Retour de marché   50 comments

.

Nous revenons  du marché..

..

il pleut.. une pluie froide..  pénétrante… glacée.. le vent fort  rend la marche encore plus  douloureuse..

malgré un équipement  breton  l’eau fouette le visage.. s’étale sur les lunettes… les mains sont glacées..  il fait sombre.. le jour tarde à se lever..

il reste au chaud, lui..

.

.

La circulation est merdique.. un monde fou de grands banlieusards..

coupe à travers  notre petite ville pour rejoindre l’autoroute qui les mènera enfin vers le périph’ immobile..

La rue des écoles apporte son lot d’embouteillages..

outre les mamans qui déposent la chair de leur chair juste devant la porte en stationnant au milieu de la   rue..

ben oui.. sont atrophiés des  jambes, les lardons..  nous on y allait à pied.. mais là..

.

.

ils ont juste les  pouces  qui s’allongent démesurément à force de tweeter.. va être  sexy l’homo-iphonus…  petite tête.. petites  jambes et pouces de 20 cm..

des tarsiens..

..

Un   nergumène  (s’il est né comme ça)  apporte avec satisfaction son concours au  bordel automobile.. il aide à traverser..

en fait son intérêt est contraire à la fluidité du flux.. dès qu’au loin se profile un potentiel piéton..

il jette son corps  casquetté et fluogileté  en travers de la route.. tel le corps d’obèse face au taureau (il a mal fini le gonze)..

.

.

Il y a donc  la terrible conjonction.. la buée..  la pluie.. les essuie-glace qui  jettent l’éponge.. les feux des voitures.. des voitures partout..

l’un veut tourner.. l’autre pas..

les piétons qui se faufilent.. les assermentés qui vivent leur heure de  gloire du matin… les bras en croix  devant les  véhicules.. les Jésus du macadam..

il y a un très beau mot dans la langue française qui résume bien : c’est le bordel.. le boxon..

.

Mais bon.. sommes rentrés sans encombres..

j’ai laissé un parapluie devant la porte au cas où un étrenneux en retard viendrait à sonner..

mais c’est, en principe, fait..  les éboueurs..  les pompiers…  une vaine tentative de faux agents mais vrais fraudeurs..

qui se prétendaient  « les encombrants »..

grâce à mon vidéo-interphone ils furent éconduits sans coup férir ni discussion stérile..

.

.

.

Hier le facteur a réussi à nous coincer entre deux séjours bretons..   toujours les calendriers avec les petits chats.. ras le bol des greffiers..

pourraient mettre Charlize Theron.. ou Miss décembre.. ou le  ministre des PTT.. au moins, on connaitrait sa tronche..

oui, je sais.. il  y a  sexy lurette que les PTT n’existent plus.. mais  désolé.. je nostalgise.. même le mollet du facteur a changé.. le vélo est électrique..

.

Eh oui.. bon, « ah-ign don » ( sic) comme disait ma grand-mère.. faut s’y mettre.. je vais aller  regarder la télé..  😉

.

Punaise quelle vie..

.

Marc

 

Publié 13 décembre 2017 par Leodamgan dans Divertissement, Ecriture, Non classé, Prose à Marc

Tag(s) associé(s) : , ,

50 réponses à “Retour de marché

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Ça été comme cela hier au Québec a cause d une tempête de neige. Aujourd’hui ce sont les vents e très froid

    J'aime

  2. moi aussi je trouve nuls les écoliers qui viennent en voiture.. Ici ils sont le plus souvent à pieds!

    J'aime

  3. Très agréable à lire. Merci.

    J'aime

  4. :-)) Quelle aventure! Tout cela m’a bien fait rire. C’est vrai que les gosses ne font bientôt plus un seul mètre à pieds, les pauvres petits bouts de chou, il faut faire attention, ne pas trop les fatiguer pour qu’ils puissent bien s’épanouir en classe. 🙂
    Quant à la conduite en cas de mauvaises conditions… figure-toi que mardi matin, je devais faire environ 150 km pour aller dans la grande ville où j’avais un rendez-vous. Je suis partie plus tôt que d’habitude car les conditions n’étaient pas très bonnes, de la neige était tombée dans la nuit et les routes étaient mauvaises. J’habite à 1600 mètres d’altitude et le premier tronçon de route est dans la forêt avec des murs de neige de 1m de chaque côté. C’était relativement bien déneigé. Merci au type qui se lève très tôt pour faire ce boulot. Arrivée dans la station, les saleuses et déneigeuses faisaient leur boulot. Ensuite il fallait s’élancer sur la route de la vallée. Conduire lentement, ne pas freiner brusquement, la distance de sécurité à respecter. Tout s’est bien passé.
    Ensuite j’arrive en plaine pour prendre l’autoroute. Il pleuvait. Et quand je suis arrivée dans la grande ville, il y avait trois flocons qui tombaient (vision de montagnarde). Des automobilistes glissaient en travers de la route car pas de pneus neige, des bus sans chaîne qui bloquaient tout. J’ai mis presque plus de temps à traverser la ville pour trouver ma place de parking que toute la route pour y venir.

    Conclusion: les montagnards savent conduire, prennent leur temps mais avancent prudemment. Les citadins ne comprennent rien. Ils gardent leurs pneus d’été pour certains (ça coûte moins cher) et sont donc de dangereux énergumènes.

    Sur le retour, j’ai pesté. Et quand je suis arrivée sur ma petite route de forêt, j’ai pris un malin plaisir à faire un freinage d’urgence sur la route pour voir combien mes pneus d’été sont supers.
    On se console comme on peut.

    Quelle vie punaise! :-))))
    Bises alpines Marc et Mo
    P.S. A l’heure où j’écris, il continue de neiger. Il y a du vent et le brouillard est dense. Je ne sais pas quand la tempête va s’arrêter mais je reste au chaud. Ma balise émet encore dans la blogosphère mais je risque d’être enfouie incessamment sous peu sous la neige. Alors aurevoir. :-))

    J'aime

    • C’est exact tout cela, quand je bossais, j’avais investi dans les roues équipées pneus neige, c’est pratique et efficace, avec en plus le bouton  » conduite neige » de la voiture.. le problème c’est qu’il faut de la place pour ranger ça et que le plus souvent le problème vient des bus ou des poids lourds qui se mettent en travers et là..
      de surcroit c’est un sérieux investissement.. et en région parisienne , nous avons plus souvent du verglas que de la neige..
      ( sauf en 1999 où j’avais mis 05h00 pour rentrer..) .
      Il n’en demeure pas moins que c’est beau la neige.. et en montagne… c’est .. c’est.. eh oui.. ils sont loin nos séjours à St Veran..

      J'aime

    • Bonjour d’une autre montagnarde Dédé :smile
      ici , dans mon trou des les Alpes de haute Provence , à 1400, c’était le bordel l’autre jour, car la DDE, n’avait pas fait son boulot et pluie sur neige = verglas , et un montagnard a même écrasé un cycliste quelques jours avant ( pourtant avec des lumières et un gilet jaune ) sur la nationale en bas de chez nous ( il y a aussi des montagnards qui sont des dangers publics ), une nationale où les accidents quelquefois mortels de montagnards qui roulent trop vite , et surtout avinés, ne sont pas rares …

      ps : pour Mo la neige en montagne c’est galère …

      J'aime

  5. Encore un morceau de grand choix, à lire et à relire, régal absolu !

    J'aime

  6. J’adore ! tu t’es défoulé Marc ??? je ne peux rien dire sur ce bordel automobilistique et piétonnier : ici dans le midi dès qu’il fait mauvais temps ils arrivent à fermer carrément les routes 😀 un bon alibi pour rester chez soi finalement !
    mais tous les calendriers n’ont pas des greffiers, moi ici je prends ceux qui ont des phares bretons mdrrrrrrrrrrrrrr
    bisous vous deux

    J'aime

  7. La vie quotidienne a son charme et le récit de Marc est très réussi. Rentrer au chaud chez soi après ce genre de sortie dans le froid est très réconfortant ! J’aime bien le récit de Dédé aussi.
    Une journée comme hier ?
    Visite du matin chez mes parents, café en papotant de choses et d’autres, tout va bien.
    Passage à la boulangerie en voiture. Un retraité m’agresse méchamment verbalement alors que je suis encore dans ma voiture en train d’observer si je ne gêne personne en m’arrêtant là. Visiblement lui veut repartir et je le gêne. Marche arrière en lui disant qu’il pourrait me demander ça gentiment. Larmes aux yeux, je me rends compte que je suis très fatiguée… et qu’il doit avoir un gros problème pour être aussi agressif.
    Préparation du repas.15 H, un voisin retraité ami s’occupant du conseil syndical vient comme prévu pour que je tape des lettres où il est entre autre question de tags et dégradations sur les murs de l’immeuble. Sa « secrétaire » du moment est débordée parait-il donc c’est moi qui m’y colle ! 🙂 Re café en tapant les courriers. Enregistrer sous etc…
    Déjà 16H30… Départ à l’autre bout de la ville en voiture avec mon fils pour achats de feutres, piments, cutters, encres diverses, aquarelles… Arf 170 euros !… Heureusement que ce n’est pas tous les jours… Retour dans la nuit et les bouchons comme le raconte Marc. Mon fils met radio nova dans la voiture… Tu as compris ? Euh non ! Vous êtes une ancienne génération, ça ne m’étonne pas !!! Ah Ah ! Ca j’ai compris mais pas ça ! Finalement bon moment dans les embouteillages avec lui, discussion, bla bla bla… Repréparer un repas… Repos surtout…
    Une journée ordinaire qui a son charme 🙂

    Aimé par 1 personne

    • pigments ! pas piments de peinture 🙂

      J'aime

    • Ouais, un grognon le gonze.. un zorro en charentaises.. devait chercher un proie depuis un moment..
      c’est sur que si Teddy Riner avait fait la même chose..il aurai mis un paveton sur sa menteuse.. mais là… une petite dame..fastoche de jouer les durs.
      Je ne connais pas Nova..mais n Bretagne dans notre coin je ne capte que RMC ou Skyrock.. sévère aussi ce truc.. gratiné parfois..
      eh oui.. la jeune génération..

      J'aime

  8. C’est là qu’on apprécie d’être à la campagne, de circuler et de stationner facilement, de pouvoir entrer plusieurs voitures chez soi.
    Pour les calendriers, depuis que je ne prends plus de paysages, je choisis des reproductions de vieilles photos noir et blanc, des vieux métiers, la factrice en a toujours un pour moi.
    C’est vrai qu’elle a un gros assortiments de chats et de chiens.
    Au fait, la factrice, c’est celle qui ne met pas de pub dans ma boite. Le facteur, lui, n’aurait rien eu. J’espère qu’il ne la remplacera pas car elle prend sa retraite cette année.

    Aimé par 1 personne

    • alors ça.. c’est ben vrai comme disait la réclame… nous apprécions ça quand nous sommes dans notre petit coin à l’ouest..
      Sont plus artistes tes préposés que les nôtres.. ici.. c’est petits chats..ou mers du sud ..
      c’est pas le musée du Louvre…

      J'aime

  9. Voilà, je suis venue prendre mon plein d’humour, mais j’avoue que quand on y est, c’est beaucoup moins drôle 😉
    Ça fait du bien de lâcher tout cela après coup !
    Bonne journée

    J'aime

    • Oui.. c’était un jour sans… et encore.. je n’ai eu à faire que peu de distance..
      je ne sais pas si j’aurai encore le mental de me taper les embouteillages comme j’ai fait durant 40 ans..
      550 km de bouchon mardi matin.. le monde devient fou..

      J'aime

  10. j’aime bien le récit amusant de Marc ( comme toujours 😉 ) et en particulier cette phrase  » ….ben oui.. sont atrophiés des jambes, les lardons.. nous on y allait à pied.. mais là. ils ont juste les pouces qui s’allongent démesurément à force de tweeter.. va être sexy l’homo-iphonus… petite tête.. petites jambes et pouces de 20 cm.. des tarsiens… 😀
    Bises à vous 2

    J'aime

  11. Comme Juliette , j’aime bien l’expression « Homo iphonus » . Pour « l’homo televisionus » la télé, le matin , c’est pas chouette non plus, entre les pubs pour perdre 20 kg en 3 jours ( j’exagère à peine ! ), les laxatifs qui vous allègent les intestins , les couches culottes qui vous permettent d’aller danser , l’escalier mécanique pour pouvoir continuer à bricoler dans la cave et le pompon : n’oubliez pas de prendre rendez-vous pour régler vos funérailles parce qu’ on ne sait jamais , ça peut arriver plus vite que prévu … c’est quand même plus sympa d’aller se faire arroser par un sympathique crachin breton !
    Vive la pluie , vive le vent , vive la mer , vive la forêt sans  » trucs en phone » juste le clapotis de l’eau, le souffle du vent et les chants des oiseaux . Bizzz à partager.

    J'aime

    • Il est tout à fait exact qu’il faut un degré élevé de moral pour regarder les réclames de la télé l’après midi.. entre le dentier qui colle parfaitement et
      le gonze qui apporte le petit dej’ après s’être ingurgité son comprimé de Prostamol, il y a de quoi donner le bourdon à un train de permissionnaires en goguette..
      Comme dit Eddy Mitchell dans « Coup de torchon ».. faut être « stoaque » .!!!

      J'aime

  12. Bonjour
    L’homo iphonus? C’est pas mal comme surnom! On dirait maintenant que les gens ont les téléphones greffés aux mains depuis leurs naissance! Ils ne savent rien faire sans!!!
    Bisous

    J'aime

  13. J’apprécie au plus haut point ton humour décapant plein de jeux de mots subtils.
    Le corps d’obèse devant le taureau… aïe aïe aïe c’est bon ça, c’est très bon !
    On se prend à aimer les bouchons qui nous permettent de te lire.
    Et au passage, quelques vérités bien pesées sur les travers de notre société en déliquescence…à moins que ce ne soit de la déréliction…
    Et le né nergumène, sacré trouvaille aussi !
    Bref, j’adore.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ces compliments qui me vont droit au cœur.. comme se doit de dire le sportif ou l’artiste : je tacherai de faire mieux la prochaine fois…!!!
      Ceci étant, je dois avouer qu’effectivement, je me suis toujours senti proche de M. Audiard ou F. Dard..
      la vie est trop courte pour se prendre au sérieux…..

      Aimé par 1 personne

  14. Un fable fabuleusement quotidienne qui remet les pendules à zéro au point mort de nos mordantes contradictions.

    J'aime

  15. Ah ça fait bien 20 ans que je n’ai pas connu de bouchon… à part ceux du Côtes-du-Rhône ou du Bordeaux, bien sur !
    C’est l’enfer ça. Comment tous nos gouvernants n’ont ils pas encore compris qu’il fallait transporter les villes à la campagne ? C’est pourtant simple !

    J'aime

  16. J’espère qu’à la téloche c’était mieux 😉

    J'aime

  17. Les concours de circonstances, je te crois volontiers. Faut toujours être à l’affût de leur arrivée, le sel de la vie !

    J'aime

  18. je vote des 2 mains pour… Charlize Theron! 🙂 ❤
    * * *
    bonne-nuit et une semaine agréable! 🙂

    J'aime

  19. Sympa ta petite histoire , rien d’un conte de Noël (à cette époque) , ces conjonctions d’événements qui arrivent quelques fois et qui nous rappellent que ça tient à peu de choses d’être acteur de scénario de fou …

    J'aime

  20. Bien vu pour le préposé de la mairie qui prend son travail tellement au sérieux qu’il écarte les bras cinq secondes trop tôt, le temps normalement pour nous de passer l’obstacle, si, du moins, la voiture mal garée au warning récurent dont la propriétaire se fait raconter la recette du boeuf mironton à la porte de l’école par une autre pouf haïe, nous interdisait le passage tant espéré.
    PS le numéro de téléphone de Charlize est le 06 58 57 oooh j’ai oublié les autres chiffres ! Dommage 😀 😀

    J'aime

  21. anonyme anonyme est ce que j’ai une gueule d’anonyme ?

    J'aime

  22. Ah ça les entrées et sorties d’école, c’est royal !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :