Quatreuu milleuu frang de foutus!   32 comments

 

Quatreuu milleuu frangs…

(à mon pote Gérard qui m’a donné envie d’écrire ce billet)

.

SONY DSC

SONY DSC

.

Comme déjà dit, une bonne partie de ma jeunesse, gamin, adolescent, a vu les étés se passer prés de Toulon..

Certes, nous avions de la famille au Revest sur le flan du Faron, mais mes parents préféraient une location dans une vieille bastide au milieu des champs de vignes.. en haut..sur la colline.. au Pradet..

Notre activité essentielle était tournée vers la mer, la plage le matin et l’après midi.. la sacro sainte après midi de pêche sur la presqu’ile de Giens.. cette longue plage écrasée de soleil.. battue par le vent certains jours de mistral.. l’Almanarre…

Sur cette plage.. ou on y crevait de chaud..   on rôtissait gentiment au soleil.. ou on y crevait de froid.. dans un mistral mordant et salé qui te collait les cheveux en paquets de dix en moins de temps qu’il ne le faut pour le dire..

La pêche était bonne car le gros collecteur des égouts d’Hyères était cassé.. et misère.. les sars et les dorades étaient énormes.. des monstres des mers.. des Moby Dick..

Bon, bien sûr, pas de baignade.. sinon bonjour la pustule.. papules.. macules ou vésicules..

Donc.. on se faisait souvent plus que tartir.. un mot qui chuinte .. ch…. mais bon.. le paternel.. lui il était heureux.. tout allait bien.. froid moi jamais.. j’ai mon Almanarre..

Les distractions étaient peu variées et les sorties rares.. de temps en temps le marché à Toulon.. ou un cinéma le soir..

C’est vrai que l’époque était aux économies.. et la moindre sortie faisait tomber les biffetons .. lâcher les laqusés..

Certains soirs.. quand l’humeur était au plus que beau fixe.. à droite toute du baromètre..

nous allions à Carqueiranne.. sur le port.. on y faisait comme dans la chanson.. on regardait les bateaux.. et suprême du suprême.. il arrivait qu’on s’asseye à une table d’un bistrot.. pour y manger une orange givrée..

Un soir de fête, il y avait au programme un feu d’artifice sur l’eau, avec fumigènes, effets lumières, Versailles.. les fantaisies du grand REX à coté.. de la gnognotte.. selon l’affiche..

Nous avions donc fait notre promenade et les commissures encore collées par le sucre de la glace..

nous attendions debout.. nous démontant le cou pour y voir un peu l’eau.. dans une foule dense.. le début des hostilités..

D’un coup.. après quelques chuintement et crachouillis.. une fumée rouge a marqué le départ.. une roue lumineuse à commencé son infernale rotation dans une gerbe d’étincelles.. la gerbe de feu..

le toro de fuego des fêtes de Bayonne…

La foule a fait ahhhh.. ohhhhhh..

Et d’un coup.. déchirant la nuit.. un sifflement.. et spouff! une gerbe dans le ciel.. un éclatement lumineux.. un spray multicolore qui s’est décomposé en petits spouff étoilés..

La foule a refait ahhhh.. en attendant la suite qui s’augurait princière…

Derrière.. nous.. rompant le charme.. la fascination.. une voix de femme a lâché doctement..  » Eh bé.. deux milleu frang de foutus.. »

Le spectacle a continué.. en bruit de fond.. les ahhhh et les ohhhh avec parfois des combinaisons.. oooohhaaha.. ou haaaaahoooooo et le ciel qui se constellait.. se déchirait.. se zébrait.. pétaradantes et détonantes explosions de joie stellaire..

Mais derrière.. la comptable.. a poursuivi son inexorable litanie.. estimant.. analysant..évaluant.. jaugeant..

 » Té.. celleu là?.. c’est au moing une à quatreu milleu frang..!!!!. hé bé.. quatreu milleu frang de foutus..!!

Elle nous a fait tout le feu d’artifice.. usurière du pétard.. rapiate de la fusée.. Harpagon de la pyrotechnie..

Je devais avoir une quinzaine d’années.. ma sœur bien moins..

Aujourd’hui plus de six milles kilomètres nous séparent..

Mais je sais que si elle voit un feu d’artifice..

elle pensera.. » Té.. quatre mille francs de foutus’.. Ou peut être  » F.k!!!  Cinquante dollars de foutus..  »

Bien sûr.. je me suis adapté.. désormais je sais compter en euros.. (presque)

Mais objectivement…. en frang.. ça avait quand même plus de classe….

 

Oh peuchèreuu.. cinquanteuu frang de foutus!!!

.

Publicités

Publié 19 juillet 2015 par Leodamgan dans Non classé, Prose à Marc

Tag(s) associé(s) : , , , ,

32 réponses à “Quatreuu milleuu frang de foutus!

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. A quatreuuu milleuu frang, peuchère… j’espère, bonne mère, que tu en as eu plein les mirettes !
    J’adore ces instants de la vie qui font sourire la mémoire de ceux qui les ont vécus…

    J'aime

  2. Té, belleu plumeu…
    Si tu as vu le feu d’artifice du 14 juillet à Paris, tu as compté ?
    Bises à tous les deux

    J'aime

  3. Cette dame, c’était vraiment » une grande personne » ! ( cf Le Petit Prince)
    Bizzz à partager.

    J'aime

  4. nostalgie et humour comme j’aime et ça, ça n’a pas de prix

    J'aime

  5. Avé l’assent, les dépenses passent toujours mieux.

    J'aime

  6. Ahhhhhh ! ces gens qui ne pensent qu’en sous ! euros, francs ou pesetas ils ne valent pas un clou …

    aucun rapport mais bon j’aime Nougaro et vous deux les amoureux ?

    J'aime

  7. il parait que la miséreuuu serait bien plus douceuuu au soleil…..mais j’entends d’ici les  » comptables » du ch’nord nous dire que :  » tu vois Biloute ! v’là 5000 balles de foutus heiiin ? conclusion , les comptables ne sont guère sensibles à la beauté de la pyrotechnie
    joli souvenir et belle plume !

    J'aime

    • Moi je suis originaire du Pas-de-Calais Et je n’ai jamais entendu dire « Biloute », c’est peut-être très localisé chez les Ch’tis de ch’nord?
      Si « quand on aime on compte pas » c’est peut-être que quand on compte on n’aime pas?
      Marc a été flatté de ton appréciation sur sa plume.
      Bonne soirée,
      Mo

      J'aime

  8. Certains trouvent que c’est très cher un feu d’artifice et d’autres critiqueraient s’il n’y avait pas de feu d’artifice .
    Toujours une belle écriture .
    Bises

    J'aime

  9. Les événements qui nous ont marqués, on s’en souvient toujours. Et ce n’est pas pareil quand on les revit plus tard.
    Concernant le gaspillage, je serais bien d’accord avec la dame si elle voyait ce qui se passe par ici: totalement démesuré et inutile.

    J'aime

  10. Joli souvenir… curiosité de la mémoire, j’ai l’impression d’avoir déjà entendu cette phrase (« 4000 francs !!!) … j’ai du voir quelques feux d’artifices à proximité de cette dame (ou d’un/e de ses nombreux/ses cousin/e/s) 🙂
    cela dit, qui râle parce que ça coute râlera aussi si c’est bon marché (ou « cadeau » )

    J'aime

  11. Tiens je l’avais manqué cet article. Je ne suis jamais allé à Toulon. Pendant quelques été on est allé à Cavalière près du Lavandou, où je m’emmerdais royalement. Mais mon paternel aimait se chauffer au soleil sur la plage. Au Lavandou, les gens du cru n’étaient pas des plus sympathiques (comparés par ex. aux habitants de Moissac dans le Limousin).

    J'aime

  12. Que ce soit en « frang » ou en euros, un feu d’artifice c’est des impôts locaux jetés en l’air et qui explosent. Cela dit, il y a tellement d’autres gaspillages, et ce n’est qu’une fois dans l’année. Les rabat-joie à qui ça ne plait pas n’ont pas à gâcher le plaisir des autres. Merci de nous faire partager ce souvenir raconté sur un ton pétillant, entre humour et nostalgie.

    J'aime

  13. Drôle de femme-fusée, un bout de ficelle à 2 frangs, une allumette à 0.2 frangs, et hop l’espace pour 2 balles 20 !

    … « oh, la belle bleue » … 🙂

    J'aime

  14. Il y a certains feux d’artifice gratuits, ce sont ceux du cœur

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :