Archives de août 2020

Nos fleurettes au jardin en août 2020   76 comments

.

Entre le 1er et le 30 août.

.

.

acanthe mollis, amarante,

anémone du Japon, aster (en avance),

.

.

bégonia Illumination, bégonia rouge,

bégonia jaune, bégonia Picotee Yellow,

.

.

bégonia Angélique, bidens,

bleuet vivace, courgette,

.

.

cyclamen, dahlia pourpre,

dahlia rouge et jaune, echinops,

.

.

fuchsia nain, gaura,

géranium Rozanne, helianthus,

.

.

hortensia Annabelle, hortendia arbustif,

hortensia quercyfolia, laurier-rose,

.

.

oeillet d’Inde, oenothère biennis,

pélargonium pourpre, pélargonium rouge,

.

.

phlox, plumbago Larpentae,

rosier Fleurette, rosier Iceberg,

.

.

rosier jaune, rosier Meilland,

rosier New face, rosier Pierre de Ronsard,

.

.

rosier Smarty, rosier The fairy,

rosier White fleurette, rudbeckia,

.

.

sauge rouge,  sedum Vésuve,

sedum spectabile, verveine de Buenos Aires.

.

Cela parait fourni mais ces photos sont prises depuis le 1er août

et en cette fin de mois, il ne reste pas grand-chose…

Publié 30 août 2020 par Leodamgan dans Fleurs du mois au jardin, Non classé

Tag(s) associé(s) : , ,

Comptines de notre enfance   83 comments

.

Quand  j’étais gosse.. gamin..   il arrivait des  instants où ma mère pouvait se  poser un peu..

Alors elle prenait son tricot.. je l’ai toujours vue tricoter..

Elle mettait ses pieds sur un petit banc..  et moi je m’asseyais sur ses pieds..  face à elle.. enlaçant ses  jambes.. ma tête  sur ses genoux

et je lui demandais de me chanter des chansons..

Elle me chantait des  chansons d’avant..  des chansons qui viennent de si loin.. du temps  jadis.. des chansons  que l’on ne doit plus guère chanter..

Je pense à la Carmagnole.. 1792.. c’est pas d’aujourd’hui..

Mais moi en client privilégié, j’avais ma liste à moi..  certaines me faisaient  monter les  larmes..  alors j’enfouissais un peu plus ma tête dans son tablier

C’est vrai quelle sont dures ces chansons..

.

 

.

Et les deux  qui me faisaient pleurer.. brave marin et la chanson  du capitaine..

Le pauvre gonze il revient de guerre..  et  il retrouve sa femme.. qui, le croyant mort, s’est remariée..

Il dit rien.. il vide son  godet et s’en va.. sans moufter

Quelle injustice pour un gamin..

.

 

.

La pauvre à la fontaine.. délaissée.. le cœur brisé..  jamais je ne t’oublierai….

.

 

.

il était un petit navire..  ben,  rien que ça.. on bouffe le mousse.. façon radeau de la méduse..

.

 

.

Jeannette  qui aime son Pierre et qui demande à être pendue.. ben, pof! voilà son  souhait  exaucé.. pas de pitié.. pendouillée elle aussi..

.

 

.

Mon père  m’a donné un mari.. si petit.. la taille d’une souris.. et le chat l’a bouffé

Déjà je m’interrogeais.. comment ça se peut.. un mari si petit.. bien sûr je ne pensais pas aux choses du mariage..

mais juste le rapport de taille..  et puis bon, bouffé..

.

 

.

Et l’autre   qui va être fusillé  mais surtout ne pas le dire à sa mère pour ne pas lui faire de peine..

.

Quelle  était le but de ces comptines..  préparer les gamins à la dureté de la vie.. à l’injustice.. ?

A savoir que la vie n’est pas  facile.. qu’elle est rude et qu’il faut se battre..

Je pense qu’aujourd’hui elles ne doivent plus être chantées.. faut du doux,  du moelleux, du correct…

Sûr qu’on va pas faire une comptine  qui parle du chômage, des fermetures  d’usines, des grèves..

C’est pourtant pas un long fleuve tranquille pour beaucoup..

Ces comptines ont bercé mon enfance.. elles sont là au fond de moi..

Elle m’étreignent toujours s’il m’arrive de les entendre  ..

C’est comme ça..

Allez, mettons  nos gros sabots… passons par la  Lorraine et n’allons plus aux bois,

de toute façon les maisons closes sont fermées depuis 1946..

Saluons le cantonnier sur la route de Louviers…

Ce n’est qu’un au-revoir…

Marc

Publié 23 août 2020 par Leodamgan dans Divertissement, Non classé

Tag(s) associé(s) : ,

Les greffiers…   93 comments

…des voisins dans notre jardin.

Je  n’ai rien de Léautaud, mais j’aime bien les greffiers , ça a un côté mystérieux, quelque chose d’étrange dans le regard.

Ceci dit, je n’ai rien contre les chiens, quand on a ramené Inouk le samoyède de mes parents depuis son élevage natal, 

j’ai quand même passé  deux ou trois nuits couché par terre afin que le chiot puisse venir se blottir contre moi et passer sa nuit sans crainte.

J’avais un peu les côtes en long le matin mais bon…

Bref, les chats j’aime bien.. mais quand même faut pas abuser…

.

Ce n’est pas Raspoutine mais une photo qui lui ressemble.

.

Je  pense souvent à notre chat Raspoutine qui a partagé notre existence un long moment,

et j’avoue qu’il me manque.. sentir ses kilos le soir sur ma poitrine  et son museau dans ma barbe..

Alors, va savoir ce qu’il a inscrit ce bestiau.. quelles traces ou indications a-t-il pu mettre…

C’est que le langage des chats c’est un truc de chats.. eux seuls pigent..

.

.

Toujours est-il qu’il a dû inscrire que la turne était bonne car depuis son départ..

ben c’est pire que la salle des pas perdus.. on en voit défiler des greffiers, des gros, des beaux, des maigres des estropiés, des acrobates..

A croire que dans la  zone pavillonnaire où nous sommes,  le  lieu dit est incontournable..

.

.

Y’a les dodus qui passent par des recoins touffus là où la clôture est moins haute ..

et puis  il y a les sportifs.. eux c’est carrément le saut record du monde.. pfuutt.. un grillage de deux mètres, une rigolade..

Ces chats  ont surement un chez eux..

.

.

Mais pourquoi faut il venir caguer dans les semis de Mo.. ou attraper des poissons du bassin…

(le voisin d’en face m’a dit une fois qu’il avait vu un de ses chats  manger un poisson, Il s’était longtemps demandé où il l’avait  attrapé).

.

.

Et pourquoi crotter sur le paillasson qui sèche au soleil, tout juste lavé et propre..

ou plus simplement s’affaler à l’ombre des palmiers ou se tapir dans les arbustes pour  essayer de chopper un oiseau qui vient boire..

Certes on a mis les mangeoires en hauteur.. mais  le piaf qui vient dans un des bassins…

Ces derniers jours on a vu des touffettes de petites plumes blanches  près du bassin devant. 

Sans doute un pigeon qui a échappé aux griffes du félin..

Ben oui c’est  la nature..  on a vu ça mille fois à la télé..  le lion qui vient se taper la gazelle au moment où elle s’abreuve..

..

Le dernier pensionnaire, le desperado, est un petit chat noir, tache blanche au cou et yeux verts..

Lui,  il a compris qu’il ne lui arriverait rien.. alors quand il nous trouve sur son chemin..

il s’arrête..   nous fixe  l’air de dire.. pas la peine de faire le fort, je sais que tu ne  me feras pas de mal..

Alors oui..  je ramasse les crottes.. Mo met des filets sur le semis des radis..

Et l’autre s’installe..  il a ses coins suivant les moments de la journée..

souvent il vient coller son  museau sur  la vitre de  la porte fenêtre.. il regarde,  inspecte.. savoir comment c’est dedans..

Raspoutine a commencé comme ça..  mais je ne veux pas revivre  ça.. trop dur..

Et puis nous sommes encore souvent en Bretagne ou ailleurs.. que faire du chat ?

Non,  il a le jardin et la bienveillance  des proprios.

Reste le mystère.. pourquoi chez nous..  l’ombre de Raspoutine.. ?

.

.

Réincarnation.. le chat a neuf vies.. alors.. va savoir.. ?

Marc

.

Publié 16 août 2020 par Leodamgan dans chats, Faune domestique, Non classé

Tag(s) associé(s) : , ,

Non mais..faut pas s’gêner….   95 comments

.

Cette fois c’est clair…

.

Et l’alternative est simple..  soit les oiseaux ne communiquent pas entre eux.. soit il existe des marginaux.. des desperados…

Parce que bon..  nous achetons des graines l’hiver..  diverses et variées afin de satisfaire la gent ailée dans sa diversité,

des boulettes de trucmuche truffées de  savoureuses graines..

On a même fait venir d’Albion la perfide.. des distributeurs de  graines spéciales  petits oiseaux.. 

afin d’éviter un pillage  éhonté par ces perruches vertes venues de je ne sais où  et qui sont pires que des sauterelles..

Je laisse aux étourneaux plus de la moitié de mes figues.. bref..  on chouchoute le piaf..

.

.

Et voilà que  ce bandit de grand chemin..  ce sans respect est revenu..

L’autre après midi.. bien au frais (pardon au chaud) à l’intérieur..  j’ai vu passer une grande ombre en rase motte..

Intrigué, j’ai porté mon intérêt et quelques secondes plus tard,  après avoir fait sa boucle d’approche.. 

voilà qu’un gros volatile se pose pas loin du bassin..

Et voilà.. un héron au long bec, etc, etc..  qui envisageait sérieusement de faire bombance dans notre petit bassin..

Je dois admettre que c’est un bon car pour se poser avec  tous les arbres..

La  piste est difficile d’accès.. courte et avec un piqué abrupt..  façon piste en montagne..

Bref  Tango Zoulou s’est posé.. et, circonspect, il avançait à pas comptés et menus vers son trois étoiles..

j’ai filmé un peu  au mieux et puis, trouvant que cela suffisait,  je me suis manifesté.. et d’un bond il est reparti..

.

.

Il y a un moment, il avait su piller notre bassin.. gobant difficilement nos plus beaux carassins..

J’avais dû mettre en place un filet .. moche.. mais c’était le prix à payer pour laisser la nature aquatique en paix..

Mais quoi.. ses congénères ne lui ont pas dit que c’était une maison sympa où on mangeait bien..

mais qu’il fallait éviter d’y aller grailler quand on était pas  invité….  Oui, désolant ce comportement..

Le héron ça se clappait au moyen-âge..

Continue comme ça pépère.. je vais te la jouer Guedelon..

Non mais… !!!!

%d blogueurs aiment cette page :