Le jour où Dieu m’a snobée.   48 comments

.

.

Dieu5.

J’avais 11 ans.

C’était à l’église  le jour de ma communion solennelle.

.

J’ouvre ici une parenthèse si vous le permettez:

(à la maison, j’ai été élevée dans la religion catholique. Mon père était athée sans trop le clamer sur les toits et ma mère se disait croyante mais non pratiquante, ce qui lui épargnait d’aller communier le ventre creux le dimanche matin.

Je la jalousais pour cela. Je vais refermer cette parenthèse pour éviter les courants d’air (cette blague n’est pas de moi)).

Promesse tenue : parenthèse refermée.

Donc, je reviens à l’église. L’ambiance semblait fervente à souhait, les orgues jouaient et le curé maîtrisait à merveille son sujet.

Subitement, prise d’un mouvement de zèle, j’ai essayé de prier vraiment. Je m’explique : j’étais croyante, certes, en ce sens que je croyais tout ce que les adultes me disaient, aussi bien à la maison qu’à l’école et qu’au catéchisme.

Mais, comment dire? Je récitais ce qu’on m’apprenait, alors que là j’ai voulu réellement communiquer, dialoguer et  prier pour obtenir une  réponse.

Je n’ai trouvé personne au bout du fil. Ca sonnait dans le vide.

Il aurait pu faire un effort pour ma communion solennelle, tout de même!

Je me suis concentrée derechef, aussi fort que quand… (non, je le dirai pas, ce billet doit garder une certaine tenue).

Ce fut  un échec intégral, indubitable et manifestement définitif.

Une révélation.

Morte de honte, je me sentais malhonnête de rester là alors que les autres pensaient que je croyais toujours.

Je n’avais plus rien à faire ici.

Je regardais subrepticement les autres communiants et les parents pour tenter de lire sur leur visage s’ils avaient deviné la perte de ma foi.

Pour en parler à mes parents, l’endroit me paraissant mal choisi,  j’ai attendu à la maison que le repas de communion soit terminé, omelette norvégienne comprise, car en vérité je vous le dis :

perte de foi n’empêche pas estomac en bonne santé de réclamer.

.

Publicités

Publié 10 avril 2013 par Leodamgan dans Souvenirs de Mo

Tag(s) associé(s) : ,

48 réponses à “Le jour où Dieu m’a snobée.

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Excellent !!! il faut que je raconte comment j’ai perdu la mienne, un jour !
    On nous disait, Dieu vous appellera, j’avais peur de ne pas l’entendre et puis j’avais envie qu’il ne m’appelle pas, je fantasmais, moi…
    Et puis un jour le curé aviné m’a virée du confessionnal parce que je n’étais pas allée à la messe l’été: du coup j’ai été soulagée !!!

    J'aime

  2. je crois que j’ai perdu la mienne à force d’obligation d’aller à la messe le dimanche, à confesse avant, et au cathé tous les jeudis : trop de religion tue la religion – mais s’il y avait eu omelette norvégienne, j’aurais attendu de l’avoir mangée c’est sur !!

    J'aime

  3. Moi, c’était à dix ans, en regardant un dessin animé (style Woody Woodpecker) au cinéma. J’ai réalisé aussi, et impossible de rembobiner le film du doute. Comme quoi les dessins animés…

    J'aime

  4. Ma foi ! je crois que tu n’as jamais eu la foi, vilaine impie que tu es 🙂

    Heureusement mes parents m’ont donné le choix petiote …
    Je ne sais pas pourquoi … mais j’ai toujours eu un grand recul devant ces religions , causes de tant de haines, de massacres …
    des somnifères pour beaucoup et pour d’autres des amphétamines …
    Bon je déblatère …
    Bonne nuit Mo qui ira en enfer !!!

    J'aime


  5. :mrgreen:
    Une grande hypocrisie que ces religions …

    J'aime

  6. J’avais 25 ans, je pense que je croyais juste encore un peu par habitude !!! Un neveu plein de vie, de joie se tue sur la route… Il a 4 frères et soeurs inconsolables.. Le jour des obsèques, tout le monde a bien sur un chagrin immense, terrible… On sort le cercueil de la maison, et là ma belle-mère, sa grand-mère, le fait poser pour dire un ‘nôtre-père » avant de partir à l’église.. Et là dans ma tête j’ hurle « connasse, tu ne vois donc pas la peine des siens, il faut encore en rajouter « !!! Ce jour là, ça en a été totalement terminé avec ces mascarades ça été d’une violence inouïe, plus JAMAIS je n’ai prié, pauvre naïve que j’étais et la vie au fil des années m’a bien prouvé que NON il n’y a pas de DIEU qu’il soit catholique ou autre…
    Bisous ma belle

    J'aime

  7. Pour ne pas croire, il faut déjà un minimum de réflexion. Pour croire, ben , j’en sais rien, justement!

    J'aime

  8. « Croire ou ne pas croire  » Telle est la question !
    La réponse est plus compliquée . 😉

    J'aime

  9. En tout cas, une chose est : Mo a attrapé le virus de l’écriture! 🙂

    J'aime

  10. est- ce que j’ai vraiment cru à quelque chose un jour? je ne m’en souviens plus ;;;peut-être un peu étant gamine mais cela ne m’a pas tracassé plus que ça !

    J'aime

  11. Mes parents m’ont donné la possibilité de choisir, car eux même sont de confessions différentes, quant l’heure fut venue j’ai choisi de croire en moi 😉 et pour cela je les en remercie !

    J'aime

  12. J’ai connu les mêmes tracas, j’ai écrit ça dans mes mémoires (les mémoires d’une ânesse) – je repasserai quand je serai un peu plus réveillée… belle idée de billet ! yoduchato

    J'aime

  13. J’ai oublié quand j’ai perdu la foi… Ca doit faire longtemps mais ça ne m’a pas marqué plus que ça.
    😕

    J'aime

    • Sais-tu où tu l’as perdue Bistro? On peut peut-être t’aider à la retrouver? 🙂

      J'aime

      • Je crois qu’un jour je suis sorti en pleine messe, tellement ça me passionnait, et je n’y suis plus jamais retourné (sauf pour les mariages, communions et enterrements). Je me souviens maintenant, c’était l’église Cavelier de la Salle !

        J'aime

    • Il semblerait, d’après tous les commentaires que je viens de lire, que nous formions une fine équipe de mécréants? 😉
      Mais moi aussi, je fais acte de présence lors d’évènements importants de la vie (ou de la mort) par égard pour les autres (qui en font peut-être de même, maintenant que j’y pense?).

      J'aime

  14. Salut Mo ! Salut tous ! c’est Dieu, je suis venu vous dire à toi et à ta bande de rigolos que j’existe !!! non mais OOOOOOOOOH !!!!

    J'aime

  15. La religion enseignait une morale qui était respectée par la crainte de Dieu et du jugement dernier (comme on nous disait !). Quand les parents étaient croyants, en général les enfants suivaient la même voie. Disons que dans les moments difficiles, tels la perte d’un être cher, croire en un au-delà reste un espoir qui aide à mieux supporter la douleur.

    J'aime

  16. Mo tu m’épates, on dirait presque mon histoire malgré des milliers de km de distance.Bisous j’ai adoré te lire.

    J'aime

  17. Salut mon amie, il fait beau !!!!Je te souhaite une bonne journée, bise a+.

    J'aime

  18. Salut mon amie mo, hier avec ma fille on a fait le grand ménage de printemps!!!!Et mon mari a commencé à préparer le jardin pour les futures plantations !!!!!Mes vacances se termine je reprends demain soir, bonne journée, bise a+

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :