Le drame   39 comments

 

Le drame, que dis-je..   un  émoi  incommensurable dans la résidence.. un mystère..

.

le chat et le renard

.

Les chats disparaissent.. un par un.. le greffier..  un jour était là et le lendemain.. zoup.. terminé le minou..

Bien disparu..  sans laisser de traces.. pas même un poil.. ou un collier anti-puces.. rien..

Un lourd soupçon s’est abattu..

.

Nous ne sommes  plus en 1870 à Paris.. quand on mangeait les chiens et les chats..

On a mangé Kiki, la chienne à ma  tante.. c’est resté une histoire familiale..

Eh oui.. en 1870.. ça clappait mal à Paname et mes aïeux ont dû se résoudre à l’horrible..

Z’ont bouffé Kiki..  becqueté.. en daube, le klebs.. et cette marque.. ce sceau s’est transmis de génération en génération..

Z ‘ont bouffé Kiki..

Un sceau d’infamie que nous trainons.. face à la SPA ou GreenPeace..

Comme les Cheyennes.. on a bouffé du chien..

Mais là.. nous n’en sommes pas là.. même si l’essence est aussi rare que les puces sur le dos d’une truite..

nous n’en sommes pas réduits à jaffer  les greffiers..

.

Alors.. que dire.. que penser..

Un trafic d’organes.. de bestioles pour laboratoire.. va savoir…

Non.. un coupable est désigné.. le goupil.. on l’a vu.. trainer vers le local à poubelles..

Tout beau.. tout  rouquemoute.. avec sa  belle queue.. façon chapeau de Davy Crockett..

Alors c’est forcément lui.. c’est lui ce salopard qui s’embourbe les matous.. bouffe tout..

.

Il doit les emporter tout pantelants et sans défense dans son antre..

Et comme l’ogre..

Préparer son grand couteau.. son grand chaudron.. et zoup..

Un peu de thym, de laurier..  un oignon piqué de clous de girofles..

A table, mes  petits renardeaux..

Regardez ce que Maman vous mijote..

Du matou.. bien tendre..  persillé à souhait…

Elevés au Ronron..  ou à l’autre truc, celui avec la branche de persil.. et la chouette  gonzesse en chemise de nuit qui danse sur la table..

Comme si un chat bouffait du persil.. y’a que les têtes de veau. qui s’en remplissent le tarin..

Mangez mes grands.. régalez vous…  si on manque, je retournerai demain en chercher.. y’en a d’autres..

.

Ma sœur qui vit dans le sud.. celui de Rhett Butler et de Mam’zelle Scarlett..

Là.. ce sont les alligators qui se tapent les chats ou les chiens..

Eh oui..  c’est triste ..

C’est  terrible cette histoire.. mais c’est la nature..

.

Publicités

Publié 29 mai 2016 par Leodamgan dans Bretagne, Etel, Faune domestique, Faune sauvage, Non classé, Prose à Marc

Tag(s) associé(s) : ,

39 réponses à “Le drame

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Autre temps autre moeurs ..

    J'aime

    • Il ne s’agit pas de mœurs d’un autre temps mais du blocus de Paris par l’armée prussienne pendant la guerre de 1870 qui dura si longtemps que la famine s’installa et que les gens en vinrent à consommer des rats, vendus au marché. Le Zoo, ne parvenant plus à nourrir ses pensionnaires les vendit comme viande de boucherie. Et, effectivement, des animaux domestiques furent également consommés.

      J'aime

  2. c’est-y pas ce qu’on appelle la chaîne alimentaire ????? 😉 j’ai tendance à la rompre quand je vois Ehouarn courir après mes bébés mésanges : je le renferme dans la véranda……. pas content le matou !!!

    J'aime

  3. Et tous ces hommes qui chassent chevreuils et sangliers…..Quelle vie!

    J'aime

  4. Si ça se trouve c’est même pas lui !

    J'aime

  5. Il fut un temps où les chats de paris étaient « capturés » pour revendre leur peau 🙂

    J'aime

    • Il semble que les renards attrapent difficilement les chats. Je faisais de la randonnée avec un monsieur du Nord à un moment, et dans son petit bled, les chats disparaissaient aussi (dont le sien), mais il pensait plutôt à un voisin malveillant qui les empoisonnait. Il n’a jamais rien pu prouver.

      J'aime

    • Je ne connais rien à la chasse aux chats par les renards.

      En fait, c’est suite à un discours d’une voisine que Marc a eu l’idée de ce billet.
      Elle me racontait que les chats disparaissaient dans la résidence. D’ailleurs, elle cherchait en particulier le sien. Elle avait, ainsi qu’un autre voisin, vu rôder à plusieurs reprises sur le parking et une terrasse, un renard. Elle me soutenait mordicus que ce renard était coupable de « chaticide ».
      Selon ses propres termes : « les renards sont friands de chats ».

      J'aime

  6. Et l’homme mange quoi lui 😉 ? lapins, poules, coqs, moutons, agneaux, poussins en nuggets, veaux, vaches et j’en passe…
    Alors un renard qui cherche à manger pour ses petits cela ne me choque pas..J’aime les chats et j’en ai eu, et malheureusement ce fut la bouffe industrielle type croquettes qui en a fait trépasser certains..Pas de renard..Juste le marché industriel de l’aliment pour animaux et mon ignorance humaine.
    Et comme l’écrit Burntoast les chats sont difficiles à attraper car ils courent vite, grimpent, se cachent et se défendent très bien. Il y a des chats qui se défendent face à des attaques de chiens..Et ce sont les chiens qui perdent etc..
    Il y a aussi oui les empoisonneurs et ça arrive beaucoup.
    Il y a un chat dans ma campagne qui côtoie des renards, dans la même prairie et il est toujours là bien vivant et complètement serein, même en période de nourrissage des jeunes renardeaux :).
    Et je vais même rajouter que des naturalistes ont pu observer que renards, lapins et autres peuvent habiter les mêmes terriers au même moment, sans que les lapins du terrier commun ne se fassent croquer par les renards ;).
    Par contre certains chiens déchiquètent renards et blaireaux et cela ne choquent pas grand monde…
    Le renard n’est pas l’animal mal intentionné ou mesquin qui est décrit dans certains récits ou contes d’antan…
    Et les chats qui tuent les ptits écureuils roux…cela peut aussi attrister ;).
    La nature oui, mais pas cruelle, juste la nature, alors que l’homme lui agit bien trop souvent par cruauté ou méchanceté.
    Bon appétit ;).

    J'aime

  7. Ce n’est pas sûr que ce soit Maître Goupil . Je pencherai plutôt un humain mal intentionné …
    Bonne soirée !

    J'aime

  8. J’ai oublié « pour » devant humain

    J'aime

  9. Quel film d’horreur !!! A en faire des cauchemars ! J’en frissonne !!!!!

    J'aime

  10. Le Chat et le Renard

    Le Chat et le Renard, comme beaux petits saints,
    S’en allaient en pèlerinage.
    C’étaient deux vrais Tartufs, deux archipatelins,
    Deux francs Patte-pelus qui, des frais du voyage,
    Croquant mainte volaille, escroquant maint fromage,
    S’indemnisaient à qui mieux mieux.
    Le chemin était long, et partant ennuyeux,
    Pour l’accourcir ils disputèrent.
    La dispute est d’un grand secours ;
    Sans elle on dormirait toujours.
    Nos pèlerins s’égosillèrent.
    Ayant bien disputé, l’on parla du prochain.
    Le Renard au Chat dit enfin :
    Tu prétends être fort habile :
    En sais-tu tant que moi ? J’ai cent ruses au sac.
    – Non, dit l’autre : je n’ai qu’un tour dans mon bissac,
    Mais je soutiens qu’il en vaut mille.
    Eux de recommencer la dispute à l’envi,
    Sur le que si, que non, tous deux étant ainsi,
    Une meute apaisa la noise.
    Le Chat dit au Renard : Fouille en ton sac, ami :
    Cherche en ta cervelle matoise
    Un stratagème sûr. Pour moi, voici le mien.
    À ces mots sur un arbre il grimpa bel et bien.
    L’autre fit cent tours inutiles,
    Entra dans cent terriers, mit cent fois en défaut
    Tous les confrères de Brifaut.
    Partout il tenta des asiles,
    Et ce fut partout sans succès :
    La fumée y pourvut, ainsi que les bassets.
    Au sortir d’un Terrier, deux chiens aux pieds agiles
    L’étranglèrent du premier bond.
    Le trop d’expédients peut gâter une affaire ;
    On perd du temps au choix, on tente, on veut tout faire.
    N’en ayons qu’un, mais qu’il soit bon.

    Jean de la Fontaine

    J'aime

  11. Si c’est un mâle non castré ne désespère pas, certains font la noce plusieurs mois d’affilée et revienne, maigres et pelés…comme des chats, pour se remplumer au coin du feu, jusqu’à la prochaine fois. Mon ex-voisine en a eu un qui partait deux mois et plus…

    J'aime

  12. Apparemment, il n’y a pas de « goupil » dans mon quartier vu le nombre de chats errants…

    J'aime

  13. dans mon patelin des chats vieux, fatigués ou des petiots disparaissent aussi, mangés par maître renard , m’a dit mon petit vieux préféré du patelin ( 85 ans ) ou les loups !
    c’est la nature , comme le dit Marc !
    nous aussi mangeons des plus faibles que nous …
    ou un labo, ou un resto :mrgreen:
    le mystère reste entier !
    embauchez un détective privé 😀

    J'aime

  14. Y’a pas la guerre à La Réunion, mais je crois bien qu’à défaut de lapin, il y a des chats…

    J'aime

  15. Bonjour
    Au moins, même si c’est triste, on ne peut pas dire que les animaux tuent pour le plaisir, comme les humains….
    Bisou

    J'aime

  16. Les chats doivent le chercher aussi, à se la jouer « matou vu ».:) On met ça sur le dos des renards (et les renards sur le dos des bourgeoises férues de fourrures mais c’est encore autre chose) mais ça peut être tout aussi bien un Cat Killer du genre humain, il y a déjà eu des précédents. Merci pour ce billet croustillant et j’ai encore appris de nouveaux mots d’argot, comme « jaffer ».

    J'aime

  17. Belles recherches historiques! Merci!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :