Pont sur un torrent de pierres. Etape 1 : la charpente   51 comments

.

A construire soi-même, évidemment…

.

.

Voici le résultat à ce stade.

..

Auparavant, en avril, c’était assez fleuri.

. .

Mais le reste de l’année, c’était misérable après la floraison.

..

Marc a fait un plan technique détaillé de ce qu’il comptait réaliser

ainsi qu’une évaluation du coût des matériaux nécessaires.

..

La mise en œuvre a commencé le 4 juillet.

Afin de supporter un plancher, nous avons disposé des lambourdes sur des parpaings.

Le gros problème était la mise à niveau dans un plan horizontal:

creusement sous les parpaings, ajout de cales entre les les parpaings et les lambourdes jusqu’à obtenir une parfaite horizontalité.

..

Ensuite, ce fut la couverture par des planches.

Le dessous des planches a été bitumé pour être protégé et disposé afin de sécher.

..

Ensuite, nous avons planté les quatre poteaux du pont.

Là encore, le niveau à bulle est indispensable : pour assurer la verticalité des poteaux et pour que les sommets des poteaux  se trouvent dans un même plan horizontal.

Les supports métalliques des poteaux font environ 80 cm. Pour arriver à enfoncer complètement leur pointe, il a fallu bien arroser le sol.

la base des poteaux est bitumée avant d’être insérée dans les supports métalliques.

..

Les planches sont vissées dans les lambourdes.

Il a fallu des vis particulières passées à la graisse pour le pont.

..

On visse des lambourdes  aux poteaux du pont.  Il faut la grosse perceuse. L’assemblage se fera avec une tige filetée.

On prépare les traverses qui supporteront le plancher du pont : amincissement des extrémités et ponçage.

..

Le bois assemblé jusque là est imbibé d’un saturateur teinté (en deux couches) pour le protéger.

Le pont étant assez haut par rapport à la passerelle de bois à droite, il y a une marche intermédiaire.

..

Toutes les découpes de chevrons destinées aux assemblages ont été numérotées comme sur le plan.

On a fabriqué un motif décoratif pour les rambardes du pont, puis on l’a passé au saturateur.

..

On s’occupe ensuite d’une clôture qui entourera l’ensemble déjà réalisé.

Elle sera constituée de poteaux verticaux et pour les rambardes : de chevrons et de planches.

L’extrémité des chevrons est découpée afin de s’adapter aux poteaux (elle sera bitumée ensuite).

..

Les poteaux sont bitumés.

On commence par fixer les chevrons aux poteaux.

Le niveau à bulle est toujours obligatoire bien sûr.

.

.

Les chevrons sont passés à la peinture rouge.

Ensuite on ajoute les planches au dessous.

..

Les planches sont passées au bitume.

.

.

Ensuite, ce sont des finitions:

boules de bois au dessus des poteaux du pont, chapeaux d’aluminium au dessus des autres poteaux.

les supports métalliques sont entourés d’un petit solin de béton.

Du joint protège l’intervalle entre les supports métalliques et les poteaux.

..

Quelques vues d’ensemble après l’étape 1.

(à suivre).

.

Publicités

51 réponses à “Pont sur un torrent de pierres. Etape 1 : la charpente

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. C’est du boulot mais c’est franchement réussi… bravo. Bises et bonne soirée

    J'aime

  2. Beaucoup de travail sans doute…. Mais il est certain que cela va être superbe !…..
    BRAVO
    Michel

    J'aime

  3. wowww ca l’air vraiment génial, j’ai bien hâte de voir l’autre étape
    je suis en admiration

    Aimé par 1 personne

  4. Si vous étiez mes voisins immédiats, je vous aurais mis à contribution pour m’en faire un sur une petite rivière sans que je sois obligé de passer par l’école des ponts et chaussées.

    J'aime

  5. Quel travail !! Mais c’est superbe !!! Je suis admirative !!
    Dominique

    J'aime

  6. Bravo ! Superbe travail.

    J'aime

  7. hé bien bravo au maitre d’ouvrage quel travail mais quel resultat !!!!

    J'aime

  8. Whaou ! C’est magnifique , du travail de pro , j’attends la suite avec impatience .

    Aimé par 1 personne

  9. « il suffit de passer le pont, c’est tout de suite l’aventure »…. facile à dire, George !
    il faut déjà le construire, et ça ressemble aussi à une belle aventure !

    J'aime

  10. ça donne envie d’aller se balader mais je crois que je vais suivre la continuité des travaux.

    J'aime

  11. Chapeau bas, woaw quel projet 🙂

    J'aime

  12. Travail titanesque , j’aime beaucoup ! Ce coin de jardin incite à la rêverie.
    Question subsidiaire du futur proche : comment allez vous procéder lorsque le tronc de l’arbre entouré de planches aura grossi ?

    Aimé par 1 personne

    • Pour la rêverie, on a commandé un fauteuil de bois à placer sur la plateforme de planches, il arrive bientôt.
      Ensuite, pour répondre à ta question subsidiaire: je doute que le tronc grossisse énormément de notre vivant à Marc et moi (plus tard, ce sera le problème des héritiers mais on s’en fiche) mais si cela se produit, il suffit de dévisser (c’est facile) les planches qui entourent l’arbre, et d’agrandir l’espace qui lui est dévolu par quelques traits de scie.

      Aimé par 1 personne

  13. un magnifique bouleau !!!
    vous traverserez sans peine et avec bonheur le pont du 15 août et tous les autres …
    Bises de la juliette

    J'aime

  14. Félicitation. Bravo.

    J'aime

  15. Yves Duteil en ferait une chanson ! beau travail !

    J'aime

  16. Quel chantier encore, bravo !
    Un peu de musique pour vous soutenir dans les travaux de finition 😉

    Aimé par 1 personne

  17. c’est génial ce que vous avez fait ! Je vous demanderai conseil pour notre maison de Port-Louis

    J'aime

  18. Bonjour
    C’est déjà bien avancé! J’aime beaucoup!
    Bisous

    J'aime

  19. C’est super beau et original. J’aime beaucoup 🙂 Belle soirée et bon WE

    J'aime

  20. Coucou, me voilà de retour dans mes pénates… Oui ! tous ces commentaires sont bien mérités… C’est un endroit apaisant et enclin à la rêverie
    Je vous embrasse et dès demain j’ouvre mon wordpress…

    J'aime

  21. Quand je pense à tout ce que vous économiseriez si vous viviez en studio, j’ai mal pour vous ! :-))

    J'aime

  22. Si je m’attaquais à ce genre de boulots, j’aurais déjà quelques doigts en moins, sans compter que j’aurais travaillé plus basiquement, n’ayant pas été formé à ce genre de travail (ce que je regrette profondément).

    J'aime

  23. Respect et chapeau !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :