31 décembre 1969   55 comments

C’était dans la  nuit du 31 décembre 1969…

.

.

Il y avait réveillon à la BA115.. « Orange  Caritat » comme on disait à l’époque…

Un repas spécial avait été prévu  à « l’ordinaire troupe » ( c’est ainsi que l’on dit.. par opposition au mess sous-officier ou au mess officier…)

Affecté  depuis peu  à l’escadron de chasse 1/5 Vendée .. j’avais comme responsabilité   d’être  toujours là.. nuit.. jour..  samedi et dimanche..

.

.

ma mission en dehors de  mon travail quotidien.. répondre au téléphone..

par exemple.. à 03h00 du matin ma première nuit.. je fus réveillé par le gros téléphone en bakélite noir posé prés de mon lit..

une  voix  sombre me lâcha : « Whisky décolle »..  je raccrochai après avoir grommelé un « OK »  et repris mes songes de quille..  pas longtemps..

l’immonde bête noire se remit à sonner.. et cette fois la même voix .. mais version peu amène me vociféra :  « Alors qu’est-ce que vous foutez… !!’ »

.

.

Ben oui, personne ne m’avait encore dit que « Whisky » était le nom de  code de l’alerte..

ces avions équipés d’armements opérationnels auprès desquels veillent des pilotes entièrement harnachés..

le tout décollant en quelques minutes pour aller intercepter un  « objet  volant non identifié » qui circule dans une zone où il n’a rien à  y faire..

.

Tupolev.

Soyons prudents :

fut une époque parait il où des  avions d’autres pays prenaient un large envol  vers l’est en passant au dessus des installations de missiles..

mais bon.. tout cela date du temps d’avant.. Par exemple :

http://www.20minutes.fr/faits_divers/2200251-20180111-vaucluse-mirage-2000-intercepte-boeing-air-algerie-dessus-orange

.

Mirage

.

Donc permanent c’est permanent.. et même la nuit du nouvel an..

Cette soirée là.. mon homologue du 2/5.. avait routé son téléphone sur le mien.. et nous avions décidé d’attendre le repas exceptionnel..

Le temps passa vite.. en parlant  de tout et de rien..

.

.

La soirée était bien avancée quand la camionnette (un tôlé Citroën), nous apporta notre plateau repas tout prêt..

ces fameux plateaux d’alu cabossés, déformés où toute la popote se rassemble comme pour se tenir chaud ce qui était bienvenu dans notre cas..

étant logés en bout de piste.. loin des cuisines..

la  jaffe arrivait aussi froide  qu’un Lapon guettant le phoque sur la banquise

.

.

Pour l’occasion, on nous avait  octroyé une  bouteille de rosé pelure d’oignon.. je ne sais pas si ça existe encore..

mais je garde un souvenir brulant de ce nectar.. comme dirait l’autre.. « c’est du brutal »..

.

.

La dinde était froide et pas cuite..  la bûche avait morflé durant le transport..

quant aux pommes dauphines  qui accompagnaient la dinde.. on pouvait jouer aux billes avec..

Je  critique.. mais avec le recul..  le geste était là.. c’était plein de bonnes attentions..

C’est vrai que sur le coup.. nous fûmes un peu déçus..

.

Alors pour nous venger nous avons tapé dans nos provisions..

moi je revenais de perm’  avec le sac plein de boites de sardines ou de miettes de thon à l’huile..

(il m’en est resté  depuis cette époque ..une addiction incoercible).

Nous avons trouvé des soucoupes  façon assiettes et mis un torchon pas net net.. qui a servi de nappe..

.

.

il y avait une cheminée dans la salle des opérations.. on y a mis  une bûche.. préparé des châtaignes  rapportées de la campagne de tirs en Corse

(oui, je confesse..  mon commandant vous constatiez que le  tas de châtaignes diminuait dans le coffre de munitions.. ben c’était moi..)

Nous avons fait notre repas.. sardines à l’huile.. miettes de thon à l’huile.. pain.. fromage (celui du plateau)..  bûche et châtaignes AOP grillées..

.

.

Un repas de rois.. nous avons attendu minuit..  nous nous  sommes tombés dans les bras .. nous nous sommes même fait la bise.. après une légère hésitation..

et nous nous sommes souhaité la p.. de bonne année.. il me restait 10 mois à tirer..

.

.

Je me suis couché..  la lune éclairait la haie de cyprès au loin.. là-bas dans le  fond, le Ventoux…

.

Fillod

.

J’ai été réveillé le matin par des  coups sur la porte en fer.. de la Fillod.. quelqu’un tambourinait..

j’ai ouvert la porte  presque en même temps que les yeux..

.

.

Misère.. le commandant.. il était passé là.. voir si tout allait bien..

(peut-être pensait-il me  retrouver rond comme une queue de pelle.. j’étais affecté depuis peu.. il ne m’avait pas encore accordé sa confiance)..

il a fait un tour dans la bicoque..  jeté un œil sur notre  table Lucullus.. il n’a rien dit.. m’a demandé si tout allait bien.. souhaité une bonne année..  et est reparti..

Je pense souvent à lui.. un  homme formidable.. j’avais 25 ans.. il devait avoir une grosse dizaine de plus que moi..

.

C’était le premier janvier 1970.. ça caillait ferme à Orange…

.

.

Marc

 

Publicités

Publié 21 janvier 2018 par Leodamgan dans Non classé, Prose à Marc

Tag(s) associé(s) : , , ,

55 réponses à “31 décembre 1969

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. J’aime bien lire ce genre d’histoire ou l’entendre. C’est toujours chouette à écouter vos anciennes histoires de cette époque. J’avais dix-neuf ans en 1969 😉

    J'aime

  2. chouette ! t’étais dans l’Armée de l’Air ? la Promo de mon fiston à Salon était parrainée par le 3/4 Limousin d’Istres………… mais en 2002 !!! Il n’est pas pilote, mais il est contrôleur aérien sur la base de Limonest (69) actuellement. Il a baigné dans cette ambiance……….. et ses parents aussi par répercussion. Merci de ce moment de partage !!!

    J'aime

  3. Un super récit Marc et d’excellents souvenirs, me semble-t-il ! En te lisant, j’avais l’impression de me retrouver dans l’univers de Tanguy et de Laverdure.
    Bises et bonne soirée

    J'aime

  4. Et pendant ce temps … 🙂

    J'aime

  5. L’impression d’y être… C’était à côté des hangars des 3 B ?

    J'aime

    • Oui.. tout au fond ..presque en bout de piste…comme je devais aller chercher le commandant le matin, je rangeais la 4L dans les hangars..
      ça passe juste sous la pointe du Mirage.. 😉

      J'aime

      • Comme je te l’ai écrit il y a quelques mois nous avons dû connaître, à trois ans de distance, un certain nombre de mêmes pilotes des 1/5 et 2/5.
        …J’ai relu avec gourmandise ton billet sur « La bête » ; celui-là n’avait certes pas les qualités requises pour être pilote, mais s’il y en a bien un qu’on a eu en commun pour les joyeusetés des « classes », sans aucun doute, c’est lui.
        Au rang des points communs, on peut ajouter la 4L : j’allais aussi chercher le commandant du 2/5 chez lui le matin et, occasionnellement, son second… J’en profitais pour m’acheter des croissants. 😉
        Ce n’est finalement pas si loin tout ça… Oublions la Pelure d’Oignon. 🙂

        J'aime

        • Oui, sans aucun doute.,c’était bien NOTRE adjudant (G…) Quant au 2/5 . je crois même que JL Chretien notre astronaute y était en 69/70.
          La 4L m’a fait repenser au matin où allant chercher le capitaine (second de l’escadron)..je me suis fichu dans une espèce de petit chenal en béton le long du chemin en voulant me gérer.. la caisse s’est mise en biais..
          faudra que je fasse un petit billet la dessus..mais bon , j’attendrais que Mo quémande..
          c’est en principe un blog jardinage..
          On va pas lasser avec nos souvenirs communs..
          et pourtant.. j’en garde des bons malgré tout.. ( sans doute aussi le regret de notre jeunesse..) ..

          J'aime

  6. Tu nous parles d’un temps que les moins de vingt ans (le gros téléphone par exemple), et des tas de souvenirs.
    Une tranche de vie que j’ai apprécié de lire.
    Bonne journée

    J'aime

  7. Merci pour ce souvenir Marc. Oui , la pelure d’oignon existe encore 😀 d’après Internet ! un jour lointain, une amie qui n’y connaissait rien en vin, n’en buvait pas, et surtout n’avait pas un sou, nous en a offert une bouteille pour un bon repas. On lui a dit de ne pas le faire ailleurs et on l’a conseillée ! et elle a commencé à aimer le vin …

    J'aime

  8. Ça fuse de partout. J’aime beaucoup la camionnette !

    J'aime

  9. Toujours cet art de raconter 🙂

    J'aime

  10. J’aimais beaucoup les Citroen tôlés et les téléphones en bakélite… tout le charme du passé conté une nouvelle fois avec beaucoup d’humour et d’argot. PS : On m’a toujours déconseillé « La pelure d’oignon » 😉

    J'aime

  11. Bonjour Marc. Merci pour cette tranche de vie sur les troufions de 1969. Nous sommes à peu près de la même époque, avec gros téléphone noir et « tube » Citroën…
    L’eau a passé sous les ponts, depuis !
    Bonne journée

    J'aime

  12. Des souvenirs bien plaisants à lire… Et à voir ! 🙂

    J'aime

  13. Ma fille veut devenir pilote mais elle craint que les pilotes ne soient rapidement remplacer par des drones.

    J'aime

    Agnes - Esprit Laïta
    • Bonne idée.. Air France embauche des  »cadets » jeunes gens avec le bac pour leur dispenser une formation de pilote..
      Même si ta fille fait une formation de pilote de chasse et que des drones la mettent au chômage (ce qui ne m’apparait pas comme imminent)
      elle pourra se recycler dans le  »civil »..
      Un bien beau métier

      J'aime

  14. Alors c’est vrai, il ne faut plus dire Orange Caritat ? Il faudra que j’aille à Orange un de ces jours (j’habite à 30 km de là)… Revu avec plaisir ce bon vieux tube Citroën que l’on a croisé sur les routes pendant des années… Chris

    J'aime

    • Ben, je ne sais pas trop, j’ai vu beaucoup indiqué ‘ BA115 Capitaine de Seynes »…
      mais bon, pour moi, c’est comme les bouteilles de vin aux étoiles consignées..ou la place de l’Etoile..
      je suis trop vieux pour changer toutes les routines de mon cerveau..

      J'aime

  15. j’avoue préférer la photo de la camionnette mythique Citroen !!!!
    aqmitié
    tilk

    J'aime

    • Oui, ça et les ambulances militaires ( j’ai testé une fois).. faut avoir le prose en béton..
      je me suis toujours dit que si on arrive vivant à l’hosto après une heure de route la dedans..c’est qu’on va survivre…!!i
      J’espère qu’aujourd’hui.. ça a changé..

      J'aime

  16. Mon dieu quelle histoire , tu en as vécu des choses , mais finalement tu t’en es bien tiré , tant mieux .

    Maintenant profites de la vie à plein tube c’est tout ce qu’il te reste à faire ha ha ha , c’est le meilleur qui est là , enfin je pense avec juste un peu moins d’émotions à vivre ha ha ha .

    Merci de ta visite sur mon blog.

    Bon mardi , bonne journée et gros bisous marseillais .
    Renée (mamiekéké).

    P.S. je vois que tu réponds sur ton blog , c’est ton choix mais perso je ne viens jamais regarder les réponses car comme je répond toujours sur le blog de mes amis (sauf s’ils oublient de mettre un lien) ça me fait plaisir qu’ils répondent aussi sur le mien ha ha ha , attention ce n’est pas pour toi personnellement mais je le dis à tous et toutes … Ceci dit je viens quand même chez chacun mettre mon petit grain de sel …. A bientôt l’ami .

    J'aime

    • Ben oui Renée..mais peuchère.. ça va me donner du boulot.. et j’ai quand même des gènes Toulonnais ..alors fan de pied..
      mais bon, je ne reculerai devant aucun sacrifice pour te faire plaisir donc vaï je répondrai sur ton blog
      ( je peux faire ça..je ne suis pas supporter du PSG….!!!!!)
      Marc

      J'aime

      • Si je comprend bien , il y a Mo et il y a Marc ha ha ha j’adore , je me demande encore comment je me suis retrouvé chez vous , ha ha ha sans doute que je suis tombé sur un article qui m’a plut et quand j’ai visité le reste aussi ha ha ha .

        Merci en tout cas pour ta sollicitude à mon égard , mais je t’explique quand même le pourquoi du comment .

        1 – si je demande à venir regarder les réponses de tous mes amis blogueurs ou blogueuses mon cricri s’arrache les derniers cheveux qui lui restent ha ha ha , ma boite mail ne désempli pas et je me demandai bien pourquoi et c’est là que j’ai compris c’est parce que j’ai coché partout pour venir voir les réponses et je reçois l’avis de parution , d’où la (presque) interdiction de mon cricri de ne plus cliquer sur envoyer les réponses , car c’est lui qui gèrent mon ordinateur (il a le sien aussi quand même mais un portable et son bureau) c’est vrai que moi je pensais que c’était plus poli d’aller répondre chez celui ou celle qui avait pris la peine de venir chez moi afin de lui prouver ma reconnaissance , mais je crois que je me trompe d’époque , les modes de vie ne sont plus les mêmes .

        2 – il est vrai que je prend de l’âge (dans mon corps pas dans ma tête hélas car il y a un peu de méli mélo entre les deux ha ha ha) . Alors c’est très fatiguant pour mes pauvres petits yeux d’aller et venir chaque fois . Mais là où tu as raison c’est que c’est plus facile de répondre quand on a le texte sous les yeux et parfois il m’arrive de me tromper ha ha ha . J’espère que tu me pardonneras ça aussi .

        3 – je tiens à vous remercier tous les deux pour votre gentillesse à mon égard , oui je le répète … Toute mon amitié marseillaise en tout cas et bien sûr que je continuerai à venir sur votre blog à tous deux , je l’aime bien c’est sympa .

        Alors à très bientôt j’espère . Sur nos deux blogs ….
        Renée (mamiekéké) et ses gros bisous marseillais .

        J'aime

  17. Bonjour tout le monde. Je découvre le rosé « pelure d’oignons ». Est-ce que, quand on le boit, on pleure de rire? 🙂 Bises alpines et belle journée.

    J'aime

  18. la pelure d’oignon existe toujours si je ne m’abuse. Bizzz à toi et à Mo

    J'aime

  19. Bonjour
    C’est là que l’on voit que c’est pas facile!!
    Je ne connaissais pas le rosé pelures d’oignons!
    Bisous

    J'aime

  20. J’imagine bien ce temps dur!!!

    J'aime

  21. Bonjour
    Je te souhaite un bon dimanche!
    Bisous

    J'aime

  22. COUCOU , je reviens papoter pour parler de la « Pelure d’Oignon » haaaaaaaaaa que de souvenir avec ce vin , ma grand-mère en raffolait , lui en rosé et le Monbazillac en blanc , ce délicieux petit vin liquoreux de Bergerac ha ha ha , c’était son Sauternes à elle je suppose … bref tu vois tu m’as fait passer un agréable moment de bon souvenir .

    Merci pour la visite sur mon blog et je vais essayer de raconter autant de légendes que je pourrais , il faut seulement que je trouve des illustrations qui leur correspondent et ça ce n’est pas si facile que l’on croit ha ha ha .

    Bisous tout plein (ça vous pouvez les partager aussi , c’est trop bon ha ha ha) marseillais pour moi bien sûr .
    A très bientôt .
    Renée (mamiekéké) sous le soleil ….

    J'aime

  23. bonjour Mo , oui que de beaux avions … et ce fourgon Citroen j’en ai eu conduit étant jeune hi hi ! belle histoire et souvenirs et +++ … merci belle semaine a +

    J'aime

  24. Un récit qui m’a donné beaucoup de frissons… Moi à cette époque j’étais tout bébé, même pas encore 6 mois !

    J'aime

  25. 1958. Misseghin, dans l’Oranais. Réveillon au mess des officiers. J’étais sous-lieutenant là-bas. Ce fut particulièrement joyeux. En attendant … Florentin

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :