Vieux médocs   91 comments

C’était mieux?

Nous sommes passés à la pharmacie dans la semaine,  récupérer nos doses de vaccin anti grippe gracieusement offertes par Dame Secu..  

un cadeau pour les vieux..

mieux que la vignette..  je pensais à  ça  en attendant Mo dans la Twingo, la vignette pour les vieux.. !! Et par association d’idées….

Foutue vignette, c’était dans les années 56/57..  la grippe asiatique.. et puis celle d’après 68, la grippe de Hong Kong.. 

en fait j’ai eu beau chercher, je ne me suis pas revu faire des trucs spéciaux.. en 57 je prenais le dur pour aller au lycée..

et début 69, je bossais déjà un peu avant d’aller servir la France pour 16 mois..

.

.

Etant môme, je me souviens des coups de froid.. de ma mère qui sortait LA bassine..  déjà j’allais beaucoup mieux..  comme un  chien.. façon Pavlov..

je savais que cette bassine.. c’était la farine de lin et le cataplasme..  oh p… unaise  le cataplasme.. un supplice..

.

.

Dans la vitrine du pharmacien, y’avait bien la réclame pour la ouate Thermogène avec le truc vert  qui crachait le feu..  mais bon.. trop cher.

Mais le cataplasme.. un truc qui te brulait la couenne.. « faut qu’ça soit chaud » disait elle.. tu parles..

.

.

Un cataplasme.. des gouttes de Balsamorinol dans le tarin.. un truc huileux qui te redescendait sur les lèvres..

.

.

et si tu toussais.. les gouttes Nican dans du lait tiède..  un coup à  partir à la refile appeler Hughes ou Raoul..

tellement c’était pas  bon mais qui te stoppait la toux en moins de deux..

.

.

Y’avait aussi les ventouses.. mais ça.. c’était pour mon père..   ça se terminait invariablement en gueulements..

Un petit pot..  du coton enflammé au bout d’une tige de bois..

On aspire l’air et pof sur le dos..   une succion et voilà une bosse rouge qui se forme dans le flacon..

Le  hic c’est que ma mère avait la trouille.. ça merdait.. elle chauffait le verre..

Le pater, aussi serein qu’un chat qui se coince la queue dans une porte.. poussait des gueulements..

Elle revenait.. furie dans la cuisine.. où j’attendais sagement..  je concède en rigolant  en mon for intérieur..

Elle me faisait ses mimiques.. « y’ m’fait ch.. TON père.. plus jamais.. c’est la dernière fois »,  et vaillante comme elle était, elle repartait à l’épreuve.

De toute façon.. le paternel.. il était plus souvent en coup de tabac  qu’en mer calme.

.

.

Oui, c’était simple la pharmacopée dans la maison..  des inhalations au Perubore  pour le rhume..

.

.

Formocarbine et ultra levure si t’avais mal au boyaux..

..

.

Le top du top étant l’Elexir parégorique sur un sucre si d’aventure t’avais la courante..

Ahhh l’élixir parégorique.. déjà le nom..  je me gargarisais  en le prononçant..  il y a un coté grimoire… en plus c’est furieusement bon et c’est vrai que ça fait du bien.. 

( je crois qu’à l’époque  il était très opiacé).

Il m’est arrivé souvent de simuler le mal au ventre juste pour quémander mon sucre.. mon canard.. ma dope

Un parfum divin.. un petit picotement sur la langue..

Je confesse qu’en dehors de la Gitane sans filtre, c’est le seul truc où je fus accro..

Pour le reste.. la pommade Rap pour les bosses.. ça  pue..  la  pommade Mitosyl pour le reste.. un truc à la jacques Brel.. ça sent la morue… ça pue aussi.

.

.

Mal de tête : aspirine ou mieux Kalmine dans sa boite compartimentée en métal un  cachet rond.. dodu.. un truc tout léger..  mais gros à  avaler..

Ma mère a souffert durant la guerre et l’occupation.. elle m’en parlait souvent.. c’est là qu’elle a attrapé son « au cas où »..

Elle avait une pharmacie avec les remèdes pour tout.. pour la jaffe.. elle stockait toujours des trucs à becqueter d’avance.. sucre, farine, pommes de terre, riz, pâtes..

il est vrai que ses vingt ans elle les avait passés à  crever la dalle.. dans  Paname occupé..

Lazarett.. Kommandantur.. Ausweiss..  ah oui, à cette époque fallait des papiers pour sortir…

Elle m’a refilé  le virus.. moi aussi je suis « au cas où ».. même pour le bricolage..

Mo me ronchonne  « tu fais des stocks »  mais quand elle vient.. en me lâchant de sa petite voix..   « Je ne digère pas.. T’AS pas un truc »..

Ou penaude avec son appareil à traiter la vigne.. « regarde, je crois que c’est cassé là.. T’AS pas un truc »..

Oui,  dans ma Twingo  (et pas dans ma caisse américaine comme chantait Dick).. j’ai repensé à ces vieux médocs.. à ma mère..

à ces époques où je me suis foutu de la grippe de  Hong Kong  ou de la  grippe asiatique .. ou de petaouchnock.. insouciant et heureux le môme..

Punaise.. le coup de blues.. à se prendre un coup d’Elexir Parégorique sur un sucre..

Ça se vend encore parait-il.. mais c’est du dilué… !!!   de l’ersatz comme on disait en 40…

.

.

Ah les chiens.. !!!  enfin il me reste le ti punch..

.

Publié 18 octobre 2020 par Leodamgan dans Divertissement, Non classé, Prose à Marc

Tag(s) associé(s) : ,

91 réponses à “Vieux médocs

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. J’ai bien aimé cet article. Tout en étant plus jeune, Marc à connu les mêmes trucs que moi. Rien n’avait encore changé. Il a oublié l’huile de foie de morue, pour donner des forces et l’huile de ricin pour…ainsi que le purganol.
    L’essence algérienne, maman m’en mettait sur mon mouchoir pour éviter le rhume. J’embaumais toute la classe et me suis fait disputer par la maîtresse.
    J’avais peur quand maman posait des ventouses à mon papa. J’ai aussi un mauvais souvenir des cataplasmes. Mais on peut dire que tout ça était efficace. Les grands laboratoires ne cherchaient pas encore à gagner de l’argent sur le dos des malades en inventant de nouveaux médicaments plus chers et inutiles. mimi1931.canalblog.com

    J'aime

    • Bonjour Mimi,
      Ah oui…L’huile de foie de morue et l’huile de ricin…Il y avait pas mal de médicaments, finalement. Il y avait la quintonine aussi.
      L’essence algérienne, on connaissait le nom mais on n’en avait pas.
      Je vois qu’on a pas mal de souvenirs en commun..
      Bises,
      Mo

      J'aime

  2. Bonjour Marc et Mo… Chez mes parents mariés en 54 y’avait pas 36 médocs dans l’amoire non plus, du granulet noir pour la diarhée, aspirine, pommade Inotyol contre les brûlures, sirop pour la toux Balsoclase, mercurochrome, ouâte blanche, thermomètre, et puis le grog à faire, jus de citron, aspirine, Rhum, à te faire suer la nuit ! Et la boite de Pulmoll… ,-) Chaque génération a sa pharmacie, qui change, forcément, plus de médocs de l’apothicaire que du remède de bonne femme aujourd’hui… ! Un métier qui marche… autant que le boucher !!! Merci, douce soirée, bises, JB

    J'aime

    • Bonjour Jill,
      Tu m’évoques la pharmacie de mes parents, du même genre que celle des tiens. Il est certain qu’elles sont plus fournies de nos jours.
      On sent que les labos ont bien travaillé pour ça!
      On ne se fait plus de grogs, on réserve le rhum pour les ti punchs à présent… 😉
      Bonne soirée à toi et bises,
      Mo

      J'aime

  3. Je ne suis pas de la même génération, juste celle d’après par là… Mais tous ces noms sont loin de m’être inconnus ! En bonne infirmière, autant dire que ma pharmacie est pleine de rien ou de deux trois trucs périmés…
    Un plaisir à lire, et c’est déjà presque un remède contre la morosité ! 😁
    Bonne fin de week-end vous 2 !

    J'aime

  4. ah ben, tu m’en apprends une Marc à propos de l’élixir parégorique , je ne savais pas qu’il était à base d’opium 🤨 ou j’ai oublié
    Chez mes parents , chez nous, y’ avait pas de médocs et chez nous non plus , on se soigne avec des huiles essentielles, des herbes du jardin et du bon vin …
    Bonne soirée à vous deux et Bises

    J'aime

    • Attention au trafic d’élixir parégorique… 😉 Quoique, s’il se fait toujours, il doit être considérablement édulcoré.
      Il y avait des sirops contre la toux autrefois qui étaient sans doute un peu opiacés aussi, en tout cas, ils contenaient de la codéine. Mais qu’est-ce qu’ils avaient bon goût…
      Bisous Juliette,
      Mo

      J'aime

  5. Excellent article qui me rappelle des souvenirs un tout petit peu plus récents.
    Bonne fin de dimanche.
    Christian

    J'aime

  6. J’ai récemment eu une longue conversation avec mon père qui évoquait les Lithinés du Dr Gustin transformant l’eau plate en eau gazeuse. Censés guérir la goutte entre autres. Tout le monde en buvait, y compris les enfants. Certains en mettait dans du vin ! 🙂 Toute une époque. C’était un pharmacien ayant un sens des affaires très affuté qui les avait commercialisés.

    J'aime

  7. Les fameuses ventouses t les cataplasmes à la moutarde, que de bons souvenirs ! 😉
    Bises et bon dimanche

    J'aime

  8. Oh les souvenirs, la Terpine Gonon que mon papa buvait comme un verre d’alcool trop cher pour nous, et les ventouses, les cataplasmes ouille ça brule, la cuillerée d’huile de foie de morue et le petit cachet rose de vitamine avant de rentrer en classe dans les années 48/49, les poires à lavement ( horreur ) les biscuits de  » soldat  » très durs mais bons après guerre, j’ai des articles sur Chemins de vie, c’était une époque qui semble irréaliste et pourtant vécue.
    Merci Marc amitiés, bises à Mo du Nord comme moi !

    J'aime

    • Bonjour Marie,
      un oncle de Marc buvait de la quintonine en guise d’apéro.. Mais la terpine Gonnon, faut le faire!
      Les poires à lavement je n’ai pas connu mais le biscuit de soldat me dit quelque chose.
      A part ça, nous avons des souvenirs en commun.
      Bonne soirée à toi et bises,
      Mo

      J'aime

    • C’est vrai, j’ai oublié de parler des biscuits vitaminés et des biscuits de soldat. On avait même droit à un petit carré de chocolat.
      Pour les poires à lavement, c’est très efficace et ça évite tous ces produits chimiques. J’ai cassé la mienne en m’en servant pour vidanger un siphon!!! C’est irremplaçable! mimi

      J'aime

  9. salut Mo et Marc
    Et merci, à force de me gondoler à la lecture de ce billet, ben j’ai mal aux boyaux ! Au secours !!!
    Pour info, nous partons une semaine dans les Monts d’Arrée…..
    Bizzz à vous

    J'aime

  10. Bonjour Mo
    De tous les Médocs que tu as nommés je n’en ai connus aucun sauf le Ti Punch
    Bises

    J'aime

  11. Ah. J’ai eu mal pour le paternel en imaginant les fameuses ventouses. Pour moi, dans tous ces remèdes, celui que je connais c’est le Ti Punch. 🙂 Merci pour cet article drôlatique en ces temps microbeux. Bises alpines. 🙂

    J'aime

  12. que de souvenirs mdrrrrrrrrrrr maman m’avait brûlée avec les cataplasmes et elle même avait droit aux ventouses pour son asthme !!! il y avait aussi (et ça existe toujours) la pommade COCHON pour les cors et qui servait aussi à extirper les échardes……….. pour le taenia il y avait un truc infâme gluant épais et rouge sang qui te faisait jurer que jamais plus tu ne consommerais de viande « bleue »!!!
    mémé (infirmière) ne cherchait pas à coprendre : hop un aspirine tous les matins ! et lorsque j’ai eu une verrue plantaire, pas d’anesthésie pour la curer, c’est mémé qui de sa poigne de fer m’avait tenu le pied 😮
    mais que les remèdes étaient efficaces à l’époque ! Merci Marc et Mo. Le vaccin anti grippe est dans mon frigo, d’ici quelques jours il fera sa dernière sortie.
    Bises
    LN

    J'aime

    • Bonjour Hélène,
      ça se sont des souvenirs… Je ne connaissais pas la pommade COCHON 😉 ni le produit contre les tænia. Et le coup de la verrue plantaire me fait frémir!
      Chez nous aussi le vaccin anti-grippe est au frigo mais il parait qu’il vaut mieux attendre fin octobre pour l’utiliser.
      Bises,
      Mo

      Aimé par 1 personne

  13. Je suis fille de médecin, et je n’ai jamais eu droit au remède de grand mère !

    J'aime

  14. Le remède préfèré , celui qui soigne tout car il rend les enfants forts, très forts : l’huile de foie de morue…..qui m’a à jamais dégoûtée du poisson. Chez toi, l’éventail est plus ciblé 😱

    J'aime

  15. mince! impressionnant!
    mais quel beau billet, vraiment

    J'aime

  16. je ne sais si c’est mieux mais les labo se font beaucoup d’argent !!!!
    amitié
    tilk

    J'aime

  17. J’ai exactement les mêmes souvenirs de ces vieux médocs quasiment faits maison.
    Mais pour chaque problème on avait un remède personnel sans avoir besoin d’aller à la pharmacie !
    Certains étaient de vrais supplices, pires que le mal mais on était presque toujours soulagés.
    Et l’huile de foie de morue ? A faire vomir !
    Je me sers encore du vicks vaporub et de l’arnica, par exemple … comme la sève de pissenlit pour bruler les verrues !
    En fait, maintenant, on a tellement de médicaments qu’il faut faire très attention à ceux qui peuvent être dangereux par interaction entre eux !
    Efficaces pris séparément, pouvant être mortels si pris en même temps qu’un autre incompatible.
    Merci pour cet piqure de rappel qui a en plus le pouvoir de nous faire sourire.
    Je vous souhaite un bon début de semaine après un beau dimanche ensoleillé mais de mauvais jours de prévus.
    De toutes façons, faudra bien prendre comme ça vient !
    Gros bisoux, cher marc et ma tit’ mo chérie ♥

    J'aime

    • Bonjour chère Dom,
      Eh oui, mêmes générations (ou à peu près), mêmes souvenirs. Marc utilise toujours le Vicks, il dit que c’est sa dope ;-). Le fait est que ça sent bon en plus de déboucher le nez. 😉
      En revanche je n’ai jamais utilisé de sève de pissenlit contre les verrues. Ça doit marcher si tu l’utilises toujours. On prenait des produits en pharmacie pour ça.
      C’est vrai qu’on ne fait guère attention aux associations de médicaments, par chance, nous avons un médecin qui est très vigilant là-dessus et qui continue à exercer sur Doctolib après avoir pris sa retraite du cabinet.
      Je te souhaite une bonne journée et te fais de gros bisous ma ‘tite Dom,
      Mo

      J'aime

  18. LOL chez un bouquiniste j’ai récupéré un vieil ouvrages de vieux remèdes c’est surprenant parfois !

    J'aime

  19. je vois que nous avons à peu près le même parcours, et avons vécu les mêmes choses !
    Je me souviens des cataplasmes et de l’huile de foie de morue, du bicarbonate de soude à mettre sur les boutons de fièvre, du vicks, des pastilles valda ou pulmoll, et de granulés de charbon contre la diarrhée !
    au moins n’ abusait on pas des antibiotiques !
    passe une bonne semaine
    Bises

    J'aime

    • Bonjour Pierre,
      C’est tout à fait exact… Mais le bicarbonate de soude contre les boutons de fièvre, je ne connaissais pas, dommage car j’en avais souvent étant jeune et j’aurais pu essayer ce truc…
      Tout de même, il y a quelques années les médecins prescrivaient des antibiotiques contre les rhumes alors que c’est inefficace sur les virus. Ils ont mis la pédale douce à présent.
      Bonne journée à toi
      bises,
      Mo

      J'aime

  20. J’ai les mêmes souvenirs ou peu s’en faut et la pub Thermogène m’a ramenée loin, très loin en arrière… On n’avait pas toutes ces boîtes blanches avec des notices non repliables une fois qu’on a essayé d’y lire la longue liste des effets secondaires.
    J’ai toujours eu la chance de tomber sur des médecins enclins à prescrire d’anciens remèdes ayant fait leurs preuves et je ne m’en porte pas plus mal au contraire et, en cas de refroidissement c’est la tisane au thym, l’huile essentielle d’eucalyptus et le bon vieux Vicks Vaporub sur la poitrine avant d’enfiler une chemise chauffée sur le radiateur: c’est souverain :-).
    Bonne journée et portez-vous bien

    J'aime

    • Bonjour,
      Je découvre que tous ces vieux remèdes restent en mémoire… Et je vois de plus que ceux que tu cites en cas de refroidissement sont encore accessibles et utilisables. J’y songerai à la prochaine occasion. 😉
      Bonne journée à toi aussi
      Mo

      J'aime

  21. J’ai connu tout ça, les cataplasmes étaient achetés, la marque Rigollot pas Rigolot du tout.
    Les ventouses étaient rangées en hauteur, pas question que nous les mômes nous touchions à ces engins de torture avec le risque de les casser.
    En 1998 au décès de ma mère elles étaient toujours là.
    J’ai un truc en plus, l’eau de mélisse des Carmes Boyer, ma mère en mettait quelques goutes sur un sucre dès que quelque-chose ne tournait pas rond. Ca devait faire le même effet que l’alcool de menthe.
    Sans oublier les piqûres d’eau de mer pour soit disant fortifier les mômes gros comme un haricot vert dont je faisais partie.
    Merci pour ce souvenirs !
    Bonne semaine.

    J'aime

    • Bonjour Claudie,
      Ah les piqures d’eau de mer, ça je ne connaissais pas du tout… Par contre à une époque, on faisait boire du sang aux gosses (je te rassure, ils ne devenaient pas vampires 😉 ). Et la mère de Marc lui faisait manger de la cervelle, il avait horreur de ça et ne veut toujours pas en entendre parler.
      Quant à l’eau de Mélisse des Carmes, la mère de Marc en avait toujours dans son sac à main avec un sucre!
      Bises et bonne journée
      Mo

      J'aime

  22. excellent!!! j’ai pas connu ou ça, moi c’étai la mode du vicks…. le meilleur remède c’est le ti punch je pense. gros bisous Mo. cathy

    J'aime

  23. Bonjour mes très chers, Mo et Marc
    Purée, j’ai connu ça aussi, le cataplasme, les ventouses, les gouttes d’huile tiède dans les oreilles, les gargarismes et tout et tout, ma mère allait chercher de herbes pour me aire des décoctions. La fois où j’ai été soignée par le docteur c’est pour la diphtérie, il venait me faire une piqûre ans le ventre tous les jours et malgré cela nous sommes touours là nous enfants de la guerre…aujourd’hui… pfff
    Bonne journée mes amis et gros bisous
    Méline

    J'aime

  24. Bonjour Mo,
    Mon père , pour soigner certaines angines ou coups de froid, me faisait prendre du chlorure de magnésium en plus des séances badigeons et collutoires… mais ça avait de l’effet et je m’en sortait en deux trois jours … avec la chiasse forcément …
    Toute une époque… de remède méthode Coué … oui, les ventouses, je me souviens que mon père s’en faisaient aussi poser par ma mère .
    Bonne semaine et merci pour tous ces souvenirs de pharmacopée à l’ancienne …
    Amitiés des farfadets du Poitou.

    J'aime

    • Bonjour,
      Ah, toi aussi…
      J’ai dû avoir du collutoire mais le chlorure de magnésium, je ne connaissais pas en revanche. On fait bien des découvertes en échangeant nos souvenirs 😉 Pour la chiasse tu aurais pu prendre de la formocarbine (ordonnance non médicale de Mo mais gratuite 😉 ).
      Bonne journée à toi,
      Mo

      J'aime

  25. J’ai aimé lire ton article, je me souviens aussi de certains de ces vieux remèdes, pas de tous car je suis un peu plus jeune que vous, par exemple le cataplasme et autres plaisirs d’hiver oui je m’en souviens mais je n’ai jamais vu personne avec des ventouses (mais j’ai toute une collection de ventouses en verre de ma grand-mère à la maison). Chance ou pas j’étais une enfant solide et je n’étais quasiment jamais malade. On jouait dehors au grand air quel que soit le temps et on n’était pas couvé comme les enfants d’aujourd’hui. Par contre moi ce n’était pas de l’huile de fois de morue que le médecin me prescrivait mais du Marinol si je me souviens bien du nom ! Et tu sais quoi je me soigne encore beaucoup avec les plantes aujourd’hui, et, je refuse de me faire vacciner contre la grippe, d’abord ça fait plus de 10 ans que je ne l’ai pas eu, au moins, et je n’ai eu que deux arrêts de travail dans ma carrière pour cause de grippe. Je ne prends depuis des années que des doses, homéopathiques d’influenzinum, de sérum de Yersing et aussi si je me sens fatiguée et que je crains la contagion une dose d’oscillo et en cas de refroidissement qq gouttes d’HE de Ravinstara et d’Eucalyptus radié sur la poitrine, et le tour est joué. Ce n’est pas moi qui vais grever le budget de la SS enfin en ce moment et je vais essayer de continuer ainsi le plus longtemps possible quoi qu’on en dise et même si l’homéo est placebo, pour moi ça marche ! Ou alors c’est que j’ai beaucoup de chance. Bisous et une belle semaine

    J'aime

    • Bonjour Manou,
      C’est vrai que nous n’étions pas couvés comme les gosses de maintenant et que nous n’étions guère malades. Enfin, Marc et moi avons eu tout de même toutes les maladies dites « infantiles » : rougeole, etc… J’ai eu en prime la scarlatine à 21 ans! Bon là, il fallait quand même des médicaments costauds…
      Mais nous n’avons jamais eu la grippe, la « vraie ».
      Pour en revenir aux gosses, j’étais étonnée d’entendre combien d’enfants de mes collègues de travail avaient de l’asthme ou des allergies.
      Je ne souviens pas que mes camarades de classe en souffraient autant. Problème de pollution croissante, peut-être?
      Bonne journée à toi et gros bisous,
      Mo

      J'aime

  26. Salut,
    Il a fallu que je sois à l’armée pour connaitre les médocs.
    Chez les mineur on soignait au rhum le matin et à la bière le soir, MDR
    Le temps est au beau fixe mais un peu frais.
    On espère que ca va durer.
    Bonne semaine

    J'aime

    • Bonjour Tiot,
      Je suis née dans une région minière, le Pas de Calais mais mon père n’a pas travaillé longtemps à la mine.
      Il a fait très beau chez nous aujourd’hui mais on nous annonce de la pluie pour au moins une semaine.
      Bonne soirée à toi,
      Mo

      J'aime

  27. super cette anthologie que les moins de …x ans ne peuvent pas connaitre ! l’huile de foie de morue, l’horreur absolue. Maintenant nous avons des omégas 3 en capsules sans odeur, les compléments alimentaires, industrie prospère, ont renouvelé la panoplie du placebo – quoique ces vieux remèdes étaient parfois efficaces, et sans accoutumance, la quintonine donnait de l’appétit et les ventouses « dégageaient les bronches », l’élixir parégorique avait des effets planants, le baume du tigre aussi était soupçonné de contenir de l’opium – merci pour ce chouette article

    J'aime

    • Bonjour Emma,
      Ah oui, il y a le baume du tigre aussi… Je vois que tu as bien connu aussi les vieux médicaments… 😉
      Ah l’élixir parégorique, à inscrire au tableau des stupéfiants? 😉
      Bonne soirée à toi,
      Mo

      J'aime

  28. Dis donc, ça c’est de la pharmacopée de collection !… Et j’ai parcouru rapidement les commentaires : l’infirmerie de la mémoire (comme il y a eu le petit train) est pleine. 😉
    Le ton de Marc toujours savoureux, et la justesse du détail qui fait retrouver des sensations, ainsi que des petites scènes familières, que l’on croyait avoir oubliées.
    Bienheureux celui qui, aujourd’hui, a viré toutes ces poutingues antédiluviennes de son armoire à pharmacie pour les remplacer par le ti punch…
    Santé ! 🙂

    J'aime

  29. bonsoir …je suis en retard pour répondre ..mais bien sur que j ‘ai connu aussi les remédes à grand mére … l huile de foi de morue , .. et même grr ma grand mére me faisait mangér du beefteak de cheval , car je n ‘étais pas trés costaude rires … quand j ‘étais malade en car , je prenais de la menthe .. bon ben je n ‘ai jamais été trés malade quand même , pas de grippe , la rougeole je m ‘en rappelle …. mais chez nous non plus pas de médoc , mais du lait de poule aussi rires ( un oeuf dans du lait sucré voila ) … kénavo les jardiniers vous êtes supers

    J'aime

    • Bonjour Monica,
      Ah les bienfaits de la viande de cheval… Comme je l’ai déjà fait remarquer, on faisait même boire du sang aux gosses un peu chétifs…
      Je ne crois pas avoir jamais bu de lait de poule. Ce doit être bon. Ni bu d’huile de foie de morue (là, j’ai eu du bol… 😉 )
      Bonne soirée
      kenavo,
      Mo

      J'aime

  30. bonsoir à tous les deux , ah oui tous ces produits il y avait du bon et du moins bon … ! et … tout comme la fameuse vignette ! et tous les impôts masqués et +++ , ça fait réfléchir !!! enfin dur dur !! belle semaine A + bisous

    J'aime

  31. cela me fait penser à l’émission culture pub !!!
    amitié
    tilk

    J'aime

  32. J’ai une petite bouteille d’essence algérienne . On en vend encore en pharmacie . C’est au top sur un mouchoir . Je n’ai pas grand chose dans ma boîte à pharmacie mis à part les médicaments pour mes quatre pattes . Pour ma part, c’est essentiellement homéopathie et huiles essentielles.
    Bizzz à partager .

    J'aime

  33. Bonjour,
    Le temps change et aujourd’hui on a de la pluie et surtout de l’humidité donc du froid.
    Heureusement on a un bon chauffage.
    Bonne journée

    J'aime

  34. Salut,
    Le temps est venteux mais c’est agréable avec une température de 18°
    On a mis au placards les petites laines.
    Bonne journée

    J'aime

  35. Bonsoir mes très cher Mo et Marc
    Merci ma douce pour ton commentaire et ta visite
    Bonne soirée mes très chers amis et gros bisous
    Méline

    J'aime

  36. Salut,

    On a un temps maussade mais il fallait s’y attendre après une belle journée d’hier.

    Rien de nouveau alors on regarde les séries télé.

    Bonne journée

    J'aime

  37. et dire que je prends 10 médicaments par jour !!!!
    de la folie
    amitié
    tilk

    J'aime

  38. Bonjour Mo et Marc !

    Un article fort sympathique !
    Quand on a connu tout cela, c’est qu’on est quand même
    pas loin du cercle des vieux… et même un peu plus !
    L’important, c’est d’être jeune dans sa tête et pour nous,
    je crois que c’est le cas ! 😊😉😀

    Bonne journée !

    Pierre

    http://rotpier.eklablog.com/

    J'aime

  39. Bonjour mes très cher Mo et Marc
    Les cataplasmes restent gravés en nous à vie c’est vrai, les ventouses aussi.
    Bonne journée mes très chers et plein de gros bisous
    Méline

    J'aime

  40. Salut,

    Il fait beau temps mais pour combien de temps!

    A partir de ce soir c’est le couvre feu mais on s’en fout car on ne sort pas le soir .

    Bon week-end

    J'aime

  41. C’est qu’on deviendrait hypocondriaque en passant chez toi 😉

    J'aime

  42. Il semble que la covid gagne du terrain, et qu’un nouveau confinement soit possible !
    Je me dis que c’ est une chance d’ avoir un jardin, et que ce serait moins stressant qu’en été !
    Passe une bonne fin de semaine
    Bises

    J'aime

    • Bonjour Pierre,
      c’est sûr qu’on se sent moins enfermés dans une maison avec jardin qu’en appartement… Mais même en été, on s’est senti un peu en vacances en mangeant sur la terrasse sous le parasol. 😉
      Bises,
      Mo

      J'aime

  43. SALUT,
    LE TEMPS EST POURRI DANS LE GRAND NORD!
    L’HIVER EST A NOS PORTES.
    HEUREUSEMENT ON A UN BON CHAUFFAGE.
    BON WEEK-END

    J'aime

  44. Tuas oublié les Rigollots qui n’amusaient que ceux qui les posaient.
    Un truc qui te brûlait le dos horriblement…

    J'aime

  45. Bonsoir mes très chers, Mo et Marc
    C’est sous le couvre feu que je viens vous souhaiter une excellente nuit
    Gros bisous
    Méline

    J'aime

  46. SALUT,

    LE TEMPS EST VENTEUX DANS LE GRAND NORD!

    CA SENT L’HIVER .

    ON RESTE AU CHAUD SURTOUT QUE LE COVID SE BALADE.

    BON DIMANCHE

    J'aime

  47. On n’avait pas tout ça mais que de souvenirs à te lire…
    Mon remède préféré se faisait dans une assiette en fer blanc, on mettait quelques sucres dessus, on arrosait avec du schnaps, et on flambait le tout. Souvent j’ai quémandé ce médicament miracle au moindre petit bobo…. 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :