Montage d’un abri à tomates   18 comments

 .
Pourquoi un abri à tomates?
 .
Pour protéger des pluies froides
qui peuvent succéder à une grosse chaleur
et déclenchent à coup sûr
le mildiou,
cette vermine  qui contamine les fruits,
lesquels deviennent inconsommables.
 .
.
Une forte attaque de mildiou comme en 2007 stoppe net la production,
et tout est bon à jeter,
 plants et fruits qui ne mûrissent plus mais noircissent.
J’ai mis ça aux déchets verts, surtout pas au compost.
 .
 
.
En 2008, nous avons fait un abri
 qui avait bien marché.
.
Mais cet abri, fait presque par impulsion
au souvenir des ravages exercés par le mildiou en 2007,
tenait vaille que vaille
avec les moyens du bord,
des bâches trop fines et des piquets hétérogènes.
 
 .
.
Cette année, nous avons acheté du matériel plus solide.
 .
Des poteaux à  section carrée,
qui seront mis dans  des supports à enfoncer dans le sol.
Ces poteaux seront boulonnés dans les supports.
 .
Des poteaux ronds qui seront enfoncés directement dans le sol.
 .
Les bas des poteaux sont goudronnés pour résister à l’humidité.
 .
 
.
Les poteaux carrés sont présentés dans les supports
pour faire un pré-trou
.
puis entièrement percés.
 .
 
.
Des boulons sont enfoncés dans les trous.
.
On vérifie ensuite que les boulons sont bien en face des trous des supports.
 .
 
 
.
On reprend les supports pour les enfoncer dans le sol.
 .
C’est un  quelconque poteau « de travail » qu’on a utilisé
pour enfoncer le support dans le sol en tapant sur le haut du poteau avec une masse.
 .
L’intérêt de procéder ainsi au lieu de directement taper sur le support
est de pouvoir vérifier avec un niveau à bulle
que le tout sera bien vertical.
 .
Naturellement, il vaut mieux faire ce travail à deux.
 
 .
.
Vers la fin, on peut taper directement sur le support.
.
Avec une planche et le niveau,
on vérifie que les supports sont à la même hauteur.
.
 
.
Enfin,
on fixe le poteau au support en mettant des rondelles et des écrous sur les boulons.
 .
 
.
Tous les poteaux sont plantés.
 .
Les 2 rangées de poteaux les plus basses
sont constituées par les poteaux ronds.
.
Ceux qui sont situés le plus bas  sont volontairement inclinés pour résister à la tension,
car il va y en avoir.
 .
Dans le même but, les poteaux du fond sont arrimés à des troncs dans la haie.
.
 
.
Ensuite, on perce tous les poteaux à 10 cm du sommet
pour y passer de la cordelette épaisse.
Les cordelettes vont supporter les bâches.
.
 
.
Les bâches sont très solides et armées.
Elles sont munies d’oeillets
qui permettent de les attacher le long des grosses cordelettes.
 .
 
.
Et voilà,
il n’y a plus qu’à planter les tomates
 .
 
.
que j’entends d’ici
ronchonner dans la serre.
 .
 

 

Publicités

Publié 18 mai 2009 par Leodamgan dans Travaux de bricolage

Tag(s) associé(s) : ,

18 réponses à “Montage d’un abri à tomates

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. kikou :)))ben justement je me suis posée des questions à ce sujet car je suis parti 4,5jours et malherueusement on a eu 2jours de flotte et lorsque je suis rentrer mes feuilles avec legerment noircies…..Mais aparament sa continer à pousser et les feuilels fraiches restent vertes… J’ai juste couper celle qui avaient noircies un peu….Mais je ne sais pas si c’est la meme chose que tu parles ;))))))) faut il attendre les tomates pour le savoir????en tout cas sacrée culture :))pierrot n’en reviens pas lol ;))))bisous

    °¤° Fanny L'étoile fofolle °¤°
  2. j’adore ce que tu fais et je trouve tout ça génial même si je ne peux le faire chez moi. J’attend les résultats ils doivent être excellents avec ce travail.bonne soirée!biz!

  3. La méthode de construction est superbe !

  4. non !mais moi, j’veut l’adresse de tout ceux-ci…..!!!j’suis un peut dans la mélace , pis, j’veut pas cherché a comprendre !!c’est comme ça !j’veut pas "remodeler" mon jardin ..j’suis a top !! au niveaux informatique .. space déconne pleins tubes !la grande hotel ….bzzzzzzzzzz ! ne veut pas de moi ..!! voilààààààààààààà !bises @:) vive les tomates cerises …………………!!!

  5. superbes toutes ces explications…mais entendre ronchonner les plants dans la serre,me fend le coeur, comme le soleil a du mal à s’installer pour rester elles sont pas si mal que ça au chaud , non ?Bises à vous deux

  6. J’ai quelques fuites à ma pyramide et mes papyrus commencent à prendre l’eau !Je me demandais si par hasard…. si c’était un effet de vot’bonté M’sieur Dames les Etellois… une petite notice avec photos de "Comment colmater une façade pyramidale antédiluvienne d’un monument historique"… je suis sûre que vous savez faire ça !Merci d’avance !

  7. perfecto! il n’y a pas d’autre mot.

  8. Les tomates ronchonnent ? ben sont pas très reconnaissantes après tout le boulot qu’elles vous donnent ? bisous

  9. Une question très délicate ; Jch veut faire un essai < planter des "plants de tomates-cerises dans un petit coin du jardin > Faut-il qu’il fasse toute cette installation …! (je suis MDR) Bon, ces "herbes pour la cuisine poussent bien". Mais, à côté de vous "nous relevons de la maternelle" Beau travail et très bonne explication. Bises. Monique.

  10. Bonjour !!! je me permets de venir chez vous, je suis une amie de certains de vos contacts et comme je sais que vous aimez jardiner peut être serez vous de bon conseil …Je dois avouer que je suis plutôt nulle en ce domaine ..J’ai ,dans ma cour, 2 pousses de figuiers..Elles sont apparues à un endroit fort incongru, entre des tuiles que nous entreposons pour des travaux…Elles sont grandes, 1 metre au moins , de belles feuilles, mais voilà nous ne savons pas si nous pouvons les déplacer maintenant…ou si il faut attendre …Merci d’avance pour vos conseils Bises NiNne

    ภเภภє.ツ
  11. en effet c’est un travail d’équipe et je vois que les fraises vont bientôt rougir d’un si joli et impressionnant résultat. Sympa la cabane à tomates !

  12. C’est du solide tout ça , c’est même de l’art contemporain ! Y’a plus qu’à attendre que les demoiselles rougissent.Bises concentrées ( je sais facile mais la journée a été difficile) 😉

  13. c’est une bonne idée de faire ses sauvegardes sur Over blog, on ne sait jamais avec Window$ SpaceLive,des fois ça marche et des fois ça marche plus, je comprends Jean Paul.

  14. Un vrai travail de pro tout ça, jamais de mémoire de tomate j’ai été chouchoutée ainsi.

  15. Bonjour,Oh on a pas du s’y prendre comme il fallait nos plans de tomates sont encore rachitiques, mais bon ça ira mieux l’année prochaine on apprend. Par contre j’ai des groseilles à maquereaux toutes translucides youpi allez aujourd’hui je fais des photos de notre modeste mais néanmoins agréable coin du nord.Gros bisousssssssPS j’adore Oléron et ça fait bien longtemps que nous n’y sommes pas allés.. envie de mer et d’huitre gloupss kisssssss

  16. vive les jardiniers multi facettes !

  17. de belles et bonnes pizzas en perspective!

  18. Pingback: Plantation des tomates sous abri | Au jardin de Mo et Marc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s