ramifiées dans le sol
pour gêner les activités des minous,
mais vous imaginez votre jardin avec ce genre de décoration?

.

Nous avons fini par faire deux choses:

.

la première est d’essayer d’empêcher les félidés d’entrer.

.

Notre jardin est clos mais laisse de larges ouvertures pour les mistigris.
Le portail de la rue en particulier leur offre une entrée facile.

.

7plexiglas-anti-chats

.

Nous avons vissé une paroi en plexiglas pour doubler les barreaux de ce portail.

.

8filet-anti-chats1.

La deuxième est d’enterrer du filet à petites mailles sous le sable
pour gêner le griffage par les minets.

.

9filet-anti-chats2.

Au potager, bien sûr,

nous étalons classiquement un filet

pour protéger les semis.

.

Cela semble fonctionner pour l’instant,
nous ne trouvons plus de traces concrètes  et odorantes de visites félines.

 .

Il reste à faire une chose si besoin est :

.

10chat-1

.

doubler les petites barrières par un filet à mailles rigides
et mettre un fil en haut de ces barrières

pour décourager les matous varappeurs.

.

Petite parenthèse scientifique, si vous le permettez :

Loi fondamentale  dite loi de Mo et Marc :


Soit C 1 le chat appartenant au proprietaire P1

on peut ecrire que la suite C1 à Cn appartient  à P1

il en suit que

∑ [Cx, Cy ]  €  ∑ [Pn , Pn+x]

soit J1 le jardin de P1 à Jx le  jardin de Px..

et V1 à Vx les  jardins  ayant propriété de NE PAS posséder de chat..

on observe  que  l’Ensemble  Crottodrome  de

[C1,Cx] € [P1,Px] ≠ [J1,Jn]

et donc :

[C1,Cx] € [P1,Px]= [V1,Vn)]

CQFD

De façon plus simple: le chat fait ses besoins ailleurs que chez lui.

C’est une loi fondamentale.



Nous aimons les chats…

notre chat Raspoutine nous manque…

Mais  il avait cette delicatesse de  faire  ses besoins dans sa litière

( il rentrait même du jardin pour  s’exécuter)

alors, c’est donc possible…

 


Publié 24 avril 2011 par Leodamgan dans Faune domestique

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

Quand un chat veut faire ses besoins dehors par temps de gel…   19 comments

 .
 Quand il gèle  et neige,
 .
 
.
.
 bien difficile, pour un chat citadin,
de procéder à sa séance de grattage  usuelle,
 .
il faut un plan B…!!!
.
 
.
Serait-ce ce que l’on appelle un petit coin?
 .
 
.
En effet cela semble convenir et relativement discret…
 .
.
Ah oui, mais en dessous,  il y a  peut-être des poissons qui regardent,
 des poissons-lunes…?
Pire encore, des poissons-scies
ou des requins-marteaux…?
Misère!
 .
.
 Courage, fuyons…
 .
.
 Oups, vu…!!!
 .
 
.
 Pas pratique…
 .
.
Bon, je crois…
 .
.
 …qu’il ne me reste plus qu’à chercher ailleurs.
 .
 
.
Et encore merci pour l’accueil
!!!
 .

Publié 23 décembre 2009 par Leodamgan dans Divertissement, Faune domestique

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

Bêtes oléronnaises   19 comments

.
Une observation attentive des animaux de l’île d’Oléron
amène à certaines conclusions.
 .
Les vaches sont volontiers distantes.
..
Vaches0
.
Pfff…
.
 
Vaches2.
– Marie-Dominique!
– Mmouuuuich?
 .
Vaches3.
Ne te retourne pas
mais il y a un couple louche qui rôde.
.
Vaches4.
Pas sûr qu’ils soient oléronnais…
.
Les chevaux sont très polis.
.
Cheval1.
Pierre-Léopold…
.
Cheval2.
Pierre-Léopold!!!  nous avons de la visite.
.
 
Cheval3.
Bonjour madame! Bonjour monsieur!
.
Les pélicans, bien que dotés d’ailes,
peuvent être terre-à-terre.
.
Pélicans3

 

.
Laure-Odile, ô ma bien-aimée…
.
Pélicans4
.
Oui, Jean-Arthur chéri?
 .
 Pélicans5.
Qu’est-ce qu’on a à manger ce soir?
.
Toute ressemblance avec des comportements humains est,
bien entendu,
pure coïncidence.

.

Publié 22 septembre 2008 par Leodamgan dans Divertissement, Faune domestique, Faune sauvage, Oléron, Voyages

Tag(s) associé(s) :

%d blogueurs aiment cette page :