Archives de 18 mai 2019

Ménage dans la jungle de la rocaille   71 comments

.

Il était temps…

.

Le vieil agave que Marc possédait en pot depuis au moins 50 ans avait été planté dans la rocaille il y a 6 ans.

.

Non seulement il avait fait plein de rejets dans la rocaille mais en plus, il avait décidé de se coucher. Adieu monde cruel.

Son voisin le phormium (à droite) était devenu si envahissant que notre coin « désertique » se transformait en jungle hérissée de pointes.

Il fallait prendre une décision et agir.

Objectif : arracher le phormium et tous les agaves sauf un , le plus beau rejeton qu’on plante à la place du vieux , afin que le voisin (agave Havardiana) puisse respirer.

Nous sommes trop vieux pour cela, aussi nous avons fait appel  à un professionnel qui n’a pas rechigné à la tâche.

..

Dire que ce fut simple, non…

Il fallut ligoter le rejeton à replanter afin d’échapper à ses meurtrières pointes. On a eu beau lui  dire que c’était pour son bien…

Notre « chaise à porteurs » qui était utilisée du temps où l’agave était en pot et que nous le sortions de la serre… Fut utilisée  pour extirper le rejeton récalcitrant.

..

Le rejeton une fois mis en place, il a fallu s’occuper du phormium qui avait pris ses aises… et ses racines.

Barre à mine et tire-fort furent nécessaires.

..

Ensuite, la récompense… Etaler le sable, reconstituer le côté désertique, le plaisir des photos sous tous les angles.

..

Sans doute le côté « lonesome cowboy » a poussé Marc à commander deux petits yuccas rostratas pour accompagner le grand que nous avions depuis plusieurs années.

C’est le professionnel qui avait dessouché les vieux arbustes qui occupaient le terrain mais c’est marc qui a fait les trous pour les yuccas!

.

..

Pour le plaisir, on met la dernière image en plus grand!

.

 

%d blogueurs aiment cette page :