J’irai cracher sur ta tombe   73 comments

.

Encore une rediffusion, de Mo cette fois. Suite à une expédition en Bourgogne pour étoffer notre cave avec des vins du crû…

.

.

Claude Vougeot, commissaire de police basé en Côte d’or, s’offrait une petite sieste au bureau après avoir tapé le carton avec ses subordonnés à l’heure de l’apéritif et consommé un déjeuner aussi copieux qu’honorablement arrosé des vins du crû.

Soudain, la sonnerie du téléphone le réveilla sans égards pour l’état de béatitude dans lequel il était plongé.

Le profanateur de sieste n’était autre que Julien Asse, directeur régional de la police judiciaire qui s’inquiétait de la disparition de Fernand Vergelesses, un ami intime qui appartenait au même club privé que lui, club dans le cadre duquel on échangeait des points de vue d’ordre encore plus privé.

Son ami avait déjà séché deux réunions mensuelles du club sans fournir d’explications et n’avait donné aucun autre signe de vie.

Claude Vougeot, son meilleur limier quand il n’était pas occupé à déguster les vins de Bourgogne, fut chargé de mener discrètement une enquête officieuse dans le domaine viticole de ce Fernand Vergelesses,  gros négociant-vigneron-récoltant-éleveur dans la côte d’or.

Pour ce faire, il se présenta comme un intermédiaire exclusif chargé de négocier une énorme commande de vins hors de prix pour un marché asiatique.

Compte tenu de cette circonstance exceptionnelle, et Fernand Vergelesses semblant absent, le commissaire fut reçu par Geoffrey Chambertin lui-même, beau-fils de Fernand, qui le présenta avec empressement au reste de la famille.

Il y avait là : Yvonne Romanée, épouse de Fernand, qui avait conservé son nom de jeune fille,

Geoffrey Chambertin (déjà présenté) , fils d’un premier lit de Yvonne Romanée,

et Alix Corton-Maltese, fiancée de Geoffrey.

Outre les proches de Fernand, le jardinier Beppo Mare logeait au domaine.

Claude Vougeot, connaissait  ces gens par ouï-dire.  Les ragots allaient même bon train.

Geoffrey, le beau-fils aurait un point de vue beaucoup plus financier que son beau-père sur la culture de la vigne, il rongerait son frein en attendant de lui succéder.

Sa fiancée Alix, italienne à la plastique somptueuse et à la réputation sulfureuse, le mènerait par le bout du nez et serait extrêmement désireuse de l’aider à dilapider son héritage.

Elle aurait par ailleurs de suspectes relations avec Beppo Mare, le beau jardinier (italien lui aussi), amateur d’amour et de vin mais ne possédant pas un fifrelin.

A la cave, tout en appréciant la robe, la cuisse, le parfum, l’attaque,  le tanin, la longueur en bouche, la remontée… des vins du domaine,  le commissaire Vougeot se sentait titillé (en outre) par une association d’idées qu’il avait autant de mal à éclaircir  que la note fruitée du grand crû qu’il dégustait expertement à cet instant précis.

Quand Geoffrey Chambertin l’avait accueilli à la porte, il tenait encore à la main le livre qu’il lisait :

« J’irai cracher sur vos tombes » de Vernon Sullivan.

« Cracher »… Cracher?… Crachoir?

.

.
Instinctivement, Claude Vougeot fixa le crachoir qu’il utilisait d’ailleurs en ce moment.

C’était un gros tonneau qui en faisait office.

Le couvercle percé d’un entonnoir en cuivre avait un tour plus clair que le reste comme si on l’avait récemment ôté puis mal replacé.

Sans réfléchir, le commissaire retira le couvercle.

Il vit flotter, sur la vineuse  et expectoreuse  surface, une perruque.

Il plongea la main dans le mélange et souleva la tête colorée mais parfaitement conservée  par le tanin de vins un peu jeunes, de Fernand Vergelesses.

.

« Encore une affaire résolue » pensa-t-il,

tout en déterminant enfin la note fruitée du grand crû :

du cassis!

.

Mo

Publié 11 septembre 2022 par Leodamgan dans Non classé

73 réponses à “J’irai cracher sur ta tombe

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. ASSE, ASSE… Expliquez-moi pourquoi j’ai fait un rêve sur l’lasse il y a exactement deux jours ! J’allais demander un service au boucher , c’était un homme qui se tenait debout devant une classe de joueurs qui était assis devant leurs petits bureaux. En entrant dans la salle il y avait un autre petit bureau avec deux dirigeants de l’ASSE qui faisait une tête plus que lugubre et qui m’ont laissée passer pour que j’aille parler au boucher. Pourtant je ne suis absolument pas ces histoires de football… mais j’ai fait quelques recherches suite à ce rêve. J’ai reconnu le Le boucher qui serait un entraîneur ayant été limogé suite à une défaite cuisante nommée boucherie par certains lors d’un derby . Les verts ont perdu 5 à 0 ! Avant le rêve je n’avais jamais entendu parler et surtout jamais vu en photo cet homme-là 😁😀😀😀 c’est parfois vraiment bizarre dans mon cerveau pendant les nuits ! 😁 Ils étaient tous , dirigeants et joueurs, assis derrière leur petit bureau comme à l’école !
    Biche !

    J’aime

    • Bonjour madame Biche,
      tu connais forcément, par ailleurs, le vin favori des journalistes du « Canard enchainé »? A savoir le Julienas?
      Bon après-midi,
      Mo

      J’aime

      • Ah, une histoire de canard ! 😀
        Je ne savais pas pour le juliénas. Mais je me suis renseignée et j’ai lu ceci : le juliénas
        est le médicament quotidien de l’inspecteur Bérurier qui n’hésite pas à le partager avec son boss, le commissaire San Antonio.

        Et depuis des décennies, le juliénas sert également de carburant aux journalistes du Canard Enchaîné dans leur quête sans relâche à exhumer tous les scandales de la République. Difficile de rester insensible devant de telles références.
        Des scandales à exhumer ?… 🙂

        J’aime

  2. du raisiné dans le pressoir !!! hé, ça rentrerait bien dans l’agenda ironique 🙂 : )

    Aimé par 1 personne

  3. oh la la, j’ai connu Boris Vian par le biais de l’Écume des jours ! ce n’était pas gai gai mais loin d’être aussi glauque :-D. Lorsque j’irai chercher mon vin chez l’exploitant à tous les coups je vais regarder les tonneaux avec suspicion 😀
    Mais merci du récit et bonne fin de dimanche Mo et Marc ❤

    Aimé par 1 personne

  4. bonjour à tous les deux , ah oui mais ça donne envie de boire un verre de bons vins ! on aime et là c’est un lieu magique avec ces cuves et cette cave ! et ce texte ah oui ! bises beau dimanche a+

    J’aime

  5. Bonjour Mo.
    Il ne faut jamais dire..j’irai cracher..
    Car, personne n’est plus qu’autrui, ni..parfait.

    Pour ce qui est du..Juliénas, cela reste un bon vin, tout comme le Gigondas ou Chiroubles, sans oublier tous ces grands crus, plus pléthoriques et anecdotiques les uns que les autres, sans vouloir finir par évoquer le Vosnes-Romanée ou de la Romanée Conti, peu importe…

    Le Gigonas..
    Le gigondas [ʒiɡɔ̃das] est un vin d’appellation d’origine contrôlée produit sur la commune de Gigondas, dans le département de Vaucluse, au pied des dentelles de Montmirail.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Gigondas_(AOC)
    Gigondas (AOC)

    Le Chiroubles..
    Le chiroubles est un vin rouge français d’appellation d’origine contrôlée produit dans le département du Rhône. L’appellation couvre la commune de Chiroubles, dans le vignoble du Beaujolais.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Chiroubles_(AOC)
    Chiroubles (AOC)

    Le Domaine de la Romanée-Conti ou DRC est un des plus prestigieux domaines viticoles du monde avec 25,5 hectares en majeure partie à Vosne-Romanée sur la route des Grands Crus dans le vignoble de la côte de Nuits du vignoble de Bourgogne. La société civile du même nom est fondée en 1942 par Edmond Gaudin de Villaine.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Vosne-roman%C3%A9e_(AOC)
    Vosne-Romanée (AOC)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Vosne-Roman%C3%A9e
    Vosne-Romanée.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Roman%C3%A9e-conti
    Romanée-Conti.

    L’Aloxe-corton
    L’aloxe-corton est un vin français d’appellation d’origine contrôlée, produit dans une large partie des communes d’Aloxe-Corton, de Ladoix-Serrigny et de Pernand-Vergelesses, en Côte-d’Or. Il est classé parmi les appellations communales du..
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Aloxe-corton_(AOC)
    Aloxe-corton (AOC)

    Corton Charlemagne..
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Corton-charlemagne
    Corton-charlemagne.

    Château du Clos-Vougeot
    Un clos-de-vougeot, ou clos-vougeot, est un vin français d’appellation d’origine contrôlée produit sur le Clos de Vougeot à Vougeot, en Côte-d’Or. Il est classé parmi les grands crus de la côte de Nuits, en Bourgogne.
    Clos Vougeot.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Clos-de-vougeot
    Clos-de-Vougeot.

    Gevrey-Chambertin
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Gevrey-Chambertin
    Gevrey-Chambertin.

    Le Mercurey..
    Mercurey est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté. Telle qu’elle se présente de nos jours, elle résulte de la fusion de deux communes qui ont fusionné le 1ᵉʳ février 1971 : Bourgneuf-Val d’Or et Mercurey.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mercurey_(AOC)
    Mercurey (AOC)

    Je connais bien Le domaine de Vergellesses, Clos vougeot, Aloxe Corton, tout comme celui de Gevrey-Chambertin, et de tant d’autres..
    Je ne saurais dire si l’expression évoqué ici au travers de ces écrits..J’irai cracher sur sa tombe, a été, ou aura été, l’expression forte, qui a servi pour définir et créer la petite écuelle appelée Tastevin, et qui pend au cou des chevaliers tastevin, comme meilleurs sommeliers de France avant..
    Le Tastevin..
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Tastevin
    Tastevin.

    Depuis ce fait évoqué, en parlant du goût de Cassis, on en a vu, des vertes et des pas mûres, en expressions œnologiques ‘que ce soit pour le Beaujolais Nouveau et encore tant d’autres..peu importe..), sans avoir besoin de faire référence au Larousse du vin, ou encore au fameux guide « Parker » du vin..
    Personnellement, je me suis toujours fié à mes propres connaissances apprises, d eplus, à l’école hôtelière (s’il vous plaît..), et sinon, à la revue « Cuisines et vins de France » (de 1969 à 1990..) et sinon, à la revue « Vins de France », très bien documentée en points de vue divers, présentations de vins, appréciations, notes, etc..
    Très bonne fin de journée en ce dimanche 11 septembre (Nos 46 ans de mariage..Eh..oui..), à plus..Denis.

    J’aime

    • Denis,
      Wordpress t’a collé en indésirable à cause du grand nombre de liens dans ton commentaire…
      Cependant ton commentaire est très pertinent et bien documenté!
      Je n’ai pas parlé du Chiroubles ni du Mercurey, un oubli sans doute… 😉
      Bon anniversaire de mariage à vous deux!
      Bon après-midi,
      Mo

      J’aime

      • Re..
        Ceci dit, cela n’enlève rien à la qualité du texte et contenu..
        J’ai toujours eu, en dehors d e Simenon et des aventures du commissaire Maigret, un penchant pour les romans policiers de Fred Vargas..
        L’auteure et écrivain Fred Vargas a, en effet, écrit et sorti un tas de romans que j’ai lu, tous plus poignant les uns que les autres, et d eplus..passionnants !
        Très bonne fin de journée en ce dimanche, à tous les deux, à plus..Denis.

        J’aime

  6. excellent! je me demande pourquoi tu n’écris pas plus souvent de la fiction!
    j’aime beaucoup aussi les noms des personnages, ils sont vraiment bien trouvés 🙂

    J’aime

  7. Superbe texte en rapport avec ma région.
    A propos de mes photos du jour,ce n’est pas du courage car l’araignée et totalement inoffensive et l’insecte jaune et noir est une sorte de mouche.
    Bonne fin de journée tout les deux.
    Christian

    J’aime

    • Bonjour Christian,
      Je vois que tu t’y connais, j’avais pris l’insecte rayé pour une guêpe… J’ai souvenir d’une rencontre difficile avec l’une d’entre elles (j’avais marché dessus pieds nus dans ma salle de bains…).
      Bon après-midi,
      Mo

      J’aime

  8. Bonjour Mo.
    J’ai un commentaire mis en attente, jute au-dessus, rien de grave, juste des liens officiels correspondants pour les explicatifs..
    Très bonne fin de journée en ce dimanche..Denis.

    J’aime

  9. Je déguste ton texte avec délectation…
    Bon dimanche.

    J’aime

  10. Comme quoi le vin conserve parfaitement bien 😉
    Cependant, mieux vaut ne pas en abuser tout de même.
    Bises et bonne soirée

    J’aime

  11. Marc se prendrait-il pour le commissaire Maigret ? Lequel préférait tout de même la bière ou le petit blanc du matinsur le comptoir du bistrot. Un quart de poil plus prolétaire que l’inspecteur Marc, adepte, lui, de l’aristocratique Chambertin … Pour moi, personne à la maison ce soir, ce sera donc flotte. Beurk …

    J’aime

  12. Bonjour Mo…. on donne dans le romancé, pas mal et je lève mon verre à ta santé !! Bises jill

    J’aime

  13. Bérurier, un connaisseur ! Bonne soirée.

    J’aime

  14. Je demande aussi que tu (ré)écrives pour l’agenda ironique. Un talent pareil ne doit pas vieillir comme le vin, il doit être consommé rapidement et sans modération😉.
    Bonne soirée.

    J’aime

  15. Que du beau monde dans ce texte qui fait référence à ma fabuleuse région ! Bonne semaine Mo ! 😘

    J’aime

  16. Je savais que boire un petit coup était agréable mais pas que ça conservait aussi bien…Tu m’as bien fait rire avec ton polar. Que d’imagination pour nous donner envie de descendre à la cave ou d’aller la recharger avec du bon vin 🙂 J’aime beaucoup ces vieux tonneaux mais là tu vois, je vais tout de même vérifier le contenant avant de goûter leur contenu ! Bravo pour ton texte, tu devrais nous en écrire plus souvent. Bisous à tous les deux

    J’aime

  17. Je me suis régalée avec les noms des personnages, ils sont de haute noblesse !
    Finir dans le vin, ça conserve.
    Bonne semaine.

    Aimé par 1 personne

  18. Comme un petit goût de revenez-y. 😉

    J’aime

  19. Merci à Boris Vian pour l’idée du crachoir, nous avons désormais la tête, mais une question subsiste encore, « Arthur, où t’as mis le corps ? » 😉

    J’aime

  20. Beurk ! beurk ! pas ton texte rigolo Mo, que je goute , mais l’idée de ce que tout l’on peut trouver d’assez dégueu dans ce noble breuvage, foulé avec des pieds souvent crottés, que j’adore encore …
    J’ai vendangé au moins une dizaine d’années dans le Var et le Beaujolais et je me souviens que dans les cuves, outre les petits et gros insectes broyés, et autres bestioles, le pipi des vendangeurs ( dans les cuves , faute de WC dont le mien, tout y passait ) , je n’y ai jamais trouvé de têtes ou autres morceaux de choix , mais qui sait ?
    Bravooo et Bises chaudes du jour 😁

    J’aime

  21. Bonjour à vous producteurs de polars et qui l’eut cru de grands crus aussi, oh quel gâchis de cracher un Aloxe-Corton même pour partager sur une tombe, non mais sans rire excellent ce texte-vin faute de taste-vin, bises et amitiés à vous deux.

    J’aime

  22. Olala! Dans quelques semaines, je vais participer à une dégustation. Mais maintenant, je doute un peu de mon envie de le faire. On ne sait jamais ce qui traîne dans une cave! Bises alpines. P.S. ou alors je m’abstiens de cracher mais je risque d’être pompette.

    J’aime

  23. bonjour chers amis, de retour du sud Ouest chez mes enfants, j’apprecie ce bel hommage au vin ! bravo pour ce texte amusant autant qu’interessant ! super la perruque dans le crachoir !! je suis entouré de vignes dans le Var, et j’apprecie ce vin qui bien travaillé, arrive au niveau du Bordeaux ! d’ailleurs arrivés aux vendanges, la récolte de l’année précédente est deja toute vendue et part beaucoup à l’étranger, pas seulement le rosé, mais aussi le rouge ! et meme le blanc ! et le petillant ! bravo pour ce texte, amitiés et bises

    J’aime

    • Bonjour René,
      Je vois que tu apprécies le vin aussi, ce n’est pas du bourgogne mais du Bordeaux, c’est bien aussi.
      Ce qui m’avait inspirée c’est le viron que nous avions fait pour regarnir notre cave.
      Bises.
      Bonne soirée,
      Mo

      J’aime

  24. Quand je pense que mon mari voulait mettre un tonneau dans la cave… je crois que par tous les moyens je vais l’en dissuader, ce serait un peu trop risqué ! Merci de ce savoureux divertissement qui me rappelle un texte court écrit pour un cours d’œnologie du même (mari bien sûr) dans lequel ils devaient retrouver un certain nombre de termes liés au vin !
    Bonne soirée et bon voyage en Bourgogne !
    Anne

    J’aime

    • Merci Anne,
      nous-mêmes n’avons pas mis de tonneau à la cave ni de crachoir! 😉
      Le voyage en Bourgogne date de plusieurs années et comme notre consommation de vin demeure très modeste, il nous reste des stocks et nous n’avons pas prévu de nouveau voyage…
      Bonne journée,
      Mo

      J’aime

  25. Salut,
    J’aime bien le vin mais je ne le crache pas sur les tombes.

    Il pleut et cela fait du bien à la nature.

    Je suis sous antibiotique et antistaminique.

    J’attends les résultats du scanner .

    Bonne journée

    Je ne crois plus en la justice française.

    J’aime

  26. Salut

    Il pleut et c’est tant mieux pour la végétation.

    J’ai commencé à acheter des graines pour les oiseaux.Cela a augmenté comme tout d’ailleurs.

    Je vous souhaite une bonne soirée.

    J’aime

  27. Salut,

    La météo raconte des histoires : Elle dit qu’il va pleuvoir alors qu’il fait beau ?

    Sinon le kiné est passé et me masse la nuque en ce moment.

    J’espère que tout va bien

    Bonne journée

    J’aime

  28. bonjour
    bel article ode au vin
    je ne m ‘y connait pas beaucoup ,
    mais je n ‘ai jamais craché sur un bon verre de vin , pas du picrate rires
    et j’ aurais aimé visiter une belle cave bien voutée et fraiche
    mais ne suis pas dans le pays du vin , je n ‘en ai jamais eu l ‘occasion

    bonne fin de journée pour toi
    kénavo les jardiniers

    J’aime

  29. Salut,

    Le temps est variable mais pas froid.

    On ne met pas encore le chauffage .

    J’ai fait une séance d’orthophoniste ce matin.

    Je commence à parler un peu mieux.

    Bon week-end

    J’aime

  30. Pour avoir travaillé 7 années à Châtillon sur Seine sous les ordres d’un directeur fin connaisseur en Bourgogne, je me suis retrouvé en pays de connaissance avec ton récit.
    En Bourgogne, ma préférence va au Chassagne Montrachet rouge, bien que ce soit le blanc le plus connu, et en général je privilégie les Mâconnais
    Bisous

    J’aime

  31. Salut,

    Le temps est variable.

    La température est bien descendue jusqu’à 16 degrés.

    L’automne est à nos portes.

    Bon dimanche

    J’aime

  32. Merci pour tes passages et tes encouragements !
    Je te souhaite un bon dimanche

    J’aime

  33. J’applaudis en coin : Glaviot ! Glaviot ! Glaviot !🥸

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :