Archives de 12 mai 2013

Fabriquer un coffre de rangement pour terrasse couverte.   53 comments

.

Au début, l’idée était de ranger le seau et le balai (inesthétiques)

dans un meuble construit en bordure de la terrasse

devant le laurier-sauce,

.

1couvercle-8

.

mais nous y avons adjoint un coffre à roulettes

pour y ranger du bois de chauffage.

.

2coffre1

.

Tout a commencé par une poutre en chêne récupérée chez un voisin.

Après avoir été sciée à la bonne longueur et poncée,

elle est présentée sur les supports prévus : d’un côté une grosse équerre dans la poutre en chêne verticale

et de l’autre, le morceau coupé de la poutre.

La hauteur étant satisfaisante, on peut s’attaquer à l’armature du coffre.

.

3coffre2

.

tous les éléments sont collés, assemblés et vissés.

On vérifie que le chassis passe bien juste sous la poutre, comme calculé.

.

4coffre3

.

Les portes sont en bankiraï, un bois exotique

dont il nous restait quelques planches après la construction du bassin.

les portes sont réalisées en assemblant des planches sur l’envers

grâce à des tiges de métal préalablement perforées que l’on visse.

Les lattes des deux portes doivent être parfaitement alignées.

Après cela, on vérifie que le coffre passe toujours sous la poutre.

Le fond du coffre (côté  pignon de la maison)

est constitué d’une plaque de contreplaqué marine.

Les boutons de porte sont un peu trop colorés,

mais comme le bois recevra une couche protectrice teintée, le contraste sera moindre.

.

5coffre4

.

Un des phases les plus délicates de la fabrication est la pose des charnières des portes.

On les visse sur le cadre d’abord et sur les portes ensuite.

Moyennant quoi, on a parfois des surprises : nous avons dû défaire et reposer les charnières ailleurs sur le cadre

car les vis tombaient sur la jointure entre deux planches de la porte…

Ensuite, nous nous sommes occupés du coffre de rangement du bois de chauffage.

Le fond de ce coffre est à roulettes.

.

6coffre5

.

Sur le fond, sont assemblés les quatre côtés.

On vérifie que le coffre passe sous la poutre.

Evidemment, il y a quelques soucis qui se règlent par du ponçage du haut des 4 côtés.

Pour tenir compte du dauphin du tuyau de descente de la gouttière,

il a fallu réaliser un encadrement sur mesure.

La face avant du coffre à roulettes et recouverte de mêmes planches exotiques que le reste

en respectant l’alignement général des planches.

Enfin, on vérifie que ce coffre coulisse toujours facilement.

.

7coffre6

.

Il est temps de passer au couvercle.

Le couvercle a une partie fixe raccordée sous la grosse poutre en chêne

par des plaques à trous fixées par des tire-fonds.

La partie mobile pivote le long de la partie fixe via des charnières,

c’est le couvercle proprement dit qui est constitué lui même d’une planche et d’une demie planche

(sciée dans le sens de la longueur)

rattachées par des plaques à trous vissées

(les planches ne faisant que 14 cm de large, une seule était insuffisante comme couvercle).

.

8coffre7

.

Les charnières sont posées de façon à être invisibles de l’extérieur du meuble.

Le couvercle est assemblé par vissage afin d’être démontable si besoin est.

Ici, le meuble est terminé, présenté le couvercle levé.

Il reste à passer une couche de produit protecteur pour bois extérieurs

qui donnera une teinte un peu plus foncée.

.

Store2 Store6

.

Ce que nous souhaitons faire maintenant, c’est installer un store en raphia

tel que ceux ci-dessus

dans l’ouverture de la terrasse au dessus du coffre.

Ce qui, avec un peu d’imagination,

pourra nous faire croire à l’île Maurice.

(à suivre)

Publié 12 mai 2013 par Leodamgan dans Travaux de bricolage

Tag(s) associé(s) : , , ,

%d blogueurs aiment cette page :