Tranche de pain, tranche de vie…   53 comments

.

Ce matin, comme tous les dimanches…

.

J’ai fait mon viron* du dimanche: le pain, puis le cimetière sur la tombe de mes parents.. un rituel…

Ici dans notre commune, le pain, le bon pain est une denrée rare..

Il a plus  d’innovants qui ont réussi le jumelage avec Monsieur Bricolage… tu as un pain insipide le midi.. et un marteau le soir..

J’ai fait la remarque une fois… le gonze* m’a rétorqué que la ficelle, c’était  fait pour manger   »de suite »…

Mais il y a un boulanger qui fait ses trucs à l’ancienne.. il  est bardé de médailles..  façon meilleure baguette, meilleur éclair etc..

Tout ça pour dire que son bricheton*  a le goût du pain d’avant..  et le dimanche matin, y a intérêt à se pointer à l’aube.. car il y a du peuple..

.

.

En fait, j’en ai déjà parlé… c’est celui qui a installé sa machine à  aspirer les biffetons.. une machine inventée par Bercy sans doute…

En tout cas, pas de bol.. ça fait un mois que  sa moloch à flouze* est en rade.

Tractation à l’ancienne..  faut cigler* dans les doigts farinés et fuselés de la  boulangère.

Bref ce matin, faisant une croix sur ma grasse mat’, je me pointe, le jour se levant à peine, vers les  huit plombes..

Hé ben mauvaise pioche y’avait pas une place pour se  garer…

Obligé de se garer à perpète.. bref, je me gare devant une maison en construction.

.

.

En même temps que je m’extrayais du véhicule.. de dessous la palissade, sort un beau greffier*.. un beau bestiau au poil gris.. un gris tendre… gorge de pigeon.

Le matou se dirige vers moi en miaulant avec véhémence..  tête bien droite.. décidé…  gueule grande ouverte à me montrer ses petits crocs..

Il y a un truc qui lui déplait.. en fait il me demande quelque chose mais quoi..

Je lui parle doucement.. il vient frôler mes fumerons* histoire de déposer ses phéromones..

Il accepte  poliment un gratte-gratte sur le crâne mais sans plus.. juste histoire de dire… « OK gratte moi.. mais agit.. ».

J’ai fermé la caisse à boulons et suis parti chez le roi du fournil..

.

A mon retour, à peine arrivé-je à quelques mètres, il est sorti de dessous la voiture pour me vilipender de nouveau.. il venait vers moi, sa petite tête.. ses grands  yeux guettant le geste attendu..

C’est clair, je ne répondais pas à ses espérances..

Je lui ai expliqué  avec regret que je n’avais rien à lui donner…  j’ai refermé le coffre..

Il a dû comprendre que  nous n’étions pas faits pour  partager..

.

Il est reparti digne mais déçu.. la queue en l’air.. me découvrant son trou de balle rose..

Ben oui..  j’ai failli.. va savoir..

.

Je souhaite dans ma maison :
Une femme ayant sa raison,
Un chat passant parmi les livres,
Des amis en toute saison
Sans lesquels je ne peux pas vivre.

.

Marc

.

viron : petit tour, balade..

gonze : bonhomme, type..

bricheton : pain

flouze : argent,

cigler : payer

greffier : chat

fumerons : jambes

 

 

Publicités

Publié 16 décembre 2018 par Leodamgan dans Non classé, Prose à Marc

Tag(s) associé(s) : ,

53 réponses à “Tranche de pain, tranche de vie…

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Très joli récit dans le langage imagé que j’aime, bravo!

    J'aime

  2. Un grand merci pour ce texte vivant et agrémenté de l’argot que j’aime tant et qui me rappelle mes deux grands-pères et mon Papa qui m’ont forcément transmis ces mots qui me font toujours chaud.
    J’ai aussi beaucoup aimé les quatre dernières lignes qui m’inspirent un environnement plein de chaleur plus importante que celle des radiateurs.
    Merci pour ces instants.
    Bonne soirée

    J'aime

  3. 😉 Excellent !!! 🙂
    Il y a au moins une chose qui me fait plaisir, c’est :  » pas de bol.. ça fait un mois que sa moloch à flouze* est en rade. » !!! 🙂
    Quant au chat, il faut peaufiner le dialogue, parce qu’il y a Miaou, mIaou, miAou, miaOu, MIaOU, miAOU etc… A n’y rien comprendre ! Guillaume Apollinaire,
    … Très doué Guillaume Apollinaire ! 🙂

    J'aime

  4. J’ ai adoré ton histoire , surtout celle des boulangeries … car ce matin le fils du boulanger de mon patelin
    nous offrait des ptits gateaux avec un beau sourire , chose rare en ce bas monde , et chez nous le pain est bon

    le greffier aussi m’à bien plut , il y en à ainsi qui zone les parkings et souvent se font embarquer
    mais cézigue avait du caractére rires

    kénavo Mo

    J'aime

    • Tu as de la chance, en Ile-de-France les boulangers n’offrent pas de gâteaux, ils les vendent. On verra bientôt en Bretagne ce qu’il en est… 😉
      Quoique… Tu dois vivre dans un coin privilégié.
      Les chats rôdent un peu partout, c’est vrai et il y en a de toutes sortes : des dégonflés et des gonflés! 😉
      Bonne soirée Monica,
      Mo

      J'aime

  5. bonsoir Marc ah oui un peu de patois pour raconter une histoire courante du jour ! hi hi hi … ça c’est sur que le pain maintenant
    il faut chercher pour en trouver du bon bien cuit grigné !! et avec une belle mie ! j’ai connu ça dans la boulangerie ou je travaillais en 68 hi hi hi
    et le minou ah oui miaou … merci pour tes textes et hi hi hi bonne soirée à tous les deux a+

    J'aime

    • Tu as travaillé dans une boulangerie? Je découvre. Tu t’y connais bien, alors (le pain « grigné »…). Nous nous sommes fiés au bouche à oreille pour choisir notre boulanger. Il fait aussi de bons gâteaux et d’abord, il les fait lui-même, ce n’est pas de la pâtisserie industrielle.
      Je pense que tu aurais aimé le minou aussi, toi qui en prend souvent en photo. Cette fois, je n’avais pas mon appareil…

      J'aime

      • bonsoir Mo , oui j’ai fait 15 ans de pâtisserie ! mais avec l’allergie j’ai changé de métier !! dans l’informatique mais pas sous Windows !
        merci oui moi j’ai toujours l’oeil pour voir si le pain est bon hi hi hi passez un belle fin de semaine a + bonne préparation de Noel

        J'aime

  6. Miaooooouuuuu !!!!

    J'aime

  7. miAOU !!!

    J'aime

  8. tu crois qu’il voulait se faire adopter?

    J'aime

  9. Et bien qu’est-ce qu’on ne fait pas pour avoir du bon pain. Je n’ai pas perdu une miette de l’histoire et j’en ronronne. 😉 Belle semaine.

    J'aime

  10. J’aime bien ta petite anecdote et ta manière de nous la conter. Heureusement qu’il y a le lexique

    J'aime

  11. Le jumelage de la boulange avec Mr Bricolage, ça c’est encore un truc de la grande distribution… Pour chaque pain, c’est dix manches ! 😉
    Souhaitons-nous un meilleur lundi. 🙂

    Aimé par 1 personne

  12. Chat commenche bien !

    J'aime

  13. Chalut Marc , Mistigri voulait repartir avec toi peut être ?
    une chanson sans rapport sauf le titre avec chat 😊

    Aimé par 1 personne

  14. Bonjour
    Ton texte est excellent!
    Bisous

    J'aime

  15. j’te prête mon greffier si tu veux faire de la comparaison de trou de balle 😀 T’aurais dû lui faire sniffer le bricheton pour qu’il comprenne que c’était pas pour lui…….. il reste persuadé que tu lui as raconté des pipeaux ………..

    J'aime

  16. Difficile de comprendre ce que veut un matou : des caresses, ,une adoption ? va savoir… Je lutte pour manger du pain de boulanger, que je vais chercher avec plaisir ! Chris

    J'aime

  17. Bonjour Marc !

    J’avais lu ton billet sur la machine à flouze !
    Les chats ou les chattes, sont imprévisibles !
    Nous avons une siamoise de 18 ans et c’est un cas !
    Un petit extrait d’un poème de Guillaume Apollinaire
    pour finir : c’est bon comme du bon pain !

    Bonne journée !

    Rotpier

    http://rotpier.eklablog.com/

    J'aime

    • Nous avons eu un chat siamois il y a longtemps. Nous l’avions appelé Raspoutine. C’était un chat trouvé et pas tout jeune, il n’avait que 3 canines. Il était gros et castré mais il avait un fichu caractère : nos relations ne furent pas cordiales au début : il crachait et feulait. On se demandait s’il n’avait pas la rage. Un jour je lui avais balancé des cendres de la cheminée dessus. Il mangeait on ne savait pas quoi sur le compost. Alors, pris de pitié on lui a donné des restes de poulet alors qu’il rôdait près de la maison, l’air affamé. Dès ce moment, nous étions fichus. Il a commencé à rentrer dans la maison. Bien entendu, nous avons continué à le nourrir, puis à le rentrer à la maison quand il faisait froid dehors, puis l’emmener chez le vétérinaire, etc… bref, adopté, l’animal!
      Ce fut une crème de bête, affectueuse et fidèle.
      Nous n’avons jamais pris d’autre chat après sa mort d’autant plus que depuis une quinzaine d’années nous passons la moitié de notre temps en Bretagne ce qui n’est pas pratique pour avoir un animal.
      Bonne soirée!

      J'aime

  18. J’habite un patelin qui compte une demi-douzaine de boulangers. C’est la certitude de trouver un pain qui nous convienne. Du moins quand on a le courage de nous lever assez tôt. Il y a les jours avec (qui s’accompagnent souvent d’une paire de pains au chocolat, notre addiction) et les jours sans. Que nous ne vouons même pas au chat. On n’en a pas ! Et ça tombe bien, je n,aime pas la greffiers. Allez, je te lâche, le foot commence à la télé. Florentin

    J'aime

  19. bonjour
    (réponse à ton commentaire )
    je m ‘appelle aussi Monique , c’est aussi pourquoi l’ histoire de la poule rousse m’ à plus
    pas rousse non plus chatain fonce pour moi …
    bonne fin d ‘année à Etel alors ( j y suis passée aussi une fois )

    kénavo Monique

    J'aime

  20. Y’a pas à dire, tu possèdes l’art du récit !!!
    •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

    J'aime

  21. Une nouvelle illustration de la baisse (générale?) du pouvoir des chats. Autrement Marc aurait succombé à ce greffier et serait allé de ce pas lui chercher à manger. Grâce à ce texte et son lexique, je viens d’enrichir encore une fois mon vocabulaire. Vivement le prochain !

    J'aime

  22. Toujours écrit dans un style qui me plaît .
    Dans notre village si on va trop tôt le pain est trop chaud pour le trancher ( on prend des boules ) et si on arrive vers 10h il n’y en a plus .
    Et pour la baguette c’est bien vrai ce que tu as dit .
    Bises et Joyeux Noël

    J'aime

  23. que tes souhaits se réalisent
    bonnes fêtes à toi et aux tiens
    amitié
    tilk

    J'aime

  24. Cette petite histoire ma plaît beaucoup !
    Bon dimanche Mo

    J'aime

  25. J’étoffe mon lexique en passant par chez vous 😉 Par contre gonze pour moi, c’est le diminutif de gonzesse donc fille.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :