Fabriquer un cache-poubelles   44 comments

.

pour ces jolies poubelles de toutes les couleurs

qu’on nous fait garder.

.

1 cache poubelles

.

Il s’agit de les camoufler pas trop loin de la rue.

.

2cache-poubelles1

.

Pour commencer, il faut prévoir

et parfois préparer l’emplacement en cimentant le sol

et en élevant un muret d’une hauteur de parpaings.

Il est bon de revérifier que les poubelles y tiennent bien avant de construire l’abri lui-même….

De gros tubes d’aluminium à section carrée vont servir de montants à l’abri.

Certains seront fixés contre le petit muret

et d’autres fixés au ciment du sol par un système de pattes.

Dans tous les cas,

on fait des trous à la perceuse pour y loger des chevilles

dans lesquelles on visse les montants avec des boulons de taille idoine

(ne jamais craindre de trop boulonner).

.

3cache-poubelles2

.

On entoure le haut des montants par des planches de bois

qu’on fixe avec des tire-fonds  sur les montants

(c’est le fond qui manque le moins).

.

Pour faire les parois de l’abri, on peut prendre de la tôle  d’aluminium ajourée,

légère et facile à fixer dans les montants d’aluminium (par des boulons, toujours).

.

A ce stade,  le camouflage est très partiel.

De profil, passe encore,

mais il manque une porte et un dessus.

.

4cache-poubelles3

.

Donc, on s’attaque à la fabrication d’une porte.

Pour cela, on utilise deux autres gros montants d’aluminium verticaux,

et deux barres d’aluminium moins épaisses pour faire le haut et le bas de la porte.

Ces éléments sont assemblés en un cadre par des équerres et des vis.

.

En parallèle, on procède au positionnement et au vissage des charnières.

C’est certainement la partie la plus délicate de la fabrication d’une porte.

.

La partie pleine de la porte, une autre plaque de tôle ajourée,

est présentée avant d’être fixée

pour vérifier que le cadre est à bonne dimension,

que les verticales sont convaincantes

et les horizontales raisonnablement horizontales.

(on travaille en permanence avec le niveau à bulle et le mètre dans ce genre d’ouvrage

en particulier quand le sol est en pente).

.

5cache-poubelles4

.

Enfin, on visse la plaque de tôle sur le cadre de la porte

et on insère la porte dans les charnières.

C’est là qu’on peut s’apercevoir qu’un des montants frotte par terre sur ce sol en pente

alors que les calculs ne laissaient pas prévoir ce désagrément.

Eh bien, on enlève la porte et on recoupe le montant,

ce n’est pas grave (la vie est faite de compromis).

.

N’oublions pas le dessus.

Ce sera un couvercle en planches fixé avec des charnières.

On coupe d’abord les planches pour les présenter in situ.

.

.

Les planches du couvercle sont vissées sur des planches plus petites en traverse

pour obtenir un plateau.

Si certaines vis dépassent, on peut les couper au disque à tronçonner.

C’est plus propre, mais j’ai horreur de cet engin dangereux

et même de toutes ces étincelles jaillissantes.

Je sais qu’elles ne brûlent pas, mais…

(enfin, c’est ce que je croyais, ne voyant pas Marc broncher,

mais il vient de me dire que si, ça brûle…)

.

On adapte ensuite une poignée sur le dessus

(avec des boulons, vous vous en doutez),

on fixe le couvercle sur la planche horizontale arrière de l’abri

à l’aide de charnières.

.

Et voilà, un beau couvercle qui s’ouvre

et même se referme

(on ne se refuse rien).

.

J’ai l’impression d’avoir omis de détailler certains aspects,

mais avec  tout ce que j’ai déjà expliqué,

je suis certaine que vous êtes capables maintenant

de combler des petites lacunes!

.

Publicités

Publié 29 juillet 2011 par Leodamgan dans Travaux de bricolage

Tag(s) associé(s) : ,

44 réponses à “Fabriquer un cache-poubelles

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Très classe ce coin poubelles !!!!

  2. Ben moi j’appelle cette idée, du génie tout simplement !

    bisous

  3. Etre réincarné en poubelles chez vous ne doit pas être si mal, on a droit à un loft entouré de verdure…

  4. Marc ne peut pas s’empêcher de travailler ? Dès qu’il a fini quelque chose, il en fait une autre.
    J’ai horreur de ces grandes poubelles. A Romilly, en ville, on nous les imposait et ceux qui ne pouvaient les rentrer (comme moi) embarrassaient les trottoirs. Ceux qui pouvaient les sortaient avant de partir travailler et ne les rentraient que le soir. De plus, les éboueurs pour gagner du temps prenaient celles à peine pleines pour les renverser directement dans le camion ce qui est très fatiguant.
    Ici, nous nous servons de sacs et comme ils sont ramassés la nuit, les trottoirs sont propres. Nous avons juste de petites poubelles pour les papiers et les bouteilles en plastique qui prennent très peu de place.

  5. Joli camouflage ! Mais ils savent tout faire Mo et Marc !

  6. … et quel design! (applaudissements s’il vous plait)

  7. c’est crê… crê.. crê.. jolie ! 🙂

  8. Merci…

  9. Serais tu Mo une arrière , arrière petite fille de l’ingénieux préfet Mr poubelle ?
    🙂

  10. Tout est dit….
    Un joli coin…mais vous n’arrêtez donc jamais ;-)…
    Bises

  11. J’en reste bouche bée, comme d’habitude. Je pourrais le faire mais en moins bien. Dans notre immeuble, il y a un local au rez de chaussée. C’est hélas une cible pour les pyromanes solitaires.

  12. Il n’y a plus qu’à faire des abris ignifugés pour les poubelles. Tu veux qu’on y réfléchisse? 😉

  13. Ton abri c’est la plus belle! si si tchi tchi!
    et particulièrement Zen aussi si si tchi tchi!

  14. nous les filles, on aimerait toutes avoir un Marc à la maison, tellement il est inventif et même, tiens ! surdoué. Mais, à bien y regarder comment ça s’ouvre ? car ça à l’air bien fixé devant , suffit-il de hisser les sacs pleins par le dessus ?

    • Marc demande quel âge tu as, comme si c’était important, pfff…
      En ce qui concerne le devant de la poubelle : c’est une porte qui s’ouvre latéralement comme toute porte bien faite. 🙂 et donc on sort sans problème les poubelles. Regarde sur certaines photos.

  15. comme toujours , d’un coin ennuyeux ou génant vous faites un mini-palace ! très clâââsse ! vos sacs poubelles sont-ils revisités aussi par le génie de Marc ??? dorés , à frou-frou , en lamé ?
    pou belle la vie !

  16. Le sepia est admis. C’est moi qui ai fait le réglement cette fois. Faut encore que tu poses des questions MO, t’es terrible!! 🙂

  17. Je me servirais de l’instrument à poncer, j’aurais déjà trois doigt en moins et plus si affinité. 🙂 🙂

  18. C’est un disque à tronçonner. Il tronçonne du métal, du carrelage, etc… on peut supposer qu’il est apte à tronçonner des doigts également 😦

  19. La photo de la ponceuse, terrible avec ses flammèches…heu je voulais dire réussie ;-)…
    Bises

  20. SMOUICKSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS je suis passée par Fanfan…… ;O) pour poser ici une petite trace de Hulotte….j’espère que ça ne va pas faire tache!!!!! mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
    Amitiés VOUS deux.

  21. classe l’abri a poubelle, en plus ca risque pas de bouger, y’a seulement 252 boulons 😉
    joli bricolage en tout cas

  22. j’aurai rajoutté des ressorts à gaz pour ouvrir le capot et une ficelle qui souleverait les couvercles des poubelles.

  23. super votre cache poubelle

  24. super votre cache poubelle
    j en ai trouvé d autre abri contener super original sur http://www.belben.fr

  25. Effectivement, ces trompe l’oeil sont pas mal du tout… Et très gais!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s