Chute de piédestal   52 comments

.

(où l’on traite ici de la délation comme d’une vertu).

.

cours-de-recreation

.

 

En préambule,  il faut que je vous explique que j’ai toujours aimé l’école .

Par contre, sans aller jusqu’à détester le catéchisme,  je n’y comprenais rien.

Déjà, chaque année, j’étais surprise qu’on nous y enseigne la même chose que l’année précédente. 

C’était comme si je redoublais : la honte.

 .

Il y avait une récréation au  catéchisme.  

Un jour,  j’ai dû dire « zut ».

Trois gamines  ont immédiatement rapporté ce péché  au  curé.

 .

 Le curé était un nouveau arrivé cette année. 

Naturellement, comme il était investi de l’autorité,  je le respectais bien qu’il ait l’air constamment dans la lune .

Je respectais les curés tout comme les institutrices (j’évoque un temps révolu, oui je sais)

et  mettais sur un même plan l’enseignement dispensé à l’école et au catéchisme,

c’est-à-dire que je croyais tout ce qu’on me disait).

 .

Le curé est venu me trouver, suivi des trois chipies  ravies

et m’a immédiatement morigénée pour avoir dit un gros mot.

J’ai été choquée qu’il ait choisi de croire sur parole les trois petites vipères

sans même me demander si elles avaient  raison. 

Et surtout qu’il  ait encouragé la délation,

comportement plutôt mal vu à l’école

(à cause de la relative proximité de la dernière guerre, peut-être…).

 .

Sur ce, il s’est éloigné, ayant toujours l’air dans les nuages,

ignorant du fait qu’il avait dégringolé à mes yeux  de son piédestal,  

tandis que les précoces petites bigotes s’éloignaient bras-dessus bras-dessous

en ricanant.

.

Publicités

Publié 24 mars 2013 par Leodamgan dans Souvenirs de Mo

Tag(s) associé(s) : , , ,

52 réponses à “Chute de piédestal

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. « les précoces petites bigotes »… J’adore ce billet… même si il a un côté pathétique 😦

  2. Encourager la délation pour un prêtre ce n’était pas joli joli !

  3. je pense que ça n’a pas beaucoup changé je pense

  4. Ouf si je comprends bien tu as fait comme moi, tu t’en es sortie, tu n’es pas devenue bigote ! Allez, je me lâche… Ce sont les pires rapporteurs qui soient les cathos !!!!
    Bisous

  5. On sent le traumatisme qui a généré la névrose et la haine de Dieu.
    😕

  6. J’espère que maintenant on les forme à la psychologie ?
    Si je te disais, moi je me suis faite virer du confessionnal pour avoir « avoué » avoir raté la messe pour cause de vacances d’été, l’abruti de gros curé alcolo m’a abreuvée de menaces, la pire étant que nous nous trainerions égorgés et que Dieu nous refuserait l’entrée dans son paradis (c’était en Algérie)
    Peut-être pour ça que je ne suis pas bonne soeur 😀
    ça dégringole vite, hein? bises à tous les deux

  7. au collège j’allais encore au cathé c’était une sortie pour les pensionnaires…….après j’ai oublié tout ça je n’ai jamais compris qu’on veuille à tout prix nous faire croire point barre. depuis quelques jours je suis replongée dans les religions, mais d’une autre façon, et toutes les religions, enfin je vais tenter et à mon âge j’ai même la bible en livre de chevet, comme quoi …………..

  8. Tu ne t’es pas vengée Mo ??? sur les 3 chipies ou le curé pervers :mrgreen:
    Je ne suis jamais allée au catéchisme et n’en ai aucun regret …

    C’est bien , tu t’es mise à écrire , chouette , on en saura plus sur toi …….

  9. Arf j’espère qu’elles brûleront en enfer 👿

  10. ben oui , c’est souvent comme ça…et les enfants n’ont pas beaucoup changé …j’espère que les curés eux l’ont fait. pas sûr!

  11. Il m’est arrivé à peu près la même histoire dans mon collège. Les frères/pères entretenaient la délation, sans voir (?) que certains d’entre eux avaient la papouille facile. Le catéchisme me posait des problèmes de logiques insurmontables ; en revanche les épisodes merveilleux de la Bible me plaisaient bien.

  12. Si jeune et déjà un grand esprit d’indépendance et d’intelligence (de mon avis). Je pense aux trois bigotes qui t’ont sommes toutes rendu un grand service en faisant dégringoler le monsieur en soutane de son piédestal 😉

  13. C’est bien comme ça que je vois les religions…

  14. J’ai pas mal donné aussi à ces gens là dans ma jeunesse…
    Peut-être que les chipies sont rentrées dans les ordres plus tard….

  15. Quel vilain mot que délation… Il existe encore quelques bigotes et même pas si âgées que ça qui sont de vraies langues de vipère… et j’ai peur des vipères 😉
    J’ai aussi quelques souvenirs de ce genre… Et des vacances chez les bonnes sœurs (d’ailleurs pour certaines pas si bonnes que ça). Quant au catéchisme je n’y comprenais rien, j’ai tout de même fait ma communion sans vraiment savoir pourquoi, d’ailleurs je fus la seule de la famille.
    Bisous à vous deux

  16. il parait que Roger, il sent des pieds.
    Tout de même a notre époque!

    enfin moi, je dis ça, je n’ai rien dit.

    (un lecteur anonyme)

  17. je ne suis jamais allée au catéchisme…. les fritillaire, j’en ai acheté aussi…peu sont sorties la première année, maintenant il n’en reste qu’une, qui de plus est toute petite. gros bisous Mo. cathy

  18. To récit me rappelle un souvenir perso du même genre, mais le curé de mon malheur, m’a carrément mise à genou sur des grains de maïs. Originale non?

  19. Lui j’aime bien , le père Gilbert pour l’avoir lu , entier et intègre ce type !


    tu le connais Mo ?

  20. Je me suis réabonnée, je n’ai pas eu d’alerte et j’arrive comme les carabiniers!

  21. ah ! le caté ! c’est vrai qu’à cette époque on avait peu de chances d’y échapper ( mes parents n’étaient pas communistes hélas et ma mère très croyante) j’y suis allée donc pour bayer aux corneilles , grappiller l’argent de la quête chaque dimanche pour m’acheter des bonbons (parce que les fleurs c’est périssable ) et juste après ma première communion j’ai eu enfin le droit de ne plus y aller ! çà ne m’a pas traumatisé mais…..çà ne m’a jamais laisser penser à la suprématie d’un être supérieur ! d’ailleurs le curé ressemblait à un vampire et nous faisait flipper !

    • J’aime bien le « grapillage » de l’argent de la quête.
      Nous aussi, on gérait cet argent-là. L’objectif était de donner le moins possible à la quête pour pouvoir acheter des bonbons. C’était une bonne école de gestion de budget, remarque. Il fallait toujours penser à garder un ou deux centimes pour la quête du dimanche suivant (parce que les parents ne donnaient pas forcément de si petite monnaie) et réfléchir à l’utilisation du reste en achat de bonbons avec le souci du meilleur rapport qualité/prix. Très formateur.
      Donc dès que le curé annonçait « ite missa est », tous les gosses fonçaient en direction de l’épicerie sise en face de l’église, ouverte le dimanche matin, bien entendu!

  22. je viens de vous découvrir dans les « indésirables » !!!! ainsi qu’un autre blog de wordpress !!!! mon ordi fait un tri qui ne lui a pas été demandé, tes articles sont classés avec ceux proposant du viagra et autres produits du même genre …….y a-t-il un lien ? je m’interroge ! bizz et bonne soirée

  23. Bonsoir mon amie mo, ici il pleut !!!! Mon mari est parti a la pêche avec mon fils jusqu’à dimanche soir !!!et moi je bosse !!!!! Bonne soirée bise a+

  24. A la messe, c’est le pain béni que nous aimions !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s