Archives de la catégorie ‘Aménagement et entretien au jardin d’ornement

Mortelle floraison épisode 2   83 comments

.

Il y a un nuage d’abeilles surexcitées en permanence sur les fleurs.

.

.

On en voit même quelques unes à terre qui se trainent ou roulent sur le dos, complètement saoules comme des frelons dans les figues.

.

.

La hampe florale frôle les trois mètres de haut il a fallu l’arrimer pour l’empêcher de tomber en bas  de la rocaille

car elle s’incline de plus en plus.

;..

et pendant ce temps là la plante jaunit et se dessèche.

.

Je ne sais pas trop comment on va s’y prendre quand il faudra l’enlever.

.

Publié 12 juillet 2020 par Leodamgan dans Aménagement et entretien au jardin d'ornement, Plantes grasses

Tag(s) associé(s) : , ,

Mise en route des pompes des petits bassins   91 comments

.

Pas palpitant ce travail là… Mais il faut bien le faire.

.

.

La pompe du grand bassin où il y a les poissons était en marche mais il a fallu la nettoyer, elle était pleine de vase, beurk…

Le gros bidule en bas à droite est le filtre de la pompe, on le camoufle dans un cache en bois.

.

.

Il y a la fontaine-pierre entièrement fabriquée maison il y a trois ans. Les mésanges aimaient bien y boire et prendre une petite douche.

La pompe, c’est le cube tout petit recouvert d’un filtre bleu. Malheureusement, on  vient de découvrir qu’elle ne marchait plus.

On en a commandé une autre.

.

.

Le bain d’oiseaux  fonctionne en circuit fermé avec la fontaine.

Après mise en route de la pompe dans le bain d’oiseau, l’eau coule dans la fontaine.

.

.

L’eau était bien calme dans le petit bassin du talus.

Une pompe qui fait cascader l’eau, cela donne un peu d’animation.

.

.

Évidemment, il y a le problème des raccordements électriques

et des cordons qui sinuent un peu partout et qu’il faut camoufler…

Et éviter de se prendre les pieds dedans…

.

Nettoyage de la cabane de jardin et des outils.   90 comments

.

Ça y est, je l’ai fait!

.

.

Etat des lieux avant :

Tout est poussiéreux avec même de la terre sur le sol et plein de toiles d’araignées qui ont bien bossé cet hiver.

j’ai enlevé d’abord la tondeuse et la brouette

.

.

puis sorti tout le reste : outils, pots à trier, trucs à jeter…

J’ai balayé, nettoyé les outils, rangé…

.

.

Et voilà le résultat.

.

Comment ça, on ne voit pas la différence?  Z’êtes gonflés…

.

Publié 22 mars 2020 par Leodamgan dans Aménagement et entretien au jardin d'ornement

Tag(s) associé(s) : , , ,

Travaux sur le bain d’oiseaux   67 comments

.

On s’est aperçu qu’il devait y avoir une fuite

.

.

dans le circuit fermé entre la fontaine et le bain d’oiseaux.

Une pompe dans le bain d’oiseaux fait monter l’eau dans la fontaine, puis l’eau redescend se jeter dans le bain d’oiseaux.

La fuite se situe dans la descente vers le bain d’oiseaux.

..

On a démonté les tuyau de la descente. Avec tous ces raccords et ces coudes, impossible de voir exactement ce qui fuit.

Nous avons acheté un long tuyau souple pour remplacer avantageusement tout ça. Dommage qu’il ait une couleur voyante. Va falloir camoufler.

On en a profité pour doubler le plastique de protection du bassin (EPDM). On le remplit d’eau pour qu’il prenne sa forme avant de couper l’excédent.

On commence à remonter le cache en planches.

..

Après le remontage de toutes les planches on s’aperçoit qu’un gros bourrelet de bâche de protection est très visible sur le bord. Pas très joli…

Comme il nous restait des planches du même bois exotique (bankiraï) , Marc a monté un cache.

Il est rendu solidaire de l’encadrement existant avec des plaques de métal perforé qu’on a peint en marron pour finir…

.

Un petit travail non prévu au départ  comme souvent dans les pavillons…

.

Ménage dans la jungle de la rocaille   71 comments

.

Il était temps…

.

Le vieil agave que Marc possédait en pot depuis au moins 50 ans avait été planté dans la rocaille il y a 6 ans.

.

Non seulement il avait fait plein de rejets dans la rocaille mais en plus, il avait décidé de se coucher. Adieu monde cruel.

Son voisin le phormium (à droite) était devenu si envahissant que notre coin « désertique » se transformait en jungle hérissée de pointes.

Il fallait prendre une décision et agir.

Objectif : arracher le phormium et tous les agaves sauf un , le plus beau rejeton qu’on plante à la place du vieux , afin que le voisin (agave Havardiana) puisse respirer.

Nous sommes trop vieux pour cela, aussi nous avons fait appel  à un professionnel qui n’a pas rechigné à la tâche.

..

Dire que ce fut simple, non…

Il fallut ligoter le rejeton à replanter afin d’échapper à ses meurtrières pointes. On a eu beau lui  dire que c’était pour son bien…

Notre « chaise à porteurs » qui était utilisée du temps où l’agave était en pot et que nous le sortions de la serre… Fut utilisée  pour extirper le rejeton récalcitrant.

..

Le rejeton une fois mis en place, il a fallu s’occuper du phormium qui avait pris ses aises… et ses racines.

Barre à mine et tire-fort furent nécessaires.

..

Ensuite, la récompense… Etaler le sable, reconstituer le côté désertique, le plaisir des photos sous tous les angles.

..

Sans doute le côté « lonesome cowboy » a poussé Marc à commander deux petits yuccas rostratas pour accompagner le grand que nous avions depuis plusieurs années.

C’est le professionnel qui avait dessouché les vieux arbustes qui occupaient le terrain mais c’est marc qui a fait les trous pour les yuccas!

.

..

Pour le plaisir, on met la dernière image en plus grand!

.

 

%d blogueurs aiment cette page :