Perruches sauvages à Verrières-le-Buisson   25 comments

 
 Des amis chez qui nous déjeunions dimanche dernier,
 
 
 nous ont appris qu’ils voyaient de plus en plus de perruches
 
 
 dans leurs mangeoires à oiseaux.
 
 
Et parfois plus d’une quinzaine à la fois.
 
 
Je me suis fait un devoir,  bien entendu,
 
 

de les photographier
 
 
 
 
 
et aussi de les filmer.
 
Effectivement,
ça grouille.
 
 
Comment se fait-il qu’on trouve autant de perruches en liberté en Ile-de-France?
Des évadées, bien sûr, mais comment ces oiseaux exotiques survivent-ils à l’extérieur sous nos climats?
 
Ils ne sont pas aussi frileux qu’on se l’imagine. Marc a trouvé quelques informations sur internet:
 
ces oiseaux seraient des perruches à collier.
 
 
Elles vivent et nichent en Afrique et en Asie (en vert foncé sur la carte) 
mais ont été largement introduites en Amérique et en Europe (en vert clair sur la carte).
 
En 2002, déjà, pas très loin de Verrières-le-Buisson, dans le parc HELLER à Anthony,
des perruches à collier faisaient partie des colonies d’oiseaux divers qu’on y voyait régulièrement.
 
Et quelqu’un avait déjà filmé des perruches à collier en liberté à Verrières-le-Buisson en 2006,
 
 
On voit mieux les détails ci-dessus.
 
Mon billet n’est donc pas un scoop,
sniff…
 
 
 
 
 
 
 

Publicités

Publié 15 décembre 2008 par Leodamgan dans Faune sauvage

Tag(s) associé(s) : , ,

25 réponses à “Perruches sauvages à Verrières-le-Buisson

Souscrire aux commentaires par RSS.

  1. ben si, pour nous c’est un scoop! j’adorerais voir des perruches sur ma mangeoire….bouhhhhh, j’en veux!!!ce matin c’était un assaut de je ne sais pas quoi, je crois que j’en ai vu chez toi, bergeronette ou mésange à longue queue, à 6 ou 7 sur une malheureuse boule de graisse

    J'aime

  2. ps: j’ai demandé à papa noël un nouvel appareil photo! avec zoom…

    J'aime

  3. je ne voudrais pas monopoliser la conversation…merci, je viens de voir la video!! sonores ces zozios…ils n’ont pas échappé à l’oreille aiguisée de cannelle ma minette rousse, qui est allée voir du coté des hauts parleurs!

    J'aime

  4. haaaaaaaaaaaa faut que je te dise !!!je deteste les oiseaux !!!!m’font peur…( et en plus z’ont po de bras …. )smouik

    J'aime

  5. ah mais si, c’est quand même un scoop, les "pipelettes" sont de retours! (et plus en cage!)oh mon dieu …!!! fini le reveil en douceur avec la mélodie d’un rossignol !!oooooOOOOHHHH mon dieu!!! quel horreur !

    J'aime

  6. en tout cas c’est zoli ! puis c’est plus agréable de les entendre gazouiller, surtout pour moi qui suis dans ma cité en forme de camembert et qui n’entend que des motos et du RAP à fond la caisse tout le temps !Quoique des fois, les piafs…je les flinguerais bien quand ils m’empêchent de dormir, hihihi ! naaan mais ceux là sont très beaux ! Merci Mo pour le scoop. Enfin scoop, ça l’aurait été avec ta douce voix en fond sonore de la vidéo, avec le chant des zozios 😉

    J'aime

  7. et puis quelles acrobates ! j’aime bien la 4ème photo, on ne verrait presque pas l’autre petit oiseau derrière 😉 (il parait que j’ai l’oeil partout, hihi…)

    J'aime

  8. Voilà qui va rassurer ceux qui auraient laissé échapper les leurs et qui craignaient pour leur survie.

    J'aime

  9. Ben si pour moi c’est un scoop, je ne pensais pas qu’elles pouvaient survivre hors de leurs cages….vive la liberté et heureusement qu’elles trouvent des petites maisons si sympathiquement garnies..Je n’ose rien mettre à mes fenêtres ce sont les pigeons qui s’incrustent et font des dégâts, mais je vais mettre des petites choses sur la terrasse pour les oiseaux…Bonne journée et bises

    J'aime

  10. Surprenant toutes ses perruches à collier en liberté "en Ile de France"Bonne journéeBises

    J'aime

  11. j en ai deux qui se sont échappée pendant mon deménagement ça me fais plaisir de voire qu elles vivent en libertée

    J'aime

  12. mais oui un scoop pour moi ! je n’avais jamais vu de perruches en liberté ! et de ce pas je m’en vais écouter leur chant mélodieux ! bisous

    J'aime

  13. je ne pensais pas qu’ils puissent vivre en liberté avec une température aussi basse!!!!! c’est vrai quelles sont mieux en liberté qu’en cage!!!! il y en a qui laissent leur perruche s’échapper parcequ’ils pensent que ces oiseaux emmènent des maladies chez les jeunes enfants comme l’asthme!!!!! mais bon, info ou intox?????Passe une bonne soirée,bisous!

    J'aime

  14. ici en provence nous avons des perruches aussi en liberté mais le climat est relativement moins froid que chez vous !!!dimanche je suis allée en camargue, il reste même encore quelques flamants qui ne sont pas partis .. ils étaient dans l eau, le bec à la recherche de leur nourriture !!! grrrrrrrrrr bises bonne soirée !!

    J'aime

  15. C’est beau ! Ils sont dans la nature comme ça ? Trop beaux !

    J'aime

  16. Au Parc de Sceaux quelques dizaines de perruches ont été relachées, apparemment par un importateur illégal. Elles se sont très bien acclimatées et font un boucan d’enfer en haut de leurs 2 ou 3 arbres.

    J'aime

  17. pour toi et moi si c un scoop car je ne le savais pas donc ton billet est tres utile car je me coucherais moins bete ce soir lol !!!bisous… a l’année prochaine car je pars 15 jours a la campagne … rebisous et bonnes fetes de fin d’année

    J'aime

  18. je vois que chez les perruches il y a aussi des SDF. j’espère qu’elles trouveront un resto du coeur pour survivre car cet hiver est plus rude que d’habitudebisousssss a l’an 2009

    J'aime

  19. voilà suis revenue ! pourtant je suis "remontée" dans tes billets jusqu’en Novembre ! mais m’étonnerait qu’elles viennent ici … pfff j’ai pas de chance comme toi ! sniff sniff ! bisous

    J'aime

  20. Bonjour,

    Je suis ahuri de voir vos commentaires (trop mignons…) à propos de ces perruches à collier qui envahissent depuis quelques années notre région, particulièrement autour d’Orly et du parc de Sceaux.
    Vous oubliez que cette espèce n’est pas endémique et que si elle s’installent, c’est au détriment des oiseaux de nos régions…
    Nous sommes plusieurs, dans cette zone à vouloir nourrir nos oiseaux endémiques en hiver (moineaux, mésanges…).
    A cause des perruches à collier, c’est désormais impossible, car elles dévastent, en quelques heures la nourriture que l’on met à disposition, en empêchant les autres oiseaux, y compris les pigeons, de s’approcher des mangeoires tant que tout n’a pas été mangé!
    Leur technique est très simple,: elles arrivent à une quinzaine, une de chaque coté de la mangeaoire, et les 10 autres, dans l’arbre, repoussent les autres oiseaux.
    Hier, j’ai mis 1Kg de graines de tournesol. En quelques heures elles ont été mangées et aucun des petits oiseaux de nos contrées n’a pu s’approcher. Idem pour les boules de graisse en hiver!!!

    De plus, cette race est cavernicole, c’est à dire qu’elle ne fait pas de nid (nidicoles), mais niche dans les creux des arbres.
    Leur technique de nichage est la même que pour la nourriture: Grace à la force de leur bec et à leur nombre, elle délogent les pics de leurs nids pour les squatter!

    Si rien n’est fait, vu leur prolifération (c’est désormais par groupes d’une centaine qu’elles se déplacent tous les jours, entre leur lieu de résidence de nuit (forêt, parc…) et les villes ou elles se nourissent, au détriment de nos oiseaux endémiques) ce seront les oiseaux de nos contrées qui seront éliminés, par faute de nourriture et d’abris en hiver.

    Ce phénomène s’est déjà produit dans nos mares (crapaux buffles importés) et dans nos rivières (écrevisses d’amérique).

    Arrêtons de jourer aux apprentis sorciers avec ces « jolies petites bêtes exotiques »!
    Laissons les dans leurs territoires natifs et sauvegardons la faune de nos régions!!!!

    J'aime

  21. et alors ces perruches , migrantes ou apportées par les hommes ont bien le droit de vivre, et de voler non ? et de manger ! Je réponds à l’anonyme chauvin et patriote , Mo !
    Vive les belles perruches libres et vive la liberté des oiseaux et des hommes !
    moi si je pouvais je migrerais tiens , mais je n’ai pas d’ailes
    bises pour ce beau billet …

    J'aime

    • Oui, Juliette,
      Je les trouve jolies aussi.
      Après, pour l’influence réelle de l’introduction de nouvelles espèces sur un écosystème en équilibre, faut voir à l’usage au bout d’un certain temps…
      Sans à priori ni chauvinisme.
      Bises

      J'aime

  22. Au cours d’une promenade dans le parc de Maubuisson à St ouen l’aumone val d’oise, quelle fut ma surprise de voir à plusieurs reprises un vol d’une dizaine de perruches vertes.
    J’ai put ensuite les observer perchées.
    Surprenant !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :