Etel autrefois.   27 comments

.

Il y a une exposition en ce moment

.

.

dont je voudrais vous donner un petit aperçu.

.

.

En ce temps là,

Etel était un vrai port thonier,

.

.

avec de vrais pêcheurs.

Ce plan incliné pour mettre à l’eau et en sortir les bateaux

existe toujours

.

.

et ce bassin également.

.

.

Après leur retour,  les pêcheurs

.

.

ramenant leur abondante pêche

.

.

ne dédaignaient pas

un léger en-cas.

.

.

La plage (en 1881),

.ne ressemble guère à celle d’aujourd’hui,

.

.

et l’on construisait beaucoup plus de bateaux que de nos jours.

.

.

Mais les reines des thoniers de 1946

.

.

sont-elles si différentes de celles de 1961?

.

.

En tout cas,

certaines  choses

ne changeront jamais.

.


 

Publicités

Publié 5 juillet 2011 par Leodamgan dans Etel, Voyages

Tag(s) associé(s) : ,

27 réponses à “Etel autrefois.

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. Ils devaient avoir une sacrée rude vie les pêcheurs d’antan …et beaucoup ne devaient pas faire long feu .
    Il y a même un gosse assis à la table , non ?

    j’adore le thon frais grillé , miam 🙂

    J'aime

  2. Je partage ce que dit Juliette…
    Même pour le thon, hé hé…
    Bonne fin de journée.
    .

    J'aime

  3. j’aime beaucoup ces expos.. qui parlent de la vie d’antan; les bateaux j’aime, le poisson aussi et tes photos sympathiques…
    Le thon c’est bon mais il y en a de moins en moins, il est hors de prix mais un petit morceau tomates olives miam miam, grillé aussi 😉
    Une visite bien agréable. Et tous ces vieux métiers qui sont perdus…
    Bisous

    J'aime

  4. Nostalgie, nostalgie…
    Ce serait bien de faire des photos aujourd’hui aux mêmes endroits que ceux des cartes postales non ?
    En tout cas, sympa ce retour en arrière.

    J'aime

  5. ah ! en 1946, c’est la bouille ronde qui avait du succès, par contre, 15 ans plus tard, mieux vaut etre plus « fine » pour plaire…

    J'aime

  6. C’est drôle quand on regarde ses vieilles photos , le regard que l’on porte est differend, surtout les portraits .
    Pour ce moment de partage exellent, merci !

    bisous

    J'aime

  7. C’était de bon ton de se marier.
    C’était de beaux Thons qui se marraient lors des Fest Noz, et abondaient!

    je l’avoue, c’est fumeux comme les harengs saurs,
    y a-t-il anguille sous roche?

    J'aime

  8. Je viens d’apprendre ce qu’était une cotriade 🙂

    J'aime

  9. Je me demande bien ce qu’est devenue Gwenaelle Penvedec (celle du milieu sur la photo de 1946). La cotriade semble donner soif, je dénombre 5 bouteilles en cours entamées pour 5 personnes attablées. Peut-être celle-ci était-elle un peu trop salée ?
    nozvezh vat
    😛

    J'aime

    • Mince, j’ai fait une répétition à dire la même chose en pléonasmant exactement ce que je venais d’écrire en double avec des mots différents mais qui signifient pareil sans en changer le sens puisqu’ils sont identiques dans leur finalité…
      Bref, je vous laisse le choix entre « en cours » et « entamées » mais les deux me semblent redondants, voire inutiles ensemble, un seul suffirait pour que le lecteur moyen interprète judicieusement le sens des 5 bouteilles accompagant, je vous le rappelle, une bonne cotriade comme on n’en fait plus. Mais Vin Diou, qu’est-ce que ça donne soif !!!

      J'aime

  10. ça a changé la plage, parce que moi, je n’ai jamais vu le chateau ?!! ou alors, si ! je n’étais pas sur la bonne plage.
    ben le pêcheur c’est de la morue salée qu’il a pêché, et non pas du thon, car pour étancher sa soif, il boit directement au goulot le pauv’gars !
    c’est toujours interessant ces expos sur l’avant et l’après. finalement les moeurs ne changent pas.

    J'aime

  11. Nous n’avons jamais vu ce « chateau » non plus, je pense. Les temps changent et les chateaux disparaissent…

    J'aime

  12. on a beau changé de thon , les mots restent les mêmes….

    J'aime

  13. j’aime les photos sepia… Et je pense …:que restera t ‘il de nos photos numériques surabondantes ….dans quelques dizaines d’années :RIEN sans doute !

    J'aime

    • Bonne question. Les CD et DVD sont fragiles et supportent plutôt mal la lumière. Les disques durs ne sont pas éternels et le stockage sur plates-formes WEB durera ce que durent ces plates-formes. Pas forcément parce que ces plates-formes disparaitront, mais parce que les moyens d’accès évolueront ainsi que le matériel que nous utilisons. Par exemple, pour les disquettes d’il y a 20 ans, combien de lecteurs subsistent-ils encore sur des PC? Cela ne se fait plus. Pas plus que les supports magnétiques.A la limite, c’est le papier qui traverse mieux le temps.

      J'aime

  14. J’aime bien la photo des marins en train de boire au litre. A Belle-Ile, il y a environ 15 ans, les marins buvaient un coup au bistro quelques heures avant de partir et chacun payait sa tournée « au litre ». Soit s’il y 3 marins, 3 litres à boire par personne. Dans ces conditions, le départ se fait « au radar ». Je ne sait pas si c’est toujours comme cela. Je suis passé une fois à Ethel avec des amis ; trop peu de temps pour bien connaître.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :