Il n’y a plus d’oiseaux chez nous   80 comments

A part

.

.

des corbeaux (corneilles plutôt), des pies, des perruches à collier, quelques pigeons et quelques très rares moineaux.

.

Plus de mésanges bleues ou charbonnières ou nonnettes ou ces adorables petites mésanges à longue queue.

Plus de merles moqueurs ni de verdiers ni de sitelles ni de chardonnerets ni de pinsons…

Je ne vois même plus d’étourneaux. Ce ne sont pourtant pas mes oiseaux préférés.

.

Quand je vois des photos que j’avais prises il y a quelques années, cela me serre le cœur.

.

Et pourquoi toutes ces disparitions?

Le virus Usutu, qui touche particulièrement les merles, se propage par le moustique Culex.

Les merles et autres volatiles de la Région sont frappés par un mal silencieux. S’attaquant à certaines espèces d’oiseaux, le virus Usutu se manifeste en particulier à Paris et dans les Yvelines, selon les observations du réseau Sagir, de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Usutu monte en puissance depuis qu’il est apparu en France en 2015 dans le Haut-Rhin et dans le Rhône. Sagir mentionne quatre départements concernés par le virus en 2016, cinq en 2017 et 17 au 27 août dernier. « Cette année, la circulation du virus Usutu est extrêmement active », déclare Anouk Decors, responsable scientifique du réseau de surveillance épidémiologique des animaux sauvages en France.…

https://www.lejdd.fr/JDD-Paris/en-ile-de-france-les-merles-disparaissent-en-silence-3789581

.

A Paris, 3 moineaux sur 4 ont disparu.

Cette espèce, qui préfère pourtant les zones urbaines, déserte les rues, parcs et jardins de la capitale. Une étude ornithologique avance plusieurs raisons à ce phénomène.

Les trois quarts des «moineaux domestiques» – malgré son nom complet, il s’agit d’un oiseau sauvage – auraient disparu de la capitale hexagonale entre 2003 et 2016, selon une étude du Centre ornithologique Île-de-France (Corif) et de la Ligue de protection des oiseaux (LPO).

D’après ce que j’ai lu par ci par là, les causes seraient multiples : outre le virus, l’urbanisation et l’isolation énergétique des bâtiments, le moineaux logeant souvent dans des fissures. Aussi en cause, la raréfaction des insectes, donc de leur alimentation, due bien sûr, aux pesticides.

Un article assez complet ici :

http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/09/19/01008-20170919ARTFIG00291–paris-trois-moineaux-sur-quatre-ont-disparu.php

.

Le printemps prochain risque d’être silencieux.

.

Publicités

Publié 27 janvier 2019 par Leodamgan dans Ecologie, Faune sauvage, Non classé

Tag(s) associé(s) : ,

80 réponses à “Il n’y a plus d’oiseaux chez nous

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. C’est tout de même inquiétant. Merci pour le lien, cet rticle est franchement intéressant. Merci.
    Bises et bon dimanche

    J'aime

  2. bonjour Mo, les oiseaux sont nos amis et j’aime les voir ++++ ! , magnifiques photos waouh ! le chardonneret , le gros bec j’aime leur couleur , mésanges et rouge gorge et +++ ! , oui de les voir de moins en moins c’est très triste !!! quel dommage merci gros bisous bel am a + un pur régal tes photos …

    J'aime

  3. Chez moi aussi, leur nombre diminue. Il reste des mésanges, des merles et des pigeons. Plus de moineaux ni de rouge queue. Même les corneilles se font rares. Aujourd’hui, la LPO demande de les compter. Mais c’est compliqué.

    J'aime

  4. Terrible constat, cela fait un bout de temps que les assoces tirent en vain la sonnette d’alarme. J’ai lu ceci ce matin, qui donne qques conseils pour les nichoir et la nourriture mais tu dois connaitre:
    https://www.huffingtonpost.fr/2019/01/25/comment-aider-les-oiseaux-des-villes-sans-etre-envahi-de-pigeons_a_23645015/
    Le virus usutu se répand aussi grâce aux points d’eau qui attirent les moustiques, hélas…

    J'aime

    • J’ai lu l’article sont tu m’as mis le lien.
      J’ai envie de réessayer les nichoirs. Nos divers essais d’il y a 20 ans n’ont pas marché mais on pourrait s’appliquer à nouveau.
      Et puis, ressortir les mangeoires. On ne l’a pas fait encore à cause du temps pluvieux qui ferait pourrir les graines.
      On va tâcher de faire au mieux.
      .

      J'aime

  5. C’est une horreur ! c’est triste un jardin sans oiseaux

    J'aime

  6. Tout cela m’afflige…

    J'aime

  7. C’est triste…
    Dans ma forêt, il y a encore des oiseaux qui se permettent même de narguer le chat ! Je pense que c’est dû à l’altitude… les virus ne doivent pas s’y plaire. Et il y a des arbres, des haies à profusion. Pas de cultures intensives avec pesticides.
    Lorsque vous êtes invités chez des amis, vous pouvez leur offrir un nichoir plutôt qu’un bouquet de fleurs. Et faire installer en ville des nichoirs sur les façades de votre immeuble avec l’accord du conseil syndical et du Syndic. Pourquoi pas ?
    https://www.bfmtv.com/planete/la-ville-de-paris-vous-offre-des-nichoirs-a-moineaux-pour-proteger-la-biodiversite-1523136.html
    D’autres municipalités pourraient s’en inspirer. Il faudrait faire des demandes aux maires.

    J'aime

    • J’ai lu l’article. C’est une bonne initiative. On ne pourra pas en profiter car nous sommes en banlieue et pas à Parus même. Toutefois, comme je l’ai dit en réponse à un commentaire, on va ressayer de fabriquer des nichoirs dans les règles de l’art et trouver des mangeoires avec une protection contre les gros oiseaux (pigeons, corneilles, perruches…).

      J'aime

  8. C’est vraiment un très triste et inquiétant constat !!

    J'aime

  9. tu te souviens que j’en ai parlé cet été et chez toi il y en avait encore m’as tu répondu !
    c’est si beau de les voir et de les entendre …et oui ça serre vraiment le cœur …et leur disparition s’accélère …

    J'aime

  10. Même constat chez moi 😦

    J'aime

  11. hahahhahah llalallalalal

    J'aime

  12. bonjour
    en ce moment j’ en voit toujours les même
    sauf les grives musiciennes qui semblent revenir , pas vu le rouge-gorge , et les moineaux sont partis c’est l’hiver
    j’ ai aussi un couple de tourterelles qui mangent le grain des poulettes

    bonne soirée pour vous , nous avions une tempête depuis cette nuit même pas un goéland à terre
    kénavo Mo

    J'aime

  13. Nos oiseaux disparaissent peu à peu, tout comme nombre d’espèces animales, et l’Homme y est hélas pour beaucoup ! Il y a encore vers chez nous quelques moineaux, des queue-rousse et un couple (j’espère) de geais. Je ne vois plus ni pivert ni mésanges (bleues ou noires) ni bergeronnettes, etc. Est passé un vol d’étourneaux il y a quelques temps… Chris

    J'aime

  14. C’est triste…

    J'aime

  15. mais c’est terrible!!!

    J'aime

  16. J’espère qu’une solution va être trouvée. J’aime à croire que la nature est toujours la plus forte.
    Dans mon jardin, j’en ai moins aussi, mais en tout cas je les soigne du mieux que je peux, sont traités comme des VIP, tous… 🙂

    J'aime

  17. Un printemps sans merles…comme c’est triste !
     •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    J'aime

  18. j’avais rouges gorges et mésanges…. restent pies et tourterelles. L’an dernier pas de nichée dans ma cabane et je ne crois pas que mon chat soit fautif vu que jusque là tout le monde avait cohabité……… Bises Mo

    J'aime

  19. Des oiseaux fascinants !

    J'aime

  20. Bonjour Mo
    C’est très inquiétant ce manque d’oiseaux cette année dans ton jardin et il y a beaucoup d’oiseaux absents cette année dans les jardins comme les gros becs casse-noyaux et les mésanges noires .
    Le printemps a été pluvieux l’année dernière et l’été caniculaire il y a peut-être un lien .
    Et il ne fait pas froid non plus .
    Certains oiseaux comme les pinsons du Nord arrivent lorsqu’une vague de froid est annoncé .
    Il faudra voir si en 2020 ce sera pareil , alors là il faudra vraiment s’inquiéter .
    Bises

    J'aime

    • Je m’inquiète également. le problème semble surtout concerner la région parisienne.
      On a commandé une mangeoire avec protection contre les gros oiseaux dans l’espoir de rassembler les petits oiseaux restants…
      Bises

      J'aime

  21. Je crois que malheureusement, tous ceux qui prenaient le temps de les observer font le même terrible constat. Je ne crois pas que seule la région Parisienne soit touchée, c’est assez général. Même la Camargue semble se vider…
    Saurons nous réagir avant qu’il ne soit trop tard ?
    Belle fin de soirée. Bises

    J'aime

  22. Dans mon jardin , il y a une volée de farouches moineaux et seulement une merlette . Les mésanges vont se nourrir chez des voisins qui ont aménagé toute une variété de mangeoires . Je ne vois plus le rouge-gorge . L’été dernier , hécatombe de merles sur le bord des chemins . Les corneilles squattent un grand sapin dans une rue voisine . On attend le retour du printemps et celui des migrateurs .
    Bizzz

    J'aime

  23. En tout cas en Bretagne il en reste, vu ceci sur un blog ami… Peut être sont ils tous partis là bas ?

    http://globredon.canalblog.com/archives/2019/01/27/37053888.html

    J'aime

  24. Coucou bonsoir les amis , BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2019 car je ne me souviens pas si je l’ai déjà fait ha ha ha , mon petit cerveau rétréci avec les années ha ha ha .
    Santé joie et bonheur à vous deux .
    Chez nous il y a encore de tout mais aussi des pies des pigeons des tourterelles des sansonnets etc …..On est gâtés de ce côté …
    Gros bisous marseillais et à très bientôt de vous lire .
    Renée (mamiekéké) .

    J'aime

  25. C’est le constat que je fais cette année. Mes mangeoires se vident moins vite que d’habitude. Cela m’inquiète et ton article ne me rassure pas. Excellente soirée

    J'aime

  26. Alors ça !
    Quelle tristesse!
    Il me semblait bien cette année voir très peu de jolies mésanges….

    Je m’en vais regarder de plus près
    Désolant!

    Bonne année quand même bien qu’en retard
    Bien cordialement

    J'aime

    • J’ai des amis de blog qui semblent voir encore pas mal d’oiseaux. Toute la France (Europe?) n’est peut-être pas touchée?
      Bonne année à toi aussi. On a tout le mois de janvier, parait-il et ce mois n’est pas tout à fait terminé.
      Bonne journée à toi.

      J'aime

  27. que c’est triste, aucune mésange cette année, que des moineaux, un rouge gorge et ces peu agréables corbeaux et pigeons, tes photos sont superbes

    J'aime

  28. Bonjour Mo, en dehors des causes de dispartion qomme le virus Usutu de l’été dernier, la prolifération des corneilles et perruches à collier se fait au détriment des passereaux…
    Mais ici par exemple, il n’y avait pas de moineaux domestiques, ils ont fait leur apparition il y a 2 ou 3 ans. C’est étonnant !
    Il y en a moins chez moi quand même, mais le vignoble est traité aussi depuis 2 ans, le monde à l’envers …
    Bises

    J'aime

    • Bonjour Catherine,
      Oui, j’avais lu que les perruches à collier étaient nuisibles aux passereaux. Quand je pense qu’un de mes voisins les nourrit car il les trouve jolies…
      Pour les corneilles, je ne savais pas. Mais je ne peux pas les empêcher de manger les noix…
      Bises,
      Mo

      J'aime

  29. si tu veux lire ça Mo !
    les zoziaux disparaissent partout et pas seulement en France
    https://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/13755-lalarmante-disparition-des-oiseaux-dans-le-monde-a-cause-de-lhomme/
    Bise

    J'aime

    • J’ai lu cet article déprimant, Juliette.
      Mais je me demande comment faire au niveau individuel pour aider les oiseaux. Déjà, on a commandé une mangeoire qui ne laisse passer que les petits oiseaux. A part ça, je n’utilise pas de traitements plus forts que la bouillie bordelaise.
      Bises

      J'aime

  30. quelle tristesse, Mo… 😦 j’adore les oiseaux, dans not’ jardin, nous voyons presque toute l’année: des pies, des merles et des tourterelles, et parfois qqs moineaux…
    * * *
    jolies photos… ❤

    J'aime

  31. Bonjour Mo !

    Nous avons encore toutes ces espèces mais en moins grande quantité.
    En ce moment, il ne reste plus qu’une seule mésange huppée.
    Beaucoup de pigeons ramiers et de tourterelles par contre !

    Bonne journée !

    Rotpier

    http://rotpier.eklablog.com/

    J'aime

  32. Bonjour
    C’est triste de moins les voir…
    Le moustique est une vrai menace!
    Bisous

    J'aime

  33. Merci de ta visite chez moi Mo, je découvre ton site et justement ton article m’intéresse beaucoup. Je suis alarmée, triste de ces disparitions d’oiseaux, d’insectes, de mammifères aussi. Paraît-il de fleurs également … de tout ce qui vit en fait, et l’homme subit aussi les méfaits des polluants de toutes sortes, de l’air que nous respirons, je pense que le problème est surtout là. Nous détruisons notre planète et le risque est énorme pour les « vivants ».
    J’espère que les dirigeants de ce monde vont agir, et très vite.
    A bientôt et gros bisous

    J'aime

    • Merci Annick,
      Je vois que nous en sommes en pleine communion d’idées, et de craintes aussi… Je suis pessimiste et je ne vois pas trop ce qu’on peut faire individuellement…
      Passe une bonne soirée,
      bises

      J'aime

  34. Constat désolant chez toi Mo ! Y-a-t-il beaucoup de chats dans ton quartiers ? C’est aussi une autre source d’ennuis pour les oiseaux.
    Construire des nichoirs, planter des fleurs et arbustes pour les nourrir, exiger des communes qu’elles arrêtent les pesticides…et espérer que la Nature se « rebelle » pour ramener nos amis à plumes dans nos jardins.
    Bises. C&B

    J'aime

    • Oui, on peut réessayer les nichoirs et des mangeoires protégées contre les gros oiseaux. Pour exiger quelque chose des communes, j’ai comme un doute.
      A part ça, non, il n’y a pas une grosse population de chats dans notre quartier.
      Bises

      J'aime

  35. Je n’y avais pas fait attention, mais c’est vrai qu’en en voit moins.Il n’y a pas si longtemps, je les entendais chanter sous mes fenêtres. Même en hiver. Je vais tendre l’oreille. C’est en tout cas désolant. Florentin.

    J'aime

  36. Bonsoir, je viens ici, par Florentin, justement en ce moment je fais des billets sur les oiseaux, j’habite en Normandie, chez moi, j’ai pas mal d’oiseaux, tourterelles, pigeons, mésanges, rouge gorge et pas mal d’étourneaux…
    La disparition s’explique peut-être aussi, par un trop grand nombre de personnes qui mettent des haies en plastique et plus de verdure, d’arbres, c’est triste pour nos amis oiseaux, dans mon jardin, ce n’est pas le cas, et ils sifflent à tue tête, fanfan76

    J'aime

  37. Ces photos sont très belles. J’ai participé au comptage d’oiseaux samedi dernier dans un parc près de chez moi et je n’en ai pas vu beaucoup. De mémoire deux pigeons ramiers ainsi qu’une corneille. J’ai reconnu le cri d’une mésange charbonnière sans vraiment la voir. Le constat est inquiétant, plein d’espèces disparaissent et l’homme n’y est pas étranger on le sait bien. Enfin, essayons de rester optimiste…

    J'aime

  38. c’est une vraie catastrophe !!! ils se font de plus en plus rare
    ils sont si beaux
    et ils apportent tant de joie dans le jardin
    amitié
    tilk

    J'aime

  39. bonjour j’avais eu vent de cet article, et je dois dire que ça m’inquiète beaucoup c’est comme cette décision du nouveau président du Brésil, qui
    à pris la décision d’urbaniser la forêt amazonienne et/où qu’on ne sait toujours pas où entreposer les déchets radio-actif.
    Grrrr! je commence à devenir vert de rage ;(

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :