Cette immense affection qu’ils nous ont donnée sans compter…   68 comments

.

ces chats…

. .

Le premier s’appelait Choupetto… va savoir pourquoi mon père avait choisi ce nom..

C’était un petit chat noir avec une petite tache blanche au cou.. il y a si longtemps que je m’en souviens à peine..  mais il était toujours avec moi.. le soir il s’endormait sur mes pieds dans le lit.. avec lui j’étais rassuré.. j’avais moins peur du noir et des ombres bizarres le long du mur..

Je me souviens qu’étant malade, la rougeole peut-être .. le médecin avait interdit que le chat  me rejoigne.. mon père avait mis des planches pour barricader l’entrée..

Mais  au matin je sentais sur les pieds la chaleur de Choupetto…

.

.

Le second est plus récent..  quelques années après que nous nous soyons installés dans notre maison..  j’avais remarqué sur le tas de compost un énorme siamois.. qui feulait et crachait quand je m’approchais avec la brouette.. je lui  jetais des mottes de terre et à regret il quittait son tas de  feuilles mortes en  chouinant  pour disparaître à travers un trou du grillage..

Nos rencontres se sont établies ainsi.. il feulait.. je lui jetais des mottes de terre…

Un jour  de printemps.. alors que je travaillais devant la maison, il est sorti d’un massif et s’est dirigé vers moi..  en miaulant.. un peu inquiet, je n’ai pas bougé.. gardant quand même ma bêche à la main.. et il est venu se frotter le long de mes jambes..

Quelques semaines après.. le même manège..   c’était un jour où nous avions mangé du poulet,  Mo et moi.. je suis vite rentré et suis ressorti avec, oui  je sais, je n’avais rien d’autre..

J’en ai posé par terre  et me suis éloigné.. il a mangé.. et est reparti..

Puis vint le fameux jour.. la porte-fenêtre de la terrasse était ouverte…

Il est rentré dans la maison..  a fait son tour.. reniflant partout.. là où le petit chat du voisin avait de temps en temps l’habitude de venir..

Il était là ce jour là,  le petit chat, que nous avions surnommé « bestiole »,  somnolant  sur une chaise..

..

L’énorme siamois a terminé son tour..  se redirigeant  vers l’ouverture sur la terrasse..  il s’est arrêté près de la chaise où  s’inquiétait déjà le chat du voisin.. et comme si c’était un coussin, sans un bruit,  sans la moindre hésitation, il a sauté sur la chaise.. provoquant une folle terreur de l’occupant..

Quel symbole, quel geste.. il l’a ignoré..  comme s’il n’existait pas.. il s’est installé sur la chaise… et disons le.. il s’est installé chez nous..

Un siamois énorme.. aux yeux d’un bleu.. avec une des canines du bas en moins..

Au début j’ai cru que son poil était ainsi.. en fait il était rêche de terre et de sa vie de desperado..

J’ai acheté tout le matériel qui convient.. brosse. .. gamelle..

Avec Mo,  on a cherché un nom.. car pour le vétérinaire qui l’inspectait pour lui faire vaccins et autres traitements..  fallait  lui donner un état civil…

.

.

Comme il avait des yeux inquiétants et surtout un feulement très impressionnant, on l’a appelé Raspoutine…

C’est ainsi qu’il est entré dans notre maison.. dans notre vie.. dans notre cœur..

Il gardait la maison.. Quand une personne passait dans la rue,  il poussait son cri rauque et long.. le bout de sa queue indiquait la menace..

Le plombier en avait peur..  c’est un cri étrange que le cri du siamois.. presque humain..

Quand nous devions le laisser chez le vétérinaire  pour ses vaccins et que nous partions au boulot, il est souvent arrivé que, rentrant le soir, nous le retrouvions tout calme dans  sa cage alors que le vétérinaire..  presque deux mètres et 120 kg n’avait pas osé aller le chercher.. même avec  ses gros gants épais..

Il nous racontait que  le chat se calmait dès qu’il entendait notre voix derrière la porte..

 

 

.

J’allais le prendre dans la cage.. le saluant d’un « alors le chat » auquel il répondait par un « moin.. » ..  chargé de reproches.

Je le mettais sur mon épaule et nous repartions vers la voiture..

Au retour il se précipitait en miaulant comme un perdu au bas du meuble du micro-onde attendant son poisson..

Ensuite il faisait son tour dehors.. parfois il passait la nuit..  mais souvent il suffisait que je fasse un petit bruit avec  mes lèvres.. il me répondait  « moin.. » .. et rentrait..

.

.

Le soir, je me couchais, j’entendais ses pas sur le plancher..  pouf.. un gros poids sur la poitrine..

Il calait son museau  sous ma barbe.. et nous partions lui et moi au pays des rêves…
Il s’est battu avec tous les chats du quartier, étendant son domaine..   il en a même tué un..

Quelques fois, il est revenu sévèrement mordu.. infection..  piqures.. piqures que je lui faisais :  « moin.. »..  Ce  chat nous avait choisi..

Une année  je me suis retrouvé coincé au lit par une sciatique paralysante.. 10 jours..  Mo était à l’hôpital  ..

Il ne me quittait que pour aller faire ses besoins dans sa caisse et manger quand mes parents venaient me porter la  pitance..

10 jours.. 10 nuits  près de moi..  soit en câlins ronronnants et léchouillants et en grosses griffes qui me malaxaient  le côté.. soit en long roupillons..

Il parait que les chats ne sont pas capables d’amour comme les chiens.. qu’ils sont intéressés.. et n’acceptent la caresse qu’au prix à payer pour la ration quotidienne…

Qui peut écrire des choses pareilles..

.

.

Ce chat savait communiquer.. me dire ce qui allait ce qui n’allait pas.. ce qu’il voulait..

Souvent je le mettais sur l’épaule et nous faisions  le tour du jardin.. je m’arrêtais près d’une fleur  et je lui disais   « sens »  et il avançait le cou…

Il  pesait  pas loin de 9 kg… hé oui.. ses anciens maitres lui avaient ôté ..

Alors il n’avait plus une grande souplesse pour grimper haut dans les arbres..

Mais quelle force il mettait à faire ses griffes quand je le posais sur une branche haute…

Il a  passé un bon nombre d’années comme ça.. et puis il est tombé malade..  une suite de bagarre a décrété le vétérinaire.. le sida du chat…

Il toussait le pauvre..  alors a commencé son long traitement,  piqures, visites vétérinaire… la nuit je l’entendais tousser à  perdre l’âme.. Un printemps est arrivé.. début d’été.. la situation devenait de plus en plus difficile.. il perdait l’appétit.. j’avais beau essayer de lui donner des choses originales.. variées…

Le vétérinaire dit qu’une décision s’imposait..  j’ai trainé jusqu’au jour de mon anniversaire.. nous avons partagé un peu de crabe…

Et puis  dans la soirée.. j’ai vu qu’il cherchait à se cacher.. j’ai compris.. il ne voulait pas que je souffre..

Partir comme il était venu.. un desperado..

J’ai fait un grand trou dans le jardin.. sous son poirier.. Mo a donné un beau carré de tissu…

.

Do svidaniya  Raspoutine….

.

 

 

 

Publié 7 avril 2019 par Leodamgan dans chats, Faune domestique, Non classé

Tag(s) associé(s) : ,

68 réponses à “Cette immense affection qu’ils nous ont donnée sans compter…

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Tu as eu de très beaux chats .. ce sont deux que j’affectionne particulièrement

    J'aime

  2. Beau récit, j’ai eu une histoire très similaire avec un dénommé Lartiste, grosse brute toute noire qui faisait régner la terreur dans le quartier, bêtes et hommes le craignaient et fusionnel avec moi… Après tant d’ années j’en ai encore la larme à l’oeil quand j’y pense. Nous avons eu la chance rare d’être choisis, élus:)

    J'aime

  3. Une note très belle et très émouvante, une histoire de chat extraordinaire. Ici le dernier aussi est mort du sida du chat…. Et comme chez toi il est dans un carré du jardin. Je pense à lui souvent. On ne les oublie pas plus que les humains…

    J'aime

  4. que j aime votre histoire ,
    j’ ai eu un siamois Roméo il n ‘est plus la …

    j ai Nestor bientôt 18 printemps , que nous appréhendons à voir disparaitre ..
    chez nous auusi les chats sont ( au jardin , nous ne les oublions pas )

    bonne soirée pour vous

    ( nous n ‘avons pas eu de pluie ce jour )

    à kénavo

    Aimé par 1 personne

  5. Tous tes félins étaient très beaux. J’en ai une peur panique car je ne les connais pas et leurs réactions m’effraient. C’est bête mais c’est comme ça !

    J'aime

  6. oui le cycle de la vie pas toujours facile

    J'aime

  7. Votre histoire d’amour avec Raspoutine m’a toute émue Marc , je l’ai ressentie …qu’il est beau !!!
    j’en ai aussi une avec  » Secotine  » une minette trouvée dans la neige qui ne nous a plus quitté pendant 20 ans , avec sa « rejetonne  » Pepita , qui n’a vécu que 10 ans et maintenant une nouvelle depuis 2 ans avec un chat errant  » Minou  » qui de sauvage au début est devenu tout câlin , un amour lui aussi …
    Oui les chats nous donnent merveilleusement leur amour
    Merci beaucoup pour ton récit si tendre
    Bises à vous deux

    J'aime

    • On n’a pas repris d’autre chat après Raspoutine. Pas envie. De plus, depuis quelques années, comme nous alternons nos séjours en Bretagne et en Ile-de-France, ce n’est pas possible d’avoir un animal.
      Bises
      Mo

      J'aime

  8. J’adore ce récit 🙂
    Quelle drôle de rencontre, le tas de compost et les mottes de terre…
    Effectivement, j’ai constaté que les chats sont très affectifs et non pas uniquement intéressés par la nourriture que nous leur donnons.Etant partis 4 jours dont 2 jours complets d’absence, j’ai appris par la voisine qui était chargée de s’occuper d’Octave, que celui-ci était différent pendant cette absence, comme déprimé dans nos jardins (son territoire). Il n’a jamais voulu rentrer à l’intérieur de sa maison, elle était vexée ! 🙂 Au retour j’ai retrouvé Octave avec un copain, un chat de petit gabarit… qui s’est vite enfuit à ma vue. Là ça a été le grand amour fusionnel : collé, ronrons etc… et pourtant avec les beaux jours Octave était constamment en vadrouille à l’extérieur, on le voyait beaucoup moins. Je n’aurai pas pensé lui manquer autant. Enfin, j’ai bien l’impression de lui avoir manqué ! 🙂 Octave a deux copains ou copines… ils semblent bien s’entendre. Ils se tolèrent sur son territoire, peut-être un droit de passage accordé ? 🙂 Monsieur qui n’aimait pas les chats l’adore et est très nourricier avec lui. Octave le suit comme son ombre dans le jardin et aux alentours. Octave aime faire un tour de jardin avec moi et sauter sur les branches que je fais bouger ! 🙂 Ce qui reste un mystère, c’est qu’il préfère passer la nuit dehors même quand il fait très froid. Et il dort dehors dans sa niche à l’intérieur de laquelle une yourte en fourrure et coussin synthétiques sont installés. La vétérinaire a dit qu’elle pariait que d’ici 1 an il dormirait dedans au chaud. 🙂
    Autant dire que je ne suis pas prête à revenir vivre en ville… parce qu’Octave est là à la campagne, s’y trouve fort bien et que c’est génial qu’un chat bien dans sa peau et équilibré vous ait choisis. En plus il est tout soyeux avec son poil long 🙂 et il aime être brossé : il ronronne, se met sur le dos, sur le flanc, change de côté ! 🙂 Et il est très sympa chez le vétérinaire, vautré sur la table d’examen, sans bouger même si la vétérinaire interrompue pendant sa consultation sort pendant 5 minutes. Incroyable, il l’attend… 🙂 Evidemment, il sait parler ! 🙂 Miii ! 🙂
    J’envoie pour la 3ème fois le com qui n’a pas l’air de passer…

    J'aime

  9. chacun de nos chats est une histoire d’amour différente, ils sont tous si différents!
    comme c’est bien raconté, j’aime 🙂

    J'aime

  10. Belle et émouvante histoire, qui anéantit l’idée que j’avais des chats, lesquels me semblaient égocentriques, égoïstes et farouchement indépendants.

    Aimé par 1 personne

  11. Et bien j’essuie une petite larme. Tous ces chats sont au Paradis des chats. Ils y sont bien et ronronnent toute la journée en se souvenant de leurs gentils maîtres. Bises alpines.

    J'aime

  12. on partage les mêmes émotions avec nos « bestioles »

    J'aime

  13. C.Est biche 🙂 et c’était siouplai pas soliloque et flanc !!!

    J'aime

  14. Quel témoignage touchant ! Les photos de Raspoutine sont magnifiques. Je me souviens du chagrin que j’ai eu quand Moustache, mon premier chat d’enfance, est mort. J’étais enfant. Aujourd’hui j’ai un chat, un peu têtu, indépendant, mais que j’adore. Merci pour ce partage. Bonne soirée ! 🙂

    J'aime

  15. je suis gaga du mien !!!
    amitié
    tilk

    J'aime

  16. On ne choisi pas son chat, c’est lui qui nous choisit pas

    J'aime

  17. Bonjour Marc !

    Très belle histoire que tu nous as contée là ! Raspoutine, c’était quelqu’un !
    Nous avons une siamoise de 18 ans, ça va encore pour l’instant mais nous sentons bien que les années sont là !
    Elle ne sort plus beaucoup dehors, elle qui était une terreur avec les autres chats !

    Bonne journée et bonjour à Mo !

    Pierre

    http://rotpier.eklablog.com/

    J'aime

    • Le fait est que les siamois sont particuliers. J’ai lu que ces chats tenaient un peu du chien pour leur caractère.
      Je viens de trouver sur Wikipedia :
      .
      « Dans leur pays d’origine, les chats siamois étaient vénérés en tant que gardiens de temples. Lorsqu’une personne de haut rang décédait, son âme était réincarnée dans le corps d’un chat. Ces chats étaient alors envoyés aux temples afin de finir leurs jours dans le luxe et l’opulence (fine nourriture dans des assiettes en or). Ils pouvaient alors avoir une certaine puissance et intercéder pour l’âme du défunt »
      .
      Bonne journée, Pierre

      J'aime

  18. En vraie amoureuse des chats, je comprends très bien ce que tu as dû ressentir.
    Et tu l’évoques avec pudeur et élégance.
    Ils étaient beaux tes chats. comme les miens, qui m’ont quittée tous les deux à 4 mois d’intervalle : ce fut douloureux !
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    J'aime

  19. Nous avons nous aussi d’adorables histoires de chats , tendres , jaloux , joueur , amoureux oui amoureux de mon Cricri , va savoir pourquoi un chat pédé sans doute ha ha ha , je rigole ….. c’était un mâle en tout cas et lui c’était le chat privé et personnel de mon Cricri , le chat était exclusif , mais bien d’autres histoires également .

    Merci pour la défense de ce bel animal qui mérite toute notre attention et notre affection .

    Gros bisous marseillais à vous deux .
    (mamiekéké)

    J'aime

  20. J’oubliais ce chat plein d’amour pour son maître chéri s’appelait TIGRON ha ha ha . Un vrai tigre avec moi ha ha ha . 3 jours mon Cricri à pleuré sa disparition …. Mais je l’aimais bien quand même ….. Bisous (mamiekéké)

    J'aime

  21. Coucou Mo ils sont beaux et affectueux je les aime +++ les minous merci et caresses.. Gros bisous belle semaine coucou des vacances au Portugal à++

    J'aime

  22. Chat nous manque parfois, mais ma compagne est devenue allergique…

    J'aime

  23. Le grand nombre de réactions ne m’étonne guère ! Notre dernière (venue de la SPA) s’appelait Prâline, et maintenant nous n’en avons plus : on vieillit… Chris

    J'aime

  24. avant à la maison il y avait un Siamois de 7kg il s’appelait Churruca
    c’était un vrai monstre sauf avec les enfants !!!!
    amitié
    tilk

    J'aime

  25. Bonsoir Mo
    Quelle magnifique histoire que celle de votre chat Raspoutine . Incroyable .
    Bises

    J'aime

  26. Merci beaucoup d’avoir écrit l’histoire de ces chats, surtout de ce superbe et impressionnant Raspoutine. Un jour il a compris et a fait son choix, et il ne vous a plus quitté. Les chats sont intelligents, ils sont capables de sentiments. J’ai été choisie par une minette noire, Pépita. Elle était parfaite pour la dame seule que je suis. Amusante, présente, jouant avec mes petits enfants, leur donnant une petite tape du bout d’une patte, griffes renrées quand ils l’ennuyaient, ils ont vite compris et tous les sept respectent et aiment les chats … grâce à l’éducation qu’elle leur a donné.
    Elle aussi s’est cachée un jour … il était l’heure de l’emmener chez le vétérinaire. J’en pleure encore comme j’ai versé des larmes à la fin de ce récit, pour votre cher minou inoubliable.
    Les livres retracent ce genre de belles histoires comme la vôtre.
    Bises

    J'aime

    • Chère Annick,
      je vois que tu nous comprends à merveille pour avoir vécu également ce genre de triste séparation.
      Nous en sommes encore émus en y repensant. On pourrait nous accuser de sensiblerie déplacée, de préférer les animaux aux gens… Mais ce n’est pas le cas. Nous pensons juste que les animaux sont capables de sentiments aussi et qu’ils ont, d’autre part, leur propre personnalité.
      Bises,
      Mo

      J'aime

  27. Autant de chats, autant de caractères et personnalités. mon premier chat était une petite chatte toute noire trouvée dans un fossé au bord d’une route de campagne à proximité d’Aix-en-Provence où j’étais étudiant : ce sont ses miaulements qui m’ont alerté alors que je faisais une halte à cet endroit par la seule contrainte d’une envie pressante. Deux à trois semaines tout au plus, décalcifiée (les pattes galbées dans le plus pur style Louis XV), affamée, assoiffée, squelettique… Quelques semaines après, à force de bons soins et d’attentions, elle affichait une pêche d’enfer et une plastique impeccable ; elle ne me quittait plus d’une semelle et se promenait même avec moi sur le cours Mirabeau, tranquillement perchée sur une épaule… Que de souvenirs avec elle, je n’en finirais pas.

    J'aime

  28. iIs étaient beaux ces chat !
    Tous ceux que nous avons eus étaient abandonnés.
    Bon dimanche à vous deux

    J'aime

  29. Puisque j’ai enfin réussi à commenter en direct, je rattrape mon retard !
    Votre Raspoutine avait du tempérament et de la reconnaissance. S’ils sont intéressés, nous, les humains le sommes aussi à leur contact. Gamelles et caresses contre douceur, patience, indépendance, présence. Cette cohabitation est bénéfique à tous, et en plus, ils sont autonomes, propres très tôt, et très longtemps… Les deux nôtres qui auront bientôt 14 ans, m’avaient inspiré ces lignes : http://f6mig.canalblog.com/archives/2014/01/15/32420440.html Elles sont tout de même moins dominantes que votre Raspoutine. La présence d’un chat ne vous manque pas ?

    J'aime

    • C’est gentil de passer Francis.
      Je crois que les chats laissent rarement indifférents, qu’on les aime ou non…
      Nous aimerions avoir un chat, oui, mais comme on passe la moitié du temps en Bretagne (en appartement) qu’en ferions nous?

      J'aime

  30. Un bel article, un bel hommage à ces compagnons de vie.
    Toujours beaucoup de peine quand ils nous quittent.
    Quel regard pour ce beau Siamois.
    Bises et bonne journée à vous deux

    J'aime

  31. buenas tardes desde Lanzarote de las Canarias! 🙂 ce post m’a bcp touchée, car nous sommes une famille de « cat-lovers »… ❤ nous en avons eu 3, le dernier – Lucky Loulou – est parti à 9 ans seulement d'une insuffisance rénale ya 2 ans et demie… 😦 et nous avons décidé de ne plus en avoir, pour 2 raisons: trop douloureux de les perdre et nous voyageons pas mal… et partout où nous passons, des chats viennent nous voir!!! 🙂 ❤

    J'aime

  32. Un bel hommage ! Ben voilà , maintenant je vais aller chercher un mouchoir …
    Bizzz à vous deux et des caresses pour tous nos minous partis au pays de l’Arc-en ciel .

    Aimé par 1 personne

Répondre à Pierre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :