Coulis de tomates « à la courageuse » et exemple d’utilisation : boulettes de boeuf à la tomate.   12 comments

.
Pourquoi
« à la courageuse »? ***
 
.
Parce que,
 après avoir soigneusement sélectionné
les tomates les plus mûres,
trop mûres parfois,
on les épépine et on les pèle,
 .
.
ce qui laisse d’ailleurs une bonne quantité de résidus
sous forme de peaux, jus et pépins.
.
.
On commence par verser un peu
d’huile d’olive
et mettre un peu de thym et de basilic
 dans une cocotte.
.
.
Puis, on y ajoute les tomates épluchées
et on fait fondre pendant une bonne demi-heure.
 .
Je ne mets ni sel ni poivre dans le coulis.
 .
.
Ensuite, on passe au mixer
pour avoir un coulis bien homogène
qu’on stockera dans des boîtes au congélateur
si on ne s’en sert pas tout de suite.
 .
*** La méthode du coulis « à la paresseuse »
consiste à couper les tomates en morceaux,
les faire cuire de la même façon et
passer au moulin à légumes
quand les tomates ont bien fondu
pour éliminer la peau et les pépins.
On obtient quelque chose très liquide
à cause du jus,
donc qu’il faudra réduire une heure ou deux ensuite.
 .
Exemple d’utilisation du coulis:
Boulettes de boeuf à la tomate.
 .
.
Dans une casserole,
je commence par faire fondre des oignons hachés finement
dans de la margarine.
 .
.
J’ajoute ensuite le coulis
et je laisse sur feu doux.
.
Je l’assaisonne à ce moment là :
sel, poivre et un peu de piment d’Espelette
(vous pourrez ajouter ce que vous voulez aussi).
.
.
Pour les boulettes:
du steak haché de boeuf,
du sel, du poivre, du paprika et du persil.
 .
.
Je forme des boulettes du volume d’une noix.
 .
.
Je plonge les boulettes dans le coulis.
.
Je cuis à feu doux et à couvert
(la sauce tomate saute partout!).
.
Il faut compter 15 minutes à feu doux
pour cette taille de boulettes.
.
.
Quelques minutes avant la fin de la cuisson,
on peut casser un oeuf par personne
sur la préparation
(facultatif).
On obtient des oeufs pochés dans de la tomate.
.
.
En accompagnement, j’ai fait quelques pâtes
(le truc blanc à côté des boulettes,
 c’est l’oeuf).
 .
Publicités

Publié 7 octobre 2009 par Leodamgan dans Récoltes, conservation et confitures

Tag(s) associé(s) : , , , ,

12 réponses à “Coulis de tomates « à la courageuse » et exemple d’utilisation : boulettes de boeuf à la tomate.

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. on aime les bonnes choses ,et pour ça la tomate "fraîche " en hiver ,c’est génial ,n’est ce pas ?

  2. Je choisis "à la courageuse" c’est mieux non ? Vous avez dû vous régaler ! et je note bien sûr pour nous régaler à notre tour ! bisous

  3. Pitié tu ne sais pas quel point tu me fais souffrir, je bave d’envie !bisesglobule

  4. Je peux venir quand ???Bises à vous deux. Jo

  5. Ça doit être délicieux et c’est très bien expliqué gros bisousxxx

  6. houlà là, je suis pas prés de perdre mes kilos lol. moi qui suis gourmand je vais revenir souvent ici.

  7. J’aimerais bien venir aussi. Quelle régalade ! BIZ.

  8. coucoudirect ça me donne faim ::

  9. trop bon c’est mon plat favori mais je le mange plutôt avec du riz.allez biz!

  10. Toujours impressionnantes ce genre de recettes.

  11. je viens de lire avidement ton billet et j’ai constaté que je fais un coulis à la paresseuse…hou !!!!!mais ta recette de boulettes de boeuf dans un coulis me plait bien et je vais essayer avec l’oeuf….je sens que je vais aimer…Bonne fin de semaine et gros bisous

  12. trop bon .. je vais le faire !bises mo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s